Unix à jamais : la série au complet sur le Club iGen

Anthony Nelzin-Santos |

Avant de suivre l’exemple d’iOS, macOS s’appelait Mac OS X. Pourquoi pas « Mac OS 10 » ? Parce qu’Apple voulait marquer les origines Unix du système. Ce n’est pourtant pas le premier système du genre conçu à Cupertino. Dans les années 1980 et 1990, Apple a conçu ou soutenu plusieurs systèmes Unix. Une histoire méconnue, mais ô combien importante dans la conception de Mac OS X, que nous vous racontons dans « Unix à jamais », notre série désormais au complet sur le Club iGen.

A/UX, le premier système Unix d’Apple, avec des applications Macintosh comme l’emblématique Calculette et la ligne de commande dans le CommandShell.

Qu’est-ce qu’un système Unix ? Vous faites bien de poser la question. Unix est une famille de systèmes d’exploitation créée au centre de recherches Bell Labs de l’opérateur téléphonique AT&T en 1969. Le système se répand dans les universités au milieu des années 1970 : AT&T poursuit le développement d’une activité commerciale avec son System V, tandis que l’université de Californie à Berkeley distribue librement sa « branche » baptisée BSD.

La divergence se transforme progressivement en affrontement, la « guerre des systèmes Unix » qui oppose les partenaires d’AT&T aux partisans de BSD, et façonne le monde de l’informatique dans les années 1980. Apple conçoit alors son premier système Unix, A/UX, qui reste compatible avec le Macintosh. Aujourd’hui oublié, A/UX a pourtant contribué au rapprochement entre Apple et IBM, et préfiguré Mac OS X.

Quelques années plus tard, l’histoire de MkLinux se déroule à cheval entre Cambridge et Grenoble. Aujourd’hui encore, macOS et iOS reposent sur des lignes de codes écrites pour MkLinux. Surtout, sans cette première distribution Linux adaptée au Macintosh, MacGeneration n’aurait peut-être jamais vu le jour !

Yellow Dog Linux n’a pas été créé par Apple, mais a marqué son époque… et quelques journalistes de MacGeneration. Enfin, Mac OS X est souvent présenté comme un système Unix… mais l’est-il vraiment ? Que doit-il à ses prédécesseurs ? Vous trouverez la réponse, et bien plus encore, dans notre nouvelle série réservée aux membres du Club iGen.

Unix à jamais #1 : A/UX, Mac OS X avant l’heure

Unix à jamais #1 : A/UX, Mac OS X avant l’heure

Unix à jamais #2 : MkLinux, le système franco-américain soutenu par Apple

Unix à jamais #2 : MkLinux, le système franco-américain soutenu par Apple

Unix à jamais #3 : Yellow Dog Linux, du Power Mac G3 à la PlayStation 3

Unix à jamais #3 : Yellow Dog Linux, du Power Mac G3 à la PlayStation 3

Unix à jamais #4 : macOS et le mythe de la compatibilité Unix

Unix à jamais #4 : macOS et le mythe de la compatibilité Unix


avatar iValFR | 

Hâte de lire ça 🙂

avatar DahuLArthropode | 

Je me rappelle un épisode désopilant de The IT Crowd qu’on trouvait en streaming avec des sous-titres en shell. « ping » quand on demandait « il y a quelqu’un », « crontab … » pour un truc à faire à une heure donnée...

avatar YetOneOtherGit | 

@DahuLArthropode

“% rm meese-ethics
rm: meese-ethics nonexistent
% ar m God
ar: God does not exist
% "How would you rate Dan Quayle's incompetence? “
Unmatched
% ^How did the sex change^ operation go?
Modifier failed.
% If I had a ( for every $ the Congress spent, what would I have?
Too many ('s.
% make love
Make: Don't know how to make love. Stop.
% sleep with me
bad character
% got a light?
No match.
% man: why did you get a divorce?
man:: Too many arguments.
% ^What is saccharine?
Bad substitute.
%blow
%blow: No such job.”

Extrait de The UNIX-HATERS Handbook 😄

avatar DahuLArthropode | 

@YetOneOtherGit

Il y en a de subtiles. Ça vient exhumer des souvenirs enfouis et titille mon anglais licencieux.

Je me rappelle qu’on utilisait HEAD dans les makefile, sans doute pour extraire de CVS. On doit pouvoir faire quelque chose avec ça (dommage qu’il n’y ait pas de commande `give`).

avatar YetOneOtherGit | 

@DahuLArthropode

"dommage qu’il n’y ait pas de commande `give`"

“Candy came from out on the Island
In the back room she was everybody's darling
But she never lost her head
Even when she was giving head”

Lou Reed 😃😉

avatar totoguile | 

je travaillais chez un opérateur telecom au support réseau: j'avais à ma charge des routers mais aussi des serveurs Unix (SUN Solaris) et Linux. Mon PC était sous windows mais je n'aimais pas du tout la logique de cet OS. A la maison j'étais passé à Linux, mais je passais bcp de temps à reconfigurer ma machine, surtout après les updates ...
Bref, je redécouvre le Mac en 2001/2002, et surtout son côté Unix (une ligne de commande sous bash, le bonheur), un serveur X (très pratique pour ouvrir à distance des logiciels type OpenView NNM, ou certaines applis, et surtout, je ne me pose plus de questions pour la configuration.cerise sur le gateau, MS Office est. dispo et compatible avec mes collègues sur PC.
La gestion des serveurs Exchange pour le mail s'améliore avec le temps, et mon mac devient mon outil de travail et loisirs depuis.

Pour moi, macos X c'était synonyme de simplicité, de compatibilité avec les environnements Windows, mais aussi Unix et Linux. Le meilleur des mondes :-)

Maintenant, Windows et Linux ont fait bcp de progrès, et je pense que tous ces systèmes se valent.

avatar diablo | 

Toute petite rectification, ce n'était pas Bash mais tcsh dans les premières versions d'OS X. La "couche" utilisateur en mode texte ayant été empruntée majoritairement à FreeBSD et dans une moindre mesure à OpenBSD/NetBSD.

avatar Florent Morin | 

Hâte de lire !!!

avatar Lucas | 

Hâte de vous lire, super teasing !!

avatar marc_os | 

J'ai encore les disquettes d'installation de A/UX avec la boite ou plutôt le carton/classeur d'origine !
Mais je ne suis pas membre 😛

avatar raoolito | 

whow, attention au coup de vieux !
hate de lire tout cela !

avatar occam | 

« [1] Aujourd’hui oublié, A/UX a pourtant [2] contribué au rapprochement entre Apple et IBM, et [3] préfiguré Mac OS X. »

Euh...
BT;DT
Been There, Done That.

Donc:
1. pas vraiment ;
2. certainement pas ;
3. pas vraiment.

1. Oublié seulement de ceux qui ne l'ont pas connu. Ou subi. Et tant qu'il restera un survivant pour se remémorer l'embarras aigu de présenter un Mac II sous A/UX et de le comparer à un modeste Cromemco sous Cromix, son Unix maison rudimentaire mais efficace, il ne sera pas oublié de sitôt.

2. A/UX 4 aurait, peut-être, rapproché IBM et Apple si l'intégration, vitale pour Apple, entre AIX et A/UX avait eu lieu, si l'alliance AIM avait abouti, et si A/UX 4 avait vu le jour. Ce qui ne fut jamais le cas. Pour se rendre compte du désintérêt d'IBM à l'époque, il faut avoir fait la sentinelle devant un Apple Network Server avec son AIX 4.1.4, piqué diretto chez IBM (because zéro OS serveur chez Apple, alors comme aujourd'hui), et de s'entendre dire par le collègue d'IBM dans le box d'à côté, fier avec ses RS/6000 sous ce même AIX identique, que les patches n'étaient pas compatibles, et qu'Apple n'avait rien prévu pour. C'est vrai que ses RS/6000 faisaient envie et fonctionnaient éhontément. Le tout sous les ricanements du gars de Sun, dans l'autre box. Lui n'avait vraiment rien à prouver.

3. Ça, encore moins. Il suffit de mettre côte à côte A/UX et NeXTSTEP pour voir où il y a filiation, et où pas. Antérieur ne signifie pas antécédent, encore moins précurseur.

Alors, de grâce, trêve de révisionnisme. Unix, chez Apple, c'est une histoire de balbutiements et d'occasions manquées. Jusqu'au retour, décisif, de Steve Jobs, amenant le superbe OS qu'on lui avait fignolé.

avatar Bilbo | 

Hi, hi ça n'a pas tardé. MacG n'a même pas publié un article que les experts (sans ironie) sortent du bois. Ça va finir en flamewar c'te histoire. :D

avatar YetOneOtherGit | 

@Bilbo

"MacG n'a même pas publié un article"

L’équipe à déjà publié une série d’articles fort sympathique.

L’éclairage d’Occam relativise juste la chaîne de causalité entre les premières explorations d’Apple et l’OS actuelle qui est fortement discutable aussi bien d’un point de vue technique que stratégique.

C’est, il me semble une richesse d’avoir des contributeurs capable de couper les cheveux en quatre sur des enjeux de ce type.

Et ce n’est en rien un manque de respect au remarquable travail de la rédaction 😉

avatar guibrush | 

ba, j'ai installé A/UX sur mon SE/30 pour voir, franchement, c'est pas si mal. L'intégration avec l'interface graphique du mac est super bien faite et il y a de très bonnes idées.

avatar StephanMart | 

@guibrush

on peut trouver un tuto qui explique comment installer Au/X sur un SE/30 ?

avatar guibrush | 

@StephanMart

oui, ici :
http://www.aux-penelope.com/aux_3.0.htm

et tu peux télécharger A/UX ici :

https://winworldpc.com/product/a-ux/3x

c'est assez simple en fait, le plus difficile étant de générer la disquette de boot. Je l'ai fait depuis un TAM, il faut avoir sous la main un mac capable d'écrire une disquette haute densité. Pour le SE/30, tout les lecteurs CD externes ne sont pas compatibles, il faut en tester plusieurs. Pour ma part, c'est celui de ma HP 9000/712 qui a fonctionné.

avatar StephanMart | 

@guibrush

il faut un lecteur de CD Scsi ?

avatar guibrush | 

Oui

avatar ech1965 | 

ca devient franchement proche de harcelement. La multitude de séries et articles plus alléchants les uns que les autres me rendent la vie de "anti club igen" de plus en plus difficile. je commence à ressentir quelque choise qui ressemble au malaise des antivax voyant l'efficatcité du vaccin. je vais bientôt être contraint à m'abonner

avatar vicento | 

@ech1965
⛔️⚠️Pour ma part ; vue l’augmentation vertigineuse du tarif de l’abonnement, je risque de passer mon tour cette année @antonynelzin

avatar andr3 | 

Je sent que je vais Tuxer cette série 🐧

avatar Florent Morin | 

J’ai adoré la série. Merci.

avatar narugi | 

En parallèle de ça, Windows PC dans le cloud a été un succès immense pour son démarrage. https://www.generation-nt.com/windows-365-pc-cloud-microsoft-victime-succes-actualite-1991121.html

CONNEXION UTILISATEUR