Fermer le menu
 

MacBook 12’’ Retina ou MacBook Air 13’’ : que choisir avec un budget de mille euros ?

Mickaël Bazoge | | 10:30 |  117

Le lancement des nouveaux MacBook 12’’ Retina, en avril, a aussi été l’occasion pour Apple de remettre (un peu) au goût du jour le MacBook Air 13’’, qui est désormais proposé avec 8 Go de RAM par défaut. Pour cette famille de produits, il s’agit sans doute d’un sursis avant une retraite inéluctable — c’est déjà plus ou moins le cas de la déclinaison Air de 11 pouces.

En attendant le grand remplacement, ces deux gammes portables vont coexister pendant encore quelques temps, que ce soit dans les rayons des Apple Store ou dans ceux, virtuels, du refurb. Et c’est dans la boutique aux produits reconditionnés que l’on va, comme souvent, réaliser de très bonnes affaires.

MacBook ou MacBook Air 13 pouces ? — Cliquer pour agrandir

Car les nouveautés présentées ce printemps par Apple ont eu le grand intérêt d’avoir fait baisser le prix des MacBook et MacBook Air 13’’ reconditionnés, comme on s’en réjouissait déjà dans notre test de l’ultra-fin. À 1 059 € le MacBook 12’’ (2015), contre 839 € pour le MacBook Air 13’’ (2015), il y a de quoi faire tourner quelques têtes vers le refurb. Mais fera-t-on une bonne affaire pour autant ? Surtout en comparant avec le MacBook Air 13’’ et ses 8 Go de RAM qui ne coûte que 40 € de plus que le MacBook 12’’ Retina du refurb…

Sur quelle machine porter votre dévolu… et celui de votre compte en banque ? On essaie d’y voir un peu plus clair.

Une question de prix avant tout

Évidemment, la première des questions est de savoir combien vous souhaitez investir dans cette machine. Si votre budget est trop étriqué et que vous avez un besoin immédiat d’un Mac portable, difficile de faire la fine bouche : le MacBook Air de 13 pouces à 839 € du refurb est là pour ça. Ce modèle lancé en mars 2015 est équipé d’un processeur Core i5 Broadwell cadencé à 1,6 GHz, de 128 Go de stockage, une carte intégrée Intel HD Graphics 6000, bref : c’est exactement la même machine que celle « mise à jour » cette année, à l’exception, notable, de la dotation en RAM.

MacBook Air v MacBook.

Cette configuration est suffisante pour remplir bien des tâches, et son petit prix vous permettra d’occulter le fait que ces 4 Go de RAM commencent à être un peu justes aujourd’hui. Ce n’est pas pour rien que le MacBook Air de 13 pouces est maintenant proposé avec 8 Go de mémoire vive par défaut : cela représente en quelque sorte un standard et surtout, cette dotation est l’assurance que les futures versions d’OS X fonctionneront avec toute la fluidité nécessaire.

Si votre budget atteint les mille euros, vous êtes en face d’un dilemme : MacBook 12’’ Retina sur le refurb ou MacBook Air 13’’ sur le Store ?

Et pourquoi pas le MacBook Air 11 pouces ?

Le plus petit MacBook Air n’a pas évolué depuis l’an dernier. Il embarque grosso modo les mêmes capacités que son grand frère de 13 pouces (un processeur Core i5 1,6 GHz, une carte graphique HD Graphics 6000 et 128 Go de stockage).

Mais il n’a pas bénéficié de la largesse d’Apple pour le MacBook Air 13’’, à savoir les 4 Go de RAM supplémentaires. À configuration égale, on le trouve à 999 € (prix Apple Store) ou 839 € (prix refurb). Ce dernier prix est aussi celui du MacBook Air de 13’’ (4 Go de RAM) sur le refurb…

Le MacBook Air 11’’ a pour lui un poids proche du MacBook Retina (160 grammes de différence) dans un encombrement très proche. Pour le reste, difficile de le recommander : il propose l’écran le plus petit de la gamme MacBook/MacBook Air, son autonomie est moins élevée que le 13 pouces, et il lui manque le lecteur de carte SD. Enfin, pour obtenir la même dotation de mémoire vive que ses deux concurrents, il faut ajouter 120 € en option à la commande, pour un total de 1 199 €. Plus cher que notre budget…

Design, écran et clavier

En 2008, Steve Jobs retirait d’une simple enveloppe un ordinateur aussi fin que léger : le MacBook Air. Après quelques ajustements et une baisse continuelle de son prix, cet ordinateur a acquis le statut de best-seller, charriant dans son sillage pléthore de concurrents plus ou moins bien inspirés, les Ultrabook.

Aujourd’hui, le design du MacBook Air a du mal à rivaliser avec les formes épurées et encore plus légères du MacBook 12’’ Retina. Le premier pèse 1,35 kg, contre 920 grammes pour le second. Les dimensions sont à l’avenant : la largeur du 13 pouces est de 32,5 cm, contre un peu plus de 28 cm pour le Retina. Évidemment, le MacBook Air doit s’accommoder d’un écran plus grand, mais Apple aurait pu s’arranger pour réduire les bordures.

MacBook.

Le MacBook Retina bénéficie aussi d’un clavier « papillon » dont les sensations évoquent un mix du clavier virtuel de l’iPad Pro et le Magic Keyboard. Il faut se faire à une course des touches extrêmement faible qui peut en dérouter certains, ainsi qu’à l’espacement réduit entre les touches — ce qui permet d’en augmenter la taille de 17%.

MacBook Air.

En face, le clavier du MacBook Air n’a plus à faire la preuve de son efficacité. La frappe est solide, les touches, bien espacées, tombent bien sous les doigts : il n’y a pas grand chose à redire sur ce point là.

La technologie du rétro-éclairage a été revue sur le MacBook Retina : les touches sont équipées de LED individuelles, qui remplacent le panneau de fibres optiques sous le clavier du MacBook Air. On n’y gagne pas véritablement au change : ce choix technique, guidé en partie par le besoin de faire toujours plus fin, donne des résultats moins réussis sur le MacBook Retina (lire : Le rétroéclairage du clavier du MacBook pas totalement uniforme).

Sur le MacBook Air (à droite), le rétro-éclairage est plus uniforme et plus « propre » que sous les touches du MacBook (à gauche) — Cliquer pour agrandir

Le MacBook a aussi pour lui un atout qui reste encore à exploiter : son trackpad Force Touch. Cette technologie de sensibilité à la pression est tellement bien intégrée qu’on ne sent pas vraiment de différence avec le trackpad classique. Le clic prolongé, qui sert à obtenir l’aperçu d’une image ou d’un lien, est un coup à prendre (on va plus vite en appuyant sur la barre Espace). Quant aux usages plus productifs, dans QuickTime par exemple, ils sont encore bien peu nombreux (à la limite, un capteur Touch ID aurait été plus intéressant).

Ce qui fait la force du MacBook 12’’ Retina, c’est évidemment… son écran 12’’ Retina ! La dalle est superbe et bien définie (le contraire aurait été étonnant avec une résolution de 226 ppp, contre 128 ppp pour le MacBook Air), et bien sûr on retrouve sur le MacBook la possibilité de basculer d’une définition à une autre suivant les besoins.

L’écran du MacBook.
L’écran du MacBook Air.

Quand on a goûté à l’écran Retina du MacBook, il est bien difficile de revenir à la dalle TN de son prédécesseur. L’écran du MacBook Air a des teintes qui virent un peu au jaune, et ses angles de vision ne sont pas très élevés.

Le MacBook remporte ce round grâce à son écran, sa finesse et son poids ; quant au clavier papillon et au trackpad Force Touch, ils doivent encore gagner leurs lettres de noblesse.

Gagnant : MacBook 12’’ Retina

Performances

Que vaut le Core M 1,1 GHz du MacBook Retina vendu sur le refurb, face au Core i5 1,6 GHz du MacBook Air 13’’ ? Un point commun tout d’abord : ils font tous deux partie de l’architecture Broadwell d’Intel. Pour le reste, nous sommes en présence de deux processeurs aux performances qui se rapprochent, mais où le Core i5 du MacBook Air présente toujours une avance, petite ou grande selon les opérations.

Les tests Geekbench 3 affichent un score de 5 753 pour le MacBook Air, et de 4 623 pour le MacBook 12’’ Retina (pour référence, le MacBook Core m3 1,1 GHz "2016" atteint les 4 983). Pour les opérations relativement courtes, le Retina peut tenir la distance, mais dès qu’elles dépassent une poignée de minutes, son Turbo Boost (2,4 GHz, contre 2,7 GHz sur l’Air) n’y tient plus : faute de ventilateur, l’ordinateur est obligé de ralentir la cadence. Un exemple : l’export d'une vidéo 4K d'environ 4 min dans iMovie prend 9 min 19 s, soit 1 mn 30 s de plus que le MacBook Air 2015 (testé à l’époque avec 4 Go de RAM).

Quant à la partie graphique assurée dans le MacBook par une HD Graphics 5300, contre une HD 6000 sur le MacBook Air, là aussi il y a un gap dans les performances brutes. Au test CineBench (performances 3D), le premier affiche un score de 18,78 i/s, contre 25,14 i/s pour le deuxième. Les tests Valley Benchmark native et Valley Benchmark 1080p (performances graphiques) donnent vainqueur le MacBook Air avec 4,2 i/s et 2,9 i/s pour le MacBook Air, contre 2,4 i/s et 1,7 i/s pour le MacBook.

Ce n’est pas particulièrement glorieux ni pour l’un, ni pour l’autre, et il faudra oublier les gros jeux 3D du moment… ou alors basculer dans des résolutions moyennes sans l'antialiasing, pour jouer dans des conditions pas trop misérables. Heureusement, on n’utilise pas les Mac pour cet usage, et c’est heureux.

On peut saluer aussi le gros travail d’optimisation réalisé par Apple avec OS X El Capitan, qui a éliminé les ralentissements observés sur le MacBook Retina équipé de Yosemite (lire : OS X El Capitan accélère bien les Mac). Grâce à OS X 10.11, utiliser le MacBook au quotidien est tout à fait plaisant, comme sur le MacBook Air d’ailleurs, du moment qu’on ne leur demande pas de se transformer en station de travail 3D ou de banc de montage vidéo professionnel.

Ces ordinateurs se montrent polyvalents pour les utilisations les plus courantes, et il est même possible d’éditer des photos, de réaliser des montages vidéo, ou encore de coder sans avoir à (trop) souffrir de lenteurs. Maintenant, si on a besoin ponctuel d’un peu de puissance pour des tâches plus gourmandes, le MacBook Air est à conseiller.

Gagnant : MacBook Air

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


117 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar viperthesniper 06/05/2016 - 10:35 via iGeneration pour iOS

C'était la question que je me suis posé pendant un petit moment y a quelques jours. Pour finalement me tourner vers un MacBook Pro Retina 13 d'occasion dans ce budget. Et je ne regrette pas car c'est un meilleur compromis au niveau performances, écran et connectique

avatar duc998 06/05/2016 - 10:39 via iGeneration pour iOS

Pas de choix possible pour moi. J'ai besoin de tous les ports que peut offrir le MBA. Projecteur branché, multiples clés USB pour les travaux de mes étudiants, carte SD pour leurs photos et vidéos... et cela pendant plus de 8 heures, donc avec le besoin de recharger. Le MacBook ne peut donc convenir à mon usage propre, bien que ce soit une machine bien séduisante.

avatar EBLIS 06/05/2016 - 11:01

Je suis dans le même cas mais je n'ai pas de macbook. J'emmène mon Asus Rog qui a beaucoup de puissance, de ram et d'espace disque, de ports usb de libre quand les étudiants me ramènent leurs travaux pour verif mais le poids est un calvaire. Mon sac à dos doit bien peser 6 kg ou plus. C'est une torture. J'ai pensé à emmener mon mac mini (late 2012) mais en classe sur le poste enseignant il n'y a pas d'hdmi sur l'écran. C'est vrai qu'un macbook bien doté serait le top pour ce cas mais je le trouve trop peu polyvalent dans mon cas.



avatar melaure 06/05/2016 - 15:15

C'est parce qu'il manque quelque chose d'important dans les choix à moins de 1000 euros : les hackintosh portables, dont certains avec de vraies cartes graphiques. Là au moins on peut aller du 13 au 15", avec du stockage et de la RAM changeable, et des configs plus ou moins étoffées. Bref tous les choix interdit par le dictat de la finesse. Et les portables PC aussi ont bien progressé en légèreté, l'époque des briques est presque finie ...

D'ailleurs j'aimerais bien que MacG nous fasse un jour un bon panel de tests et un article du genre de ceux-ci en plus détaillé encore :

http://picknotebook.com/blog/best-hackintosh-laptop/
http://listenthusiast.com/best-laptops-for-hackintosh/
http://protechlists.com/hackintosh-laptops/

Et bien sur le forum qui va bien : http://www.tonymacx86.com/forums/laptop-compatibility.114/ ;)

Après ce n'est pas une incitation, juste proposer plus de choix, surtout pour ceux qui veulent un ratio matériel/prix correct. Mais si on peut s'offrir la taxe Apple sur les composants, la finition reste supérieure.

avatar pocketalex 06/05/2016 - 18:37

@melaure : bon courage pour transformer un laptop du commerce en hackintosh. tu n'auras jamais du 10/10, et le temps passé à faire en sorte que ça "marchouille" un peu va être très important, et sans garantie de succès. Et quand ça marche, les trucs qui quoi qu'il se passe ne marcheront pas (gestion de la veille, du wifi, du bluetooth, de la CG dédiée, du son, etc) font que l'utilisation au quotidien sera un calvaire.

Pour l'aventure hackintosh, je recommande fortement de monter un desktop en suivant des configs sur mesure et pleinement testée par la communauté, et même ça c'est une putain d'aventure pas évidente. Mais quand ça marche, ça donne des ordis pleinement fonctionnels pour un prix défiant toute concurrence.

avatar EBLIS 07/05/2016 - 12:42

Tout à fait d'accord avec toi. Bien qu'il y ait certains portables capables de tourner en hackint0sh, ce n'est pas gagné. J'ai moi même tenté pour le plaisir de transformer 2 acer et un asus mais c'était trop de bidouille pour rien. Au final Windows, que j'aime beaucoup est bien plus performant dans ce cas. Par contre, j'ai monté une station 100% compatible Hackint0sh mais qui était à la base prévue et majoritairement utilisée sous Windows mais la puissance était phénoménale (grosse station graphique). Là c'est du bonheur sous les 2 systèmes pour ceux que ça intéresse. Donc oui, mieux vaux une station bien étudiée. Pour les portables, chacun à sa place je dirais afin de ne pas être déçu.

avatar melaure 10/05/2016 - 10:18

On n'aurait pas besoin de ça si Apple faisait des produits pour tous ses clients au lieu de faire des produits pour la mode ... Aujourd'hui il n'y a aucun remplaçant digne du MacBook Pro 2012 chez Apple !!! Toute leur camelote ultra-fine ne m'impressionne pas ! Seul OS X m'est vraiment utile !

avatar pocketalex 10/05/2016 - 17:33

@melaure : ben si, il y a le macbook pro 2016 :) Disponible dans tous les Appstores !

avatar pocketalex 10/05/2016 - 17:40

@Eblis : je confirme :) d'ailleurs je t'écris depuis ma station "hackintosh pro" avec le boitier bitfenix prodigy qui rappelle les anciens powermac G4

Au menu, core i7 3770K, 16Go Ram, SSD Samsung + DD, GeForce 640 et 2 écrans Asus ProArt FullHD. La config date un peu mais affiche tout de même ses 14 000 pts dans GeekBench (multi-64) et tourne comme une horloge, sans le moindre plantage, depuis 3 ans maintenant.

Elle m'a couté moins de 1000€ (hors écrans).

Réinstall OS tout fraîche pour El-Capitan il y a 2 mois... Aucun souci, et je repart pour un moment avec. Un véritable petit avion.

avatar EBLIS 10/05/2016 - 18:45 (edité)

Aaah ce Prodigy :-) une pure merveille. C'est ce boîtier que j'ai utilisé pour monter une station graphique hackint0sh/Windows haut de gamme il y a moins de 2 ans lors d'une création de poste. CG Nvidia Quadro, raid ssd + disque de montage, 16 Go de ram, refroidissement liquide, graveur bluray... Ecran Eizo, tablette wacom, disques externes du razer en souris+clavier et j'en oublie. Il y en a eu pour moins de 4000 euros mais je l'ai montée avec un seul but en tête : puissance de calcul et longue durée de vie. Et effectivement la puissance était phenoménale: je bossais sur Dream, Photoshop, Illustrator, Indesign, Première, les navigateurs web, la gestion des serveurs... PAS UN SEUL RALENTISSEMENT. Quand je rentrais chez moi le soir mon portable Gaming ROG malgré sa puissance faisait pâle figure :-)

Hey mais d'ailleurs ta config ressemble fort à une station materiel.net non?

avatar pocketalex 11/05/2016 - 12:51

Je sais pas, j'ai pris un setup de config sur tonymac :)

avatar C1rc3@0rc 06/05/2016 - 22:11

@melaure

C'est une bonne idée cette évaluation des PC :)

Sinon les exemples de @EBLIS, @duc998 et @viperthesniper sont demonstratifs.
Un PC, le Macbook air ou le Macbook Pro, est d'abord une machine de travail qui doit être puissante et fonctionnelle.
C'est le principal reproche que l'on peut faire au Macbook d'Apple, qui comme tous les autres netbook est trop limité a tous les niveaux.

Ce qui est intéressant aujourd'hui c'est que les divers tests sur les machines a Core M démontrent tous la nature de ce processeur (un processeur ciblé pour les smartphone, qui n'en a ni la puissance et surtout pas les qualités) et les artifices qu'Intel a developpé pour reussir a lui faire tenir sa niche marketing.
On savait depuis un moment que la performance énergétique des x86 était figée, au moins depuis les passage sous les 32nm, et qu'Intel n'avait cessé de tricher en falsifiant la notion meme de TDP. L'artifice du turbo, tombe lui aussi, de meme que le surperturbo qui ne sert qu'a tromper les bench comme geekbench.

Pourquoi Apple a doté le Macbook d'un Core M qui l'asphyxie a la place d'un A9x qui fait merveille dans un iPad? Seule une décision marketing peut l'expliquer, avec la volonté de se positionner sur le secteur des Netbook.

En revanche l'absence de port relève de la logique économique pure: chaque port en moins c'est de la marge bénéficiere en plus: le Macbook est ainsi probablement le Mac le plus rentable pour Apple depuis longtemps.

Il en va de meme pour la finesse. Transporter un Macbook ou un Macbook Air 13" change rien pour l'utilisateur, par contre la quantité de matériaux en moins du Macbook c'est un gain énorme pour la marge bénéficiaire.

Le pire c'est que la concurrence fait mieux pour moins cher ou a prix équivalent. Et un netbook, qu'il soit sous OS X, iOS, Android, Chrome OS, Linux ou Windows, ne change rien a son utilisation, comme machine a écrire ou outils de consultation de contenu... c'est équivalent.

avatar pocketalex 07/05/2016 - 01:19

je pense vraiment que tu devrais consulter là

on est dans le pathos grave. Et tant quon y est les illuminati controlent le monde via les banques, les états, et Apple.

dommage que le site de macg soit ton déversoir

avatar iBaby 07/05/2016 - 07:57 via iGeneration pour iOS (edité)

@C1rc3@0rc :
Je ne sais pas tout ce que vous savez, mais je suis sûr d'une chose : vous n'avez rien compris au concept du MacBook, et peut-être rien non plus au concept d'usage de tel ou tel portable. Ce n'est pas avec des vues sur la question telles que les vôtres qu'on eût démocratisé l'usage de l'informatique, et il y a encore beaucoup à faire. Je ne prendrai pas la peine de réfuter votre argumentaire point par point. Considérez seulement qu'il n'est pas indifférent qu'un ordinateur soit plus ou moins grand, plus ou moins léger, plus ou moins puissant, plus ou moins silencieux, plus ou moins beau, plus ou moins fin; qu'il ne suffit pas de prendre pour modèle le standard qui vous convient et qui convient à tous ceux qui sauraient tirer parti du « standard » de travail (ici le MacBook Pro selon vous, comme quoi on vous l'a bien vendu avec une étiquette, à vous aussi), mais que chacun individuellement peut se limiter en fonction de la nature de son propre travail sans que cela lui cause de gêne; et enfin que vous ne devriez pas systématiquement ignorer les qualités de tout ce qui n'est pas à même de servir vos vues limitées sur la question, car c'est en faisant d'elles des perspectives réfléchies que vous deviendrez, pour moi en tant que commentateur, pour vous ou en tant qu'utilisateur, un visionnaire à l'égal de ceux qui ont conçu un MacBook, en n'écoutant pas les détracteurs, mais toujours en suivant les voies de la création.

avatar C1rc3@0rc 07/05/2016 - 22:39 (edité)

En quoi un netbook ultra-fermé et a un tarif 3 a a 4 fois supérieur a des machines concurrentes est un produit visionnaire qui aide a démocratiser l'informatique?

Steve Jobs disait en présentant le Macbook Air, qu'Apple faisait de meilleurs ordinateurs, et que les nebook n'était meilleurs que rien, qu'ils étaient juste des ordinateurs bon marché.

Le Macbook n'est meilleur qu'aucun autre netbook, il n'apporte rien de mieux, rien de plus et en plus il est hors de prix!

avatar patrick86 08/05/2016 - 08:42

"Steve Jobs disait en présentant le Macbook Air, qu'Apple faisait de meilleurs ordinateurs, et que les nebook n'était meilleurs que rien, qu'ils étaient juste des ordinateurs bon marché."

Mais Steve Jobs n'a jamais dit que le MacBook était un netbook — et c'est pas maintenant qu'il le fera. C'est VOUS qui prétendez cela.

Mais si on regarde des critères et définitions plus "communes" que les vôtres, le MacBook Air 11" est tout autant un netbook — haut de gamme —, que le MacBook.

avatar patrick86 07/05/2016 - 08:29

"Pourquoi Apple a doté le Macbook d'un Core M qui l'asphyxie a la place d'un A9x qui fait merveille dans un iPad?"

Oui, en voilà une bonne question… Il parait évident qu'Apple a étudié l'éventualité d'utiliser un CPU ARM. Peut-être même qu'elle le prévoit pour une prochaine version…

Mais. Le Core M permet aujourd'hui au MacBook d'exécuter OS X et toute sa logithèque x86. C'est deuxième grosse différence avec l'iPad — l'autre étant l'IHM. C'est un Mac qui fait tourner OS X et les logiciels pour OS X.
A force de faire de l'analyse de fiches techniques et benchmark, vous ne voyez même pas cette évidence.

Si Apple avait voulu positionner cette machine sur le marché des netbook, elle aurait eu tout intérêt à lui coller un ARM. Quite à ce que la logithèque soit drastiquement réduite dans un premier temps, ça n'aurait pas été bien dramatique pour une machine, je vous cite, "n'est bonne qu'à du traitement de texte et de la navigation web".

--

Votre discours contre ce MacBook est fallacieux et, plus vous cherchez de nouveaux arguments — ou régurgitez les précédents —, plus ils vous contredisent.

avatar C1rc3@0rc 07/05/2016 - 22:56

L'évidence c'est qu'un Core M et un port USB c'est suffisant pour animer une machine a écrire. Un ARM Ax et un port Lightning aussi.

Qu'on tape du texte au kilomètre avec un clavier bluetooth ou avec un clavier de netbook c'est pareil. Qu'on navigue sur le WEB, avec un Macbook ou un autre netbook, c'est pareil.

«Si Apple avait voulu positionner cette machine sur le marché des netbook, elle aurait eu tout intérêt à lui coller un ARM.»

Le marketing n'aurait jamais réussi a trouver une justification pour vendre ce type de machine 1500€

Avec le Core M, le service marketing d'Apple a réussi a créer une nouvelle catégorie de marché: le netbook hors de prix.

En plus il y aurait eu la comparaison entre l'iPad et le Netbook, et la ça aurait été encore plus dur de justifier le prix sans écran tactile...

Non ce Macbook est bien un netbook similaire ou plus mauvais que les autre, sa seule valeur ajoutée c'est sa pomme non lumineuse qui triple le prix par rapport a un autre netbook!

avatar patrick86 08/05/2016 - 08:52

"L'évidence c'est qu'un Core M et un port USB c'est suffisant pour animer une machine a écrire. Un ARM Ax et un port Lightning aussi.

Qu'on tape du texte au kilomètre avec un clavier bluetooth ou avec un clavier de netbook c'est pareil. Qu'on navigue sur le WEB, avec un Macbook ou un autre netbook, c'est pareil."

L'évidence pour le moment, c'est que vous jugez cette machine avec une fermeture d'esprit monumentale et un champ de distortion de la réalité qui rivalise avec celui de Jobs — c'est dire si le votre est particulièrement gros.

Vous vous bornez à prétendre que ce Mac ne servirait qu'à naviguer sur le web ou faire du traitement de texte, alors que c'est complètement faux et largement contredit par les retours de personnes qui, contrairement à vous, UTILISENT ce MacBook.

Vous prenez vos fantasmes pour des réalités.

avatar alderaan 08/05/2016 - 11:12 via iGeneration pour iOS

@patrick86 :
Bah, il nous refait juste la même chose qu'avec l'Apple Watch. Il ne l'utilise pas donc c'est un flop sans intérêt avec tous les défauts possibles et imaginables. On commence à connaître l'animal et ses avis sans intérêts.

avatar Vanton 08/05/2016 - 13:11 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc :
Le marketing permet bien de vendre un iPad Pro 13" sous ARM à plus de 1000€...

avatar pat3 07/05/2016 - 20:03 via iGeneration pour iOS

@melaure :
Merci pour ces indications, j'étais resté sur l'idée que les hackintosh portables étaient quasi impossibles. Et aux alentours de 1000 euros, je me demande si je n'irzis pas quand même du côté de l'occasion en MBPr. C'est d'ailleurs ce que je me dis à l'issue de cet article. Quand sera venu le temps du renouvellement de mon MBP 2011 non Retina (16 Go de ram SSD 1 to, mais c'est le dernier modèle entièrement customisable), j'espère qu'Apple aura sorti un modèle suffisamment doté pour me réconcilier avec la mauvaise manie du tout soudé, sinon je regarderai sur le marché de l'occasion un MBP Retina bien doté … ou j'opterai peut-être pour l'iPad en mobilité et un Mac fixe d'occasion ou un hackintosh.
C'est triste, vraiment, d'en arriver là… mais pour moi, le PC, c'est pas possible, tout m'énerve, et Linux c'est … pas possible non plus, j'ai trop besoin d'être productif avec mon ordi.

avatar buluhab 06/05/2016 - 10:57

Le gros reproche que je fais à Apple est de ne pas renouveler l'écran du MBA.

- Côté connectique, je n'ai pas le choix (allez faire des présentations sans connecteurs écran, allez transférer des fichiers en clientèle sans USB)
-Côté écran, le MBP ou MB seraient parfais mais...
- Côté poids, le MBP est trop gros (!)
Le MB est certainement une bonne machine, pour qui n'a pas ces besoins.

Donc je reste au MBA. En espérant qu'Apple suive le même chemin que pour les premiers MBA et comprenne qu'un ordinateur sans connectique, c'est aussi inutile qu'une porte sans serrure pour fermer sa maison.

avatar Macounette 06/05/2016 - 10:57

Rha la la. Toutes ces questions, je me les suis posées il y a pas plus que 3 semaines lorsque, debout dans le showroom Apple de la Fnac, j'ai passé pas moins d'une heure à essayer les différents portables d'Apple. Au début, je ne voulais pas dépenser plus de 1200 CHF (environ 1100 €) pour un petit ultraportable censé remplacer mon iPad vieillissant et servant surtout en voyage (Office, visionnage de films avec VLC, e-mail, web, FaceTime, notes, to-dos, stockage photo, musique avec Spotify).
J'ai finalement opté pour le MacBook (2015... 4 jours avant l'annonce des modèles 2016) que j'ai eu en promo. J'ai pris le modèle 512 Go 1.2 GHz, donc j'ai payé un peu plus que ce que j'avais prévu mais je ne le regrette pas.
Les arguments de mon choix: la légèreté, l'écran Retina, la performance plus que suffisante pour mes besoins, et la mémoire de 8 Go (au moment de mon achat, les Air 11" n'étaient vendus qu'avec 4 Go).
Constat après 3 semaines et un voyage de 4 jours: j'en suis ravie ! La batterie tient largement une journée, l'écran est incroyable, les perfs plus que satisfaisantes. Pour les rares fois dont j'aurai besoin d'une connectique additionnelle, je me suis acheté un petit hub USB avec port pour carte SD et micro-SD qui sera idéal pour transférer les photos.
Bref, le MacBook convient parfaitement à mon usage de nomade occasionnelle, et je ne peux que le recommander.

avatar rolmeyer 06/05/2016 - 12:46 via iGeneration pour iOS

@Macounette :
Perso je suis passé d'un MacBook Air 11 à un Retina 12 et seulement maintenant à cause du cassage de prix sur le refurb. Oui il est bien, non je ne recommande PAS cette machine comme machine unique. J'ai encore un iMac, une Surface Pro 4, et un autre MacBook Air 11. Comme machine unique elle est limité. Le M5 est parfait sauf pour les tâches de calcul et le jeu on peut oublier aussi.
Sauf si on utilise sans machine comme un iPad sous OsX dans ce cas elle est suffisante. Inutile de dire qu'elle est parfaite comme seconde machine. Minecraft marche moyennement sur mon 12 Retina alors qu'il marche très bien sur ma Surface Pro 4 en M3

Pages