Ouvrir le menu principal

MacGeneration

Recherche

Télétravail : le directeur de l'apprentissage automatique chez Apple aurait démissionné

Florian Innocente

Sunday 08 May 2022 à 09:53 • 42

AAPL

Ian Goodfellow, directeur pour l'apprentissage automatique dans le groupe de Projets Spéciaux aurait présenté sa démission d'Apple. En cause, un manque de flexibilité dans les possibilités de travail à distance.

L'intéressé n'a pas commenté et son Linkedin n'a pas été modifié, mais Zoë Schiffer de The Verge, qui suit de près l'actualité des salariés d'Apple, a eu connaissance des propos tenus dans le message adressé à son équipe.

Ian Goodfellow

Il fait état d'un désaccord avec les termes de la nouvelle politique de retour au travail maintenant effective chez Apple « Je pense fermement que plus de flexibilité aurait été la meilleure politique pour mon équipe ». Un propos qui suggère que le malaise est plus largement partagé.

Ian Goodfellow avait été débauché il y a exactement quatre ans chez Google. Il y travaillait notamment sur des techniques qui permettent de confectionner des images très réalistes. Comme celles où le visage d'un individu est appliqué sur le corps d'un autre dans des vidéos au réalisme confondant. Des animations qualifiées de "deep fake" tant elles peuvent tromper ceux qui les regardent sur l'identité réelle de la personne qu'ils voient parler.

Intelligence artificielle : Apple débauche une autre pointure de Google

Intelligence artificielle : Apple débauche une autre pointure de Google

Annoncée par Tim Cook en janvier 2021, la mise en place de la nouvelle organisation de travail hybride chez Apple a été sans cesse repoussée pour cause de sursauts de la crise sanitaire. Elle est finalement entrée en vigueur ce 11 avril.

Elle consiste en un retour un jour par semaine. Puis deux jours et dès le 23 mai c'est l'organisation avec trois jours par semaine en présentiel qui doit prendre la suite. Il faudra être sur place obligatoirement les lundis, mardis et jeudis — pour que les réunions puissent s'organiser plus aisément.

Les deux autres jours sont librement utilisables pour le télétravail. Mais cette souplesse est à géométrie variable en fonction des postes des individus ou des groupes. Toutes les activités et leurs contraintes n'étant pas égales.

Hasard du calendrier, un ancien des ressources humaines d'Apple décrivait cette semaine une méthode de travail plus collaborative qui avait été mise en place chez Apple, d'abord pour les personnes travaillant sur les AirPods Pro. Elle avait été en partie inspirée de ce qui avait été observé avec l'équipe Caméra.

Avec les AirPods Pro, Apple aurait testé une méthode de travail plus collaborative

Avec les AirPods Pro, Apple aurait testé une méthode de travail plus collaborative

Il n'y avait pas de références aux bénéfices ou aux inconvénients du télétravail, mais dans les deux cas il s'agit de groupes où l'on travaille sur la conception de produits où le logiciel compte pour une part importante, mais le matériel tout autant.

Il y a matière à considérer les deux dans la décision d'instaurer avec plus ou moins de souplesse le télétravail. La création de matériels impose inévitablement beaucoup plus de collaboration et de discussions en présentiel que celle de logiciels. C'est ce que laissait entendre un autre article de décembre dernier, cette fois réalisé avec le concours d'Apple, qui ouvrait un peu les portes de son studio design.

Portes ouvertes dans le nouveau studio design d

Portes ouvertes dans le nouveau studio design d'Apple Park

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner