La formule hybride présentiel/télétravail à partir du 5 septembre chez Apple, enfin si tout va bien

Mickaël Bazoge |

Le retour au travail en formule hybride chez Apple, ça s'en va et ça revient. On ne compte plus le nombre de reports pour la mise en place de cette méthode mixant présentiel et télétravail ! Le dernier du genre remonte à la mi-mai, une semaine avant l'application du format hybride à Cupertino et dans les bureaux d'Apple. Et cette fois, aucune nouvelle date n'avait été annoncée.

Bloomberg rapporte qu'Apple a donné la date du 5 septembre à ses employés de la vallée de Santa Clara pour revenir au bureau au moins trois jours par semaine, les mardis, les jeudis et un autre jour de la semaine en fonction des besoins des équipes. L'employé pourra, pour les deux jours restants, travailler de la maison. À l'origine, Apple voulait que le salarié soit au bureau les lundis, mardis et jeudis. La direction d'Apple parle de programme pilote durant laquelle l'entreprise va continuer d'apprendre sur cette formule hybride.

La méthode de travail actuelle, en vigueur depuis quelques mois, est de deux jours au bureau, le reste de la semaine chez soi. Cette date n'est probablement pas gravée dans le marbre, on imagine qu'en cas de nouvelle poussée des contaminations Apple la renverra aux calendes grecques une fois encore.


avatar raoolito | 

c'est quand meme fou les changements apportés par le covid. (Restons juste sur le teletravail ;) )
Il y a 3 ans, avoir un jour ou deux de teletravail c'etait presque une victoire et ca devait (parfois) se négocier âprement
En 2022, trois jours obligatoires sur site dont un volatile, c'est déjà limite inacceptable !

😺

avatar huexley | 

@raoolito Il y a 3 ans on m'avait refusé 1j de TT car soit disant on ne pouvait pas travailler depuis la maison… Le Covid à fait mal au micro management.

avatar raoolito | 

@huexley

la peur que le teletravail soit plus "tele" que "travail" :D

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

@raoolito

Dans mon ancienne boîte en 2020 il y a eu du dégraissage, mon abruti de PDG disait qu’on ne foutait rien à la maison alors qu’au contraire, n’ayant plus aucune interaction sociale, plus personne ne faisant de pauses café ou clopes ou repas d’un heure ou plus, les salariés bossaient comme des chiens pendant 9h par jour en mangeant au lance pierre le midi entre 2 réunions Teams

avatar Lucas | 

@laraigneegypsymontealagouttiere

Dans le « dégraissage », au final c’est le PDG qui a pris la porte où ce sont des salarié•es soi-disant pas assez productifs•ves ?

« les salariés bossaient comme des chiens pendant 9h par jour en mangeant au lance pierre »

C’est malheureusement la tragédie alternative du télétravail et/ou de la pandémie, avec à la clé des burn outs ou au moins des conséquences de court et long terme negatives… (on peut aussi n’avoir que les bénéfices, mais c’est plus souvent un mix…)

J’espère que les choses ont pu évoluer chez vous !

avatar kal | 

@araigneegypsymontealagouttiere
Le TT et le travail sur site sont 2 différentes façons de faire. Il faut réapprendre/réinventer certaines choses en TT.
Par exemple, je m'impose de m'habiller correctement pour démarrer ma journée (jamais en short / T-shirt), je m'impose 20-30mn de marche à l'extérieur le matin ou le midi, et je m'impose de déjeuner à table et pas devant mon écran.

avatar marc_os | 

@ laraigneegypsymontealagouttiere

> mon abruti de PDG disait qu’on ne foutait rien à la maison alors qu’au contraire

Ton PDG n'est pas un abruti.
Les dirigeants ne croient que ce qu'ils voient.
En 2000 j'ai fait du télé-travail.
Et bien au final mon patron se demandait si je faisais vraiment mes heures, et moi de mon côté je n'ai jamais eu des horaires aussi chargés pour pas qu'il croie que je ne bosse pas.
De même, au bureau, mieux vaut avoir les mêmes horaires que la majorité, même si officiellement en tant que cadre on peut avoir des horaires variables. En effet, si le chef te voit arriver tard le matin - je veux dire après lui, mais ne voit pas que tu pars le soir encore plus tard, pour lui, tu arrives tard, point.
Aujourd'hui, mon patron a résolu le problème autrement : Par le flicage.
Tous les matins visio-conférence à 9h30 (heure de Paris - pour certains collègues chez eux il est 8h30). Comme ça il voit si on est devant son ordi. Plus multiplication de micro visio-conférences, et il faut être joignable en permanence sur Slack, être prêt à partager son écran.

avatar fabricepsb71 | 

@raoolito

La télé tu l’a déjà au travail : ça s’appelle un smartphone 😅

avatar McFlan | 

@huexley

Cela dit, on craint souvent ce qu’on ne connaît pas. On en voit les inconvénients. On doute des avantages. Le fait d’avoir été forcé d’être en télétravail, ça a permis à tous de se faire une idée en conditions réelles. J’ai été en télétravail avant le covid (programme pilote). On était un peu mal vu. On manquait parfois d’outils (conférence téléphonique, visio, partage d’écran, etc.). Aujourd’hui les outils sont largement déployés : tous les acteurs pensent au télétravail et déploient des solutions compatibles. Même Apple se préoccupe de la qualité de ses caméras avec des accessoires étranges. C’est même parfois plus pratique de faire une présentation en distanciel (on est sur notre machine qu’on connaît) qu’en
présentiel (cette salle de réunion dans laquelle on n’arrive jamais à trouver le bon câble, la bonne chaîne ou la bonne résolution).

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

@raoolito

Ma femme a dû quitter son boulot il y a 3 ans parce qu’on quittait Paris, sa boîte refusait qu’elle bosse à distance en venant un jour par semaine.
3 ans plus tard non seulement le TT s’est démocratisé mais son ancienne boite a réussi son expansion en ayant des salariés travaillant à distance…
De mon côté ma boîte va sans doute passer de 2 à 3 jours parce que les équipes se renforcent et que la boîte ferait des économies sur les bureaux en adoptant le flex office au lieu de louer de nouveaux locaux

avatar marc_os | 

@ raoolito

> trois jours obligatoires sur site dont un volatile, c'est déjà limite inacceptable !

Et pourquoi donc ?

avatar raoolito | 

@marc_os

parce que les employés grognent tres fort et ya même des démissions

avatar kal | 

@raoolito,
Je pense que cette souplesse vis-à-vis du TT varie aussi en fonction des pays.
J'ai été embauché dans une grosse boite suédoise il y a 5 ans (Non, pas Ikea 😊) et dès le départ on m'avait proposé 50% de TT. Mon site de rattachement est dans le Sud-Est, j'habite dans le Sud-Ouest (600 km de distance) et je ne voulais pas déménager.
Au bout d'1 an, comme l'équipe tournait bien, je suis passé à 100% TT et je retrouve depuis toute l'équipe sur site 1 semaine par trimestre.
Je ne suis pas persuadé que ça aurait été possible dans une boîte franco-française.

avatar AhRiMaN | 

Spotify ?🤔😌

avatar kal | 

Non : Il y a plein de grosses boîtes suédoises 😊 La mienne est dans le domaine de la santé.

avatar monsieurg33K | 

@kal

Pas mal ! Je bosse pour une petite boîte suédoise et étant le seul en France, c’est 100% TT (et ce depuis avant le COVID). Au début appréhension et puis au final c’est top. Je voyage un peu mais j’aimerais bien le système que tu décris avec du présentiel 1 semaine par trimestre.

avatar kal | 

@monsieurg33K
Même si je me plains parfois de la charge de boulot, je réalise (et j'apprécie) la chance que j'ai.
Après je comprends aussi que tout le monde n'aimerait pas ce régime ou n'y serait pas adapté.
Dans le TT je pense que l'important est de ne pas forcer les personnes : Celles qui veulent / peuvent travailler à distance, foutons-leur la paix (tant qu'elles bossent), celles qui veulent rester au bureau, foutons-leur la paix également !!

avatar monsieurg33K | 

@kal

On est d’accord ;-)

avatar zoubi2 | 

@kal

"Celles qui veulent / peuvent travailler à distance, foutons-leur la paix (tant qu'elles bossent), celles qui veulent rester au bureau, foutons-leur la paix également"

Je vote pour @kal DRH.

avatar marc_os | 

@ zoubi2

> foutons-leur la paix (tant qu'elles bossent)

Oui mais voilà : Comment convaincre qu'on bosse quand on est chez soi ?
Chez nous ça passe par du flicage. Et en plus on n'a pas d'indemnité alors qu'on utilise une partie de son logement en tant que bureau. Sans compter les frais, électricité, abonnements, etc.
(Pour ma part, j'ai la chance de pouvoir aller au bureau à pied - en plus ça me fait faire 50 minutes de marche par jour - ou 20 minutes de vélo, moins efficace question santé.)

avatar kal | 

@marc_os
"Comment convaincre qu'on bosse quand on est chez soi ?"
Je pense qu'il y a différentes approches mais pour ma part je fonctionne par objectifs courts : En fonction de la séniorité et de l'autonomie de chaque collaborateur, je donne des objectifs à courtes échéances (2 semaines à 1 mois maximum), avec des moyens de mesures clairs et partagés avec eux. J'ai un suivi individuel au moins une fois par semaine avec ceux qui le souhaitent et dans tous les cas on fait un point d'équipe avec mes "direct reports" une fois par semaine.

C'est ma méthode, ce n'est certainement pas la seule ni la mieux mais ça marche. Il a par contre fallu que j'accompagne pas mal de personnes (dans l'équipe mais aussi au niveau de la direction) dans ce changement de mentalité.

C'est à nous Managers de trouver de nouvelles façons de gérer nos équipes : Ça doit correspondre aux nouvelles attentes des salariés tout en maintenant le même niveau d'efficacité. Ce n'est pas toujours simple mais ça fait tout le piquant de mon poste 🙂

Pour ton 2e point "Et en plus on n'a pas d'indemnité alors qu'on utilise une partie de son logement en tant que bureau. Sans compter les frais, électricité, abonnements, etc.". Je pars du principe que le TT ne doit pas être une obligation. Si quelqu'un n'est pas d'accord avec les conditions de TT proposées par son employeur, alors qu'il reste au bureau. C'est simple la vie...
Dans ma boîte, à partir de 3j de TT par semaine, on a été équipé en bureau, fauteuil ergonomique et lampe, à hauteur de 600€ / personne.

avatar zoubi2 | 

@kal

👍👍👍

avatar DP-Britto | 

Le problème, c'est la mentalité française vis à vis du TT. Surtout des managers, qui sont incapables de faire confiance à leur équipe, heureusement pas tous.

avatar Lucas | 

C’est passionant et déroutant en tout cas de vivre ces bouleversements anthropologiques en temps réel !

avatar Sillage | 

Un petit truc qui pique les yeux: le mot « présentiel ». 😉

Source: https://www.lefigaro.fr/langue-francaise/actu-des-mots/presentiel-distanciel-ces-anglicismes-qui-polluent-notre-langue-20201116

Les anglicismes ne sont, hélas, pas en reste: on ne compte plus le nombre de fois où les mots «présentiel» et «distanciel» ont été employés cette année. Rappelons en préambule que ces deux termes n’ont rien de français!

«Présentiel» s’est construit maladroitement à partir du mot anglais «presential», pour signifier être «présent physiquement». Le mot «distanciel» est apparu parallèlement pour désigner le travail ou l’enseignement à distance. L’Académie française souligne que la locution «enseignement à distance» est entrée dans notre langue il y a plus de quatre-vingts ans, avec la création du Centre National d’enseignement à distance (CNED). Nul besoin donc, de transformer des mots anglais pour les adapter au français.

Il sera de bon ton, et surtout plus juste de dire: «Je suis en travail à distance», ou bien «je travaille en présence» plutôt qu’en presentiel.

avatar marc_os | 

@ Sillage

100% d'accord pour éviter les anglicismes 100% inutiles.

Ceci dit, je ne travaille pas "en présence" (de qui d'ailleurs ?), mais au bureau.

Rq: On travaille rarement à distance quand on fait un travail manuel, qu'on est artisan, etc. Travailler à distance, c'est vraiment un truc de... 😎

avatar Sillage | 

@marc_os

😂😂

J’ai la a rage de travailler à la maison ou à l’usine à ma convenance et en fo crin de mes tâches. Mais j’aime un bon 50-50. Voir les collègues en personne est bien pour le moral aussi.

avatar Sillage | 

@marc_os

La vache, illisible mon texte. Pas relu avant de poster depuis l’iPhone.

“J’ai la chance de travailler à la maison ou à l’usine à ma convenance et en fonction de mes tâches. Mais j’aime un bon 50-50. Voir les collègues en personne est bien pour le moral aussi.”

avatar klouk1 | 

@Sillage

Tout à fait d’accord avec toi sur l’emploi d’anglicismes, surtout lorsqu’on parle d’informatique. Je n’oublierai jamais le bulot qui m’a dit sur ce forum qu’i avait « fixé » son imprimante .
Cela dit le vocabulaire anglais est 6 fois plus riche que le français

avatar marc_os | 

@ klouk1

> le vocabulaire anglais est 6 fois plus riche que le français

Dans son ensemble ou en informatique ?
Quoiqu'il en soit, il est parfaitement ridicule d'employer des termes étrangers quand un mot équivalent existe en français et que le mot étranger n'apporte rien.
De plus, bien souvent ça permet à certains français de tenter de masquer leur orthographe plus qu'aléatoire.

avatar zoubi2 | 

@Sillage

"Les anglicismes ne sont, hélas, pas en reste"

Et que pensez-vous de "qualitatif" employé à toutes les sauces pour dire "de qualité" ?? Les marketeux sont une catastrophe.

avatar Sillage | 

@zoubi2

C’est marrant, mais “qualitatif” est dans le dictionnaire français.

Je n’aime pas trop les anglicismes et préfèrent un vocabulaire français riche.

La chose difficile à comprendre est que en français on n’utilise de manière journalière un vocabulaire plus riche que nos amis anglophones. Et pourtant, on choisit quand même de leur emprunter des mots.

Je ne suis pas le champion de l’évitement des anglicismes, mais nombreux sont ceux qui font mal aux oreilles. C’est notre culture et nos racines qui s’en vont.

avatar zoubi2 | 

@Sillage

"C’est marrant, mais “qualitatif” est dans le dictionnaire français"

Évidemment... Mais "qualitatif" est opposé à "quantitatif". Rien à voir avec "Super chouette de qualité".

avatar Q | 

Le TT est un véritable sujet chez Apple … extrêmement difficile d’avoir obtenu ce compromis au USA, en France, Apple ne souhaite pas en entendre parlé 🤷🏻‍♂️
Comme quoi 🙄 #bienveillance #équité

avatar pocketalex | 

J'ai un ami qui était passé en TT quelques jours par semaine, mais la façon dont il me décrit son TT est ultra flippante :

- nombreuses réunions visios
- logiciel pour détecter son activité avec des alertes si l'ordinateur n'est pas utilisé au bout d'un certain moment

Bref il est fliqué à mort, et TT pour lui signifie surtout 'être seul dans une pièce de sa maison' plutôt que 'aménager son temps et profiter de ne pas avoir aller au bureau'

ça fait pas rêver

Pour ma part je me suis mis à mon compte, dont TT en permanence 😅. Sauf que c'est moi qui gère quand je bosse, et c'est moi qui aménage mes temps de travail avec un seul impératif : assurer les rendus au jour et à l'heure où je me suis engagé.
Cela permet de faire des activités en journée (sport, sorties), d'aller chercher les enfants à l'école et de passer du temps avec eux, de dej le midi avec des potes ou des voisins sans regarder la montre (j'ai en horreur la vision du sandwich devant l'ordi en 10 min), et de travailler de n'importe ou comme par exemple, cette semaine, à la plage. Il convient juste d'être prudent : Macbook Pro et sable ne font pas bon ménage.

avatar marc_os | 

@ pocketalex

> - nombreuses réunions visios
> - logiciel pour détecter son activité avec des alertes si l'ordinateur n'est pas utilisé au bout d'un certain moment
> Bref il est fliqué à mort

C'est exactement ce qui se passe dans ma boîte.
Sauf le logiciel espion que finalement on a pu supprimer côté Mac car il foutait trop le bazar. En plus, il utilisait Endpoint Security d'Apple qui est normalement utilisé par les antivirus, grâce à quoi il pouvait surveiller vraiment tout ce qui se passe sur le Mac, la moindre ouverture de fichier, et moult événements bas niveau.

avatar pocketalex | 

@marc_os

oui voila, si le télétravail c'est 1984, Big Brother is watching you, franchement, quel intérêt ?

si à contrario, on responsabilise les gens au lieu de les fliquer, déja ils ont plus de plaisir à travailler (si tant est que le travail est un plaisir), et ça rend le télétravail sympa, avec du temps pour soi, du temps pour ses proches, et, surement, plus d'efficacité dans le taf

l'employé qui est une "main d'oeuvre" à fliquer et exploiter au maximum, c'est un concept des années 90/2010, c'est fini ça, ça marche plus

avatar JJ59 | 

OSEF

CONNEXION UTILISATEUR