Pourquoi la transition vers des Mac ARM est inévitable

Christophe Laporte |

Plus de dix ans sans transition. Quand on connait l’histoire du Mac, on sait qu’Apple fait de temps en temps des choix radicaux pour ses ordinateurs : des Mac 68k au PowerPC, du PowerPC aux puces Intel…

Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle transition ? La documentation d’Apple mise à disposition des développeurs peut le laisser penser. La firme de Cupertino a pour habitude de lister toutes les différences en ce qui concerne ses API d’une version à l’autre (un procédé courant). Dans celle relative au Kernel de Sierra, Apple a ainsi retiré plusieurs références à d’anciens processeurs Intel qui ne sont plus gérés par macOS comme les puces Merom. Jusque-là, rien de bien surprenant. La vraie surprise est de constater que tout en dessous, on voit qu’elle a ajouté la prise en charge de la famille de processeurs ARM Hurricane. Ce n’est pas une puce connue, sans doute un nom de code. Hurricane signifie en anglais, rappelons-le, ouragan. Voilà qui a le mérite d’être clair.

En tout cas, comme le note iDownloadblog, ce nom de code colle bien avec les noms de code des anciennes puces d'Apple. Le petit nom de l'A7 était Cyclone, A8 Typhoon et A9 Tornade. Hurricane serait le nom de code de l'A10, d'après Hardware.fr, qui s'appuie sur les découvertes de Chipworks qui a l'habitude d'autopsier les composants des nouvelles puces d'Apple.

Qu’Apple étudie la possibilité de produire des Mac ARM, cela n’a rien d’étonnant. Cela fait maintenant quelques années qu’elle explore cette possibilité comme elle l’a fait en d’autres temps pour d’autres architectures. Mais va-t-elle passer à l’acte ?

Le très réputé Ming-Chi Kuo tablait sur de tels ordinateurs pour 2016 ou 2017 (lire : Mac ARM : dans les deux ans avec un processeur A10X ?). A l’époque, il estimait que l’A10X pourrait être le futur moteur d'un Mac ARM. Avec le recul, ses propos sont très intéressants. Les tests effectués il y a quelques jours avec Geekbench montraient que le processeur A10 Fusion de l’iPhone 7 n’avait plus grand-chose à envier en termes de puissance brute à un MacBook Air. Alors certes, Geekbench ne reflète pas forcément la réalité, mais la dynamique et la montée en puissance penchent clairement pour le camp ARM.

Pour Apple, la difficulté est avant tout matérielle contrairement aux autres transitions. D’un point de vue logiciel, elle pourrait être plus indolore pour les développeurs. La compatibilité ne devrait pas être un problème. Apple maitrise les outils de développement (du langage de programmation aux API en passant par les compilateurs), elle contrôle la distribution avec le Mac App Store et a plus qu’un pied dans le monde ARM depuis maintenant une décennie ou presque.

Pourquoi le modèle d'Intel est dépassé

La difficulté pour Apple est d’être en mesure d’avoir dans ses cartons un processeur vraiment compétitif par rapport à ce que propose la concurrence. Sachant que la complémentarité logicielle / matérielle joue à plein et au vu des scores affichés par le processeur A10, cela n’a rien d’insurmontable. Dans un tel scénario, la grande force d’Apple serait de pouvoir concevoir un processeur vraiment taillé pour faire tourner au mieux la partie logicielle.

La fin de la loi de Moore offre des perspectives intéressantes comme l’explique le chercheur Mark Pesce sur The Register. Pour lui, l’actualité des processeurs ces dernières semaines se résume à trois points :

D’après Mark Pecse, la formule qui a fait le succès d’Intel ne fonctionne plus. La seule chose dont le monde a besoin, c’est : "toujours plus de transistors, et des transistors toujours plus petits". Cette formule a fait le succès de la plateforme Wintel, mais elle n’est plus pertinente à l’heure actuelle.

Ces cinq dernières années, Apple n’a eu de cesse d’avoir toujours plus de contrôle sur le matériel dans ses terminaux, et a amélioré de manière spectaculaire le niveau de performance de ses processeurs : un facteur de 12 sur ces cinq dernières années. Mais contrairement à Intel, cette progression ne vient pas du fait (ou pas seulement) de l'utilisation d'un nombre toujours plus élevé de transistors, lesquels sont toujours plus petits. Si ces puces progressent en efficacité, c’est parce qu’Apple utilise uniquement les transistors dont elle a besoin dans ses tablettes. Et c’est là où tout commence pour Apple.

Nous sommes entrés dans une ère où logiciel et matériel se confondent de plus en plus. La puce A10 est optimisée à fond d’un point de vue matériel pour travailler efficacement avec le noyau d’iOS sur la gestion d’énergie.

Pour le co-inventeur du VRML qui écrit de temps à autre pour The Register, le matériel va dans les prochaines années happer le logiciel. La frontière entre les deux sera de plus en plus ténue. Et cette maitrise du logiciel et du matériel, cette fusion même, est sans doute l’un des gros points forts d’Apple actuellement.

Pour le dire autrement et plus simplement, on entre dans l’ère du sur-mesure en matière de système-sur-puce, alors que jusqu’à présent, on faisait du prêt-à-porter.

Si Apple est sans doute en pointe dans le domaine, c’est loin d’être un cas isolé. De plus en plus d’acteurs s’y sont mis, notamment Microsoft et Google (lire : Comme Apple, Google voudrait son propre processeur).

Cette évolution explique sans doute le retournement d’Intel cet été. Le géant des semi-conducteurs a annoncé son intention de fabriquer à nouveau des processeurs ARM pour les produits mobiles (lire : Intel va fabriquer des processeurs ARM pour les constructeurs de produits mobiles). Mais n’est-ce pas déjà trop tard ? Le risque pour Intel n’est pas de disparaitre, mais de devenir un vulgaire sous-traitant se pliant au cahier des charges de ses partenaires.

Enfin, si en 2017 on voit vraiment des Mac ARM apparaitre sur le marché, on comprendra rétrospectivement pourquoi 2016 a été si calme sur ce front chez Cupertino.


Tags
#ARM
avatar awk | 

@trackos

Sur ces questions je crois qu'il faut sortir de cette peur un rien irrationnel de l'obsolescence de ces acquisitions.

Vouloir être toujours à la page de l'offre n'est, sauf de rare cas, d'aucun intérêt.

Un Mac qui a 5 ans répond très bien à la plus grande part des usages actuelles.

Il ne faut pas, de mon point de vu, être vérifié à l'idée d'acheté une machine avec la peur qu'une autre "meilleurs" arrive bientôt.

Le marketing et la communication sont les vrais moteur de l'obsolescence, ils parviennent à nous convaincre que ce qui n'est pas "l'état de l'art" est insupportable ... ce qui est évidement faux.

Et l'espérance de vie, au regard de l'évolution de se qu'on pourra faire avec la machine, d'une nouvelle génération de machine n'est actuellement absolument pas remarquablement supérieur.

En fait là où il y a de vrais enjeux c'est bien plus dans les situation de transition de conncetique, actuellement par exemple la transition à l'USB-C invite à un peu de patiente sur ses acquisitions.

avatar trackos | 

@awk :
Ça c'est cool :)

avatar awk | 

@trackos

Et cette vision « pragmatique » vaut ici en entreprise, sur les métiers « Content Création » (PAO, Photo, 3D, Montage, Vidéo …) il est très courant de voir des collaborateurs râler sur leur machine et supplier pour qu’on leur achète la sublime nouvelle machine qui décuplera leur productivité et fera en fait surtout plaisir à leur ego.

Bien évidemment le gain de productivité et le retour sur investissements réel sont bien loin de ce qu’annonce le collaborateur dans la réalité.

Les besoins d’évolution d’un parc, hors obsolescence réel d’un poste, sont bien plus le fruit du besoin de faire évoluer l’offre commercial vers de nouveaux produits, de nouveaux formats, de nouvelles que de ces fantasmes d’outils n’étant plus à la hauteur des talents de l’opérateur.

Il est d’ailleurs assez amusant de constater que dans, ces métiers, en auditant les méthodologies de production, le workflow sur les logiciels, le respect des bonnes pratiques … on se rend bien souvent compte qu’en acceptant de remettre à plat et de moderniser sa façon de travailler le collaborateur gagne en productivité comme aucun saut générationnel de machine ne permettra de le faire.

Mais cela demande un peu plus d’efforts que de demander un chèque à son employeur. L’aversion au changement dont je parle souvent est une plaie avec bien des professionnelles qui sont incapable de remettre en question leur façon de travailler très souvent obsolète, reposant sur des bricolages plus ou moins douteux ou de la pensée magique.

Comme en programmation un algorithme issu d’un long travail théorique apportera un gain face à l’algorithme trivial qu’un saut de génération de CPU n’apportera jamais, le questionnement et la remise à plat des manières de travailler est une clef du gain de productivité, mais elle se heurte à bien des travers de la condition humaine.

Avant de sortir le chéquier mieux vaut se remettre en question, bien souvent ;-) Et investir dans la formation ;-)

avatar françois bayrou | 

tu en sais des choses.

avatar awk | 

@françois bayrou

Je sais surtout parfaitement mesurer la vaste étendues de ce que je ne sais pas :-)

Un savoir qui visiblement manque à beaucoup ici ;-)

"Autant que savoir, douter me plaît."
Alighieri Dante

avatar françois bayrou | 

Ah le doute. On le sent dans chacun de tes mots. Douterais tu par exemple, d'avoir pourri les commentaires de cer article ? Douterais tu de la raison pour laquelle tu vas bientôt devoir changer encore de pseudo pour te réinscrire ?
Que du positif hein ...
En espéranr, encore une fois, que tu y prennes du plaisir. Sinon c'est beaucoup de temps de perdu pour toi.

avatar awk | 

@françois bayrou

"Sinon c'est beaucoup de temps de perdu pour toi."

On ne perd jamais sont temps en partageant des connaissances et des expériences reconnues et validées.

Et les railleries de certains sont un bruit de fond habituelle et hélas inévitable.

"L'albatros

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher."

Charles BAUDELAIRE

avatar protos | 

@awk

Eh ben mon vieux ! Il n'y en a que pour toi sur ce forum ! Tu as compté le nombre de commentaires que tu as écrit ?

Tu devrais écrit tes mémoires ça t'occuperait pour un bon moment....Après, je ne suis pas sûr que cela intéresse grand monde de connaître ta vie...

avatar Mike Mac | 

Quelqu'un pour faire taire l'abbé Pierre des opprimés de la juste vision du futur informatique ?

Entre l'obstruction du forum par sa perte de lisibilité, ses propos lénifiants ou pontifiants, les brouettes de lieux communs, ses pavés indigestes, son paternalisme cul cul la praline, et j'en passe...

Lui couper le sifflet nous ferait de jolies vacances.

avatar awk | 

@Mike Mac

???

avatar awk | 

@Mike Mac

A part ça tu as des choses pertinentes à avancer sur les sujets que nous avons abordés avec d'autres contributeurs ici ?

Contrairement à ce que tu avances il y a nombre d'échanges de qualité dans ce fil de discussion.

Tu pourrais peut-être même y apprendre des choses de valeur et y trouver nombres échanges adultes et courtois.

Si tous les lieux communs étaient de la nature de ce que nous avons partagé ici, le monde serait bien moins cons, pour le moins.

avatar macinoe | 

Le terme échange me semble inapproprié.

Je pense qu'il vaudrait mieux que tu ouvres un blog pour exposer au monde ta bonne parole.
Et pas la peine de laisser la possibilité de commenter puisque toute remise en question de cette parole est de toute façon exclue.

L'avantage serait que seuls des volontaires auraient à subir ça.

avatar awk | 

@macinoe

"Le terme échange me semble inapproprié"

C'est pourtant ce que nous avons fait, certes sans être en accord, mais c'était bien des échanges de points de vue.

Se fût évidement bien moins constructif que d'autres échange avec d'autres contributeurs, mais ce fût malgré tout des échanges où chacun à pu exploser publiquement ses points de vue.

Un échanges doit pour toi se conclure par "Tu avais raison c'est une vision remarquable de finesse et de justesse qui pose une nouvelle donne sur la question" ?

"puisque toute remise en question de cette parole est de toute façon exclue."

Regardes mieux les divers échanges ;-)

Après faire passer une vessie pour une lanterne en exigeant que ce soit accepté c'est une autre histoire.

avatar awk | 

@macinoe

"Je pense qu'il vaudrait mieux que tu ouvres un blog"

J'ai, rassures toi d'autres tribunes, me permettant d'évangéliser, de partager, d'échanger, d'initier, de former et d'éduquer.

ça n'empêche pas de temps à autres d'élargir l'audience à de nouveaux cercles ;-)

Se glisser dans la peau de "l'étranger" est toujours une expérience à vivre.

C'est même très intéressant comme expérience et fort instructif.

avatar awk | 

@macinoe

Au passage il serait peut-être pas inintéressant de se demander pourquoi tant de contributeurs de grande valeur ont au fil du temps désertés les commentaires ?

Des "grandes plumes" il ne reste qu'une petite poignée faisant de la résistance.

Le décalage entre la qualité du travail rédactionnel de MacGe et celle des commentaire ne cesse de croitre.

Il est d'ailleurs intéressant de constater à chaque sondages la relativement faible représentativité des commentateurs face aux réalités du lectorat de MacGe

Il y a quelques années lire les commentaires même sans y participer était une riche expérience, ce n'est plus aujourd'hui le cas pour moi hormis quelque belles plumes restant en résistance.

avatar macinoe | 

En effet, poses toi la question.

Personnellement je ne serais pas étonné que tes interventions participent à cette désaffection.

Un verbiage étouffant, une prétention sans bornes, une absence totale d'humour et une incapacité à détecter celle des autres...

C'est vraiment très désagréable d'essayer d'échanger avec toi.

avatar awk | 

@macinoe

"Personnellement je ne serais pas étonné que tes interventions participent à cette désaffection."

Je te parle d'une situation qui a évolué alors même que je n'intervenais pas, sur des années et tu ramènes ça à ma présence .... très malhonnête pour le moins.

"ne prétention sans bornes"

La prétention je la vois plutôt dans la démarche de nombreux qui traitent avec morgue et outrecuidance des sujets dont ils ne maitrisent pas le début de commencement.

Je ne traites que de sujets où j'ai une légitimité difficilement discutable et suis ouvert au partage de connaissances.

avatar trackos | 

@awk :
Bizarre peut être mais sans explication !
Je l'avais moi même remarqué, le Pc était au taquet un truc de fou ( j'avais peur que la vieille bête de l'époque me claque devant le nez )
Je ne me rappelle même plus ce que je convertissais ni même pourquoi tellement ça date !

avatar protos | 

J'aimerais bien voir un A10 faire de l'encodage vidéo sous iMovie ou avec DivX

Sur ce point les processeurs x86 sont pas mal du tout ! Donc que vaut un A10 à côté d'un i7 ?

Pas sûr qu'il tienne la comparaison très longtemps

avatar awk | 

@protos

L'accélération matérielle la plus efficace de l'encodage/décodage video est implémentée dans le GPU pas dans le CPU, même si les CPU actuelles offrent des processeurs vectoriels permettant d'accélérer ce type de tâche mais bien moins efficacement.

Les accélération de codage et de décodage ne sont pas forcément implémentées dans toutes les offres.

Il y a un papier récent d'Anantech sur le sujet pour Kaby Lake

http://www.anandtech.com/show/10610/intel-announces-7th-gen-kaby-lake-14nm-plus-six-notebook-skus-desktop-coming-in-january/3

Rien ne s'oppose à des accélérations de ce type dans des GPU accompagnant un CPU ARM, PowerVR a des déjà des produits dédiés à ce type d'usages

avatar awk | 

@protos

Tu utilises encore le format DivX ? il est en déshérence depuis 2014, il y a bien mieux de nos jours ;-)

avatar protos | 

@awk

non je n'utilise pas DivX c'était juste pour te faire parler.

avatar ovea | 

@protos :
« bonjour Siri @awak… 'tf »

avatar protos | 

@awk

Pourquoi quand je regarde le moniteur d'activité ce sont bien les coeurs du CPU qui sont à 100% d'utilisation lors d'un encodage vidéo sous iMovie !
C'est bien le CPU que je vois à fond et pas le GPU... C'est bizarre non !

Je ne pense pas qu'un ARM puise soutenir la cadence à 100% très longtemps face à un i7.

avatar macinoe | 

Si on regarde ce qu'il s'est passé du côté des serveurs ARM.

Le principal argument était le rapport prix / performance.
Des serveur pas très puissant mais pas cher et économes en énergie.

Le principal obstacle qui a fait qu'ils n'ont pas été le succès espéré, c'est le problème des logiciels qui doivent être porté et éprouvé pour cette nouvelle plateforme. On ne change pas des dizaines d'années de mise au point en claquant des doigt.

Pour en revenir à Apple, la transition vers ARM est très différente à celle d'il y a 10 ans où le PowerPC était tellement à la ramasse que même l'émulation sous x86 permettait de gagner en performances.

Avec ARM, ce ne sera pas un simple transition, mais une grosse rupture.

Les seules applications installables passeront par le Mac App Store obligatoirement.

Et il me parait clair que la machine d'essai sera un appareil mobile vu que l'intérêt principal de,l'ARM c.est sa consommation électrique.

Et j'en suis à me demander si l'existence de l'anémique Macbook ne se justifie que par une transistion vers un autre processeur ARM modeste lui aussi.

avatar BeePotato | 

@ macinoe : « Les seules applications installables passeront par le Mac App Store obligatoirement. »

Pourquoi donc ?!?
Il n’y aurait pas plus de raisons que maintenant de rendre cette boutique obligatoire, et le faire serait idiot.

avatar macinoe | 

Parce que c'est le rêve d'Apple de contrôler la distribution de contenu sur MacOS comme elle le fait sur iOS.

Parce que c'est la raison d'être du MAS.

Parce que ça permet de contrôler finement la compatibilité avec les versions de l'OS et du matériel pour ne proposer que des app qui sont sûre de fonctionner.

Parce qu'aucune des applications Mac disponible sur le web actuellement ne sera compatible et qu'un passage direct au "full MAS" ne lèse personne.

Parce que toute application téléchargée en dehors du MAS représente un manque à gagner pour Apple.

Parce que le passage à la plateforme ARM qui implique un changement profond de Mac OS et Xcode est une occasion inespérée de le faire.

Ne pas le faire serait idiot de la part d'Apple, ce serait renoncer à la manne financière qu'apporte ce type exclusif de distribution.

Cette nouvelle version de MacOS ARM sera iOSisée plus que jamais.

avatar BeePotato | 

@ macinoe : « Parce que c'est le rêve d'Apple de contrôler la distribution de contenu sur MacOS comme elle le fait sur iOS. »

Ça ne me paraît pas évident.

« Parce que c'est la raison d'être du MAS. »

Ça aussi, ça me paraît loin d’être évident.

« Ne pas le faire serait idiot de la part d'Apple, ce serait renoncer à la manne financière qu'apporte ce type exclusif de distribution. »

Il me semble que le faire serait idiot de la part d’Apple, surtout si c’est juste pour cette raison.

Qui vivra verra.

avatar awk | 

@BeePotato

Beaucoup ici ne pensent qu"au travers du vieille adage "qui veut noyer son chien l'accuse de la rage"

Ils ont tellement de rancœurs et de frustrations vis-à-vis d'Apple que toute leur production en est marqué du sceaux :-(

avatar protos | 

@awk

Eh ben mon vieux ! Il n'y en a que pour toi sur ce forum ! Tu as compté le nombre de commentaires que tu as écrit ?

Tu devrais écrit tes mémoires ça t'occuperait pour un bon moment....Après, je ne suis pas sûr que cela intéresse grand monde de connaître ta vie...

avatar awk | 

J'y pense dans le tour d'horizon que nous avons fait de Windows RT apparu avec W8 et qui a été en suite abandonné, il y a une techno de MS tournant sur ARM que nous avons oubli : Windows 10 IoT Core

C'est la version destinée aux objets connectés et elle tourne sur Raspberry Pi 2

avatar macinoe | 

Windows RT... Un exemple éclatant d'echec de la cohabitation de la plateforme ARM et x86 en passant.

C'est ce qui pends au nez d'Apple, une gamme ARM perçue comme limitée en possibilités et low cost.

Je me demande s'il n'auront pas intérêt à différencier cette nouvelle gamme par un nouveau nom que Mac..

Parce que Mac ça implique quand même une certaine retro compatibilité qui ne pourra pas avoir lieu.

avatar awk | 

@macinoe

Il faut une grande cécité pour tirer une exemplarité de ce type de l'abandon de WRT.

avatar macinoe | 

Quels sont selon toi les raisons de l'abandon de Windows RT ?

avatar pocketalex | 

Apple fait des ordinateurs sous CPU Intel x86, et Apple a sorti des tablettes sous CPU ARM avec un OS dédié et tout le monde était content. Personne a râlé pour dire "c'est nul, on peut pas lancer les applications MacOS x86 sur l'iPad"

Microsoft fait un OS pour ordinateurs sous CPU Intel x86 et Microsoft a sorti une tablette sous CPU ARM et ... tout le monde a râlé en disant "c'est nul, on ne peut pas lancer les applications Windows x86 sur la Surface RT"

C'est aussi simple que ça, on appelle ça la connerie humaine :) Et sur ce sujet, la connerie était large, parceque j'ai lu ça dans les forums, dans les sites de news hitech, partout

Pourtant Microsoft n'a rien fait d'autre que ce qu'a fait Apple, mais non, d'un coté on applaudit des deux mains, et de l'autre, on râle, on s'étonne, on trouve que c'est un gros point faible, etc

C'est du gros n'importe quoi, et ça a flingué les ventes, et Microsoft a lâché l'affaire

avatar BeePotato | 

@ pocketalex : « Pourtant Microsoft n'a rien fait d'autre que ce qu'a fait Apple, mais non, d'un coté on applaudit des deux mains, et de l'autre, on râle, on s'étonne, on trouve que c'est un gros point faible, etc »

Non.
Apple a eu la bonne idée de sortir des tablettes dotées d’un OS différent de celui de ses machines de bureau. Avec un nom différent et une interface utilisateur différente, histoire que n’importe qui puisse bien comprendre que ce n’était pas la même chose.
On ne peut pas lancer d’applications pour Mac OS sur iOS, mais ce n’est pas juste lié au type de processeur — ce serait toujours le cas si l’iPad utilisait un processeur x86 ou PowerPC.

Microsoft, en revanche, a sorti une variante de Windows pour ses tablettes ARM. En conservant bien le nom Windows, en faisant évoluer Windows de façon à y intégrer une interface utilisateur pour tablette, ainsi que la possibilité d’y exécuter les applis développées pour cette version tablette à côté des applis classiques, créant un Windows « universel »… pour finalement distribuer pour ses tablettes une version tronquée, privée de cette capacité à être universelle.
De quoi entretenir un maximum de confusion chez les utilisateurs potentiels, quoi.

Ils ont voulu à tout prix tenter de tirer profit du nom « Windows », et ils ont perdu.

avatar awk | 

@macinoe

On se demande bien à quelle source tu as puissé ta vision des serveurs ARM

avatar macinoe | 

De nombreux articles et en particulier celui ci de Timothy Prickett Morgan

http://www.nextplatform.com/2015/10/06/why-are-we-still-waiting-for-arm-servers/

Et plus précisément du paragraphe :

"The Software Is Actually The Hardest Part"

avatar awk | 

@macinoe

Merci, maintenant qu'on connait la source reste à comprendre comment tu as réussi à en frelater à se point le sens outré et déformé que tu en a extrais :-(

avatar macinoe | 

Il n'est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir...

Et qui ne veut pas lire dans ton cas..

avatar awk | 

@macinoe

Sur les serveurs ARM

Difficile de nier pourtant que l'interprétation que tu fais de ces document relativement ancien est on ne peut plus partial et outrée ...

Mais bon pas bien grave, nous connaissons ta vision générale dans le cadre de laquelle ce place cette vision particulière ;-)

Ce qui est amusant c'est qu'Intel prend la menace bien plus au sérieux que toi :-)

avatar awk | 

@macinoe

Ce n'est pas en propre l'échec de RT et de sa bases ARM, mais un échec bien plus globale des ambitions qu'avait MS avec W8 sur les tablettes.

Croire que cet échec est le fruit du support ARM est se tromper très lourdement.

Au final strictement rien du contexte de l'opération peut être mise en relation avec l'éventuelle transition qui nous intéresse ainsi.

avatar protos | 

@awk

Eh ben mon vieux ! Il n'y en a que pour toi sur ce forum ! Tu as compté le nombre de commentaires que tu as écrit ?

Tu devrais écrit tes mémoires ça t'occuperait pour un bon moment....Après, je ne suis pas sûr que cela intéresse grand monde de connaître ta vie...

avatar macinoe | 

ARM n'a rien à voir avec l'echec des ARM sous WINDOWS RT...

Ben voyons..

D'une logique implacable.

Bien sûr que si. Le fait d'avoir cassé la compatibilité x86 est l'élément principal qui a tué Windows RT.

J'adore les mecs comme toi qui ne font que dire aux autres "non ce n'est pas vrai" ety qui sont incapables de fournir le moindre argument ou explication quand on leur demande pourquoi..

"J'adore" c'est une forme d'humour qui s'appelle l'ironie hein..

avatar pocketalex | 

@macinoe : Microsoft a cassé la compatibilité x86 ....

Euh .. parcequ'Apple, avec ses tablettes, il a pas cassé la compatibilité x86 ???

Intel n'a rien fait d'autre que ce qu'a fait Apple, et c'est normal, comment veux-tu qu'ils fassent à l'époque, il y avait pas un CPU fanless assez costaud pour lancer un windows sans ramer.
Un windows, ou un MacOS d'ailleurs...

La seule différence entre l'iPad et la surface RT, c'est que dans le cas de l'iPad, tout le monde a applaudi, c'est formidable, tout ça, et dans le cas de Microsoft, tout le monde, même les plus intelligents, même ceux qui écrivent pour les sites hitech, tout le monde a dit "c'est nul, on peut pas lancer les apps Windows x86"

Si Microsoft a fait une erreur, c'est surement d'avoir appelé son OS tablettes "Windows", ils auraient du changer le nom, ça aurait évité de créer des attentes qui n'ont pas lieu d'être

avatar BeePotato | 

@ pocketalex : « Euh .. parcequ'Apple, avec ses tablettes, il a pas cassé la compatibilité x86 ??? »

Ben non, puisqu’il n’y avait pas de version d’iOS pour x86 — donc pas de compatibilité à casser.

« Si Microsoft a fait une erreur, c'est surement d'avoir appelé son OS tablettes "Windows", ils auraient du changer le nom, ça aurait évité de créer des attentes qui n'ont pas lieu d’être »

Ben voilà, tu as compris. :-)

avatar awk | 

@BeePotato

Le grand soucis des marketeux de MS est de croire depuis longtemps qu'ils peuvent thésauriser sans grand effort sur la position dominante de Windows.

W8 e fût la parfaite illustration, un seul OS pouvant supporter deux approche d'interfaces utilisateur.

Que ce soit sur architecture x86 ou ARM cela ne fonctionne tout simplement pas.

Autour de W10, la stratégie a évolué. L'idée de se confronter frontalement à Apple et aux tablette Android a été abandonnée et le marché des tablettes passée par perte et profit d'où l'abandon de RT.

MS se positionne avec intelligence et opportunisme là où ils savent qu'Apple n'ira pas : le produit hybride.

Une trés bonne idée purement marketing permettant d'exister et de nourrir une niche qui ne durera sans doute pas.

Et donc bien évidement croire que le pb c'est les CPU ARM, c'est regarder le doigt quand le sage montre la lune :-(

avatar pocketalex | 

@BeePotato : "non" ... euh si. Apple a sorti l'iPad avec un OS ARM, Microsoft a sort la surface RT avec un OS ARM. End of discussion (enfin tu peux continuer si tu veux)

"Ben voilà, tu as compris. :-)" ... on peut ergoter sur tous les arguments autour de la surface RT, l'énorme connerie de Microsoft est d'avoir appelé son OS "Windows", là dessus on est bien d'accord :)

avatar BeePotato | 

@ pocketalex : « euh si. »

Ben non. Je ne vais pas te réexpliquer pourquoi, puisque je l’ai déjà fait dans mon commentaire précédent, que je t’invite à lire cette fois-ci. ;-)

« on peut ergoter sur tous les arguments autour de la surface RT »

Moi, je n’ai ergoté sur rien du tout.

« l'énorme connerie de Microsoft est d'avoir appelé son OS "Windows", là dessus on est bien d'accord :) »

Oui. C’est ce qui permet donc de dire que Microsoft n’a pas fait la même chose qu’Apple, d’où la différence de réaction des utilisateurs. « End of discussion », comme aiment apparemment dire certains. :-)

avatar awk | 

@macinoe

Pas d'arguments?

Si mais de ce que tu ne veux jamais voir car il demande de prendre un peu de hauteur: le contexte.

Tu ne veux jamais voir une problématique dans sa globalité, ce qui te condamne à des conclusions caricaturales issues de chaine de causalité désespérément courtes et triviales :-(

Pages

CONNEXION UTILISATEUR