Windows 11 interdit aux navigateurs tiers d'ouvrir certains liens

Félix Cattafesta |

Microsoft veut forcer l'adoption de son navigateur Edge sur Windows 11, quitte à mettre des bâtons dans les roues de la concurrence. Le nouveau système d'exploitation est en effet très agressif pour imposer Edge : la démarche pour modifier le navigateur par défaut a été rendue plus ardue, tandis que certains liens (comme les requêtes faites via Cortana ou en cliquant sur un Widget) continuent d'ouvrir Edge peu importe les changements. Jusqu'à présent, les mécontents pouvaient passer par l'utilitaire EdgeDeflector, qui redirige les requêtes vers un autre programme pour contourner le problème. Malheureusement, Microsoft vient de siffler la fin de la récréation avec la dernière version de son OS.

Capture d'écran du navigateur Edge sur Windows 11 prise lors de notre premier aperçu de l'OS.

La nouvelle build (actuellement en bêta) bloque intentionnellement la combine à l'aide d'un changement dans la gestion des liens microsoft-edge://. Ceux-ci lancent désormais obligatoirement Edge, sans possibilité de les rediriger vers une application tierce. Comme l'explique le développeur d'EdgeDeflector sur son blog, il n'y a pas de contournement possible en bidouillant le registre. Même en supprimant toute trace d'Edge de sa partition, le lien va envoyer sur un message d'erreur plutôt que de laisser le choix d'utiliser un autre navigateur.

EdgeDeflector est donc devenu inutile, Daniel Aleksandersen expliquant que les seules méthodes de contournement possibles sont beaucoup plus compliquées et basées sur des « changements destructifs ». Par conséquent, il a annoncé ne plus mettre à jour son programme tant que le problème ne serait pas résolu. Dans son billet de blog très critique, il encourage ses utilisateurs à se plaindre auprès des autorités chargées des pratiques anticoncurrentielles, voire à passer sous Linux.

De son côté, le site ghacks.net a expliqué avoir trouvé une nouvelle façon de rediriger les liens, plus contraignante car impliquant d'avoir un logiciel tournant constamment en arrière plan pour rediriger les requêtes. Interrogé sur le sujet, un porte-parole de Microsoft justifie ce changement auprès de ZDnet par une meilleure expérience utilisateur :

Windows permet d'utiliser des applications et des services sur sa plateforme, et notamment divers navigateurs web. En même temps, Windows propose également certaines expériences de bout en bout à ses utilisateurs, dans Windows 10 et Windows 11. La recherche à partir de la barre des tâches est un exemple d'une expérience de bout en bout qui n'est pas conçue pour être redirigée. Lorsque nous sommes informés d'une redirection inappropriée, nous publions un correctif.

Ce n'est pourtant pas la première fois que Microsoft se retrouve dans une histoire d'abus de position dominante par rapport à son navigateur. En 2009, la Commission européenne avait obligé Microsoft à distribuer Windows 7 avec un écran de choix de navigateur. En 2013, la firme de Redmond avait dû payer une amende de 561 millions de dollars à cause d'un dysfonctionnement involontaire de cette page, qui n'était pas apparue sur des millions de PC.

Ici, le changement n'est pas anodin : Brave et Firefox se sont récemment inspirés de la combine de EdgeDeflector, le premier l'ayant implémenté et le second l'ayant annoncé. Mozilla a expliqué que suite aux changements de Windows 11, « cette implémentation prévue ne sera plus possible ». En clair, Microsoft ne craint pas la petite base d'utilisateurs de l'utilitaire, mais plutôt que la concurrence puisse lui voler des parts de marché. Avec Edge, Microsoft peut promouvoir ses propres services (Bing, MSN Actualités) et ainsi sa propre plateforme publicitaire.


avatar FabC1608 | 

À mon avis ça ne va pas durer bien longtemps vu les plaintes qu’ils vont se prendre dans la gueule par les utilisateurs…

avatar vince29 | 

Les utilisateurs ? ISEF.
En revanche, un retour du ballot screen...

avatar adrien1987 | 

@FabC1608

Les utilisateurs ? Tu veux dire ceux qui ne connaissent pas d'autres OS ?

avatar MarcMame | 

@adrien1987

Il n’y a pas d’autres OS

avatar thauron | 

Il y a linux... Je l'utilise chez moi depuis des années comme OS principal après avois abandonné macOS...

avatar mapiolca | 

@thauron

Non mais on parle là d’OS que les gens peuvent citer lors d’un sondage aléatoire. Si je fais ça dans ma famille, qui niveau tech est, je pense, assez représentative de la moyenne, on risque plus de me citer CarPlay (qui n’est pas un OS) que Linux.

avatar Un Type Vrai | 

Après test on m'a cité un OS autre que Windows : "Google"

Snif :/

avatar newiphone76 | 

Ils vont vite se faire rattraper par la patrouille (de l’argent en trop à verser dans les amendes ?)

avatar Lemmings | 

J'ai du mal à comprendre ce choix de MS de faire ça, ils se sont déjà fait taper sur les doigts à tellement de reprises...

avatar 0MiguelAnge0 | 

@Lemmings

Au début des années 2000 ils ont failli se faire démonter suite à l’affaire Netscape.

avatar MarcMame | 

@Lemmings

"J'ai du mal à comprendre ce choix de MS de faire ça, ils se sont déjà fait taper sur les doigts à tellement de reprises..."

————
C’est pourtant facile à comprendre.
Le gain est très supérieur à toutes les injonctions et amendes cumulées.
De l’arithmétique de base.

avatar marc_os | 

@ MarcMame

La méthode classique des riches qui ne veulent pas appliquer la loi :
Ils payent les amendes.
En plus les gouvernements sont souvent complices car ils les y incitent en fixant des amendes ridiculement basses.

avatar vince29 | 

Ils peuvent dire : c'est notre produit, on fait ce qu'on veut pour des raisons de sécurité, protection des données des utilisateurs.
Comme Apple avec Safari.

avatar quentinf33 | 

@vince29

A ce jour, Apple ne pratique pas ce qui est décrit dans l’article.

avatar v1nce29 | 

Non. Elle fait pire.

avatar quentinf33 | 

@v1nce29

On s’en branle, l’article parle du navigateur là. Pas besoin de parler du reste parce que c’est pas le sujet. Et non elle fait pas pire, surtout si tu fais allusion à l’App Store. Faut pas chialer quand on achète un appareil en toute connaissance de cause. Point. Pas de débat là-dessus
Là Microsoft a fait de la merde.

avatar cecemf | 

@v1nce29

Allez petit troll. Apple est pire comment?

avatar CorbeilleNews | 

@Lemmings

Apple a bien fait la même chose avec safari sur iOS pendant presque 10 ans 😀

avatar raoolito | 

@CorbeilleNews

certes, mais sur un os de bureau c'est inédit
quand je pense à tout ceux qui s'extasiaient devant l'ouverture du Microsoft store sur Windows 11!!

avatar CorbeilleNews | 

@raoolito

Peu importe l’OS, puisque de toute manière pour iOS c’était aussi inédit sur smartphone, les générations avant l’iPhone étaient marginales

avatar raoolito | 

@CorbeilleNews

+1 comme toujours :)

avatar Quentin Chan | 

Bon bah je resterai sur ma version actuelle de Windows 11 pour l'instant ✌🏼️

avatar radeon | 

« En 2013, la firme de Redmond avait dû payer une amende de 561 millions de dollars à Microsoft »
Petite boulette ils ne se sont pas payé une amende à eux-mêmes je crois ^^

avatar en chanson | 

on dirait Apple avec son safari sur ipad, il a fallu longtemps pour l'ouverture aux autres navigateurs.

avatar byte_order | 

@en chanson

L'ouverture aux autres navigateurs d'Apple n'est que de facade, vu qu'elle impose que le moteur web de ces "autres" navigateurs soit forcément le sien, c.a.d. celui de Safari.

Mais visiblement, l'astuce marketing a bien fait le taf...

avatar CorbeilleNews | 

@byte_order

C’est souvent le cas : les astuces marketing cachent l’esbroufe mais 🤫 personne ne le sait 😀

avatar raoolito | 

@byte_order

oui mais WebKit est un développement open source dans lequel Apple ne gagne rien d'autant qu'il est totalement compatible avec les autres plates-formes
difficile de dire qu'Apple impose WebKit pour des raisons commerciales

avatar byte_order | 

@raoolito

Euh, comment dire...

oui mais WebKit Chromium est un développement open source dans lequel Apple Microsoft ne gagne rien d'autant qu'il est totalement compatible avec les autres plates-formes.

Par ailleurs, peu importe que le code soit open source, dès lors qu'il n'est pas possible d'installer à la place de celui fourni par Apple une version compilée à partir du code open source, censé être exactement le même, afin de le vérifier, vous ne pouvez pas le vérifier. Le code de la version d'Apple peut parfaitement contenir une implémentation discrètement différente du code en open source, vous n'avez pas le moyen définitif de pouvoir le voir.

> difficile de dire qu'Apple impose WebKit pour des raisons commerciales

Peu importe ses raisons, il reste qu'elle l'impose de force. C'est factuel.
Sur les autres plateformes, on peut accéder au Web en utilisant un autre moteur web que celui poussé par l'éditeur de l'OS.
Sur iOS / iPadOS, non. C'est factuel.

"L'ouverture" est une façade purement marketing qui réussit sans problème à cacher aux utilisateurs lambda (et hélàs probablement le régulateur également) les raisons d'Apple.

avatar bonnepoire | 

@ byte_order
Va dire ça à tous les mouchards que Windows a placé dans son OS.

Utiliser Edge a plus de portée sur la confidentialité que d'utiliser webkit...

avatar Adodane | 

@bonnepoire

Et les mouchards que Apple a mis dans son os ? On en parle ?

avatar raoolito | 

@Adodane

Pardon?

avatar byte_order | 

@bonnepoire
> Utiliser Edge a plus de portée sur la confidentialité que d'utiliser webkit...

Probablement, mais la nuance c'est que vous n'êtes pas obligé d'utiliser Microsoft Edge.
Hors c'est le point que je soulignais : l'ouverture n'est qu'une façade.

Par ailleurs, comment savez-vous ce que fait le webkit que met Apple dans iOS !?
Vous avez le code source ? Vous êtes sûr que c'est bien ça qu'utilise, sans modification, Apple ? Comment pouvez vous le vérifier ?

avatar DahuLArthropode | 

@byte_order

"oui mais WebKit Chromium est un développement open source dans lequel Apple Microsoft ne gagne rien d'autant qu'il est totalement compatible avec les autres plates-formes"

La comparaison ne me semble pas coller: justement, MS impose non pas le moteur de rendu, mais son navigateur, qui lui rapporte en affichant la pub.

avatar byte_order | 

@DahuLArthropode
> MS impose non pas le moteur de rendu, mais son navigateur

Non, son navigateur n'est pas imposé.
Je peux compiler Firefox pour Windows et exécuter le binaire produit, j'arriverais à visiter le web sans utiliser en quoi que ce soit le navigateur de Microsoft, ni son moteur web, non.

Ici, ce qui est reproché (et reprochable), c'est que Microsoft impose que les URLs de schéma microsoft-edge:// s'affichent forcément dans son navigateur, quelque soit le navigateur par défaut choisi par l'utilisateur.

Cela n'impose nullement de mettre des URLs avec ce schéma, cela n'impose nullement que tous types d'URLs s'affichent forcément dans son navigateur, cela n'empêche nullement un navigateur (moteur web compris) alternatif d'être installable et utilisable.

Mais cela court-circuite un navigateur tiers, même définit comme navigateur par défaut, lorsque ce schéma d'URL est utilisé.

La question qu'il faut se poser surtout c'est qui utilise ce type de schéma.
Et pourquoi.

Mais, non, désolé, MS n'impose pas son navigateur à l'utilisateur quelque soit les usages, on est pas du tout dans la même échelle qu'Apple avec son moteur web imposé dans iOS, autant aux développeurs qu'aux utilisateurs (et le support de certaines API dans WebKit, parce que pas dans les intérêts d'Apple de permettre des apps web trop "poussées" comparées à du natif) touchent les deux.

Je ne cautionne pas ce que fait Microsoft avec ces schémas microsoft-edge:// interceptés de force et j'espère bien qu'ils se prendront le bad buzz que cela mérite.
Mais ce que fait Microsoft ici ne donne pas un argument pour pouvoir affirmer qu'ils imposent leur navigateur comme Apple le fait, mais cachée via une figure marketing, dans iOS.

avatar bompi | 

Le retour des vieux démons.
On a pu croire un moment que certains comportements désagréables de Microsoft avaient été abandonnés. Bin non (pas de quoi s’étonner non plus).
D’ici à ce qu’ils aient une amende, cela prendra du temps et d’un autre côté les utilisateurs non techniciens ou pas très sensibles à ces pratiques n’y verront rien. Cela vaut bien quelques millions de piastres à payer dans quelques années.
Restons donc sur UNIX.

avatar occam | 

@bompi

> "Restons donc sur UNIX."

Unix étant un système de valeurs et une façon de faire qui s’en inspire — une éthique et une pratique — autant qu’un OS et sa boîte à outils, je gage que vous n’êtes donc pas plus sur macOS que sur Windows.
Question de cohérence.

avatar bompi | 

Principalement sur Linux, mais FreeBSD à l’occasion et d’autres dans des VM.
Donc, pour certains puristes UNIX-like (Linux) et UNIX (*BSD et SVR*).
Cela étant dit, techniquement, macOS reste une version d’UNIX (il me semble)
et Darwin est un système cousin des *BSD.

avatar occam | 

@bompi

"techniquement, macOS reste une version d’UNIX"

Techniquement. Oui. 😉
Mais il ne s’agit pas ici du volet POSIX-compliant. Je pense que nous savons tous les deux de quoi il en retourne.

avatar Adodane | 

Un comme android, une recherche dans la barre de recherche sur l'écran d'accueil n'ouvre pas le navigateur par défaut.

avatar byte_order | 

@Adodane

La barre de recherche avec le logo G coloré de Google à gauche ? Logique, c'est un widget de l'app de Google.

Il suffit de la remplacer par le widget de l'app Firefox (qui comporte le logo du renard...) et hop, le tour est joué.

Pour rappel, l'écran d'acceuil sur Android est hautement personnalisable (et remplaçable).

avatar lmouillart | 

Avec le lanceur Google cela ouvre dans une webview qui ouvre ensuite dans le navigateur par défaut.
Pour les autres lanceurs cela dépend du lanceur, aucun rapport donc avec Android.

avatar Adodane | 

@lmouillart

Non

avatar occam | 

Sean Endicott, de WindowsCentral, a également contacté Microsoft. Après une période de silence radio, la réponse :
« When reached out for a comment, Microsoft directed us to the release notes for Windows 11 build 22000.346, which states:
> ´We fixed an issue where OS functionality could be improperly redirected when microsoft-edge: links are invoked. ’ »

OS functionality, improperly redirected : carrément le vieux playbook de la fonctionnalité intégrale et inhérente au système, scénario remisé, avec au passage des pages entières empruntées à Apple. (Les génies n’empruntent pas, ils volent, mais ce n’est pas si génial que ça.)

Si ça passe, c’est la fiesta chihuahua.
Mais il vaut la peine de réfléchir à ce que MS veut véritablement bloquer pour savoir qui est visé, et donc quel péril MS sent monter.

avatar Sindanárië | 

Ah le dogme d’une meilleure expérience utilisateur.
La nouvelle religion ! 🤣

avatar CorbeilleNews | 

@Sindanárië

La même que prône Apple ou certains utilisateurs avec les systèmes fermés 😉

avatar Sindanárië | 

@CorbeilleNews

Je l’avais évité volontairement, par pitié pour les pauvres hystériques, et toi tu gâches tout 🤣😈😬

avatar CorbeilleNews | 

@Sindanárië

Pas de pitié pour les croissants

Ok je sors 🥳

Désolé de vous avoir gâché le plaisir 🙏😊

avatar MarcMame | 

@CorbeilleNews

"Pas de pitié pour les croissants"

T’es plus tout jeune toi didonk. 😂

avatar CorbeilleNews | 

@MarcMame

Grilled 😆

avatar MarcMame | 

@CorbeilleNews

Toasted même

Pages

CONNEXION UTILISATEUR