George Hotz embauche chez Tesla pour sa voiture autonome

Nicolas Furno |

Après le jailbreak de l’iPhone, George Hotz s’est mis en tête de proposer un kit capable de transformer n’importe quel véhicule en voiture autonome, le tout pour un millier de dollars environ (lire : Voiture autonome de Geohot : un kit à venir d’ici la fin de l’année). Un pari fou, mais qui a attiré les investisseurs malgré tout et l’entreprise créée pour l’occasion, comma.ai, a suffisamment de capital pour embaucher.

George Hotz, dans le premier prototype de sa voiture autonome.
George Hotz, dans le premier prototype de sa voiture autonome.

La petite entreprise a ainsi mis la main sur un gros poisson en embauchant Riccardo Biasani, ingénieur senior chez Tesla. Quand il travaillait pour Elon Musk, il s’occupait de moteur électrique et de propulsion. Chez comma.ai, il sera chargé de relier le logiciel de conduite à la voiture elle-même, pour que l’intelligence artificielle nécessaire à un véhicule autonome puisse agir concrètement sur la direction et les pédales.

Il faut dire que le prototype actuel, bricolé sur la base d’une Honda Acura ILX, est rempli de câbles qui partent dans tous les sens. Alors que l’objectif de George Hotz est de vendre un boîtier, à accrocher au niveau du pare-brise. On est encore loin, mais aux dernières nouvelles, il comptait toujours sur une commercialisation d’ici la fin de l’année.

L’entreprise compte aujourd’hui quatre employés à temps plein et elle a reçu légèrement plus de trois millions de dollars d’investissement pour mener à bien son projet. Ce n’est pas rien, mais les constructeurs automobiles traditionnels, et les nouveaux comme Tesla et Google, dépensent beaucoup plus et peuvent compter sur des équipes bien plus conséquentes.


avatar DouceProp | 

Comma n'est que le cimetière des ingénieurs de chez Tesla...

avatar C1rc3@0rc | 

Non, com[m]a, c'est la phase avant le cimetière si pas de chance ou de bon médecin.
Sinon comma c'est ce qui précède un word...

Ce qui est le plus probable c'est que Hotz vende dans quelque temps sa startup a un très gros constructeur genre Toyota qui aura ainsi les moyens de coiffer les Tesla et Apple sur le poteau ...

comma

avatar r e m y | 

C'est pas Gerard le prénom de Holtz?

avatar Hoooti | 

@r e m y :
Jean Leguin. Humoriste ! :D

avatar Wolf | 

N'empêche que pour réussir dans la vie, il faut un sweet (avec ou sans capuche) et un jeans ;)

avatar Ginger bread | 

@Wolf :
Tu veux dire sweat.

avatar AirForceTwo | 

Et oui, en France on porte des chemises sucrées et on mange des sorcières de sable, tout cela grâce à nos merveilleux médias qui, à l'unanimité, ne savent pas plus parler anglais que faire la liaison entre "deux" et "euros" :-)

Bon, sur ce, je retourne jouer au bitch volley (et elles sont nombreuses) tout en écoutant Maria Carrée et Calvi Narice.

avatar slinkytheboy | 

c'est pas plutôt comma.ai le nom de la societe ? (c'est ce qui est marque sur la voiture)

avatar Nicolas Furno | 
@ slinkytheboy : ah si, bien vu !
avatar marc_os | 

« le tout pour un millier de dollars environ »

A condition d'avoir acheté la bonne voiture avec les bonnes options quand même.
Il faut absolument une voiture pré-équipée de tous les asservissements requis.
Pour 1000$, le type il vous donne un ordi et « l'intelligence artificielle » que lui petit génie a développé tout seul dans son garage en faisant mieux que les autres, bien sûr.

avatar andr3 | 

@marc_os

À toi de jouer ...

avatar Un Type Vrai | 

"Ce n’est pas rien, mais les constructeurs automobiles traditionnels, et les nouveaux comme Tesla et Google, dépensent beaucoup plus et peuvent compter sur des équipes bien plus conséquentes."

Sauf que Google au départ, quand ils ont lancé leur moteur de recherche, ils étaient combien?

Combien pour Apple Inc en 1976 face à IBM ?
Combien chez Peugeot au début de l'automobile ?

Bref, les petites équipes peuvent faire naitre de grosses compagnies avec un peu de talent...

avatar RBC | 

Le plus dur ce sont les premiers financements et là apparament c'est déjà fait. Le reste ça viendra tout seul...

avatar reego | 

Ca me paraît tendu comme projet quand même.
OK la législation n'est pas la même aux US qu'ici et changera probablement d'ici la, mais en cas de problème, à qui la faute ? La société de GeoHot ? L'utilisateur qui s'est planté dans le montage ? La voiture qui n'était pas tout à fait adaptée au final ?
Qu'un constructeur intègre de A à Z une solution de conduite autonome où tout est optimisé pour la voiture, ça peut aller. Mais ce bricolage à la McGiver avec plein de paramètres différents à prendre en compte selon les constructeurs, ça me paraît un peu bancal niveau sécurité routière...

avatar jojostyle94 | 

Je me souviens Elon Musk en parlant du projet de M.Hotz: arriver a 99% des possibilités c'est simple, mais arriver à 99,9999% c'est autre chose, voila pourquoi il n'y arrivera pas.
C'était quelque chose comme ça ;)

avatar tbr | 

@jojostyle94 :

Ces 0,9999% de différence entre un système rapporté dans un boîtier modulable et un système embarqué/intégré tel que le propose Tesla, je pressens qu'ils seront largement assumés par une marque automobile (ou même par GeoHot) qui s'en contentera et arguera du fait que, la perfection n'étant pas de ce monde, le conducteur doit encore rester maître de son véhicule et qu'il incarne donc ce "petit" écart (de 0,9999%).

Le 100% n'existe pas : même Tesla ne l'atteindra jamais.

avatar iBenou | 

Toute personne avec un minimum de connaissance de l'automobile comprend bien que le pitch est complètement absurde. Objectif Propriété Intellectuelle puis rachat!

CONNEXION UTILISATEUR