Apple ferme la porte à la demande de davantage de télétravail

Florian Innocente |

Le plan proposé par Tim Cook pour une nouvelle organisation hybride du travail n'est pas négociable. C'est en substance ce qu'a indiqué Deirdre O’Brien, la patronne des Apple Store et des ressources humaines, dans une vidéo destinée aux employés, vue par The Verge.

Deirdre O'Brien, à droite, le 11 mai 2019 lors de l'inauguration d'Apple Carnegie Library. Image : Apple

« Nous estimons que la collaboration en présentiel est essentielle à notre culture et à notre avenir » a déclaré la vice-présidente. Et de prendre comme illustration la vague des lancements de produits effectués ces derniers mois en pleine pandémie :

Lorsqu'on prend le temps de repenser à nos incroyables lancements de produits réalisés l'année dernière, ces produits et leur commercialisation sont le fruit d'un effort accompli sur plusieurs années durant lesquelles nous avons travaillé ensemble au même endroit.

Il n'y aura donc pas de modification significative dans le projet dévoilé début juin par Tim Cook, sauf à l'extrême marge, au cas par cas. L'organisation souhaitée par la direction d'Apple a ouvert la porte au travail à distance à raison de deux jours par semaine, uniquement les mercredis et vendredis, les autres jours étant obligatoirement réservés au présentiel.

Pour certaines équipes le présentiel intégral, jugé indispensable à leur bon fonctionnement, sera obligatoire. Tous les employés qui le veulent et sous réserve d’un accord de leur responsable pourront néanmoins télétravailler deux semaines par an.

Une évaluation de cette organisation sera faite l'année prochaine, avec soit la décision de la pérenniser soit de revenir au modèle où tout le monde est dans les bureaux.

Malgré la prise en compte du télétravail à grande échelle, une première chez Apple, un petit groupe d'employés avait regretté que l'entreprise n'aille pas plus loin dans la remise à plat de son fonctionnement quotidien.

Ils souhaitaient, entre autres revendications, qu'Apple accorde plus d'autonomie aux équipes dans leur choix de recourir au télétravail. Eux-aussi prenaient en exemple les lancements réussis tout au long de 2020 comme preuve que cela pouvait fonctionner.

Ce débat avait eu des échos en France, au sein des équipes Business qui travaillent pour les Apple Store et leurs clients professionnels. Ces salariés réclamaient eux-aussi la possibilité de jongler beaucoup plus entre présentiel et télétravail. Probablement plus que d'autres ils ont pu tester longuement cette organisation puisque la France est l'un des pays où les Apple Store sont restés le plus longtemps fermés. Une demande qui s'est heurtée à un refus et à l'obligation d'un retour en présentiel à 100 % dès la rentrée.


avatar max351 | 

@JOHN³

"Sur ça je suis d’accord. En l’occurrence le sujet parle de gens qui ne veulent plus revenir au bureau si je ne me trompe ?"

C'est justement exactement le sujet. Les salariés d'Apple dont il est question dans l'article demandent à plus de flexibilité pour que l'organisation du travail se fasse au niveau des responsables d'équipe.
Et de toute façon, c'est le sujet tout court. Les gens ne veulent pas ne plus DU TOUT revenir au travail, ils souhaitent que des leçons soient tirées de la période passée et qu'on permette plus de flexibilité. Dans cette flexibilité, il y a ceux qui veulent être 100% sur site, ceux qui veulent 1 ou 2 jours à poser quand ils veulent, ceux qui en veulent 3, et ceux qui en veulent 4 ou 5 ; bref faire selon leur métier, leur calendrier, etc. Le sujet est bien celui-ci.

avatar JOHN³ | 

@max351

MAXOU PRÉSIDENT ! MAXOU PRÉSIDENT !

avatar pagaupa | 

@max351

« beaucoup de salariés demandent simplement plus de flexibilité pour que le sujet soit justement pris au cas par cas. »
Si on écoutait le salarié, ça se saurait ! 😂

avatar Teeto | 

@razerblade

Et qui êtes vous pour jugez de ça? Vous dirigez une entreprise? De milliers d’employés? Qui rapporte des milliards? Vous connaissez leurs contraintes et objectifs en détail? Ou vous êtes un employé content de pouvoir travailler de chez lui?

Ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas eu le choix que maintenant qu’ils l’ont ils devraient laisser comme ça. C’est leur décision, les employés mécontents trouveront sûrement une autre place facilement et inversement.

Chaque entreprise et poste à l’interne n’a pas les mêmes besoins. Vous avez une vraie culture d’entreprise? Vous comptez la garder sans plus jamais voir vos collègues au travail ni les nouveaux qui arrivent? Bonne chance.

Voir plus loin que son nombril…

avatar Keysertom | 

@Teeto

Dans le monde du conseil on a une culture d’entreprise et pourtant et on est chez le client full Time. La distance n’empêche pas la possibilité de créer un sentiment d’appartenance ou de culture d’entreprise. Mais oui, je le conçois, il faut mettre les moyens (humains et financiers).

Ceci étant, on verra l’après COVID et bon nombre de sociétés vont moins rigoler quand ils subiront une diaspora de leurs collaborateurs car avec un comportement aussi pitoyable (obligé les salariés à venir en tant de pandémie, frauder, etc.) ça ne fait que fuir. Il suffit de lire un peu comme certaines sociétés sont entrain de se faire pointer du doigt….

avatar Teeto | 

@Keysertom

Oui on est d’accord on verra pour la suite. Mais je ne parle pas nécessairement de pendant la Covid (je suis en télétravail aussi depuis 1 an et demi). Je parle de « l’après » qui s’en vient potentiellement avec les personnes vaccinées et un virus à peu près sous contrôle même si cela restera peut être toujours un peu comme la grippe.

Il y a beaucoup de métiers, notamment les travailleurs essentiels qui ont toujours dû être sur leur lieu de travail sans avoir le choix et ils sont toujours là. Donc j’avoue que lorsque j’en vois se plaindre de revenir au bureau sur l’ordi parce qu’ils préfèrent rester chez eux… Oui ça ne sert peut être à rien et ils n’ont pas envie ou se sentent plus productifs ou peu importe mais en fait c’est l’entreprise qui décide de sa stratégie sinon faut en trouver une autre qui a la même vision ou être son propre patron hein…
La Covid a apporté de la flexibilité à des entreprises qui en avait 0 et c’est tant mieux mais step by step il faut savoir être patient aussi.

Apple part du principe que ton travail doit être au bureau avec tes collègues pour que cet échange et ce lien se créé et pour que la valeur ajoutée soit là, ce n’est pas la vision de tout le monde mais c’est la leur donc ils vont dans ce sens et ils ne changeront que s’ils voient cela comme bénéfique. (et oui j’ai travaillé chez eux)

avatar pagaupa | 

@Teeto

Certes, sauf qu’on sait que le télétravail contribue à la lutte contre le réchauffement climatique...
Donc en contradiction totale avec l’image verte que veut se donner Apple...

avatar Teeto | 

@pagaupa

Je peux l’entendre mais c’est aller chercher un peu loin. Vous consommez plus d’électricité, de chauffage et autre en étant chez vous. Si vous alliez au bureau en transport le métro bus ou autre passera toujours avec vous ou sans vous… Oui pour la voiture ce qui est sûrement plus le cas aux USA cela fait quand même la différence mais bon, s’ils ne roulaient pas avec des V8 dans chaque voiture ça ferait encore plus la différence au quotidien :D

avatar Lemon19 | 

Pas sûr. Grand adepte du télétravail, je m'aperçois que des créations de valeur sont facilitées par une présence physique. C'est ainsi que nous sommes conçus. Par contre, d'un point de vue écologique, la limitation des transports induite par le télétravail est indéniablement positive.

avatar JOHN³ | 

@Lemon19

Mais les effets psychologiques et physique du télétravail sont bien réel. Serait-ce une bataille entre écologie et santé humaine ?

avatar debione | 

@JOHN³ |

Et comme l'écologie in fine à un impact sur la santé humaine (et pas l'inverse), il n'y a pas de débat!

avatar JOHN³ | 

@debione

Ok je ferme ma gueule.

avatar olgluk | 

@razerblade

Nous en mesurons nous les limites. Le télétravail à outrance casse aussi des liens, l'échange informel sur un dossier entre deux portes n'existe plus. Beaucoup de choses sont réglées ainsi.

A titre personnel le télétravail marche bien : dans une logique productiviste pas de problème. Mais sur la durée même si on fait des visios en équipe, etc. On a aussi besoin de liens sociaux qui sont importants en entreprise aussi.
Beaucoup de gens autour de moi disent (pas que dans notre cabinet) "aujourd'hui je vais au bureau, cool je vais voir les autres" ... les mêmes qui disaient il y a 6 mois "je pourrais être toute ma vie en télétravail". Au final il faut de la flexibilité et si le 100% présentiel est dans plein de métiers inutile, le 100% a distance a aussi ses défauts.

Chez nous ça sera donc à la rentrée plus de télétravail pour certaines équipes, mais certainement pas du 100% télétravail.
Du reste les équipes sont demandeuses d'un retour à un peu de vie collective

avatar iPop | 

@razerblade

T’inquiète 4 eme vague de virus, ils vont déchanter.

avatar kitetrip | 

C'est surtout pour les mauvais managers, ceux qui veulent voir les gens à leur bureau et pouvoir leur poser des questions à tout moment. Espérons que ce monde change...

avatar JOHN³ | 

@kitetrip

Bien sûr ! Parceque tout le monde sait que le télétravail améliore la vie sociale, la santé physique et mentale de tout les individus.

avatar Silverscreen | 

En l’occurrence, Apple n’a vraiment pas eu à se plaindre de la productivité de leurs employés en TT. Les équipes que je connais ont, selon elles, explosé les objectifs…
Secundo, en TT tu pointes 9h-17h sans possibilité d’heures sups. T’ajoutes une charge de boulot exceptionnelle (report des ventes in-store sur les équipes backoffice, inchangées) et t’as des employés qui font consciencieusement leurs 8-9h de boulot pour 7h pointées, pendant plus d’un an…

Certes, pas de temps de trajet à déplorer mais pas vraiment du win-win non plus côté employé…

Apple fait comme si elle n’avait remarqué aucun gain avec le télétravail alors qu’elle a explosé ses meilleurs trimestres…

Enfin Apple Retail n’est pas une masse homogène : certains postes sont à 100% en back office. Se réfugier derrière le discours « nos clients sont heureux de retrouver leurs interlocuteurs en magasin » est un pieu mensonge : quel pro préfère perdre du temps à se rendre dans l’ Apple Store d’un centre commercial bondé plutôt que d’établir sa commande par email/téléphone… ?

avatar Lemon19 | 

Le point de Tim Cook n'est pas un point de productivité mais de création de valeur émulé par une présence physique.

avatar bibi81 | 

Le point de Tim Cook n'est pas un point de productivité mais de création de valeur émulé par une présence physique.

Concernant une multinationale qui a des centres de R&D un peu partout sur la planète, l'argument sur la présence physique est un peu douteux.

avatar weagt | 

Pas étonnant que dans les administrations où pourtant ça marche très bien, ils soient aussi réticents au télétravail quand on voit que même dans des entreprises technologiques ce n'est pas quelque chose qui est mis en avant...
C'est tout de même bien dommage, surtout qu'il y a de nombreux avantages à ce mode de travail... En plus il a été démontré depuis un an que ça marchait bien, et un gain de productivité a même été constaté dans de nombreux domaines.

avatar occam | 

Je suis en train de lire cette note durant la première pause d’une conférence en ligne sur le thème de la transformation numérique de l’industrie et des services.

Ayant en ligne de mire ce qui est en train de se mettre en place, ce qui se prépare et, de façon plus surprenante, un échantillon de tout ce qui était en gestation depuis des années et que la crise du Covid-19 a fait éclore, il est hilarant de voir que l’entreprise qui se prétend l’icône du XXIe siècle mise plein pot sur les méthodes de management du XIXe.

Yesterday, comme titre de tube, seyait à Apple Records...

avatar appleadict | 

@occam

effectivement, curieux le contraste entre la productivité qui aurait été boostée de 22% pendant le confinement (https://www.google.com/amp/s/www.rtl.fr/actu/economie-consommation/coronavirus-le-teletravail-aurait-augmente-la-productivite-des-salaries-de-22-7900009197/amp) et le retour aux fonctionnement d'avant

pourtant il semble difficile de prétendre que le télétravail n'a pas fonctionné, il suffit de voir les résultats d'Amazon et de la grande distribution ...

ce qui est regrettable, c'est qu'il ne semble rien sortir de cette expérimentation à grande échelle, tous azimuts, et de longue durée : on aurait pu penser que les boites et les pouvoirs publics auraient voulu en tirer des enseignements, sur ce qui marche bien et ce qui n'est pas souhaitable... mais là, rien !! on reprend comme avant !!...

fort dommage

avatar occam | 

@appleadict

"mais là, rien !! on reprend comme avant !!..."

Cf. la dernière note de Steven Sinofsky :
https://medium.learningbyshipping.com/creating-the-future-of-work-449c66707e35
(Son billet est long, mais il mérite lecture.)

« Yet, we continue to operate as we always have. In fact, many companies are looking to the post-pandemic world through the lens of how quickly we can return to normal. As we’ve begun to hear, many people are not so anxious to go back to commuting, or to spend all day in conference rooms, or even to spend 24 hours traveling for a one-hour meeting. We’ve seen better ways to work.

The answer is not to change a little, but to change a lot.
Whether we wish to acknowledge it or not, the Corporation itself is being disrupted. This isn’t as crazy as it sounds. The standard operating procedures, give or take a few cycles of “lean” or “reinventing”, have changed hardly at all in half a century. Then like history shows, things were changing slowly until they changed suddenly. »

Je n’ai souvent pas été d’accord avec Sinofsky, mais là, il met dans le mille.

avatar Lemon19 | 

Il y a sans doute un juste milieu entre le tout TLT et le tout présentiel, afin de satisfaire employés, entreprises et création de valeur.

avatar appleadict | 

@Lemon19

entièrement d'accord, un mix entre télétravail et présentiel est certainement la meilleure combinaison .

et d'accord avec le fait que le présentiel est utile : réunions techniques où on vient faire / défaire / refaire des schémas sur un tableau, échanges informels, retro pour ceux qui sont en agile, ... tout ca c'est plus difficile à distance

avatar MacPlusEtc | 

@occam

", il est hilarant de voir que l’entreprise qui se prétend l’icône du XXIe siècle mise plein pot sur les méthodes de management du XIXe."

Complètement d’accord. Il semble que Carlos Tavares ait fait le choix inverse. Et pourtant, les bagnoles, il aimerait qu’on continue à les acheter et les utiliser… éventuellement pour aller au boulot.

avatar toto_tutute | 

La généralisation du TT partout là où c'est possible, c'est même un impératif si on veut atteindre nos objectifs climatiques.

avatar pilipe | 

@toto_tutute

Importe quoi. Le travail ce n’est pas seulement faire son boulot, c’est aussi le partage des connaissances en face à face avec les collègues. Travailler comme un termite de chez soi c’est simplement stupide. C’est un mélange vie perso/pro totalement stupide.

avatar Keysertom | 

@pilipe

Le type est resté bloqué en 1912 ! Si tu as absolument besoin de voir les gens pour créer / réfléchir / partager c’est inquiétant.

avatar pilipe | 

@Keysertom

Alors reste chez toi au lieu d’aller au bar avec tes amis, tu peux le faire en Visio, tu es vraiment bloqué en 1912.

avatar Keysertom | 

@pilipe

Lol ! On doit pas avoir le même job ! Je bosses à l’international donc je ne passe pas ma vie dans chaque pays du monde. En 2021, on arrive très bien à bosser et réaliser des projets de plusieurs millions à distance !

avatar appleadict | 

@pilipe

"c’est aussi le partage des connaissances en face à face avec les collègues. Travailler comme un termite de chez soi c’est simplement stupide. "

et ca n'a pas du tout été possible pendant tout le temps du télétravail ?

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

Moralité il faut de la flexibilité et du choix… 2 choses qui font cruellement défaut en France dans l’organisation du travail et le management.

Le gros problème dans notre pays c’est la mentalité des patrons et des entreprises…
- des managers qui ne savent pas vraiment manager
- l’image qu’il faut donner en étant présent parfois le plus tard possible (personne ne vous voit arriver tôt pour bosser plus dur que les autres ils vous voient partir tôt pendant que d’autres bossent encore même s’ils ont passé la journée en pauses clopes)
- le manque cruel de confiance dans le salarié alors que dans une journée en télétravail on n’a plus d’interactions sociales et donc on bosse plus
- le flicage accru des salariés lié au manque de confiance
- le moral des cadres ni la qualité de vie dans le travail pas pris en compte

Le covid ça aurait été une formidable opportunité de regarder ce qui se fait dans les pays anglo-saxons et scandinaves mais on est un pays trop conservateur (pour rester poli) pour faire bouger les lignes

avatar ataredg | 

@laraigneegypsymontealagouttiere : là en l’occurrence, c'est une des plus grandes entreprises du monde et elle est américaine. Il y a autant de patrons contre le télétravail aux USA qu'ici. Ce n'est pas une particularité française. Ensuite, faire des généralités sur les patrons FR est un peu casse gueule. On est 6eme puissance économique au monde, 2eme en Europe. Et c'est sans doute parce que nos boites sont plutôt bien gérés.
Je suis par contre d'accord avec ta remarque sur le présenteisme (partir tard = performance). Ce n'est pas le cas en allemagne par exemple.

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

@ataredg

Le fait que nos entreprises soient prospères ne veut pas dire pour autant qu’elles sont bien gérées du point de vue ressources humaines.

Tu confonds performance et gestion humaine.

avatar pagaupa | 

@laraigneegypsymontealagouttiere

« gestion humaine » ! Deux notions incompatibles dans un monde d’entreprise...
Les RH ne gèrent qu’une seule chose: la masse salariale et sa répartition...

avatar Lemon19 | 

D'où viennent vos sources pour ainsi insinuer que le problème est au niveau des patrons ? Soit vous êtes tombé sur une affiche de la CGT, soit vous êtes dans la mauvaise entreprise.
Là où je travaille, ce sont les salariés qui demandent du présentiel. Nous essayons de les satisfaire tout en faisant en sorte de limiter le risque sanitaire.

avatar 33man | 

Perso je suis ingénieur en informatique dans une grande boîte en suisse et je venais sûr site… 1:30 aller, pareil le soir… je m’assieds à mon bureau pour discuter avec des collègues partout dans le monde… 🤔 et tout fonctionne bien depuis 1an et demie en télétravail, mais maintenant, ils veulent comme Apple, Max 2 jours de télétravail….

Donc ma question c’est, ok mais alors, pourquoi avoir délocalisé des developements en Inde ou Vietnam ? Dans ce cas là le présentiel si important, il faudrait faire venir ces dev 3 jours par semaine en suisse ?

Non non, c’est pour moi deux choses:
- le management ne suit pas… un bon product manager sait donner des taches, suivre leur évolution et mettre en place des processus pour détecter éventuellement si des gens glandent en home office… mais non

- l’harmonie… certains de mes collègues mécanos et électroniciens bah peuvent pas vraiment faire de télétravail…. Donc comme ça serait pas juste, alors hop tlm au travail…

Quand à la fameuse dynamique de productivité en étant en présentiel…. lol lol lol

Ça c’est ce que l’on apprenait aux managers en 1930 et qui doit être chapitre un , verset un de la sacré sainte bible du manager…

Mais maintenant les outils de réunions en ligne et tout… non, c’est totalement faisable à distance… sauf bien sûr des métiers avec style designer de produits style sacs ou autres, ou il faut pouvoir toucher le produits, sentir la texture, le poids, bref tout ce qui n’existe pas encore en dématerialisé à distance.

avatar garba50 | 

Merci d’avoir changer la police de caractère sur l’appli.

avatar piepie38 | 

Allez terminé les vacances à la maison, au boulot maintenant.

avatar angel heart | 

Je pense que vous oubliez un chose importante, malgré la menace du variant Delta et la crise sanitaire qui n'ai pas fini.
Beaucoup de sociétés vont se dire pourquoi je payerais un employé près de chez moi si je peux délocalisé avec une personne qui me coûte 10 fois moins chère/

avatar appleadict | 

@angel heart

"Beaucoup de sociétés vont se dire pourquoi je payerais un employé près de chez moi si je peux délocalisé avec une personne qui me coûte 10 fois moins chère/"

et du coup bcp d'employés se disent qu'ils n'ont plus les moyens d'acheter local et achètent dans les mm pays que l'entreprise, qui finit par mettre la clé sous la porte si elle n'est pas dans le luxe ...

si le salaire minimum existe, c'est aussi pour assurer des clients aux entreprises , pas juste faire plaisir aux syndicats ...

d'ailleurs, la taxe Biden sur les multinationales, c'est d'abord pour financer son plan de relance, pas faire de l'hélicoptère money , donc à destination des entreprises, pas à destination des ménages 😉

avatar ataredg | 

De toutes façons, on va se prendre une 4eme vague et peut etre une 5eme apres. Et comme on a pas mal de gens qui sont contre la vaccination, on va devoir reconfiner. Donc pas de stress, le télétravail va revenir.

avatar pagaupa | 

@ataredg

👍

avatar Crunch Crunch | 

Cela me semble normal !
Au BOULOT maintenant !!!

avatar CountDown | 

Ils ont pas dépensé des millions pour construire leur vaisseau pour qu'il se retrouve à moitié vide ! Voilà une raison valable !

avatar Florian Innocente | 

Je me demande dans quelle mesure ça ne pèse pas dans la décision en effet. D'un coup le gros campus et tout ce qu'il propose devient en fait moins attractif pour des salariés.

Mais comme le disait aussi récemment le boss de Morgan Stanley aux réfractaires au retour, vous ne pouvez pas d'un côté vouloir garder le salaire d'un poste à New York tout en voulant bosser loin de New York.

avatar appleadict | 

@innocente

"Mais comme le disait aussi récemment le boss de Morgan Stanley aux réfractaires au retour, vous ne pouvez pas d'un côté vouloir garder le salaire d'un poste à New York tout en voulant bosser loin de New York."

vraie réflexion à avoir là dessus : en ile de france, on a des temps de trajet prohibitifs, et pour autant les loyers ne sont pas ceux de la province, ce qui se reflète dans les salaires qui doivent être en phase avec le coût de la vie.

après, qu'est-ce qui fait la "valeur" de son job au boss de Morgan Stanley, l'endroit où il habite ou la valeur que son entreprise pense qu'il peut lui apporter ?

avatar Keysertom | 

@appleadict

+1 ! Commencer à entrer dans une rémunération en fonction de se région serait problématique ! Quid des compétences et de la valeur du job en tant que tel ?

Les disparités de salaires ne sont pas du simple au double en France non plus.

avatar oboulot | 

@Keysertom

« Commencer à entrer dans une rémunération en fonction de se région serait problématique ! »

Dans les faits c’est déjà le cas. Pour le même poste le salaire sera plus élevé à Paris que Brest.

Coût de la vie plus élevés tout ca.

Au final le mec de Brest est gagnant !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR