Pour Qualcomm, la puce Apple M1 valide la stratégie Snapdragon pour PC

Mickaël Bazoge |

L'arrivée en fanfare d'Apple sur le marché des puces pour les ordinateurs de bureau et portables fait sensation. Sur les nouveaux Mac, la puce M1 a créé un véritable gouffre par rapport aux processeurs Intel de leurs prédécesseurs, et la Pomme ne fait que s'échauffer : les systèmes-sur-puce des futures machines pro s'annoncent encore plus impressionnants.

La puce SQ1 de Microsoft au cœur de la Surface Pro X. Elle repose sur la plateforme Snapdragon 8cx de Qualcomm.

Le contraste avec ce qui se passe en face est saisissant : pendant qu'Apple a plutôt réussi le lancement de sa transition, les puces ARM qui équipent les PC sont à la traîne. Depuis 2017, Microsoft travaille avec Qualcomm sur des puces spécifiquement optimisées pour ses Surface ARM. Malheureusement, le résultat est loin d'être à la hauteur des espérances des deux entreprises… et des utilisateurs (lire : Surface Pro X : des performances pas top pour la rutilante tablette Arm de Microsoft).

Qu'à cela ne tienne, chez Qualcomm on voit dans le lancement des Mac M1 une « validation » du pari fait par l'entreprise avec Windows pour Snapdragon. Chez PCMag, Cristiano Amon, le président du fondeur, se réjouit d'avoir investi très tôt dans cette technologie avec Microsoft. Pour Alex Katouzian, vice-président en charge de la mobilité chez Qualcomm, la puce d'Apple entérine « ce que nous avons fait ces dernières années. La gamme de produits de Qualcomm va devenir de plus en plus forte au fur et à mesure que nous élargissons notre champ d'action ».

« Les gens disent que l'imitation est la plus belle forme de flatterie. Regardez ce qui est arrivé avec l'Apple M1 », ajoute-t-il dans une autre interview pour AnandTech. « Le discours produit [à Apple] est pratiquement le même que ce que nous disons depuis deux ou trois ans ». Concernant les perfs' modestes de sa propre puce de bureau, le dirigeant de Qualcomm assure que les feuilles de route des constructeurs sont pleines de machines de plus en plus puissantes. Il promet aussi des SoC Snapdragon plus performants à l'avenir, sans s'avancer sur une date.

La plateforme Snapdragon 8cx, la plus récente à ce jour, a été présentée en décembre 2018, et depuis c'est le calme plat. « Je peux vous dire, [la prochaine génération] arrive », indique-t-il, en ajoutant : « Nous sommes à 100% impliqués sur ce marché. Je pense que Microsoft l'est aussi ».

Nous ne sommes [qu'une entreprise à] 170 milliards de dollars, mais vous savez, cela aide quand une entreprise à 2 000 milliards de dollars vient dire : « Oui, c'est ça qu'il faut faire ». Et devinez quoi, nous avons été submergés d'appels pour nous demander si cela allait arriver [les puces ARM dans les PC]. On est à 100% derrière tout ça.

Pendant que les utilisateurs de Mac se frottent les mains, Qualcomm cherche à relativiser : il manque encore aux nouveaux ordinateurs d'Apple des fonctions qui font partie du quotidien des PC sous Snapdragon. « [Sur nos ordinateurs], vous avez une expérience d'appels vidéo qui donne la sensation d'être présent avec le correspondant », vante Katouzian auprès de PCMag. Une manière de souligner la qualité médiocre de la webcam des MacBook Air et Pro (même si la puce M1 améliore quelque peu l'ordinaire).

Le dirigeant de Qualcomm remarque aussi que les PC Snapdragon ont commencé à intégrer le support de la 5G : « Vous n'avez pas besoin d'acheter une caméra séparée, un micro ou un modem », détaille-t-il. Tout cela est vrai, bien que le partage de connexion se soit amélioré entre iPhone 12 et Mac et qu'il existe des solutions logicielles qui transforment un iPhone en webcam. Mais évidemment, ce serait mieux si tout ça faisait partie du Mac, ce qui sera peut-être le cas sur les prochains portables.

Alex Katouzian pointe aussi un autre atout, celui du prix : Qualcomm commercialisant ses puces à qui veut, on peut trouver des PC ARM pour toutes les bourses. Un avantage qui pourrait se réduire si Apple lance un MacBook Air plus abordable en 2022, comme l'a prédit Ming-Chi Kuo récemment.

Qualcomm, qui vient de lancer sa nouvelle puce mobile haut de gamme Snapdragon 888, est aussi un fournisseur d'Apple avec ses modems 5G. Mieux vaut donc éviter trop de déclarations à l'emporte-pièce, comme cela avait été le cas en 2013 quand un des responsables de l'entreprise avait qualifié les 64 bits de la puce A7 de « gadget marketing ». Avant de se lancer à son tour…


avatar smog | 

Je ne suis pas un grand connaisseur et je n'ai pas testé les Macs M1, mais l'arrivée de ces modèles n'est-elle pas l'une des (très) grandes avancées de l'informatique personnelle de la décennie voire plus ? Peut-être avec le SSD ?
Voire une révolution ? Parce que je me doute qu'Apple ne va pas en rester là et que les prochaines vont être encore plus performantes, le M1 étant un "coup d'entrée" ?

avatar reborn | 

@smog

C’est une révolution. 👌

avatar pocketalex | 

@smog

Vu l'excitation - si ce n'est l'hystérie - quand, dans ces 15 dernières années, on avait le droit sur une génération à +10% de performances au lieu des +2 à +5% habituels

Vu les débats ici et ailleurs pour nous expliquer que les Mac sont 1 à 3% plus lent que les PC (ce qui est une énormité mais bref) et donc qu'ils ne sont bon "qu'a taper du texte" alors que les PC c'est des avions de chasse ...

Et là Apple nous sort un CPU 300% plus rapide à machine équivalente (donc par rapport à une core i5 de laptop ... série U ou Y)

Oui, on peut appeler ça une "révolution", il y a pas de soucis

avatar Nixam | 

Bosser sur un projet depuis tant de temps et attendre qu’Apple arrive mettre une (très) grosse fessée 4ans après la sortie du premier produit pour se persuader qu’en fait c’est l’avenir 😂

J’espère que ce qui va être présenté au CES va être au minimum au niveau du M1, parce qu’à mon avis le M1 c’est une mise en bouche des produits qui arrivent...

Quand on voit l’avance des puces AX par rapport aux Snapdragon je pense que ça va être complexe à rattraper...
Aussi, faire le hard et le soft donne évidemment un avantage considérable

avatar marenostrum | 

Apple a des années aussi qui bosse dessus. les iPhone et iPad. sauf que les autres n'attendait pas que Apple passe tout, mêmes les ordinateurs sur ses processeurs mobiles. ils croyaient pas la rumeur qui date depuis quelques ans.

avatar pocketalex | 

@ marenostrum

Pour être plus précis, et je m'y insère volontiers, personne ne croyait qu'Apple ferait des CPU de laptop/desktop en ARM ... si, on y croyait. Ce qu'on ne croyait pas, c'est d'arriver à ce résultat niveau performances et autonomie.

Pour moi, soit les CPU d'Apple arriveraient au mieux à égaler les CPU d'Intel équivalents
Soit il seraient en dessous, mais proposeraient un gain en autonomie

Au final on a des CPU qui éclatent ceux d'Intel, et un gain magistral en autonomie. Apple a dépassé mes attentes et celles de tout le monde sur tous les plans, et pas qu'un peu...

avatar fred33 | 

Les ordinateurs ARM Raspberry étaient là avant Qualcomm et faisaient déjà tourner Windows ARM et Linux.

Mais Qualcomm avec un client comme Microsoft n’a pas été foutu de pondre un truc acceptable. Hallucinant ! Ils ont tellement de retard, comment vont il faire pour sortir un SoC compétitif et optimisé avec un Microsoft bloqué avec son Piètre Windows ? Et en 2021 ! Le massacre sera terrible !

Autres point les Webex, Teams et autres outils de visio ne fonctionnent pas en 4K, ni en 2K ni même en 1080p mais en 720p au mieux avec des codecs adaptatifs qui permettent ainsi des visioconférences à peu près acceptables.

sur tous les tests que j’ai vu du MacBook Air M1 l’amélioration de l’image est vraiment importante. MacTech et bien d’autres l’ont clairement montré.

avatar roccoyop | 

Oui... mais... t'as pas la 5G ! Na !!! Donc on 'est forcément meilleurs ! Et puis il y a d'autres puces qui arrivent... parce qu'on est à 100% dedans ! Et puis, et puis... t'as pas la 5G !

avatar reborn | 

@fred33

En tout cas l’avenir du x86 sent mauvais. AMD n’est pas décidé à adopter l’approche big.LITTLE sur cette architecture.

https://www.pcgamer.com/amp/amd-ryzen-hybrid-architecture-big-little-int...

avatar occam | 

@fred33

"Le massacre sera terrible !"

Ce massacre, vous l’envisagez comment exactement ?

• Switch en masse vers des machines M1+x ?
• Apple ouvrant l’architecture Apple Silicon à d’autres OS en natif ?
• Apple offrant Silicon sous licence ?

Examinons un à un ces scénarios, et voyons qui y trouverait son compte économiquement, qui y trouverait une incitation technologique irrésistible, et qui en ferait les frais.

avatar DamienLT | 

@occam

Yep! C’est indéniable que la puce M1 est une magnifique avancée et montre qu’on peut faire les choses différemment mais de là à dire que tout va s’effondrer en 2021/2022 faut pas deconner non plus ! Attendons 2023 😋

Plus sérieusement ça va donner quelques sueurs froides à la concurrence pour les 2/3 prochaines années mais ils s’adapteront (comme d’habitude) et rattraperont leurs retards et si ça passe par un changement de type d’architecture pour Wintel et consorts alors ils changeront.

Une magnifique évolution pour Apple et MacOS, un bon gros coup de pied au cul pour le reste de l’industrie mais pas de « massacre ».

avatar pocketalex | 

@ DamienLT

"de là à dire que tout va s’effondrer en 2021/2022 faut pas deconner non plus !"

Tout à fait.

"Plus sérieusement ça va donner quelques sueurs froides à la concurrence pour les 2/3 prochaines années"

On risque de voir une sérieuse remontée de la PDM d'Apple sur le marché des ordinateurs, ça, c'est sur. Donc des sueurs froides pour certains, oui.
Après, il faut bien considérer qu'Apple ne fait pas de PC compatibles Windows, donc tout client qui veut du Windows continuera à acheter du Dell, du HP, du Microsoft, du MSI, du Acer, du Asus et du chinois à monter soi même...
Il n'y aura pas d'effondrement, mais juste une belle remontée de PDM pour Apple

"ils s’adapteront (comme d’habitude) et rattraperont leurs retards et si ça passe par un changement de type d’architecture pour Wintel et consorts alors ils changeront"

ça par contre, j'en suis moins sur
Changer d'architecture, pousser Windows ARM, cela implique que les développeurs adaptent leurs logiciels pour les architectures ARM. Ce sera fait sur Mac car la transition va être rapide, très rapide, donc les développeurs n'auront à gérer une double version que pendant le temps de la transition (2021 et 2022) et un peu après. Mais c'est tout.
Sur PC, il faut pas croire que tout le marché va basculer sur ARM, c'est juste pas possible. Le PC est englué dans le x86 pour des raisons de rétro-compatiblité qui font l'essence et la raison d'être de ce marché. C'est son succès, mais c'est aussi devenu son boulet

Donc si on imagine que des CPU ARM sortent pour PC, qu'ils soient à la hauteur des espérances (parceque si c'est moins bien à l'usage que des x86, laisse tomber c'est mort), que les machines se vendent bien (rien n'est moins sur et les exemples passés ont tous été des échecs cuisant), que les devs adaptent leurs apps (rien n'est moins sur et les exemples passés ont tous été des échecs cuisant) il va se passer quoi ?

une cohabitation

Tu auras des PC sous ARM sous Windows ARM, et, encore et toujours et pour TRES longtemps, des PC sous x86

Donc pendant longtemps, TRES longtemps, chaque développeur, chaque éditeur, devra sortir ses logiciels pour les deux plateformes.
C'est beaucoup de taf en plus ... je peux te le dire d'avance : plein ne le feront pas

C'est pas gagné la transition du PC vers ARM, pas gagné du tout

Et je le répète aussi : Intel truste 80 ou 90% du marché des CPU PC, ils ont beau être mis en difficulté... Intel est et reste un monstre, avec une putain de force de frappe. Et vous croyez qu'ils vont rester regarder leur marché sans rien faire ?

Soyons sérieux deux minutes...

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"On risque de voir une sérieuse remontée de la PDM d'Apple sur le marché des ordinateurs, ça, c'est sur"

Tu t’emballes peut-être un peu vite.

S’ils parviennent à atteindre les 10% ce sera déjà remarquable 😎

avatar pocketalex | 

@ YetOneOtherGit

J'ai pas dit 50% hein 😂

Oui, je pense que 10% sont possible, même un peu en dessous ce sera énorme, pour une boite qui est seule contre tous, tout de même

Sachant qu'avec la PDM actuelle Apple gagne plus d'argent que les principaux constructeurs du Top 10 ... réunis (HP, Dell, Lenovo, ...), je sais pas ce que ça va donner ...

... des sueurs froides à certains 😂

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"donc les développeurs n'auront à gérer une double version"

C’est un faut pb au niveau du code source les différences entre des versions ciblants les deux architectures matérielles sur un même OS sont aujourd’hui anecdotique.

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"C'est beaucoup de taf en plus"

C’est du. travail pour cibler plusieurs OS (D’ailleurs pour beaucoup d’éditeurs majeurs s’ajoute Android et iOS à MacOS et W10)

Là part spécifique liée aux différentes architectures matérielles est extrêmement faible en comparaison avec celle liée aux différents OS cibles.

avatar fakoly33 | 

@fred33

Enfin un commentaire/analyse réaliste et objectif ! Je valide ;)

avatar vince29 | 

Ca bouge pas mal du côté risc V aussi. Moins sur la perf mais plus sur l'efficacité

https://arstechnica.com/gadgets/2020/12/new-risc-v-cpu-claims-recordbrea...

avatar huexley | 

L'ambiance qu'il doit y avoir chez Intel en ce moment, ça doit être l'enfer.

avatar DrStax | 

@huexley

C’est ce que je me dis, Qualcomm dans l’histoire doivent pas trop stresser que ça car ils sont quand même dans le game là où Intel sont même plus sur la piste de course.

Walt and see, chacun son tour, dans 10 ans la situation sera peut être tout autre.

avatar macaurel59 | 

« Oui mais nous on fait de superbes appels vidéos avec nos puces » 😂😂😂

avatar Carbonized | 

Il est fort probable que Windows ARM se développe largement en 2021/2022, rien que du côté des processeurs, en plus de Qualcomm, il y a ARM qui sort le Cortex-A78C, et surtout AMD avec le K12 FFX (vu comment ils sont en forme en ce moment, ils risquent de frapper très fort).

avatar pocketalex | 

"Qualcomm commercialisant ses puces à qui veut, on peut trouver des PC ARM pour toutes les bourses"

Excusez moi, mais des PC ARM on en trouve pas comme ça. Peu de constructeurs se sont lancés dans l'aventure et "pour toutes les bourses" ... non. Les modèles que j'ai entrevus étaient totalement hors de prix, entre 1000 et 2000€ pour des ordinateurs plus lents que des low-cost à 200€ (mais avec plus de 10h d'autonomie !!!!)
Cette histoire est un immense ratage comme Microsoft sait les faire (zune, surface rt, etc) et personne n'a suivi cette débandade (quasiment aucun logiciel porté sur Windows ARM, donc on demande à une puce à la ramasse de faire de l'émulation x86, je vous laisse imaginer le résultat)

avatar Fredouille14 | 

@pocketalex

ah le zune, quelle belle époque avec microsoft et ces bides monumentaux

avatar reborn | 

@pocketalex

Il doit y avoir plus de softs natif ARM sous macOS que sous windows ARM. Pas mal pour des machines lancées il y a moins d’un mois vs 4 ans pour MS +QLCOM.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR