Unix à jamais #4 : macOS et le mythe de la compatibilité Unix

Anthony Nelzin-Santos |

Nous sommes en octobre 2007. Après un premier report — l’iPhone passe (déjà) avant tout —, Apple présente finalement Mac OS X Leopard. Pour la première fois, la firme de Cupertino présente Mac OS X comme un « système d'exploitation serveur UNIX », une déclaration confirmée par The Open Group quelques mois plus tard. Pendant quatre ans, Steve Jobs embarque jusqu’aux meilleurs spécialistes dans son champ de distorsion de la réalité, en confondant les capacités de Mac OS X et la réalité des usages.


avatar Sindanárië | 

Ah ça! Y’a plus personne qui moufte, là avec un sujet sérieux comme ça! X🍿

avatar Cyrille50 | 

@Sindanárië

C'est surtout très intéressant. Jobs : un génie de la communication doublé d'un sacré hâbleur !

avatar YetOneOtherGit | 

@Sindanárië

"Ah ça! Y’a plus personne qui moufte, là avec un sujet sérieux comme ça! X🍿"

Regardes les commentaires sur les autres épisodes: on moufte 🤓🧐😜

avatar andr3 | 

Merci pour ces articles. Ils très intéressants et plaisants à lire.

Dites, quand allez-vous écrire un bon roman qui prend au tripes ? 😁

Pour répondre à la dernière question « qui se soucie de savoir si MacOS et Unix ou pas ? », je réponds moi. Pourquoi ? Par opposition au noyau NT et ses descendants sans tomber dans les travers *NIX. Il (me) faut un système performant, fiable, capable d’interopérer avec l’Autre OS, beau et le tout dans une belle boite … même si mon Mini M1 est fixé sous le bureau.

avatar Ralph_ | 

Haaa, ça ne me rajeunit pas.
Je me souviens encore d’avoir installé Ubuntu avant de passer au mac.
J’aimerai bien voir comment le système a évolué tient.

avatar saoullabit | 

@Ralph_

Tu risquerais d’être surpris :-)
Il y a des choix d’IHM et d’ergonomie qui sont discutables mais au moins c’est un parti pris.
Et c’est plutôt stable dans l’ensemble.
Après les logiciels qui vont avec …

avatar frankm | 

Merci MacGeneration

avatar pakal | 

je n’ai jamais compris quel était l’intérêt pour apple d’avoir un système UNIX certifié.

Ce qui est encore plus étonnant c’est que de ce fait OSX se doit de supporter les fichiers ouverts .ODT mais que pages se refuse à gérer malgré tout. 🤷🏻‍♂️

avatar YetOneOtherGit | 

@pakal

"Ce qui est encore plus étonnant c’est que de ce fait OSX se doit de supporter les fichiers ouverts .ODT"

Le support d’ODT fait partie de POSIX 😳

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@pakal : les fichiers ODT sont pris en charge par TextEdit, qui est intégré au système, contrairement à Pages.
avatar YetOneOtherGit | 

@Anthony

"les fichiers ODT sont pris en charge par TextEdit, qui est intégré au système, contrairement à Pages."

Yep, ça je sais, mais cela n’en fait pas pour autant un élément de la norme POSIX 😉

avatar BingoBob | 

J’ai lu cette série d’articles qui me semble passionnante mais où je n’ai pas compris grand-chose. Je n’ai d’ailleurs pas saisi l’enjeu principal. « Qui s’inquiète aujourd’hui que Mac OS soit un système UNIX en bonne et du forme ?. Personne » dit la dernière phrase. Du coup, pourquoi en faire une série d’articles ? Bref il y a quelque chose qui m’échappe. Je salue le travail de l’auteur mais je doit être bien trop limité techniquement pour que cela me passionne…

CONNEXION UTILISATEUR