Tesla mise tout sur les caméras pour sa conduite autonome

Nicolas Furno |

Tesla est un constructeur à part pour de multiples raisons, l’une d’elle étant l’approche suivie pour apporter la conduite autonome. Là où les autres constructeurs automobiles choisissent de le faire avec un ensemble de capteurs, en général des caméras accompagnées de radars et LiDAR, la firme californienne fait un pari technologique en ne pariant que sur la vision.

L’entreprise espère apporter la conduite autonome uniquement en analysant les images fournies par les caméras et elle le prouve à nouveau en annonçant le retrait immédiat du radar. Sur les voitures actuelles, un radar est placé à l’avant pour détecter les objets à distance, y compris ceux qui sont devant le véhicule face à vous. L’appareil fonctionne toujours à travers le brouillard, la poussière ou une pluie forte, comme le met toujours en avant le site français de Tesla.

Capture d’écran du site français de Tesla, qui vante toujours les mérites du radar dans la conduite autonome.

Dès lors, pourquoi abandonner cet équipement ? Tesla pense pouvoir obtenir les mêmes résultats avec ses caméras et une analyse basée sur l’intelligence artificielle. Mieux, la vision est censée offrir de meilleurs résultats, parce que le radar n’a qu’une information trop simplifiée de l’environnement et ne peut pas déterminer la nature de l’objet détecté. C’est pour la même raison qu’Elon Musk a toujours argumenté en défaveur du LiDAR, cet équipement laser capable de calculer des distances et utilisé par tous les autres constructeurs automobiles qui travaillent dans ce domaine.

On pourrait toutefois souligner que le radar apporte une confirmation essentielle aux informations remontées par les caméras, surtout en cas de mauvais temps. L’autopilote Tesla peut déjà être perturbé par le climat, le retrait du radar ne devrait pas améliorer les choses. Par ailleurs, les restrictions annoncées dans un premier temps ne rassureront pas les sceptiques : les Model 3 et Model Y produites pour le marché américain depuis ce mois de mai sont livrées sans radar, et les assistances à la conduite sont temporairement bridées.

En cas de mauvais temps, certaines fonctions de l’auto pilote Tesla peuvent être désactivées, même avec le radar (photo u/Jshorr2).

Le maintien dans la voie est ainsi limité à 120 km/h (contre 150) et la distance de sécurité avec la voiture qui précède sera plus grande. Quelques fonctions, dont la sortie automatique améliorée qui permet à une Tesla de vous retrouver à l’entrée d’un parking, seront aussi désactivées. Ces restrictions ne sont censées qu’être temporaires et le constructeur promet leur retour dès les semaines suivantes. Une promesse de plus, à prendre avec les précautions que l’on sait.

Ce changement ne concerne pour le moment que les Model 3 et Model Y pour le marché américain. Les Model S et Model X ainsi que les voitures destinées à l’Europe et au reste du monde garderont leur radar jusqu’à nouvel ordre, le temps pour Tesla d’améliorer sa conduite autonome par vision et de la généraliser. Sauf s’il s’avère que le radar était bel et bien indispensable, après tout…


avatar AFLC7 | 

Et si c’était ce composant qui avait créé les accidents récents médiatiquement rapportés ? C’est pas bon pour le cours de bourse surtout quand le produit de la vente de crédits carbone aux autres constructeurs va se tarir… Tesla c’est du vent, il suffit d’en avoir conduit une et découvrir que ça prend de la gîte comme un ferry en pleine tempête, utilisé un taxi de la marque et juger de son inconfort, vu les crevards attendre au supercharger ou observer ces engins obèses sans raison valable se traîner à 100 km/h sur autoroute pour économiser leurs piles pour en être convaincu… Mais les geeks incultes ont le dieu Musk alors on en parle comme d’une révolution alors que c’est un montage financier somme toute banal…

avatar WingmanTed | 

@AFLC7

J’aurais pas dit mieux !😁

avatar why_me | 

Très moyen comme stratégie. N’importe quel ingénieur qualifié soit-il sait que la redondance d’information est primordiale pour la sécurité. Dans tout système nécessaire à la sécurité humaine possède a minima 3 capteurs afin d’effectuer une seule mesure et d’être sûre de prendre la bonne décision.
Le fait de tout miser sur un seul moyen n’est jamais bon.

avatar koko256 | 

@why_me

Il suffit de mettre 3 caméras.

avatar bibi81 | 

Il suffit de mettre 3 caméras.

Non, si il y a un bug dans l'analyse de l'image le fait d'avoir trois caméras n'y changera rien.

avatar koko256 | 

@bibi81

S'il y a un bug dans la soft qui combine l'analyse d'image et l'analyse du lidar, il y a aussi un problème.

avatar WingmanTed | 

@koko256

D’où les redondances de gestion informatique : au niveau industriel (aviation, ferroviaire), il y a toujours 3 « pilotes automatiques ».
2 font le boulot en permanence, le 3ème est là pour trancher si les 2 premiers ne sont pas d’accord.

Sauf que dans les airs ou sur des rails, il y a beaucoup moins de paramètres que sur une route !

avatar julien74 | 

@koko256

Le (gros) bout de soft qui analyse l’image des x caméra
Et le tout petit bout de soft qui récupère juste la valeur fournie par le radar, si c’est pas codé avec 2 mains gauches, n’ont rien à voir, et peuvent justement se contrôler mutuellement.
En cas de différence, moi perso, je fais largement plus confiance à un radar ou un lidar pour me dire à quelle distance se trouve l’obstacle devant…

avatar koko256 | 

@julien74

L'un des accidents était lié au désaccord lidar/caméra donc non ce n'est pas un petit code anodin.

avatar bibi81 | 

S'il y a un bug dans la soft qui combine l'analyse d'image et l'analyse du lidar, il y a aussi un problème.

Oui mais c'est moins probable ;)

avatar koko256 | 

J'imagine qu'il se dit que les humains n'ont pas de lidar quand ils conduisent...

avatar Lucas | 

Je me trompe peut-être mais je trouve ça stupide et dangereux… avoir d’excellentes caméras et intelligences artificielles c’est très bien, mais ne se baser que sur elles alors que les radars/lidard apportent d’autres informations essentielles me semble se priver dangereusement d’un outil indispensable pour pallier les erreurs possibles de la vision…

avatar lduret | 

Les réactions sur cette marque me paraissent dingues. Quelques adjectifs lus ici : dangereux, obèses, crevards, dictatorial... Tout ça pour une marque. Marque qui a été (est encore ?) la marque auto la plus valorisée en bourse. Comme une certaine marque informatique ? (là c'est tous domaines confondus). J'ai un Mac, je mérite tous ces adjectifs ? J'ai une Tesla donc je suis un "crevard" sur un Superchargeur ?

avatar Yves SG | 

Ce qui me rassure, c’est le voir ici le nombre de personnes qui en savent visiblement beaucoup qu’Elon Musk sur le sujet.

Cela nous laisse présager que d’ici très peu de temps la France dominera le monde de la tête et des épaules dans la conception et la fabrication de voitures autonomes 😃
Ou pas...

avatar ancampolo | 

@Yves SG

🤣 je suis d’accord avec toi même pays qui inventa le minitel…

avatar switch | 

La diva Musk à encore changé d'avis…
Il va se passer au moins une décennie avant que les systèmes de conduite autonomes soient fiables. On verra alors quelles seront les meilleurs dans ce domaine et si un consensus technologique se dessine.

avatar Phiphi | 

Si on y réfléchit bien nous les bipèdes nous servions de quoi il n’y a pas si longtemps pour conduire (voire piloter) voitures, 2 roues, avions, bateaux et même chevaux ou patins à roulettes, si ce n’est la vue, un peu l’ouïe, et les capacités de l’unité centrale size dans notre caboche ?
Alors des caméras et des capacités d’analyse, je ne sais vraiment pas ce que ça va pouvoir donner et dans quel délai, mais sur le principe ce n’est pas complètement farfelu !

avatar Dodo01 | 

Halala j’ai hâte de voir le marché de l’occasion des Tesla dans 5 - 10 ans.

Avec une batterie qui sera en déclin, des véhicules à l’assemblage douteux, un réseau de concessions / garage inexistant pour les réparations (l’iPhone s’envoie par UPS, pas la voiture), je sens que sur le marché de l’occasion, cela ne vaudra pas grand chose…

avatar max intosh | 

@Dodo01

La Tesla vaudra un peu plus quand même qu’une thermique qu’il faudra envoyer à la casse parce qu’interdite de rouler. That’s life.

avatar Dodo01 | 

@max intosh

La moitié / le tiers du prix d’une Tesla c’est la batterie.
Et quand celle-ci sera morte la voiture ne vaudra plus rien.

Quel est le premier argument quand quelqu’un a un vieux téléphone et qu’il veut en changer ? La … ne tient plus (alors que la batterie dans un smartphone ce n’est pas la moitié ou le tiers du prix du produit).

That’s life.

Par contre pour la suppression des voitures thermiques, rien d’évident pour l’instant, la phase 1 de suppression des moteurs diesel en ville n’est toujours pas venue.

avatar max intosh | 

@Dodo01

Une batterie en échange standard et c’est reparti pour 3 à 500.000 kms voire plus. Sur une thermique il aura à ce stade fallu changer toute la mécanique, moteur et transmission, etc…

avatar Dodo01 | 

@max intosh

3 à 500k km 🤣

Je ne suis pas sûr qu’une électrique y soit arrivé.
En fait ce n’est techniquement pas possible : 2 heures de recharge pour avoir 300 km d’autonomie.

Mon voisin a son Audi A3 diesel qui est aux 350k km : un turbo de remplacé et c’est tout…

avatar Jejetto33 | 

@Dodo01

Il suffit d’aller sur la centrale ou le bon coin et de chercher une Tesla à moins de 30k € quelque soit son âge (les premières model S sont de 2013). Et bien bonne chance !
J’aurais adoré vendre mon Audi A6 de 2013 30k € 😉
Ps : certaines model S ont dépassé les 500k kms avec la même batterie.

avatar Dodo01 | 

@Jejetto33

Ce sont des voitures neuves qui dépassent facilement les 100k euros. Donc il est normal que 8 ans après, elles vaillent encore 30k euros.

Regarde une allemande de 2013 à 100k euros neuve, tu verras qu’aujourd’hui elle est aussi à 30k euros voir davantage.

Perso je n’achèterais pas une voiture électrique de 8 ans avec une batterie usée…
La preuve, elles ont toutes leurs batteries en fin de garantie (8 ans).

avatar Jejetto33 | 

@Dodo01

Pas vraiment non. A l’époque le prix (des model S) tournait plutôt dans les 80k €. Le nouveau modèle est à 90k.
Et s’il faut une comparaison concrète, des model S de 2017 se vendent dans leur grande majorité plus cher que des e-tron de 2019 ou 2020 qui sont dans la même gamme de prix en neuf.
Alors je ne dis pas que ça va durer mais pour l’instant et depuis un moment la décote des Tesla est inférieure à celle des autres marques, c’est un fait.
J’ai moi-même commandé une TM3 neuve alors que je voulais au départ une model S d’occasion 🤷🏻‍♂️

Pages

CONNEXION UTILISATEUR