Unix à jamais #2 : MkLinux, le système franco-américain soutenu par Apple

Anthony Nelzin-Santos |

Nous sommes en mai 1996. À l’occasion de la septième WWDC, Apple présente Cyberdog, qui doit être le premier d’une longue série de produits basés sur des composants OpenDoc. Plus modestement, elle distribue gratuitement un CD contenant la première version de développement de la distribution MkLinux, fruit d’un partenariat avec l’Open Software Foundation (OSF). La firme de Cupertino assure alors « soutenir Linux » et les « normes ouvertes populaires dans la communauté internet ».

Le sélecteur de démarrage de MkLinux.

En 1987, AT&T et Sun se rapprochent pour plancher sur un système Unix commun. La guerre des systèmes Unix est relancée : quelques mois plus tard, le « gang des sept »1 forme l’Open Software Foundation (OSF) pour concevoir une nouvelle implémentation Unix de référence, baptisée OSF/1. IBM propose son système AIX, mais les ingénieurs de l’OSF préfèrent concevoir un système neutre, qui ferait la synthèse des meilleurs composants de l’industrie.


avatar val1984 | 

Adolescent, je l'avais installé sur mon Performa 6200 grâce au CD du magazine Login de mémoire. Peu de souvenirs précis si ce n'est que c'était lent mais c'était avant les connexions Internet permanentes et pas mal de gros softs GNU/Linux, ça ne rajeunit pas 😅

avatar Chris K | 

Cette série me rappelle que j’ai utilisé un Unix sur MacOS (< 10) mais je me souviens plus du tout le nom de la boîte qui fournissait cet Unix, juste que cela m’avait rendu bien des services (et que c’était pas donné !).

avatar totoguile | 

Mes premiers pas sous Linux c’était avec une Slackware distribuée sur un cd de magazine : il fallait préparer la 20 aine de disquettes pour l’installer… ça devait être dans les années 1995 environ

A l’époque, jamais je n’aurais imaginé l’impact que ça aurait

avatar XiliX | 

@totoguile

Ha oui Slackware, qu’est-ce qu’on a pu se passer les disquettes avec les collègues en BTS.

Sinon je bossais beaucoup sur Unix AT&T System V, sur l’équivalent aujourd’hui des lames 68000/68020… pffewww voyage dans le temps.

NB :
On parle souvent de la naissance d’Apple, MacOS… et si vous nous racontiez la naissance de MacGe ???

avatar Florent Morin | 

@totoguile

J’étais un debianiste débutant à l’époque. Je devais avoir dans les 12 ans. Debian était la plus légère à télécharger en 56k. C’était une version beta ou alpha. On n’avait rien. Même pas APT. Quelle galère quand j’y pense. 😂

J’ai bien passé 1 an à comprendre ce que je faisais. En tout, il m’a bien fallu 3-4 ans avant d’avoir un ordinateur utile. J’ai appris le désespoir et la persévérance.

Que de souvenirs.

avatar raoolito | 

au-dela des souvenirs des anciens guerriers, on ne peut que re-decouvrir émerveillé combien apple aura tâtonné pour imaginer la suite de MacOs 7.
Le nombre d’essais ratés est stupéfiant !

avatar YetOneOtherGit | 

@raoolito

Les errements autour de « l’Unix du futur » ne furent pas que le fait d’Apple.

C’est la grande époque des tentatives d’unification pour faire front face à la domination de Microsoft avec de nombreuses alliances entre acteurs de l’industrie normalement concurrents.

Et au final c’est GNU\Linux qui s’imposera.

avatar DahuLArthropode | 

@raoolito
@YetOneOtherGit

Oui, je me rappelle la profusion de variantes. Les portages entre Sun, Vax (sous Ultrix), HP/UX et AIX étaient très pénibles, la compatibilité était très imparfaite, nos sources étaient truffés d’instructions de compilation conditionnelle, nos makefile des gares de triage.

Ceci dit, le tâtonnement peut être vu comme une façon normale d’avancer. Le coût de ces pilotes était parfois assez bas, quelques universitaires motivés à subventionner. Même si on n’utilise pas directement le résultat, ce qu’on apprend (faisabilité, écueils techniques, solutions, efforts nécessaires) est un bon retour sur investissement.

Depuis, plus de Sun, plus d’Apollo, plus de Digital sous Ultrix ni VMS. AIX vivote, OS/2 est mort, Aegis aussi... en contemplant le cimetière des OS et des constructeurs, alors que NT et Linux sont pratiquement seuls à avoir eu des rejetons viables, Apple me semble une exception remarquable.

avatar YetOneOtherGit | 

@DahuLArthropode

L’histoire d’Unix est une vraie saga digne d’un roman épique, avec ses guerres, ses alliances, ses trahisons, ses clans, ses gourous…

Plus de 50 ans d’histoire d’une complexité et d’une richesse rare.

avatar oomu | 

@DahuLArthropode

c'était une période passionnante.

Sur ce, je pars faire des infidélités à unix, en testant ce fameux BeOs...

avatar DahuLArthropode | 

@oomu

C’était l’avenir…

avatar frankm | 

Merci MacGeneration

avatar nukeo | 

@frankm

+1

avatar YetOneOtherGit | 

Pour la bonne bouche je partage une nouvelle fois ce monument d’humour geek canal historique :

The UNIX-HATERS Handbook

https://web.mit.edu/~simsong/www/ugh.pdf

avatar oomu | 

@YetOneOtherGit

avec le Bastard operator from hell et The Unix Koans of Master Foo, c'était une de mes plus "amusantes" lectures informatiques.

un texte volontairement provocateur mais qui reste remplis de quelques fulgurances bien senties.

Bien sur, il y a longtemps que j'ai voué mon âme à Unix et le Grand Livre Blanc d'Unix sera tenu fermement par mon cadavre.

avatar YetOneOtherGit | 

@oomu

"un texte volontairement provocateur mais qui reste remplis de quelques fulgurances bien senties."

C’est plein de perles vraiment amusantes qui ont étrangement bien vieillie.

Son éditeur principal Simson Garfinkel est un auteur remarquable et très agréable qui a entre autres écrit ce livre de vulgarisation d’histoire du traitement de l’information :

https://www.scribd.com/book/431781775/The-Computer-Book-From-the-Abacus-to-Artificial-Intelligence-250-Milestones-in-the-History-of-Computer-Science

Je le recommande chaudement

avatar oomu | 

@YetOneOtherGit

c'est noté. cela semble très intéressant en effet.

avatar BingoBob | 

J’ai un peu de mal avec cette série d’articles. Je ne comprends pas les enjeux. Plein de termes m’échappent. Je ne suis pas programmeur ni développeur. Je lis l’article et une minute après j’ai déjà tout oublié. Je ne doute pas que le problème vienne de moi…

avatar Lightman | 

Ouh punaise. À cette époque j'étais étudiant à Gières justement, et déjà passionné de Mac. Si j'avais su…

CONNEXION UTILISATEUR