Mac ARM : Intel défend encore son business

Mickaël Bazoge |

Un Mac équipé d'une puce ARM : l'idée, incongrue il y a encore quelques années, fait son chemin en même temps qu'Apple muscle ses processeurs Ax pour iPhone et iPad. Et si un jour ces puces se montraient suffisamment performantes pour être intégrées sous le capot de nos ordinateurs ? Mi-janvier, Ming-Chi Kuo pronostiquait le lancement, dans les deux années à venir, du premier Mac ARM équipé d'un processeur A10X.

La menace semble être prise au sérieux par les pontes d'Intel, dont les processeurs motorisent les Mac depuis pratiquement une décennie. Brian Krzanich, le CEO du fondeur, a récemment joué la carte de la sérénité en expliquant que les deux entreprises concevaient des machines fantastiques (lire : Intel n'a pas peur des Mac ARM). Une déclaration qui n'a pas fait taire les bruits de couloir.

Dans BusinessInsider, c'est donc au tour de Stacy Smith, directeur financier d'Intel, d'aller au charbon. « Apple est un de nos grands partenaires. Comme Intel, ils aiment lancer des produits vraiment cool sur le marché… Tant que nous développons de bonnes technologies, Apple lancera d’excellents produits », explique-t-il.

Le MacBook Air furtif vu par Martin Hajek.

L’important pour Intel, qui souffre beaucoup des processeurs au design ARM dans le monde de la mobilité, est surtout d’apparaitre comme un leader en matière d’innovation. « Nous ne sommes pas en retard sur l’industrie. En fait, nous sommes devant l’industrie », martèle le CFO. Une manière aussi de sous-entendre que si Apple décidait de faire cavalier seul, elle devrait se passer des performances offertes par les technologies du fondeur. Et le choix de se lancer avec une autre architecture que celle d’Intel ne pourrait signifier qu’un sacrifice en termes de puissance. C’est sans doute là un discours que l’entreprise de Santa Clara ne cessera de répéter… jusqu’à ce qu’Apple se lance véritablement dans cette nouvelle transition.


Tags
avatar Androshit | 

Intel, des produits vraiment cool ?!? ^_^

avatar C1rc3@0rc | 

Oui ça voulais certainement être une aimable plaisanterie pour rappeler que les x86 d'aujourd'hui ne sont plus les barbecues de l'époque des tristement celebres P4 et des "burnies"

La réalité c'est que les Core i stagnent depuis plus de 5 ans maintenant. Au niveau CPU on peut espérer entre chaque générations de -5% a +5%. Quant la la consommation, par Core elle est a peu près stable depuis Sandy Bridge, ce qui a beaucoup changé c'est l'unité de gestion de la consommation qui fait ralentir ou accelere (turboboost) la fréquence en fonction le la "charge". Intel a fait un énorme travail aussi au niveau de l'unité graphique et intégration de diverses unités qui décharge beaucoup de CPU. Et on va pas parler de la révision régulière de la définition du TDP (SDP aujourd'hui) qui est juste une arme commerciale.

Dans les faits ARM c'est une multiplication par 50 de la puissance en 5 ans, et toujours une diminution de la consommation, qui est hors de portee des x86.

L'A8x d'Apple a la puisance du processeur du MBA 2011 voire 2013. L'A9 va dépasser le Core i3 et le Core i5 dans de nombreux cas.

Apple fait en sorte que les applications soient indépendante de la plateforme (ARM,x86) avec, on le voit UXKit.

Intel va bien finir par graver des A10x ou A11… et laisser tomber les x86 entre les toujours très décevants Atom (le gouffre financier sans fin - depuis plus de 7 ans) et les petits Core i3 et Core i5. Et on ne parle meme pas de la farce des Core M...

avatar Stardustxxx | 

Si il est certain que les processeurs ARM peuvent être suffisant pour un notebook ou un mini pc, pour le MacPro ou le iMac aucun processeur ARM ne peut faire le boulot a l'heure actuelle.

L'architecture ARM n'est pas une solution magique, si il était si facile de concevoir un cpu ARM avec la meme performance que le x86 tout en restant avec les niveaux de consommation d'ARM, ca ferai longtemps que ca serai sorti.

ARM sort des processeurs plus puissant qui consomme plus, tandis qu'Intel sort des processeurs qui consomme moins.

Et il ne faut pas oublier qu'Intel a une génération de gravure d'avance sur le reste de l'industrie, ce qui lui permet plus de latitude. De plus Intel a très bien compris que le mobile était l'avenir, il faut s'attendre a ce qu'ils mettent les efforts dans ce sens.

Enfin, si on regarde la taille et le nombre de transistor du A8X : 128 mm2 et 3 milliards de transistor
Pour le Core M : 89 mm2 et 1.3 milliards de transistor.
Les 2 processeurs ont une puissance a peu pres égale, et pourtant il faut 2 fois plus de transistor pour obtenir le meme résultat. Comme l'A8X est plus gros que le core M, cela veut dire que l'A8X coute plus cher a produire. Et pour finir, il y a des limites sur la tailles des CPU simplement pour des raisons physiques, quand on augmente la taille des problemes de synchro dans la prograpagation de l'horloge doivent être pris en compte et imposent des limites.

avatar C1rc3@0rc | 

@Stardustxxx

Deja le fait que des processeurs ARM au niveau de la puissance des Core i7 ou des Xeon ne soit pas commercialisé, ne démontre qu'une chose: Intel a un ensemble d'armes monopolistiques qui ont ettoufées toute concurrence. Aujourd'hui, et pour la première fois depuis 20 ans l'immobilisme imposé par Intel qui a stérilisé le marché est en train de tomber.

Intel a une génération d'avance… virtuellement. Broadwell a 2 ans de retard et Intel a décidé de sortir cette génération alors que le yield ou plutôt le taux de déchet n'est pas encore conforme aux normes… Mais bon Intel perd déjà de l'argent avec les Atom depuis 2007 alors un peu plus ou un peu moins

En plus, tout les fondeurs qui ont depassé le 20nm le disent: descendre en gravure permet d'apporter au mieux 15% de consommation en moins, quant a la puissance c'est négligeable voire négatif du fait du surcout entrainé par la gestion des effets quantiques. Par contre le travail sur l'architecture permet de gagner au minimum 30% de puissance…
Intel est passe aux 14nm parce que passer de 22 a 18nm ou 16nm n'aurait rien apporté par rapport aux couts astronomiques de construire de nouvelles fab… Mais comme l'architecture x86 a beaucoup moins (presque plus a vrai dire) de marge de progression, c'était le quitte ou double

ARM sort de processeurs puissants qui consomment plus: tu as vu ça ou?
La prochaines génération consomme 70% de moins et se permet d'être 3 fois plus puissante que la génération actuelle…

Concernant l'A8x, le fait de dire qu'il est plus cher a produire qu'un x86 Core M est faux. La densité de transistors n'est pas la donnée essentielle ni meme la surface de silicium. En plus les x86 sont gravé en 3d, avec les surcout que cela implique. La vraie donnée c'est la complication de l'architecture (pas sa complexité, hein, mais bien la complication).
Or un x86 est beaucoup trop compliqué pour que le process de fabrication et de vérification soit bon marché.
Les Atom valent au minimum 40$ pour les plus simples. Un ARM Allwinner A80 (8 core) vaut 5$.

Les estimations pour l'A8x tournent sous les 10$…

ARM est plus performant sur le rapport puissance/consommation, sur le rapport fréquence/degagement thermique et sur le rapport prix puissance.
Maintenant, tous les processeurs ARM en production de masse sont des processeurs pour smartphone. Attendons de voir ce qu'Apple va sortir pour du PC de bureau, mais sachant que l'A8x fait mieux que le processeur du MBA, ça risque de mettre en grand coup de pied dans les illusions de certains sur l'avenir du x86

avatar poulpe63 | 

@C1rc3@0rc
"ARM sort de processeurs puissants qui consomment plus: tu as vu ça ou?
La prochaines génération consomme 70% de moins et se permet d'être 3 fois plus puissante que la génération actuelle…"

Ce qui est faut : c'est soit l'un (jusqu'à 75% de conso en moins à puissance de calcul identique) soit l'autre (jusqu'à 3.5 fois plus de "puissance"... qu'un cortex A15, et 1,9 fois plus de "puissance" qu'un A57 - proche du A8 côté CPU ?)

http://www.hardware.fr/news/14069/arm-annonce-cortex-a72-mali-t880-cci-500.html

Quant à la comparaison des perfs, j'attend de voir tes sources.

avatar Stardustxxx | 

Et bien je te conseille de lire cet article : http://www.extremetech.com/extreme/188396-the-final-isa-showdown-is-arm-x86-or-mips-intrinsically-more-power-efficient

Cet article contredit la plupart de tes affirmations, et je préfère toujours un article recherché plutôt qu'un post sur un forum.

"ARM sort de processeurs puissants qui consomment plus: tu as vu ça ou?"
Tous les processeurs ARM font desormais du thermal throttling ou ont des architecture big.little avec des cores BIG qui consomment plus et qui sont plus puissant...

Dans un post tu affirmes qu'ARM gagne 30% a chaque revision, et ensuite tu nous dis que la prochaine génération va être 3 fois plus puissante, ce qui fait un gain de 200%. Si une architecture etait capable de tripler sa performance en une génération, ca ferai la une de toute la presse info.

avatar C1rc3@0rc | 

@Stardustxxx
Dis faudrait déjà commencer par lire correctement ce qui est écrit avant de l'interpréter pour le critiquer: Les 30% ce sont les gains minimum a attendre d'un travail sur l'architecture, sur n'importe quelle architecture (ARM,x86) qui s'opposent aux gains maximums a attendre du passage d'un niveau de gravure vers un plus fin depuis le passage sous les 30nm (au mieux de 15%)…

Et oui la prochaine génération ARM c'est 3,5 fois plus de puissance que l'actuelle, et toujours sur un processeur mobile et ARM dit bien dans sa présentation que cela s'accompagne en plus d'une diminution de la consommation de 75%.

avatar Stardustxxx | 

Et il faut lire entre les lignes des press release.

La prochaine génération ARM Cortex A72 c'est 3.5 fois la puissance de la génération Cortex A15.

La génération actuelle c'est le cortex A57 qui est 1.9x plus puissant que le Cortex A15. Present dans Snapdragon 810 par exemple.

Nous n'avons donc pas de gain de 3.5 d'une génération a l'autre, il y a eu 2 etapes : x1.9 de A15 a A57 puis 1.6 ensuite de A57 a A72. Ce qui n'empeche pas d'apprecier les gains effectué, bravo ARM.

Et pour ce qui est de la consommation, on passe d'un process en 28 nm a un process en 16 nm FinFet, ce qui explique une grosse partie des gains énergétiques.

Et j'attendrais d'avoir des benchmark avant de me prononcer sur les performances d'un design pour lequel nous n'avons pas encore de CPU.

Perso je suis content de la rivalité entre Intel et ARM, cela favorise la concurrence.
Mais le vrai problème d'Intel est que même si ils arrivent a avoir un processeur x86 equivalent a un ARM au niveau perf et consommation, quel intéret aurait les constructeurs de telephone a passer sur Intel.

avatar heret | 

Vous avez vu les caractéristiques du Mac Mini d'entrée de gamme ? Je ne doute pas que la prochaine génération de processeur ARM par Apple fasse au moins aussi bien. Oui, je sais, je suis un peu mauvaise langue, mais pas tant que ça finalement.

avatar Liena | 

"CFO" kézako ??
Si Apple passe au tout ARM, ça fera l'effet d'un sacré séisme chez les fondeurs !!

avatar GoldenPomme | 

Chief Financial Officer = Directeur Financier/Directeur Administratif et Financier.

avatar Liena | 

@GoldenPomme :
Merci ;-)

avatar Lestat1886 | 

@GoldenPomme :
Donc un DAF en bon français :)

Pourquoi utiliser un anglicisme quand il y a un mot français déjà existant ?

avatar harisson | 

Qu'Apple sorte déjà un Mac ARM, après on verra ce que ça donne... La pdm d'Intel sur les PC est de toute façon trop importante (merci S. Jobs pour ça /o\) pour que ça ait une incidence quelconque sur le moyen terme.

avatar joneskind | 

@harisson

Je ne pense qu'il soit question de la PDM actuelle d'Intel et d'Apple dans le marché du PC, mais de l'avenir. Quand on compare le prix des puces x86 aux puces ARM à puissance équivalente, la puce x86 est beaucoup plus chère. De fait, si Apple ouvre la voie vers un passage du PC à l'architecture ARM, tu peux être certain que les constructeurs vont réclamer un Windows ARM pour pouvoir vendre de l'entrée de gamme vraiment pas chère. Et du coup c'est toute l'informatique d'entrée de gamme qui va basculer sur ARM. Et là Intel a du souci à se faire. En fait, le vrai risque pour Intel c'est que Apple arrive à prouver que le x86 n'est pas indispensable.

avatar béber1 | 

joneskind

un scenario cauchemar pour eux

avatar harisson | 

@joneskind

Apple n'a pas réussi à garder le PowerPC dans ses machines, je ne suis pas sûr qu'Apple puisse avoir une influence quelconque sur les autres constructeurs sur ce point.

avatar béber1 | 

c'est sûr, on connait tous l'esprit d'aventure des autres constructeurs.

Mais mais mais…

Apple est beaucoup plus importante aujourd'hui qu'en 2006.
Exagéré ou totalement faux, ses choix ont valeur de tendances futures.
Les médias et les boursicoteurs sont incorrigibles.

On scrute ses reins, ses caves, ses employés au bar où on leur pique des protos, on envoie des drones, on suit ses voitures louées, etc. Elle tousse et toute la blogosphère s'excite. Elle dit rien et on parle pour elle.
Les paparazzis se gèlent les coucougnettes pour elle, comme les voitures espions et leurs radars pleins de crottes de pigeons.

Ce n'est pas Apple qui pourrait faire migrer par ses choix l'ensemble de l'industrie micro-informatique d'un coup, mais si elle arrive à vendre avec succès des nouveaux terminaux ARM (qui croyait au succès du anémique MBA ? ),
bah… ça va être encore comme quand James W. Marshall a trouvé sa 1ere grosse pépite en californie, causant une des plus grosses marées humaines de l'histoire.

Sauf que là, y'aura aussi toute l'Asie sur le coup, j'te dis pas le boxon

avatar keyzone | 

Si Apple sort un mac ARM, elle va conserver forcément les Intel dans un premier temps en tous cas.
Et il y aura donc 2 OS X : un pour ARM et un pour Intel ?
Ça risque de finir comme Windows RT

avatar enzo0511 | 

La prédiction de l'analyste chinois est totalement fantaisiste
Qu'il arrive à spéculer sur des sorties prochaines grâce à des sources dans la chaîne d'approvisionnement ok
Mais prédire le passage à ARM dans 2 ans ca repose vraiment sur rien...

avatar Moonwalker | 

Devant précédent PPC => Intel, il faut se garder de prédictions définitives mais se poser la question : quel intérêt à long terme par rapport aux inconvénients immédiats ?

On connait les inconvénients induits par le changement d'architecture processeur. Sept ans après la transition, il y a toujours des gens qui pleurent après leurs anciens soft et la fin de Rosetta.

Question avantages, pour l'instant, je n'en vois aucun. ARM signifierait la fin de Boot Camp et des problèmes accrus du côté des drivers. Est-ce que les développeurs suivraient cette fois-ci ? Pas évident.

Apple doit déjà gérer OS X et iOS. Va-t-elle encore se charger d'un OS X arm ?

Une machine iOS prend plus de sens. Reste à savoir si cela correspond vraiment à une demande. Car iOS est bien plus fermé que OS X. Un Mac qui ne serait qu'un gros iPad ? Ça fait rêver quelqu'un ?

avatar Rez2a | 

@Moonwalker :
Je suis d'accord avec ça, un Mac ARM à court terme ça veut dire plus de possibilité d'installer Windows. Bon courage à Apple pour nous vendre des ordis "pro" sur lesquels on ne pourra pas utiliser Visual Studio et des cartes graphiques en option qu'on ne pourra pas exploiter avec les jeux après ça.

avatar joneskind | 

@Moonwalker

"Question avantages, pour l'instant, je n'en vois aucun."

L'avantage immédiat pour Apple c'est des coûts de production inférieurs et la possibilité de développer ses propres solutions différenciantes en interne. La première chose qui me vient à l'idée c'est l'API Metal par exemple.

"des problèmes accrus du côté des drivers"

De quels drivers parles-tu ? Des drivers de machines professionnelles ou des drivers d'imprimantes ou scanners ?

"Est-ce que les développeurs suivraient cette fois-ci ? Pas évident."

T'as vu la taille du MAS ? Les développeurs seront certainement ravis de pouvoir faire payer une nouvelle version de leur logiciel dans sa version ARM. D'autant plus qu'Apple leur aura mâché le boulot avec xCode et UXKit. T'en fais pas pour les développeurs.

"Apple doit déjà gérer OS X et iOS. Va-t-elle encore se charger d'un OS X arm ?"

À quelques détails près, iOS est déjà un OSX ARM.

"Une machine iOS prend plus de sens. Reste à savoir si cela correspond vraiment à une demande. Car iOS est bien plus fermé que OS X. Un Mac qui ne serait qu'un gros iPad ? Ça fait rêver quelqu'un ?"

Cette phrase n'a pas beaucoup de sens. D'une part parce que iOS est déjà un OSX avec une interface tactile. Le boulot pour transformer iOS en OSX n'est pas énorme. Ensuite parce que la fermeture d'iOS n'a absolument rien à voir avec son architecture. Enfin c'est quoi un gros iPad ? Un iPad surpuissant ? Y déjà un iPad pour ça.

avatar nova313 | 

Un Mac ARM avec un iOS intégré, avec des restes d'OSX. Un genre d'iOSX.

Mais bon, cela élargirai encore la gamme.

avatar Beaubarre | 

Quand un financier (CFO) répond au lieu d'un ingénieur sur une question d'innovation technique cela s'annonce mal ...

avatar Beaubarre | 

Oops doublon

avatar Vaudan | 

A l'heure actuelle pour moi il est déterminant de pouvoir installer Windows sur mon Mac. Si ce n'est plus possible cela posera sans doute à réflexion lors d'un renouvellement de produits.

avatar foxot | 

Pourtant il existe bien une version ARM de windows et windows 10 sera compatible ARM non ? Je vois pas ce que ça peut poser comme problèmes avec BootCamp...

avatar romainB84 | 

@foxot :
Ça pose le problème que les gens qui installent Windows sur le Mac le font pour des logiciels spécifiques (non compatible avec l architecture ARM et Windows RT) :-)

avatar C1rc3@0rc | 

A l'editeur de porter son application!
Des milliers de developpeurs iOS/OS X n'attendent que l'opportunité d'un abandon de plateforme par les gros éditeurs...

avatar Cowboy Funcky | 

L'évolution ira dans 2 sens :
Tout d'abord logiciel avec une transition Mac OS et iOS. iPhoto en est un exemple. Le but est en d'offrir un système d'exploitation commun au plateformes tactiles et aux desktop.

Puis le processeur afin d'offrir une nouvelle architecture a ce nouvel OS.

Ce ne sont pas des prédictions de l'analyste (sauf à lire dans le marc de café)... Mais au plus des hypothèses quand a l'évolution de la plateforme Mac.

Quant à ceux qui parle d'un système fermé... Ça veut dire quoi ce concept éculé ?

avatar Maliik | 

Le puzzle se met doucement en place...

- Apple a pris la main (conception, dessin...) sur les puces AX.
- Apple développe Photo pour Mac avec un nouveau framework venu du monde de l'iPhone (ARM) (bibliothèque complète)

Le rêve de concevoir des applications universelle (Mac, iPad, iPhone...) se rapproche.

Manque plus que des processeurs et une architecture commune au deux mondes.

Avec l'arrivée du soit disant iPad Pro 12" (une sorte de MacBook Air ultra portable...rêve ou réalité) ceci aurait énormément de sens.

iOS et OS X se rapproche doucement sur le plan logiciel... Est-ce que le matériel suivra ?

avatar béber1 | 

mêmes réflexions, sauf des nuances sur une unification totale.
Vu qu'il y aura toujours une différence d'approche, de conception et de mode d'utilisation entre les terminaux mobiles et desktop. Il pourra y avoir des logiciels communs mais adaptés (même légèrement) aux différents types d'usages.

Pour le reste, étant profane en la matière, j'essaie au travers des différents articles d'y comprendre quelque chose.
Mais c'est en gros ce qui semble en effet se mettre en place à mes yeux aussi.

Par exemple, si on en croit un ancien article d'AnandTech (près d'un an déjà) comme celui-ci
http://www.anandtech.com/show/7910/apples-cyclone-microarchitecture-detailed
le travail que fait Apple sur ses SoC et notamment sur son architecture Cyclone est remarquable.

Au point que son A8 dans son iPad serait sous-employé, privilégiant ainsi l'autonomie.
Ses SoC depuis l'A7 seraient de classe "desktop", ce qui ne serait pas d'après l'article une exagération.

"At the launch of the iPhone 5s, Apple referred to the A7 as being "desktop class" - it turns out that wasn't an exaggeration (…) More than anything Apple needs first party software that really demonstrates what's possible.."

et qu'Apple aurait besoin de logiciel demandant plus de ressources pour voir ce dont ils seraient capables:
iPad "Pro"?

Vu que la puissance des SoC augmente de génération en génération, tout en conservant des niveaux de consommations plus modestes par rapport aux X86, il n'est pas exagéré de penser que la puissance minimale (ou équivalente à certain x86 2011 Sandy Bridge-2013 Haswell) requise pour des terminaux desktop ARM soit atteinte dans les prochaines années.
Clash definitif Intel/Arm ?

C'est ce genre de perspective de plus en plus plausible qui explique, bien évidemment, ces discours répétés depuis quelques temps par les cadres d'Intel sur le sujet.
Et comme Apple a été capable de transition, et vu l'aura -et les implications industrielles- que la société a acquises depuis quelques années, sa perte serait vécu comme une perte -et un exemple- très préjudiciables pour Intel.
D'où des discours à son adresse

avatar Mathias10 | 

Quand Mickaël traduit en français on le lui reproche, quand il ne traduit pas on le lui reproche ...

La période de bizutage est terminée non?

avatar en ballade | 

@Maliik

Le rêve de concevoir des applications universelle (Mac, iPad, iPhone...) se rapproche.

Tu as raison et Microsoft est en avance avec Windows 10. Un seul os et appli qui tourne sur n'importe quel support.

avatar béber1 | 

avec une réserve majeure, et que MS a essayé grandement d'éviter jusque là,
c'est que les usages entre terminaux mobiles et desktop sont différents.
Sans compter le Wearcomputing, et toutes les adaptations du numérique dans tous les domaines

Ce qui implique des ajustements d'ergonomies et des interfaces qui tiennent compte de ces différences, même très légères dans certains cas.

Le fait que MS veuille -d'une manière assez délibérée maintenant :
-1/ privilégier majoritairement la plateforme x86 ( abandon de WinRT- smartphones encore marginaux) et donc rester sur le modèle wintel
-2/ insister sur un OS, même s'il pourra connaitre de multiples adaptations.

…cela peut contribuer à ce que les développeurs Windows restent dans leurs habitudes de développement, et qu'il n'abordent que très peu, ou à la marge, ces adaptations diverses en fonctions des différents terminaux qui vont fleurir partout.

Avec une conséquence, c'est que Windows devienne un OS de plus en plus confiné dans le monde professionnel (puissance, production, etc.) et beaucoup moins dans le secteur grand public squatté par Google/Android (qui va évoluer) et Apple/iOS

avatar joneskind | 

@en ballade

Cette blague.

Vas faire tourner une app compilée en x86 sur de l'ARM...

Tu crois vraiment que Photoshop x86 tournera sur ton Windows Phone ? C'est grotesque.

MS tente de faire croire qu'elle est parvenue à unifier son écosystème en mélangeant ses stores, mais le fait est qu'on est très très loin de l'unité. Par ailleurs, une interface tactile ne sera jamais adaptée à une interface desktop. C'est d'ailleurs pour ça que "l'unification" de Windows passe par la couche tactile sur desktop. Sauf qu'utiliser une surface à bout de bras c'est vraiment pas agréable (mes quelques élèves équipés de PC tactiles ont fini de frimer sous SketchUp).

La seule véritable unité aujourd'hui c'est les apps universelles iPhone/iPad. Même architecture, même code. Juste quelques différences au niveau de l'UI.

avatar joneskind | 

@en ballade

J'ajouterais bien un petit détail qui a son importance.

Depuis 2008, on écrit des apps iOS et OSX avec xCode, dans un langage commun: Cocoa. Du fait de son interface tactile et de ses interactions il manquait à Cocoa cette portion de code, d'où l'existence de Cocoa Touch. Ça fait des années qu'on entend les développeurs nous expliquer qu'avec xCode il n'est plus nécessaire de réécrire une app de A à Z si on veut la trouver sur iOS et OSX. Les témoignages à cet égard sont nombreux.

Maintenant il y a un autre truc qui me pose question sur Windows 10. Vu la très grande variété de langage utilisée sur cette plateforme pour écrire des apps (notamment pour les progiciels écrits en interne) j'ai vraiment beaucoup de mal à croire que le fantasme d'un OS unifié parvienne à passer les frontières du monde professionnel.

avatar melaure | 

Le x86 ... 40 ans de malheurs ...

avatar VanZoo | 

Si Intel pouvait éviter de nous vendre du Brodwell inutile et passer directement à Skylake, ça serait signe d'intégrité

CONNEXION UTILISATEUR