MacBook Pro : Intel limite Apple (sur la quantité de RAM)

Nicolas Furno |

Aucun Mac portable à l’heure actuelle ne propose plus de 16 Go de mémoire vive, pas même le MacBook Pro 15 pouces toutes options vendu 5000 € n’en propose plus. Et ce n’est pas nouveau : cette limite à 16 Go est présente chez Apple depuis les premiers MacBook Pro Retina de 2012. Mais on peut remonter plus loin : tous les MacBook Pro sortis en 2011 étaient vendus au mieux avec 8 Go, mais ils acceptent au maximum 16 Go de mémoire vive.

Pourquoi est-on encore limité à 16 Go ?

Comment expliquer que l’on soit bloqué à 16 Go depuis si longtemps ? À l’échelle de l’informatique, ne pas dépasser une limite près de six ans est anormal, même s’il faut souligner que la fréquence de la mémoire vive a progressé dans l’intervalle. Néanmoins, certains domaines particulièrement exigeants ont besoin de davantage de RAM, comme le montage vidéo en 4K ou bien encore le rendu 3D, pour ne prendre que deux exemples.

Après l’annonce des nouveaux MacBook Pro, quelques voix se sont élevées pour réclamer une option à 32 Go et Apple a répondu que ce n’était pas possible pour économiser la batterie. Fidèle à ses habitudes, le constructeur n’a pas donné beaucoup d’informations techniques, mais on sait aujourd’hui que le responsable dans l’histoire est en partie à chercher du côté d’Intel.

Dans tous ses MacBook, Apple utilise des processeurs Intel Skylake, une architecture qui est arrivée en retard et qui n’a vraiment été disponible que cette année. En théorie, le fondeur aurait déjà du sortir leurs successeurs, des processeurs Kaby Lake, mais il faudra attendre l’année prochaine pour les voir sur le marché. Entre ces deux générations, il y a de nombreuses différences comme toujours, mais celle qui nous intéresse en l’occurrence concerne la RAM.

Sur un ordinateur de bureau, la DDR4 est obligatoire pour Skylake. C’est une toute autre histoire sur un ordinateur portable, où la LPDDR3 est la seule prise en charge.
Sur un ordinateur de bureau, la DDR4 est obligatoire pour Skylake. C’est une toute autre histoire sur un ordinateur portable, où la LPDDR3 est la seule prise en charge.

Skylake, comme plusieurs architectures Intel déjà, est compatible uniquement avec la LPDDR3, un format de mémoire vive particulièrement économe en énergie, ou la DDR4, un format pensé pour les ordinateurs fixes. Kaby Lake sera la première génération compatible avec la LPDDR4, une nouvelle norme capable de monter au-delà de 16 Go tout en consommant encore moins d’énergie que la LPDDR3. Rien n’est simple chez Intel néanmoins, et cette compatibilité ne sera pas totale avant la génération suivante, Cannon Lake, attendue à l’origine pour 2017, mais qui n’arriverait pas avant 2018.

Dans le détail, les processeurs de la gamme U utilisés par le MacBook Pro 13 pouces devraient sortir en début d’année prochaine et ils seront compatibles avec la LPDDR4. Ceux de la gamme H, utilisée par les MacBook Pro 15 pouces, ne sortiraient pas avant la fin de 2017 et ils ne seraient pas compatibles avec cette norme, au moins pas dans un premier temps.

Apple attend ainsi Intel pour dépasser cette limite et passer à 32 Go de mémoire vive, probablement en option. Notons que le constructeur aurait pu opter pour de la DDR4, puisqu’elle est compatible avec les processeurs Skylake. Mieux, elle consomme aussi peu d’énergie que la LPDDR3, l’impact sur l’autonomie aurait probablement été limité. Pourquoi Apple ne l’a pas fait ? Il aurait fallu revoir entièrement la conception des MacBook Pro et revenir à des barrettes de RAM nettement plus grosses que les puces de LPDDR soudées directement à la carte-mère.

Quand bien même la DDR4 consommerait davantage en usage réel que la LPDDR3 utilisée dans les Mac qui viennent d’être présentés, on pourrait arguer qu’Apple aurait pu éviter d’affiner les machines pour augmenter la taille de la batterie et préserver l’autonomie. C’est vrai, mais ce n’est pas ainsi que fonctionne le constructeur, la finesse étant un objectif prioritaire. De la même manière, Apple aurait pu réduire l’autonomie de ses MacBook Pro en échange, mais ce n’est pas non plus ainsi que l’entreprise fonctionne. Toute la gamme affiche dix heures d’autonomie en usage courant et c’était certainement un objectif a priori.

Un nouveau MacBook Pro 13 pouces au-dessus d’un ancien modèle. Si Apple peut affiner ses produits, elle le fera.
Un nouveau MacBook Pro 13 pouces au-dessus d’un ancien modèle. Si Apple peut affiner ses produits, elle le fera.

« Intel ne produit pas les puces qu’Apple veut. »

Même si les nouveaux MacBook Pro sont toujours limités à 16 Go de mémoire vive, leur SSD est plus rapide et atteint de nouveaux sommets. Plus de 3 Go/s en lecture et plus de 2 Go/s en écriture : ces vitesses exceptionnelles compensent largement la dotation en RAM. Même si l’ordinateur doit utiliser un cache, ce dernier sera généré et lu si rapidement que la différence sera sans doute imperceptible dans la majorité des cas.

Pour tous les cas de figure où la quantité de mémoire vive a un impact sur les performances, le problème, c’est qu’on ne sait pas exactement combien de temps devra attendre Apple pour franchir le cap des 16 Go de RAM dans sa gamme portable. Les processeurs Intel sont désormais systématiquement en retard et il n’y aura peut-être rien avant au moins un an, voire même deux ans. En attendant, le constructeur pourrait mettre à jour son Mac Pro, puisque cet ordinateur accueille jusqu’à 128 Go de mémoire vive pour les usages les plus exigeants, mais c’est une autre histoire.

Dans sa gamme mobile au moins, Apple n’a pas d’autre choix pour le moment que de se caler sur le calendrier imposé par Intel. Et le problème, comme le souligne judicieusement le blogueur John Gruber, c’est que le fondeur ne conçoit plus de processeurs qui correspondent aux besoins d’Apple. La finesse et la légèreté ne sont des priorités que pour l’entreprise de Cupertino et c’est probablement pour cette raison que les processeurs qu’elle utilise sont toujours autant en retard chez Intel.

À une époque, Apple et Intel étaient les meilleurs amis du monde.

Par le passé pourtant, les deux entreprises avaient travaillé main dans la main, notamment pour concevoir le processeur du MacBook Air. Dans un autre domaine, Intel est actuellement partenaire d’Apple pour produire une partie des modems de l’iPhone 7. Une telle collaboration n’est-elle pas possible du côté des Mac ?

La vérité, c’est sans doute qu’Apple n’attend plus rien d’Intel et prépare dans ses laboratoires la transition vers des processeurs ARM qui semble toujours plus inévitable. Il faut dire que l’entreprise de Tim Cook est devenue en quelques années un poids lourd dans le monde des processeurs et les Apple Ax sont les meilleurs de leur catégorie, et de loin. Les dernières déclinaisons sont même au niveau des Mac, même les plus récents : l’iPhone 7 Plus et son Apple A10 sont à peine moins puissants que le MacBook Pro 13 pouces entrée de gamme qui vient de sortir !

Les modèles haut de gamme conservent naturellement l’avantage, mais pour combien de temps encore ? On attend un Apple A10x pour tablettes en début d’année prochaine et ses performances devraient faire un bond en avant. Et l’Apple A11 sortira immanquablement à l’automne 2017 et lui aussi fera bien mieux… alors qu’Intel stagne dans le même temps depuis des années. Le constructeur réfléchit forcément à une transition x86 vers ARM et Intel, avec ses retards incessants, lui donne toujours davantage d’arguments.

À bien des égards, cette période rappelle les années 2000 quand Apple attendait désespérément que son partenaire d’alors, IBM, sorte une version mobile de son Power PC G5. La suite est connue : plutôt que d’attendre plus longtemps, Apple a sonné à la porte d’Intel et sorti le premier MacBook Pro équipé d’un processeur x86 en 2006. L’histoire va-t-elle se répéter ?


avatar awk | 

@melaure

Pratique de me traiter de fanboy ça t'évite de penser ?

avatar byte_order | 

@robrob
Grand fou, tu oses demander un lien prouvant une affirmation de awk !?
C'est peine perdue, vraiment.

avatar awk | 

@byte_order

C'est même un dogme de ne pas nourrir cette mécanisation stérile de la pensée ?

avatar byte_order | 

Tu confonds.
L'un des principes fondamentaux de l'esprit critique face à une affirmation c'est de pouvoir vérifier l'origine de l'information, des sources.

A défaut de le pouvoir, l'affirmation doit être considérée comme une opinion.

avatar awk | 

@byte_order

Je ne confonds rien, mais je ne sombre pas comme toi dans une mécanisation de la pensée stérile et enfermé dans un cadre étroit. ?

Mais tu n'es pas le seul un classique du technicien hémiplégique ?

avatar byte_order | 

Non. A la place tu sombres depuis longtemps dans la mécanisation du copier coller de tes opinions et de tes insultes a quiconque conteste leur autorité ou estime légitime de vouloir en vérifier l'évidence par eux même.

avatar awk | 

@byte_order

C'est cela oui ?

avatar patrick86 | 

@awk :

"Le fait que le sentiment d'effacement de l'objet informatique soit un puissant moteur de desire d'achat est largement documenté, étudié, décortiqué, analysé, commenté ... cela fait absolument consensus."

Là, pas besoin d'analyse ou d'étude détaillée pour savoir que je suis en plein dedans ! ?

J'aime une technologie utile et discrète. ❤️

avatar awk | 

@patrick86

Non il faut des preuves pour cette évidence largement partagé ?

avatar larkhon | 

quand on n'a pas besoin de preuves c'est qu'on commence à entrer dans le domaine des croyances et religions...

avatar awk | 

@larkhon

Nullement la méthode hypercritique si courante en ces lieu est un cancer de l'esprit critique.

Avec certain il faudrait descendre jusqu'aux Axiomes de Peano

"L'élément appelé zéro et noté 0, est un entier naturel.
Tout entier naturel n a un unique successeur, noté s(n) ou Sn.
Aucun entier naturel n'a 0 pour successeur.
Deux entiers naturels ayant le même successeur sont égaux.
Si un ensemble d'entiers naturels contient 0 et contient le successeur de chacun de ses éléments, alors cet ensemble est égal à N."

?

Le recourt systématique à la demande de preuves, de référence dans le cadre d'un débat d'idée fini par le vidée de son essence et en faire une pure mécanique stérile.

C'est une affligeante réduction de la démarche critique à ce qu'elle a de plus simple à mettre ne oeuvre.

Le débats d'idée pas par l'évaluation de la valeur de son interlocuteur avant toute choses et dans la confiance en sa capacité à détecter ce qui est inepte et ne tient pas la route.

Bref cela demande un peu plus d'effort que les cris de cabri réclament des preuves et des sources à tout bout de champ.

Apprendre à développer un vrai sens critique, une varie capacité de jugement, un vrai pouvoir discriminent ... passe par l'abandon de cette mécanisation stupide et un travail de connaissances, de culture, d'analyse de la structuration d'un propos ..

Bref ce que vous croyez être de l'esprit critique et de la démarche scientifique n'est que dévoiement de l'esprit ?

avatar larkhon | 

évidemment c'est un recours facile que de demander des preuves, qui ne pourraient être souvent que des études marketing, des statistiques, et ainsi de suite. Je réagissais juste à un certain nombre d'interventions qui opposaient à ces demandes de preuves une sorte de formule du style "mais attendez les gars, tout le monde dit ça pourquoi diable dire autrement?". Ca ne suffit pas, à mes yeux, pour être valable.

après, dans la section commentaire d'un site internet on ne va verser non plus dans la réflexion poussée, détaillée, avec des recherches menées de manière objective avant chaque post. C'est au cas par cas, des gens ont l'habitude d'argumenter, d'autres vont céder à la tentation - il faut le reconnaître très facile - de répondre à ce qui peut s'apparenter comme un troll.

Pour revenir au débat, je pense sincèrement qu'il n'y a pas un besoin de finesse chez le consommateur, du moins une fois un certain cap passé. Apple joue la carte du luxe accessible. Il y a d'autres ordinateurs fins, avec un design attractif et qui vont parfois battre les produits Apple sur le papier. La finesse n'est pas un argument à elle seule, et la mémoire sans doute encore moins puisqu'on peut souder d'autres types de mémoire aussi. Ce sont juste des choix du constructeur.

avatar bibi81 | 

Utile avant d'être discrète apparemment ;)

avatar pocketalex | 

@awk et @patrick :

alors certes, il y a les études, je ne nie pas

bon

et il y a aussi ce putain de macbook pro de 2Kg que je me suis fadé pendant 4 ans tous les jours, et je suis on ne peut plus heureux de ne porter plus que 900gr pour une machine sur laquelle je fais plus de choses

Juste un témoignage perso, mais vive la finesse :)

avatar Stardustxxx | 

@awk
Trouver une information pertinente sur internet n'est pas forcement évident.
Si tu affirmes quelque chose et que tu contredit ton interlocuteur, permet lui au moins de s'éduquer.

avatar awk | 

@Stardustxxx

Oui surtout dans ce cas ou je me suis rendu compte qu'il y avait en fait peu de chose en accès gratuit.

Je lui ai donné une bibliographie d'incontournables sur ces questions mêmes si je doute fort qu'il est réellement envie de s'éduquer ?

avatar melaure | 

Ca ne va pa durer longtemps. Au bout d'un moment la camelotte dans la finesse ça finit par se voir ...

avatar awk | 

@melaure

Tu t'essais aux mantras ?

avatar pn10000 (non vérifié) | 

@melaure

J'ai un mbp 2012 que je trimballe tous les jours et je peux te dire que je suis bien content des choix d'Apple en ce sui concerne la volonté de faire des macs plus fins et plus légers.

Un laptop c'est avant tout la mobilité, il me parait donc logique qu'Apple suive à amélioré le volume du mbp.

avatar byte_order | 

> Un laptop c'est avant tout la mobilité

Ben non. Si la mobilité c'est le plus essentiel, y'a mieux qu'un laptop. Une tablette, un smartphone offre une mobilité bien supérieure à un laptop.

Un laptop c'est un compromis : la mobilité *et* la puissance d'un ordinateur polyvalent.

C'est pas "avant tout". C'est "aussi". Mais pas "que".

avatar JLG47_old | 

Pas que, puisque TOUS LES CONSTRUCTEURS suivent Apple dans cette course à la finesse.
Même s'il est vrai que beaucoup offrent à coté du concours de finesse des machines plus lourdes et plus musclées.

avatar awk | 

@JLG01

Même cette évidences là certains la nient ?

avatar pocketalex | 

@JLG01 : tout comme ils nient que certains modèles concurrent du Macbook 12" sont vendus plus cher que le dit Macbook.

Alors ça les fait chier, donc on glisse sous le tapis, ça n'existe pas, et à la place on nous sort du xiaomi à 500€ qu'il faut commander en chine (avec un OS chinois dessus bien évidemment) via GearBest pour nous démontrer qu'Apple, c'est trop cher pour ce que c'est

Ceci étant dit, je fais parti de ceux qui pensent très sincèrement qu'ils ont total craqué le slip sur les nouveaux MBPr niveau prix
Concernant le Macbook, on payait les 900gr, l'ultra finesse, l'utra légèreté, il en a toujours été ainsi pour les gammes ultra portables (souvenez vous des ultra sony à 2200€ avec un Atom anémique dedans)
Mais pour les MBPr, ça fait cher, très cher pour juste de l'USB-C et une barre interactive dont je ne suis pas sur qu'elle révolutionne vraiment le rapport homme/machine. Ce d'autant plus qu'un macbook pro, quand il arrive au bureau, il est souvent relié à de grand écrans et un clavier et une souris dédiée, du coup on en fait quoi de la touch bar ????

avatar feefee | 

@melaure

"P.S. : et je ne parle même pas des excuses bidons de la pomme, ceci dit ça marche peut-être avec les fanboys ..."

Tu radotes mon vieux ?
Que tu aies raison ou pas on s'en tape tu radotes , encore et toujours .
Et même si tu disais des trucs mois tendancieux le résultat serait le même : TU RADOTES .. comme un petit vieux acariâtre

avatar vrts | 

Faut juste se faire une raison, le but d'Apple est de faire de l'informatique design, fine, élégante.

Si vous avez besoin de puissance brute avec les dernières generations de GPU, il faut changer de crèmerie. Reswitchage pour moi :-(

avatar awk | 

@vrts

Since 1984 ???

avatar vrts | 

hmm, oui et non... Les anciens Macs pro etaient evolutifs, on peut toujours les upgrader d'ailleurs avec des composants PC. Rien de soudé etc.
J'ai pu booster tous mes Macbook Pro (jusqu'à mon dernier de 2012).

C'est terminé tout ça, finesse avant tout. Faut se faire une raison c'est tout.

avatar fousfous | 

@vrts

Faut evoluer à un moment, les tours c'est remplis de vide, c'est complètement idiot de continuer comme ça à notre époque, c'est complètement contraire à l'intégration...
Bon et comme c'est vide et que l'air n'est pas dirigé c'est donc peu efficace niveau refroidissement, y a qu'à voir l'efficacité du macpro à côté

avatar huexley | 

Il n'y à qu'a voir le nombre de panne du MacPro poubelle pour se rendre compte que c'est pas forcément un mal un peu d'air qui circule autour…

avatar awk | 

@huexley

Très sur évalué même si effectivement anormalement élevé

Nous mutualisont nos état de parc machines avec nombre acteurs de notre industrie de part le monde

Sur un échantillon de plus de 1000 machines le MacPro a un taux de retour anormalement élevé de 12% focalisé sur une période de production.

avatar awk | 

@huexley

Au niveau thermique c'est un chef d'œuvre

Les soucis ne sont pas liés a l'architecture thermique novatrice

avatar JLG47_old | 

Des chiffres VSP.
Même les forums n'en parlent pas (sauf buzz viral autour d'une ou deux machines)

avatar awk | 

@JLG01

Monsieur Jean-Luc Godard c'est un honneur de vous retrouver en ces lieux, j'ai mis plus haut quelques données objective sur ces considérations. ?

avatar vrts | 

@fousfous : pareil à toi même...conneries sur conneries... Les flux d'air sont pensés dans les tours pour le refroidissement, regarde l'ancien Mac Pro qui etait super pour ça. Il y a aussi l'option watercooling pour un meilleure refroidissement et un silence complet.

Tes besoins informatiques ne sont pas ceux des autres. Tu as une utilisation ludique de l'informatique (d'après le nombres incalculables de conneries que tu déverses ici), d'autres ont des besoins professionnels, de puissance brute, d'evolutivité et de compatibilité.

Je ne vois pas où je vais caser mes 4 cartes GTX1080 dans ta poubelle de table instable.

avatar fousfous | 

@vrts

Et tu fais quoi avec tes 4 cartes graphiques? Je croyais que ça servait à rien d'avoir 2 cartes graphiques car très peu d'app prenaient ça en charge

avatar vrts | 

je te laisse google, tu me fatigues : multi gpu rendering unbiaised renderer

avatar Stardustxxx | 

@fousfous
Internet est ton ami. Si tu ne sais pas quoi faire avec 4 cartes graphiques, certains savent très bien les utiliser.

avatar fousfous | 

@vrts

Non un gros truc vide c'est pas pensé pour les flux d'air, suffit de voir le nombre de ventilateur qu'il faut...
Le cœur thermique du nouveau Mac Pro c'est bien pensé par contre, avec un seul gros ventilateur de nécessaire...

avatar Lawliet | 

C'est un bon compromis entre refroidissement et évolutivité. Une tour HdG bien conçue c'est une puissance et un silence en charge que tu n'auras jamais dans un Mac Pro.

avatar Stardustxxx | 

@fousfous
Même les Dells optimisent le flux d'air a l'intérieur, il suffit d'en ouvrir un pour s'en apercevoir.
Le MacPro est plus intégré dans plus optimiser pour les flux d'air, rien de plus.

avatar awk | 

@Stardustxxx

Niveau silence l'approche du Mac Pro est remarquable en comparaison avec les stations Dell ou autre ?

avatar SartMatt | 

Tellement remarquable qu'il throttle à pleine charge... Alimentation sous-dimensionnée ou refroidissement insuffisant, je sais pas (mais je pencherais pour le refroidissement, parce qu'un relevé de consommation montre que la consommation atteint un certain seuil, puis diminue, ce qui tendrait à montrer que ce n'est pas le facteur limitant).

Une station de travail qui throttle à pleine charge, perso j'ai bien du mal à considérer qu'elle a bénéficié d'une conception "remarquable" (ou du moins, pas au sens positif de remarquable...).

avatar awk | 

@SartMatt

Nous en avons deux douzaines et ils tiennent remarquablement la montée en charge sans défaillir et dans la durée.

Il y a eu des series souffrant de pb mais pas d'ordre thermique du a un refroidissement sous dimensionné ?

avatar SartMatt | 

Le throttling est justement là pour éviter des défaillances visibles en charge... Mais as-tu déjà monitoré les fréquences de fonctionnement et la consommation de la machine pour vérifier qu'il n'y a pas de throttling (détectable en constatant une baisse de fréquence ou une baisse de consommation alors que la charge est maintenue) quand vous les sollicitez à plein régime CPU et GPU (et en outre, ça ne concerne du coup à priori que les modèles en D700, puisque les autres modèles ont besoin de moins de puissance/refroidissement, alors que la capacité est la même).

avatar macfredx | 

"Même les Dells optimisent le flux d'air a l'intérieur, il suffit d'en ouvrir un pour s'en apercevoir."

On ne doit pas avoir les mêmes Dell alors...
Un autre truc : vous n'avez jamais trouvé c... que sur la majorité des tours (je ne parle pas des anciens Mac Pro dont le refroidissement était très étudié) la ventilation soit en bas (avec souvent les HD et lecteurs en haut) ? C'est bien connu, la chaleur descend...

avatar SartMatt | 

C'est le ventilateur d'entrée d'air qui est généralement en bas et à l'avant, et celui d'extraction est par contre généralement placé en haut à l'arrière... Donc oui, c'est parfaitement logique : on renouvelle l'air de la tour en injectant de l'air frais (pris au ras du sol, puisque comme tu le soulignes, l'air frais descend) par en bas et en extrayant l'air chaud par en haut. Comme ça, dans la tour, on a un flux d'air qui part du bas, et remonte vers le haut, refroidissant les composants au passage.

À quelques exceptions près, les seuls cas où il y a un ventilateur en extraction en bas de la tour, c'est quand l'alim est en bas. Ce qui correspond à une organisation où on sépare en fait le flux d'air de l'alimentation et celui du reste, pour éviter que l'alimentation ne soit réchauffée par les autres composants du PC (schéma des flux dans ce cas : http://media.bestofmicro.com/Y/R/312291/original/psu-bottom-02-EN.png ). Dans les exceptions, il y avait justement les Mac Pro, dont le seul ventilateur d'extraction était situé en bas de la tour. Mais les plus grosses sources de chaleur étaient également situées en bas, avec des cloisons empêchant l'air chaud de monter, donc ce n'était pas un problème.

Les lecteurs optiques, c'est bien entendu logique de les mettre en haut de la tour, une tour étant prévue plutôt pour être posée au sol. Et les disques, ils sont généralement bien dans la moitié inférieure de la tour, pas dans la moitié supérieure. Souvent, ils sont même mis directement derrière le ventilo d'admission, ce qui leur permet de bénéficier de l'air le plus frais.

avatar awk | 

@SartMatt

J'ai sur mon bureau un MacPro 2013 et un Dell T3600 de puissance équivalente en dehors du GPU

La ventilation du Dell est effectivement remarquable, mais force est de constater que l'architecture dubMac assure un refroidissement très silencieux

avatar byte_order | 

Pas bien difficile quand on a pas un GPU à puissance équivalente. Justement.

avatar patrick86 | 

"les tours c'est remplis de vide"

Le Mac Pro "rape à fromage géante" n'était pas une tour "pleine de vide". ?

avatar larkhon | 

@fousfous
on fait dans la surenchère, là, en insultant tous les PCistes qui optimisent le flux d'air dans leur machine pour garder leurs composants au frais. Le fait est, un petit volume et peu de vide créé surtout une contrainte, ce qui ne veut pas dire qu'Apple ne fait pas mieux que la moyenne des PCs "vides"...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR