Les widgets du Dashboard reprennent vie en ligne

Mickaël Bazoge |

Des centaines de milliards d'utilisateurs1 de macOS regrettent toujours la disparition du Dashboard, ces widgets qui apparaissaient en surimpression sur le bureau du Mac. macOS Catalina a planté le dernier clou de cette fonction née avec Mac OS X Tiger, ce qui ne nous rajeunit pas (Tiger a poussé son premier rugissement en 2005). Apple propose bien des widgets dans le centre de contrôle, un élément d'ailleurs complètement revu dans macOS Big Sur, mais qui s'en sert réellement ?

C'est pourquoi on ne peut que saluer le travail de Zane, déjà auteur de l'épatante app OldOS qui reproduit l'interface d'iOS 4 à la perfection sur nos iPhone modernes. Il a développé un Dashboard en ligne, qui affiche dans une fenêtre de navigateur les widgets horloge, calculette, notes, le convertisseur et le jeu pour remettre à l'endroit l'image d'un tigre.

Les widgets sont tous fonctionnels, avec les mêmes réglages que leurs modèles (le convertisseur a cependant un peu de mal). Malheureusement, il est impossible d'en changer les emplacements ni d'en ajouter ou d'en retirer. Zane n'a pas eu à reproduire les widgets originaux d'Apple : ces derniers étant conçus avec des technologies web (HMTL, CSS et JavaScript), il a suffit de remettre la main dessus et de les dépoussiérer.

Le résultat n'en reste pas moins tout à fait saisissant, en particulier sur Mac ou iPad. Sur iPhone, les widgets sont présentés à la verticale, mais ça rend moins bien je trouve.


  1. Moi, en tout cas. Ainsi que Florian.  ↩︎


Tags
avatar _Lion04_ | 

En toute honnêteté, je n’ai jamais utilisé le Dashboard, et j’ai eu un peu de mal à comprendre son utilité.
Parce que même s’il en a probablement une, je trouve qu’il est pas très pratique d’accès.

avatar xDave | 

@_Lion04_

Justement, plus facile d’accès qu’une touche ou un geste c’est difficile.
Il y avait quelques widgets pratiques.
Mes préférés un générateur de LoremIpsum et un générateur de mot de passe. Les deux seuls que j’utilise encore (sous Mojave)

avatar Phiphi | 

@_Lion04_

C’était la calculette la plus facilement accessible de toutes.

avatar AKZ | 

Difficile d’accès, c’est une plaisanterie ?
Avec une simple touche, on accédait au panneau du Dashboard.
Sous Mojave j’utilise encore le widget « Enveloppe », le truc le plus rapide et pratique pour créer ses enveloppes personnalisées. J’ai des widgets qui analysent les connexions réseaux, ou encore qui créent du faux texte, etc.
Les widgets, c’était des vraies mini applications directement accessibles.
Et sur iOS Apple à flingué aussi ce concept de mini applications pour le remplacer par de grossiers widget informatifs et inutiles.

avatar fredsoo | 

La bonne époque de Konfabulator 😉👍🏻

avatar pocketalex | 

J'ai commencé avec Konfabulator, j'ai continué avec les Widgets de MacOS, un point commun avec ces deux outils : je n'ai jamais utilisé ces widgets

Les widgets de MacOs c'est comme les notifications d'iOS : c'est caché, et il faut aller les chercher. Et tout ce qui est caché est, généralement, pas utilisé

Avant les smartphones existait les PDA, et j'ai possédé différents modèles sous Windows Mobile (HP iPaq, Qtek S100, Qtek S200) et quand on allumait ces appareils, on avait un écran appelé "bonjour" avec les derniers SMS, les RDV du jour, les événement du calendrier du jour, les derniers eMails, les taches et TODO à faire

Que des informations utiles que l'on a tout le temps sous les yeux, et quand on a sous les yeux, on a les infos, on se sert du bousin, ça marche.
Quand c'est caché et qu'il faut aller chercher ... moi je m'en sers pas.

avatar fredsoo | 

@pocketalex

Konfabultor était présent en permanence sur le bureau. J’ai commencé avec le widget Weather c’était bien sympa bien mieux que le site de Météo-France a l’époque.
Puis il y a eu des widgets pour avoir des infos sur les ressources utilisées et dispo de la machine, c’était bien pratique 😁

avatar JOHN³ | 

Va savoir pourquoi, je regrette MacOS X Tiger.
Mais Big Sur m’a réconcilié avec MacOS.

avatar 8enoit | 

@JOHN³

Big Sur vous a réconcilié avec macOS? Mince, moi qui refuse de quitter Catalina je suis intrigué. Qu’est-ce qui est si bien dans Big Sur?

avatar Tibimac | 

Il manque l'effet de vague lors de l'ajout d'un widget, cet effet était tellement beau, jamais je ne m'en lasserai !
Sans ça, je vois même pas l'utilité de ce site complètement statique 😕

avatar PixelPopz | 

Les post it étaient quand même bien pratiques
Ca manque je trouve

avatar weagt | 

@PixelPopz

Pour les post it on peut toujours utiliser Aide-mémoire.

avatar 8enoit | 

@PixelPopz

Clair

avatar Max1000du35 | 

C’était excellent, surtout en l’affichant avec « Coins actifs »

avatar chupastar | 

Je l’utilisais vraiment régulièrement pour le convertisseur, la calculette, les post it et la météo. Ça faisait un peu vieillot c’est vrai au moment de son retrait. Mais il n’y a pas eu d’équivalent aussi efficace et rapide à ce jour je trouve

avatar occam | 

> « cette fonction née avec Mac OS X Tiger, ce qui ne nous rajeunit pas (Tiger a poussé son premier rugissement en 2005) »

Nous nous tapons encore des claviers QWERTY, QWERTZ ou AZERTY, que je sache, de conception encore plus vétuste et autrement plus obsolète.
Le temps écoulé ne fait rien à l’affaire : l’ancienneté ne dit rien sur la pertinence d’une fonction, la nouveauté n’est pas gage d’aptitude.

« J’ai encore observé, sous le soleil, que ce ne sont pas les plus agiles qui gagnent la course, ni les plus forts qui remportent la victoire au combat, ce ne sont pas les sages qui ont du pain, et la richesse n’appartient pas aux hommes sensés, et les faveurs ne récompensent pas la connaissance, car chacun est tributaire des circonstances et du hasard. »

avatar OuaisVoilaQuoi | 

« J’ai encore observé, sous le soleil, que ce ne sont pas les plus agiles qui gagnent la course, ni les plus forts qui remportent la victoire au combat, ce ne sont pas les sages qui ont du pain, et la richesse n’appartient pas aux hommes sensés, et les faveurs ne récompensent pas la connaissance, car chacun est tributaire des circonstances et du hasard. »

Faute grave ! Il faut toujours citer l'auteur ou l'origine, ça évite que je cherche comme un fou d'où ça vient, réflexe pavlovien de l'amateur de sentences éclairées et de sagesse universelle, autant que de poésie inattendue !

Dans ce cas précis, l'auteur est censé être l'Ecclésiaste (9:11), personnage de la Bible à haute teneur en philosophie Greco-Romaine... dans sa traduction dite "du semeur" !

Autre variante, signée Louis Segond :

« J'ai encore vu sous le soleil que la course n'est point aux agiles ni la guerre aux vaillants, ni le pain aux sages, ni la richesse aux intelligents, ni la faveur aux savants; car tout dépend pour eux du temps et des circonstances. »

Variante "Martin" :

« Je me suis tourné ailleurs, et j'ai vu sous le soleil que la course n'est point aux légers, ni aux forts la bataille, ni aux sages le pain, ni aux prudents les richesses, ni la grâce aux savants; mais que le temps et l'occasion décident de ce qui arrive à tous. »

Variante "Ostervald", plus sobre :

« J'ai vu encore sous le soleil, que la course n'est pas aux agiles, ni le combat aux vaillants, ni le pain aux sages, ni les richesses aux intelligents, ni la faveur aux savants; car tous sont assujettis au temps et aux circonstances. »

avatar occam | 

@OuaisVoilaQuoi

"Il faut toujours citer l'auteur ou l'origine, ça évite que je cherche comme un fou d'où ça vient"

Si vous avez lu d’autres contributions de votre dévoué, vous savez sans doute que je précise généralement mes sources.

Mais pour ce passage de l’Ecclésiaste, sans aucun doute le plus connu d’entre tous, il ne m’a pas paru indispensable de le faire. J’aurais considéré cela comme insultant pour ceux qui le connaissent, et l’expérience m’a trop souvent montré que les autres s’en fichent.

La liste des pastiches commençant par « J’ai encore vu, sous le soleil... » est innombrable. Il suffit de taper ces mots dans un moteur de recherche pour en retrouver l’origine, et se plonger avec étonnement dans ce dernier reflet d’une sagesse sceptique dont les origines remontent à Sumer, et qui s’est imprégnée du stoïcisme de la koiné.

Vous aurez remarqué que ma version ne coïncide pas entièrement avec Louis Segond, ni avec Le Semeur.
J’ai substitué quelques vocables et une expression en me basant sur la version grecque de la Septuaginta, version que je consulte à chaque fois qu’une tournure en hébreu me semble trop opaque, ou sa traduction malencontreuse.

Je citais ce passage (que ce soit en anglais, allemand ou français) en exergue de tous mes cours sur des thèmes statistiques, en hommage à Maurice Kendall, un des grands statisticiens anglais (dont le Kendall’s tau préserve à jamais le souvenir), Kendall lui ayant consacré un chapitre dans son somptueux Traité de Statistique. Il y trouvait la meilleure illustration non-mathématique de l’aléatoire.

avatar 8enoit | 

@occam

Oh que j’aime ce brin de conversation philosophique. Je vois que vous avez parlé avec intelligence. Vous n’êtes pas loin du royaume de Steve Jobs.

——
@OuaisVoilaQuoi : Marc 12:34

avatar aspartame | 

mais le Dashboard n'a pas disparu , ils l'ont juste enlevé de macOS pour le mettre sur ipadOS...

c'est plutôt un déplacement

CONNEXION UTILISATEUR