Epic v Apple : le récap' du grand déballage

Stéphane Moussie |

Depuis le 3 mai, c'est le grand déballage. Le procès qui oppose Apple à Epic pour abus de position dominante dévoile comme jamais les coulisses de l'App Store. Du coup de sang de Phil Schiller suite à une erreur de validation à la liste blanche de développeurs privilégiés en passant par les débats internes sur la place de la pub, les révélations s'enchaînent et pointent pour certaines les contradictions d'Apple.

Image Epic

Les découvertes compromettantes ne manquent pas non plus au sujet d'Epic, qui avait par exemple envisagé avec Apple la création d'un abonnement rassemblant Fortnite, Apple TV+ et Apple Music. Par ricochet, la bataille judiciaire a même conduit un autre acteur à divulguer un de ses secrets (de polichinelle) : Microsoft n'a jamais fait un sou de profit sur les ventes de Xbox.

Pour vous aider à suivre cette bataille exceptionnelle, voici un récapitulatif des articles publiés depuis l'ouverture du procès :

Apple

Epic

Autre

L'affaire est loin d'être terminée, les deux parties doivent encore s'affronter au tribunal pendant encore deux semaines environ, sans compter les éventuels appels…


avatar YetOneOtherGit | 

@AnthonyJ

Le système juridique US est un système accusatoire le juge y est un arbitre entre les avocat des parties qui mènent la danse aussi bien sûr l’attaque que sur la défense.

En amont de la procédure chaque partie a définie une liste de pièces qu’elle voulait obtenir de la partie adverse transmise à la juge.

À partir de cette liste et de façon négociée la juge a définie les pièces que chaque partie devrait fournir.

Ce dérobé aux demandent validée par la juge est très risqué.

Tout le jeu pour les avocat est d’identifier les éléments qui peuvent exister les demandes devant être relativement précise.

Et à partir de ces pièces les Proposed Findings of Fact and Conclusions of Law des deux parties ont été publiés:

https://www.scribd.com/document/502036985/21-04-08-Epic-Games-Proposed-Findings-of-Fact-and-Conclusions-of-Law

https://www.scribd.com/document/502034437/Apple-s-Proposed-Findings-of-Fact-and-Conclusions-of-Law-in-Epic-Games-v-Apple

avatar anton96 | 

Apple se fait combien de bénéfice avec l’app store pour que ça vaille tout cet énorme tintouin ?

avatar marenostrum | 

ça dépend du prix de ton application. 30% c'est à eux, le reste est à toi. t'auras en plus à payer 99€ par an, pour pouvoir développer des apps pour leurs systèmes.

avatar YetOneOtherGit | 

@marenostrum

“30% c'est à eux, le reste est à toi.”

Tu en es encore à confondre chiffre d’affaires et bénéfices?

avatar YetOneOtherGit | 

@anton96

“Apple se fait combien de bénéfice avec l’app store pour que ça vaille tout cet énorme tintouin ?”

L’enjeux pour EPIC n’est pas les bénéfices d’Apple sur le store mais de lever un frein à sa stratégie de conquête du marché de la distribution en obtenant une jurisprudence qui fera tomber toutes les exclusivités de distribution.

EPIC a pour ambition de devenir un acteur majeur de la distribution de jeu sur mobile, console et PC.

avatar Amaczing | 

@YetOneOtherGit

Epic et collegram bourre et bourre et ratatam Applegram !

avatar mandrak134 | 
avatar YetOneOtherGit | 

@mandrak134

“Un article de the Verge qui donne les details de la dernière audience (en anglais) “

Sur ces enjeux de définition d’un jeu il est intéressant de noter qu’EPIC à orienter sa stratégie de Fornite sur le concept de Metaverse : c’est bien plus qu’un jeu, c’est une plateforme.

Et l’entrée de Sony au capital pour 1B$ c’est faite autour de ce concept.

https://www.epicgames.com/site/en-US/news/announcing-a-1-billion-funding-round-to-support-epics-long-term-vision-for-the-metaverse

avatar domd | 

De toute façon c’est un système dont Apple (le mastodonte) vit grassement. Et ils étaient les premiers à se confronter aux mastodontes de l’époque. Donc arroseur arrosé mais aussi semblant de démocratie (le système jugera). Après, je m’en fous je ne joue pas à Fortnite et je ne plébiscite pas l’Apple Store dont seul le nom est sans équivoque ...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR