Fermer le menu
 

Pourquoi la transition vers des Mac ARM est inévitable

Christophe Laporte | | 19:05 |  422

Plus de dix ans sans transition. Quand on connait l’histoire du Mac, on sait qu’Apple fait de temps en temps des choix radicaux pour ses ordinateurs : des Mac 68k au PowerPC, du PowerPC aux puces Intel…

Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle transition ? La documentation d’Apple mise à disposition des développeurs peut le laisser penser. La firme de Cupertino a pour habitude de lister toutes les différences en ce qui concerne ses API d’une version à l’autre (un procédé courant). Dans celle relative au Kernel de Sierra, Apple a ainsi retiré plusieurs références à d’anciens processeurs Intel qui ne sont plus gérés par macOS comme les puces Merom. Jusque-là, rien de bien surprenant. La vraie surprise est de constater que tout en dessous, on voit qu’elle a ajouté la prise en charge de la famille de processeurs ARM Hurricane. Ce n’est pas une puce connue, sans doute un nom de code. Hurricane signifie en anglais, rappelons-le, ouragan. Voilà qui a le mérite d’être clair.

En tout cas, comme le note iDownloadblog, ce nom de code colle bien avec les noms de code des anciennes puces d'Apple. Le petit nom de l'A7 était Cyclone, A8 Typhoon et A9 Tornade. Hurricane serait le nom de code de l'A10, d'après Hardware.fr, qui s'appuie sur les découvertes de Chipworks qui a l'habitude d'autopsier les composants des nouvelles puces d'Apple.

Qu’Apple étudie la possibilité de produire des Mac ARM, cela n’a rien d’étonnant. Cela fait maintenant quelques années qu’elle explore cette possibilité comme elle l’a fait en d’autres temps pour d’autres architectures. Mais va-t-elle passer à l’acte ?

Le très réputé Ming-Chi Kuo tablait sur de tels ordinateurs pour 2016 ou 2017 (lire : Mac ARM : dans les deux ans avec un processeur A10X ?). A l’époque, il estimait que l’A10X pourrait être le futur moteur d'un Mac ARM. Avec le recul, ses propos sont très intéressants. Les tests effectués il y a quelques jours avec Geekbench montraient que le processeur A10 Fusion de l’iPhone 7 n’avait plus grand-chose à envier en termes de puissance brute à un MacBook Air. Alors certes, Geekbench ne reflète pas forcément la réalité, mais la dynamique et la montée en puissance penchent clairement pour le camp ARM.

Pour Apple, la difficulté est avant tout matérielle contrairement aux autres transitions. D’un point de vue logiciel, elle pourrait être plus indolore pour les développeurs. La compatibilité ne devrait pas être un problème. Apple maitrise les outils de développement (du langage de programmation aux API en passant par les compilateurs), elle contrôle la distribution avec le Mac App Store et a plus qu’un pied dans le monde ARM depuis maintenant une décennie ou presque.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


422 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar kinou_ 03/10/2016 - 10:05 (edité)

La même chose qu'ils ont fait avec Nokia ?

avatar Memo 01/10/2016 - 00:01 via iGeneration pour iOS

Peut etre un mac ARM en 2017, en meme temps que le nouveau système de fichier Apple File System. Y aurait tellement de changement, sur des trucs tellement sensible, que j'aurai peur de prendre une V1...les tests seront à lire avec la plus grande attention

avatar cv21 01/10/2016 - 00:43 (edité)

Pour ma part, j'attends juste le prochain renouvellement pour choisir entre neuf et refurb qu'il y ait du ARM ou pas. Pas de bol, ça tombe lors d'une longue période ou la gamme Apple "prend un peu le choux" mais j'aimerais au moins avoir l'équivalent des postes du boulot qui tournent suffisamment pour mon usage avec le plaisir et les compromis du couple macOs/ordinateur Apple.

Je suis surpris par ce long cheminement sur les bases de macOs mais il faut avouer qu'au quotidien je me contente d'utiliser les logiciels.



avatar Valiran 01/10/2016 - 00:55

Vous oubliez un petit quelque chose, c'est que si le macintosh s'est développé ces 10 dernières années c'est:
- grâce aux iPod/Phone/Pad
- au fait qu'on trouve plus de logiciels qu'avant, notamment des jeux et autres venus du monde Windows.

Si demain ils font un passage sur Arm, faut-il encore que les autres suivent!

- Quid du mec qui utilise des logiciels pro qui ne seront pas mis à jour immédiatement?
- Quid du mec qui joue? Vous pensez sincèrement que le gars qui a une cinquantaine de jeux sur Steam va accepter la pillule?

En gros, le mac Arm sans émulation du mac Intel sera une bonne machine pour le mec qui surf/facebook/logiciel Apple/bureautique, dans un premier temps.

Pour moi, si passage à l'arm il y a, période de transition émulatoire il doit y avoir, sinon Apple passera l'Arm à gauche et redeviendra une machine marginale à la Linux.

Et franchement, Apple peut très bien coller 2 ou 3 A10X dans un MacBook, en en dédiant un à l'émulation, sans créer de surcoût, vu le prix d'un A10X comparé à un Core-m/-i.

avatar awk 01/10/2016 - 03:45

@Valiran

La plus grosse part de la base installé dépend dans ces usages de la volonté d'une petite poignée d'éditeurs : Apple, MS, Adobe ...

"- Quid du mec qui utilise des logiciels pro qui ne seront pas mis à jour?"

Pro ne veut rien dire mais je suppose que tu parle du secteur Media Création ?

Les acteurs du secteurs devraient suivre sans grand soucis?

"- Quid du mec qui joue? "

Là c'est sans doute plus mal barré pour la bibliothèque de jeux préexistante

Après le poids du jeu dans les motivations d'achat de la clientèle Mac ...

"Et franchement, Apple peut très bien coller 2 ou 3 A10X dans un MacBook, en en dédiant un à l'émulation, sans créer de surcoût, vu le prix d'un A10X comparé à un Core-m/-i.

Et tu vas t'enpresser de faire une publication sur l'outil magique de parralisation sachant tirer partie de cette abondance de coeurs sur tous les usages :-)

avatar Valiran 01/10/2016 - 22:24

"Les acteurs du secteurs devraient suivre sans grand soucis?"

Et s'ils faisaient le pari que leurs clients Mac lâchent le Mac si passage à l'Arm?
Le passage à l'Arm aura un coût pour les dev tiers, c'est un fait que vous semblez minimiser à coup de "ouais mais c'est facile aujourd'hui, de toute façon ils sont tous sous format abonnement quasiment", d'accord, mais abonnement ou pas, il faut re-coder.
Et rien n'empêchera Autodesk de dire "Non compatible avec les ordinateurs Apple sortis après 2017" par exemple.

"Et tu vas t'enpresser de faire une publication sur l'outil magique de parralisation sachant tirer partie de cette abondance de coeurs sur tous les usages :-)"

Et je vais m'empresser de rien du tout, j'ai jamais eu la prétention de. Mais Sony a réussi à faire en sorte que l'OS de la PS3 arrive à gérer l'EE et le RSX de la PS2 juste pour l'émulation, Apple devrait pouvoir réserver l'A10X numéro 4 à l'émulation.
Pour info, Intel nous a pondu un 10c/20t (soit 5 fois plus de coeurs physiques que l'A10), les coeurs en plus sont pas là pour des prunes.
Quant aux cartes mères multi-processeurs, ça existe depuis des années, et c'est bien géré.

avatar awk 01/10/2016 - 22:47 (edité)

@Valiran

"Et s'ils faisaient le pari que leurs clients Mac lâchent le Mac si passage à l'Arm?"

Peu de chance eux connaisse les réalités du business ;-)

avatar awk 01/10/2016 - 22:49

@Valiran

"Et je vais m'empresser de rien du tout, j'ai jamais eu la prétention de. Mais Sony a réussi à faire en sorte que l'OS de la PS3 arrive à gérer l'EE et le RSX de la PS2 juste pour l'émulation, Apple devrait pouvoir réserver l'A10X numéro 4 à l'émulation.
Pour info, Intel nous a pondu un 10c/20t (soit 5 fois plus de coeurs physiques que l'A10), les coeurs en plus sont pas là pour des prunes.
Quant aux cartes mères multi-processeurs, ça existe depuis des années, et c'est bien géré."

Il faut aller apprendre ailleurs que chez jeuxvideo.com

Sur ces questions tu enfiles les bêtises comme d'autres les perles.

Et le pire c'est que tu n'as même pas compris là problématique que j'évoquais ;-)

avatar bitonio 01/10/2016 - 03:35 via iGeneration pour iOS

Qui vivra verra. Les transitions sont toujours un défi, et parfois c'est un mal nécessaire.

J'attend encore de voir, ne regarder que la progression quand on part d'assez loin, ça me fait absolument pas rêver.

Une chose est sûre, il commencerons par les petites machines mobiles genre MBA.

Un MBP ARM, il faudra encore patienter!

avatar bugman 01/10/2016 - 06:04 (edité)

Ca sent (après mon passage à Android) un retour pour moi à Windows alors ?
Non pas que je n'aime pas l'architecture CISC (bien au contraire) mais les logiciels que j'utilise ne seront certainement pas portés sur ARM avant un bon bout de temps (voir jamais)!

avatar Jeanlucesi 01/10/2016 - 07:58

Mon Macbook 2012 est surement mon dernier Mac.

avatar jacobinet 01/10/2016 - 08:12 (edité)

Beaucoup de commentaires intéressants, merci !

Je vais probablement devoir changer de machine d'ici un an/un an et demi max (peut-être plus tôt si je n'arrive pas à faire réparer mon MBP 9.1) et, lorsque je lis cet article et les commentaires qui en résultent, je m'interroge de plus en plus sur la pertinence de racheter un MBP. Je ne suis pas pro mais j'utilise des logiciels "pro" pour la MAO, entre autres. Dans ceux-ci, il y a de gros éditeurs certes, mais il y a aussi bon nombre de petits éditeurs indépendants, notamment pour les plugins. Dans ce domaine, il est préférable d'avoir un peu de puissance sous le pied. Difficile de prévoir ce vers quoi Apple se dirige mais certains signes (cfr. le Mac Pro en tête de gondole), de plus en plus nombreux, sembleraient indiquer qu'ils pourraient mettre de côté les marchés de niche tel que celui dans lequel j'évolue, entre autres. J'aime l'idée, et mon portefeuille aussi, d'investir dans du durable... du long terme. Dois-je commencer à considérer qu'un retour sous Windows pour mon prochain achat n'est pas à exclure ?

avatar en ballade 01/10/2016 - 08:19 via iGeneration pour iOS

Fini le hackintosh alors..

avatar L.Fire 01/10/2016 - 08:30 via iGeneration pour iOS

C'est une idée intéressante mais à mon avis encore un peu prématurée. Cette fusion hardware logiciel va demander beaucoup de travail en amont pour faire en sorte que cette transition se fasse sans casse.

Pour le coup et à court terme, je vois plus une prise en charge de micro-éléments maison qui viendront créer ce caractère si unique face à la concurrence.

L'intégration de la puce W1 dans les claviers et souris, une variante du S2 pour la bande tactile, Etc.

Une façon light de tester et de laisser toutes les portes ouvertes. Jusqu'au jour où Apple sera prête à faire le grand saut.

avatar Le docteur 01/10/2016 - 08:43 via iGeneration pour iOS

Durable et long terme, ça rime peu avec Apple ces derniers temps.

avatar marc_os 01/10/2016 - 11:29 via iGeneration pour iOS

@enzo0511 :
Euh.... En quoi tu t'es fait baiser lors du passage à Intel ?
Saches que les processeurs ARM, Intel et PowerPC sont totalement incompatibles. Car leurs jeux d'instruction respectifs ne sont pas les mêmes !*
Donc à minima il faut re-compiler TOUS les logiciels pour passer d'un proc à l'autre. Un logiciel ou un OS universel ça n'existe pas, sauf s'il "triche" et s'il a été compilé pour plusieurs plateformes ! Lors du passage PowerPC à Intel, Apple ne t'a non seulement pas baisé, au contraire ils ont permis aux Apps compilées pour PowerPC uniquement à tourner sur Intel grâce à l'émulateur Rosetta...
Si Apple passait à ARM pour ses Macs, TOIS les logiciels devraient être recompilés... sauf si Apple propose à nouveau un émulateur, ici d'instructions Intel sur ARM.

(*) Et avoir le même jeu d'instructions ne suffit même pas. Car si le micro-code sous-jacent est différent, c'est bernique.

avatar Fabricius 01/10/2016 - 10:38 via iGeneration pour iOS

2 choses a noter pour moi.

La première est que petit à petit nous nous (re)dirigeons vers le terminal et son cloud comme à l'époque du Minitel, le tout connecté est une évidence, pas pour tout de suite mais c'est l'avenir qui nous attend clairement.

Par conséquent la demande en puissante ressource finira par diminuer, évidement elle évoluera toujours dans le plus puissant mais il ne sera plus nécessaire d'avoir des avions de chasses pour effectuer de grosses actions étant donné que l'essentiel sera calculé à distance.

Second point, dans un avenir proche il est tout à fait probable qu'Apple puisse choisir le tout ARM le but étant clairement de contrôler le soft et le SOC de manière plus fine est optimisée.

Mais je pense surtout que dans un avenir encore plus proche nous pourrions voir apparaître dans les cartons de la pomme des machines hybrides, soc ARM pour les demandes légères (mail/Safari/quelques Apps), des demandes auxquels iPhone et iPad répondent à la perfection, mais aussi en parallèle un chip Intel pour les grosses demandes en ressource.

La taille d'un SOC Arm est tellement petite que l'intégrer dans un mac n'est clairement pas une gros challenge pour Apple, il suffit de regarder l'intérieur d'un MB Retina pour s'en convaincre.

L'autre intérêt de placer de l'ARM dans un mac est le gain en autonomie pour des actions encore une fois de base.

En bref ce n'est que mon avis de geek techno, mais ça pourrait très bien se profiler ainsi.

Fabricius

avatar Pieromanu 01/10/2016 - 11:26 via iGeneration pour iOS

@Fabricius :
Un double CPU, ça c'est une idée intéressante. Les double GPU semblent assez courants alors pourquoi pas. Est-ce que ça a déjà été fait ailleurs? Personnellement un Mac mini ARM, si ça veut dire plus abordable, silencieux et optimisé pour macOS, au vu de ce que les iPad Pro peuvent faire, ça me va bien. Sauf si il est uniquement en USB-C. Pour des besoins de bureautique et MAO légère ce serait suffisant. Si Apple sort un Mac ARM en octobre la fin de l'année risque d'être passionnante.

avatar awk 01/10/2016 - 12:00 (edité)

@Pieromanu

"Un double CPU, ça c'est une idée intéressante. "

La multiplication des coeurs est déjà un phénomène en oeuvre, multiplier les CPU est du même ordre et rencontre la même limite : comment exploiter ce potentiel parallélisme en dehors de quelques tâche spécifique.

Et évidement c'est déjà fait depuis des décennies, les machines multiprocesseur c'est très banal, même si cela devient plus rare avec le passage à la multiplication des coeurs qui est la juxtaposition de plusieurs CPU sur une même circuit.

Tu as déjà des machine multiprocesseurs en fait et on a bien du mal à en tirer partie.

Donc : fausses bonne idée

avatar djgreg13 01/10/2016 - 11:00 via iGeneration pour iOS

Passage de Mac sous arm = fin du Mac chez moi
Trop de besoins spécifiques sur Windows professionnellement, vmWare fusion m'aide beaucoup sur ce point

avatar marc_os 01/10/2016 - 11:32

@ djgreg13
Faut pas prendre trop au sérieux les élucubrations de ceux qui prennent leurs désirs pour des réalités. Comme je l'ai dit au début, il est tout à fait normal de retrouver des références aux procs ARM dans le kernel vu que ce kernel est utilisé par macOS et par iOS !

avatar Pieromanu 01/10/2016 - 11:44 via iGeneration pour iOS

@marc_os :
Bah, si on peut même plus spéculer joyeusement un samedi matin où va-t-on?

avatar awk 01/10/2016 - 12:02

@marc_os

La surinterprétation des signes est une chose l'analyse d'un contexte en est une autre.

Je ne crois pas vraiment que ce qui a été trouvé dans des include soit le signe d'un passage éminent à de l'ARM

Par contre le fait que la transition est tant de raisons d'être qu'elle semble inévitable à un horizon plus ou moins lointain me semble largement tenir la route.

avatar dtb06 01/10/2016 - 11:59

Perso l'ARM ne m'intéresse pas, mais je pense surtout qu'il faut qu'Apple fasse gaffe à un truc. C'est le risque de confusion pour le grand public.
S'ils appellent ça MacOS11 ou newMacOS les gens pourront se douter des risques de compatibilité, mais s'ils font un MacOS10.13 à la fois ARM et x86 ça risque de mener à la frustration. C'est d'ailleurs un peu ce qui s'est passé avec Windows RT, le grand public ne comprenait pas trop pourquoi une tablette Windows ne pouvait qu'exécuter des logiciels ARM du Store, alors que la tablette Surface plus chère faisait tourner Adobe ou n'importe quelle autre appli x86.

Et pour le grand public, le risque est à mon sens moins important pour les applications (bien que les gens sur Mac pas trop au courant des évolutions risquent de se retrouver à ne plus pouvoir utiliser leurs vieux logiciels fétiches, mais d'une part ils sont un peu habitués avec Apple et d'autre part Apple se ratrappera sur de nouveaux acheteurs si le produit plaît) ; mais je pense que le risque est plus critique au niveau des pilotes de périphériques. Comment expliquer aux gens que la carte son externe ou la clé Bluetooth qu'ils utilisent depuis 5 ans n'est plus supportée par les nouvelles machines ?

Comme dit dans d'autres messages, Microsoft avait lancé quelques versions exotiques de Windows qui n'ont pas très bien fonctionné. J'avais par exemple en 2006 acheté un PC avec un Athlon64 X2 3800+, qui était un des premiers processeurs grand public 64bits, et j'avais essayé d'installer Windows XP 64bits, et là c'était un peu la douche froide. Même les grands fabricants de périphériques n'avaient pas de pilote pour cette édition, on se retrouvait sans carte réseau ou autre, et les cartes PCI ou USB d'acquisition TV n'étaient pas supportées.

Donc si Apple a réussi à bien faire comprendre aux gens que les versions iOS ou MacOS des applications risquaient de ne pas être les mêmes, il faut qu'ils fassent pareil avec les versions x86 et ARM...

avatar awk 01/10/2016 - 14:22

@dtb06

"C'est le risque de confusion pour le grand public."

Le grand public qui achète un Mac, achète un Mac et se fout totalement de savoir ce qu'il y a dedans.

Pages