Hyundai dévoile la Ioniq 5, sa première voiture électrique basée sur la plateforme E-GMP

Nicolas Furno |

Hyundai lève aujourd’hui le voile sur la Ioniq 5, sa nouvelle voiture électrique qui est intéressante à plus d’un titre. C’est le premier modèle d’une nouvelle marque du groupe coréen, Ioniq, qui ne fera que des véhicules électriques, comme Tesla. C’est aussi la première voiture qui exploite la plateforme E-GMP, apparue dans nos colonnes dans l’effervescence des rumeurs autour de la voiture Apple :

La Ioniq 5 est un « crossover », un petit SUV qui n’est en fait pas si petit qu’on pourrait le croire d’après ces photos. Image Hyundai.
La signature lumineuse est particulièrement soignée, à l’avant comme à l’arrière. Image Hyundai.

Cette plateforme pensée dès le départ pour l’électrique offre à la Ioniq 5 une place à l’intérieur bien supérieure à celle du Kona, le petit SUV qu’elle devrait finir par remplacer. Hyundai a conçu le Kona pour intégrer une motorisation traditionnelle en plus de l’électrique et une partie de la place était perdue à cause de ce choix. En partant d’une plateforme dédiée, la nouvelle voiture offre un espace intérieur bien plus grand, avec des dimensions extérieures proches.

Avec un empattement (l’espace qui sépare les roues avant et arrière) de trois mètres, le plus long de sa catégorie d’après le constructeur, la Ioniq 5 dispose d’un vaste intérieur. Une sensation renforcée par l’absence de tunnel central, ce qui laisse une belle place à l’avant, entre les deux places. Hyundai exploite cet espace au maximum, avec la possibilité d’allonger les deux sièges avant pour former une couchette d’appoint dans l’esprit d’un siège d’avion.

L’absence de tunnel central à l’avant accentue la sensation d’espace dans l’habitacle. Image Hyundai.
Les deux sièges avant peuvent se transformer en couchette d’appoint, qui semble assez confortable sur cette photo. Même si la Ioniq 5 sera bardée d’assistants de conduite, il n’est pas question de dormir pendant que la voiture roule en toute autonomie. Image Hyundai.

L’autre gain notable est à chercher du côté du coffre arrière, avec une capacité annoncée de 531 litres, 200 de plus que sur le Kona. Une belle performance, même si la Ioniq 5 sera plus grande que le SUV actuel de Hyundai : 45 cm de plus en longueur, 9 cm de plus en largeur et 4 cm de plus en hauteur. Le véhicule s’approche plus d’une compacte sur le style, mais cela reste une voiture assez grosse. À noter en matière de rangement, la présence d’un « frunk », petit coffre de 53 litres sous le capot avant.

L’autre atout de la plateforme E-GMP est à chercher du côté des caractéristiques électriques. La Ioniq 5 sera disponible avec un seul moteur arrière ou avec deux moteurs pour des configurations quatre roues motrices. La batterie sera proposée en deux capacités, de 58 kWh et 72,6 kWh. Hyundai ne donne pas le détail de ce qu’il faut attendre sur chaque version, mais envisage jusqu’à 480 km d’autonomie avec la grosse batterie. Cette estimation peut sembler décevante face au Kona (449 km et 64 kWh) ou à la Model 3 de base (448 km et environ 50 kWh), mais il faudra attendre les chiffres officiels et les premiers tests pour connaître son efficience réelle.

L’intérieur, très épuré sans atteindre le niveau d’un Tesla, puisqu’il reste encore des boutons sous l’écran central de 12 pouces. Un deuxième écran de 12 pouces sert d’instrumentation numérique derrière le volant. Image Hyundai.
En option, la Ioniq 5 pourra être équipée d’un toit bardé de capteurs solaires, pour ajouter quelques kilomètres d’autonomie au quotidien. Le constructeur ne donne pas de chiffres précis à ce stade. Image Hyundai.

C’est sur la charge que la Ioniq 5 va se distinguer. Le système électrique de 800 volts permettra une charge rapide jusqu’à 220 kW, à condition de trouver une borne capable de délivrer une telle puissance. Dans le meilleur des cas, Hyundai promet une charge de 10 à 80 % en 18 minutes seulement, ou encore de gagner 100 km d’autonomie en moins de cinq minutes. La voiture disposera aussi de deux prises secteur pour alimenter d’autres appareils, dont une à l’extérieur, parfaite pour camper, charger un vélo ou alimenter des outils de bricolage.

La Ioniq 5 devrait être livrée en France dès le mois de juin, mais le constructeur ne donne aucun détail tarifaire pour le moment, peut-être parce que Tesla l’a forcé à revoir ses plans en baissant les prix de sa Model 3. Comme c’est devenu courant dans le monde de l’électrique, les premiers modèles qui pourront être commandés seront haut de gamme, les versions de base attendront quelques mois de plus. Et Ioniq a d’ores et déjà prévu la suite, avec une berline Ioniq 6 et un gros SUV Ioniq 7.

Pour en revenir à Apple, la rumeur a envisagé un moment que sa voiture pourrait exploiter cette même plateforme E-GMP pour une production dans l’usine américaine de Kia. Les discussions n’ont pas abouti toutefois, probablement parce que le groupe Hyundai ne voulait pas se contenter d’un rôle de second plan et se contenter de produire le véhicule pour le compte d’Apple :

avatar shaba | 

Sympa le design, ça change dès tesla trop fades. L’autonomie est un peu décevante c’est sûr mais la bête doit peser son poids.

avatar Dimemas | 

Y a pas que le design qui compte ;)

avatar armandgz123 | 

@Dimemas

Non mais c’est un point important

avatar ancampolo | 

@shaba

Je préfère le design tesla que la fausse copie entre le range et l’audi a3

avatar shaba | 

@ancampolo

Question de goût. Le design tesla a mal vieilli je trouve et la face avant est particulièrement laide pour moi. Ça, la qualité de finition basse ainsi que la fiabilité pas toujours au rdv de l’aveu même de Musk, ça fait beaucoup.

avatar cosmoboy34 | 

Autant elle est sublime à l’extérieur autant niveau intérieur ils feraient peut être bien de laisser d’autres faire 😬

avatar Maitre muqueux | 

Superbe, hyundai est en très net progrès depuis 3 ans et propose des voitures déplus en plus aguichante super équipé à des prix bien en dessous de la concurrence. Quand on voit un SUV comme le nouveau tucson et on le compare à un X3, on a juste l'impression qu'il y a 10 ans d'écart entre les deux voitures

avatar Clément34000 | 

@Maitre muqueux

C’est pas faux

avatar fte | 

@Maitre muqueux

"Quand on voit un SUV comme le nouveau tucson"

Ayant besoin d’une familiale routière capable de grimper de grosses pentes enneigées, ce Tucson est sur ma shortlist, en version AWD hybride.

Il n’y a pas des masses de véhicules me forçant à si peu de compromis, son seul vrai gros défaut étant d’être un SUV.

avatar tdarde | 

Intéressant que vous vous intéressiez aux mobilités, mais vous devriez vous focaliser plus sur la micromobilité que sur des voitures, certes electriques, mais pesant 2T.

Sauf à voir la densité energetique des batteries doubler subitement, si il y a un "iPhone moment" dans l'industrie de la mobilité ce sera dans la micromobilité

avatar Nicolas Furno | 

@tdarde

C’est pour ça que la catégorie ne se nomme pas « voitures ». On reviendra sur tous ces sujets, il faut qu’on trouve le temps et les bonnes idées.

avatar horatius | 

@tdarde

Tout à fait d’accord avec toi, ce n’est pas sûr des copie des voitures à essence que ce fera la révolution.

avatar Maitre muqueux | 

Le truc c'est qu'on voyage pas en famille en trottinette. Du coup une voiture, c'est encore pertinant

avatar Xap | 

@tdarde

“vous devriez vous focaliser plus sur la micromobilité que sur des voitures”

C’est ton avis personnel, qui n’engage que toi donc. D’ailleurs rien ne t’empêche de ne pas lire l’article et de ne pas perdre du temps à le commenter.

Merci MacG pour cet article très bien écrit et qui sort de l’ordinaire. J’aime beaucoup quand vous parlez des nouvelles technologies qui ne sont pas en lien direct avec Apple (même si ici il y a un lien).

avatar fte | 

@tdarde

J’aimerais beaucoup que tu développes un peu ton argumentaire. Ça m’intéresse !

avatar flux_capacitor | 

Lignes très proches du Concept 45 (y compris les écrans du tableau de bord), ça fait plaisir.

Dommage cependant de ne pas avoir conservé les montants avant noirs qui allégeaient un profil déjà imposant, là c'est quand même bien plus pataud. De même que la taille et l'arrondi de la planche de bord au niveau de la boîte à gants, qui lui donne un look vieillot et pas très haut de gamme contrairement aux écrans côté conducteur. Les lignes tendues de la planche de bord du concept étaient bien plus sexy. Mais on ne peut dans doute pas tout avoir en production.

avatar Clément34000 | 

Très prometteur, j’aime autant l’extérieur que l’intérieur sans fioriture, sobre, et lumineux. Disons qu’elle a du caractère

avatar Clément34000 | 

Tdarde n’a pas tord pour les batteries. Le jour où les labos auront réussi à doubler leur rendement, ce sera la révolution.

avatar marc_os | 

@ Clément34000
> Le jour où les labos auront réussi à doubler

Mais on a déjà multiplié par 10 au moins la capacité des batteries !
Pour vous en convaincre, il suffit de comparer la batterie 12 V standard des voitures à moteur à explosion avec les batteries des voitures électriques.

avatar seblen | 

Tu parles d'une comparaison ! Une batterie de moteur thermique ne sert qu'à lancer le démarreur et éventuellement à alimenter les appareils électrique de la voiture moteur stoppé.
Pas besoin d'une batterie lithium-cobalt qui coûterai un bras...

avatar anonx | 

Un jour, on appellera les trottinettes des « suv » aussi non?

avatar ohmydog | 

Je la trouve assez jolie j’avoue. Hyundai a fait un sacré bon en avant ces dernières années en effet.

avatar Fusilli Bolognese | 

Nouveau site carGeneration ? :)

avatar Gregoryen | 

Elle est magnifique !

avatar raoolito | 

elle roule sur l’eau !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR