Résultats financiers T3 2018 : nouveau record grâce aux ventes d’iPhone X

Anthony Nelzin-Santos |

Apple présente les résultats du troisième trimestre de son année fiscale 2018. Ce trimestre, qui court du début du mois d’avril à la fin du mois de juin, est traditionnellement le plus « mou » de l’année. Les étrennes et les enveloppes rouges sont déjà loin, tandis que les achats de la rentrée et les nouveautés de l’automne sont encore loin.

Pas de quoi décourager Luca Maestri, qui a surpris son monde en annonçant prévoir une croissance à deux chiffres pour un quatrième trimestre d’affilée. Une prévision devenue réalité : le directeur financier d’Apple annonce un chiffre d’affaires de 53,265 milliards de dollars, un nouveau record absolu au troisième trimestre.

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

Chiffre d’affaires, bénéfice, services et autres produits : en milliards de dollars. Ventes d’iPhone, d’iPad, et de Mac : en millions d’unités.

T3 2018 T3 2017 Évolution
Chiffre d’affaires 53,265 45,408 17,30 %
Bénéfice 11,519 8,717 32,14 %
Ventes d’iPhone 41,3 41,026 0,66 %
Ventes d’iPad 11,553 11,424 1,12 %
Ventes de Mac 3,720 4,292 -13,32 %
Services 9,548 7,266 31,40 %
Autres produits 3,740 2,735 36,74 %

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre s’établit donc à 53,265 milliards de dollars (17,30 %). Apple a réalisé un bénéfice de 11,519 milliards de dollars (32,14 %), soit 2,34 dollars par action. La firme de Cupertino dégage donc une marge nette de 21,47 %, un chiffre dans la moyenne — ni plus ni moins — des dernières années.

Comme souvent au troisième trimestre, la proportion des ventes réalisées à l’international baisse assez sensiblement, et tombe à 60 % contre 65 % en moyenne ces derniers temps. L’activité s’est légèrement tassée en Europe et au Japon, mais a nettement augmenté aux États-Unis (+20,45 %) et en Chine (+19,33 %).

Enfin, signalons que le conseil d’administration a autorisé le versement d’un dividende de 0,73 dollar par action. Il aura lieu le 16 août prochain, et bénéficiera à l’ensemble des actionnaires référencés au 13 août. À l’heure de la rédaction de ces lignes, l’action AAPL s’échangeait à 195,98 dollars en after hours, un chiffre en progression de près de 3 % sur le cours à la fermeture des marchés.

Ventes d’iPhone

Ces excellents chiffres s’expliquent par la bonne tenue des ventes d’iPhone — et notamment d’iPhone 8 et d’iPhone X. Si les ventes progressent de moins d’un pourcent en volume, pour atteindre 41,3 millions d’unités, elles progressent de plus de 20 % en chiffre d’affaires. Le panier moyen, à 720,00 dollars, progresse de 19,6 %, signe que les iPhone les plus chers sont aussi les plus populaires. Le succès de l’iPhone X ne se dément pas, et l’iPhone 8 ainsi que l’iPhone 8 Plus continuent à bien se vendre. Une stratégie à trois modèles qu’Apple pourrait poursuivre à la rentrée, afin de crever le plafond des 80 millions d’unités trimestrielles.

Ventes d’iPad

L’iPad continue sur sa lancée : les ventes augmentent de 1,12 % pour s’établir à 11,553 millions d’unités. Dans le même temps, le panier moyen chute de 5,7 % pour tomber à 410,00 dollars, signe que l’iPad 6 est monté en puissance en même temps que les ventes d’iPad Pro se sont tassées. Cela tombe bien : Apple devrait tout prochainement lever le voile sur sa nouvelle gamme de tablettes.

Ventes de Mac

Sans surprise, la baisse des ventes de Mac se prolonge pour un troisième trimestre d’affilée, elles tombent à 3,720 millions d’unités. Pire : cette baisse s’accélère (-13,33 %), alors qu’elle avait semblé se tasser au deuxième trimestre. L’effet de la nouvelle gamme de MacBook Pro (et, peut-on espérer, de la prochaine révision du reste de la gamme) ne se fera pas sentir avant la fin du quatrième trimestre.

Services et autres produits

Regroupant pêle-mêle les revenus de l’App Store et les abonnements Apple Music, les commissions Apple Pay et la « redevance » iCloud, le chiffre d’affaires des services traduit la force de l’écosystème d’Apple, qui ne s’arrête pas avec l’achat d’un produit mais se poursuit avec son usage. Ce trimestre, les services ont dégagé 9,548 milliards de dollars, un chiffre en progression constante (31,40 %).

Le chiffre d’affaires des « autres produits », ces accessoires de plus en plus indispensables, progresse de 36,74 % pour atteindre 3,740 milliards de dollars. S’il est encore difficile d’estimer les ventes du HomePod, on sait qu’Apple domine de la tête et des épaules le marché de l’audio sans-fil avec les AirPods et les casques Beats, et les analystes s’accordent à penser que la firme de Cupertino vend plus d’un million de montres connectées par mois.

Pour le T4 2018

« Nous sommes heureux d’annoncer le meilleur trimestre de juin de l’histoire d’Apple, et notre quatrième trimestre consécutif de croissance à deux chiffres », dit Tim Cook. « La croissance soutenue des ventes d’iPhone, des services, et des wearables ont été le moteur de nos résultats », explique le CEO d’Apple, impatient de dévoiler « les produits et les services en réserve ». Le quatrième trimestre sera sûrement l’occasion de la présentation d’une nouvelle gamme d’iPhone, probablement le théâtre d’une refonte de l’iPad Pro, et peut-être même le moment où Apple se décidera enfin à mettre ses Mac à niveau.

Luca Maestri s’attache à souligner la croissance de la société « dans chacun de nos segments géographiques ». Une petite phrase d’une grande importance : le marché chinois du smartphone est en pleine dépression… mais pas le marché chinois de l’iPhone. Apple gagne des parts de marché sur l’ensemble de ses concurrents (à l’exception de Huawei), et place deux modèles parmi les cinq smartphones les plus vendus (l’iPhone X, 3e, et l’iPhone 8 Plus, 4e).

« Nous avons rendu près de 25 milliards de dollars aux investisseurs […] ce trimestre », poursuit le directeur financier d’Apple, « dont 20 milliards par des rachats d’actions. » Luca Maestri table sur un chiffre d’affaires compris entre 60 et 62 milliards de dollars au quatrième trimestre, soit une progression comprise entre 14 et 18 %, indication que le rythme ne va pas ralentir.

avatar Thiberte | 

@debione

Avoir à manger en suffisance c’est déjà un marqueur social en soit !
Effectivement, le transhumanisme peut-être !

avatar pocketalex | 

@debione

"pourquoi est-ce qu'un maximum de gens ont des coques avec un trou au niveau du logo Apple?"

ou comment foirer un commentaire qui était intéressant et intelligent au début, et se termine par "Apple = m'as tu vu = consommateur crétin".
Tu vois plein de coques avec des trous, moi j'en vois jamais. Conclusion ... il faut les chiffres de ventes des coques à trou pour trancher. Tu les as ? Non. Donc ta conclusion... elle vaut rien. elle ne fait que refléter tes sentiments, tes ressentis, et ton aigreur. Mais ça n'en fait ni une vérité, ni la réalité.

avatar debione | 

@ Pocketalex
un marqueur social il faut que cela se voit, sinon il ne sert à rien ne t'en déplaise... Comme une marque d'habit ou que sais je... reprend juste les discussions sur l'encoche, et le nombre de personne qui disait: au moins cela démarque et c'est visible! oui le petit trou que l'on voir sur une majorité de coque sert à cela... En aurais tu une? Ceci expliquerait ta réaction épidermique.
Quand à ma pseudo aigreur je te laisse juge... J'ai passablement de moyen, de quoi m'offrir un iphone x par mois si je le veux... Et pourtant je n'ai toujours pas de smartphone, car je n'en n'ai pas l'utilité... Ouais je sais cela peut choquer, mais je pense que c'est parce que je suis aigri... Ou alors je reflechis à mes besoins et fait des trucs plus intéressant avec mon argent.

avatar pocketalex | 

@debione

Réduire les acheteurs d'iPhone a des m'as-tu-vu - et je ne nie pas qu'il y en a - est réducteur, donc oui, ce genre de discours me déplait. Il occulte un sacré paquet d'attributs des produits (leur simplicité, leur fiabilité, leur efficacité, leurs qualités) pour ne garder que le coté "j'affiche mon logo", c'est à la fois méprisant et réducteur

Je partage avec toi un certains mépris des gens qui achètent tout et n'importe quoi, qui gèrent leur fric "comme des cons", et bien souvent, l'iPhone à 700, 800 ou 1000€ qui est hors de leur moyens fini tout pété avec un écran étoilé, parceque voila quoi, comment pouvait-il finir autrement ?

Mais c'est le coté "tous les acheteurs" qui me déplait.

L'airgeur dont je te qualifie ne vient pas du fait d'avoir, ou pas, le tout dernier iPhone, mais plutot de cataloguer tous les acheteurs d'iPhone de "m'as tu vu".

Ne pas aimer une marque, ce qu'elle est devenu, ses produits, c'est une chose. Mais cataloguer ses consommateurs parce qu'on ne comprend pas qu'il peuvent être très satisfait avec un smartphone, un laptop ou une station de travail de la marque, que ça peut être un achat raisonné et qui donne entière satisfaction derrière .. c'est une forme d'aigreur.

Et mon smartphone ? C'est un iPhone 6 acheté le jour de la sortie de l'iPhone 6, donc il y a un bail, parfaitement entretenu, qui marche à merveille, et avec une coque en cuir extra-fine pour ne pas l'épaissir, et sans logo visible. Et je compte bien à ce qu'il me serve encore 1 an ou 2

avatar debione | 

Quand je parle de maximum d'acheteur, je ne parle pas de tous les acheteurs, nous nous sommes mal compris sur le terme, et je l'ai sans doute mal utiliser...
Si je devais faire un comparatif avec les voiture , je prendrais Audi... Oui elles ont des qualités, mais dans leurs qualités premières on retrouve le prix ( marqueur social) et la capacité à se l'offrir et à la montrer... Combien d'iPhone sont vendu plein pot, s'entend sans crédit? Pas beaucoup... Pourtant si tu as les moyens tu préféreras largement le payer en une fois, cela te permettra in fine de dépenser encore moins d'argent que les "pauvres" qui le seront encore plus après... Ma compagne avait besoin d'un smartphone pour gérer son boulot, je lui ai offert à Noël. Payé en une fois et voilà... ( un SE certes, mais si elle avait choisi le X, je l'aurais aussi payé en une seule fois, le petit crédit est une façon de rendre les gens sans grands moyen avec encore moins de moyen, enfin c'est ma vision en tout cas)

avatar pocketalex | 

@debione

"Combien d'iPhone sont vendu plein pot, s'entend sans crédit? Pas beaucoup..."

C'est pareil pour tous les smartphones en général (sauf pour l'entrée de gamme, les modèles à 150/300€ qui permettent d'envisager un achat en une fois, mais on parle de peu de monde quoi qu'il se passe, l'énorme majorité a été biberonnée au forfait+mobile, c'est rentré dans les moeurs)

"si tu as les moyens tu préféreras largement le payer en une fois"

C'est exactement ce que je fais. Un achat "cher", en une fois, sans crédit, et je garde le mobile minimum 4 ans.

"cela te permettra in fine de dépenser encore moins d'argent que les "pauvres" qui le seront encore plus après..."

Je suis surement "aisé", mais malheureusement pas assez riche pour me permettre d'acheter d'acheter un smartphone plus cher avec l'option mobile+forfait.

" le petit crédit est une façon de rendre les gens sans grands moyen avec encore moins de moyen"

Pour une fois que l'on partage un point de vue ?

avatar pocketalex | 

@lepoulpebaleine

"Je suis d’accord pour les macs.
Mais dans le même temps le prix des iPhones explose et les ventes ne diminuent pas. Pourquoi ??"

parce qu'un Mac, tu le paies, généralement, cash pistache. Donc au moment de l'achat, tu as une vraie réflexion sur l'intérêt de la chose, la durabilité de l'investissement, comment et pourquoi tu dépenses ton argent.

et parce qu'un iPhone, tu le paies, généralement, en petites branchettes étalées sur 2 ans, que tu ne regardes que le prix à mettre avant crédit (généralement, entre 100 et 300€), et que tout cela est totalement biaisé et pousse les consommateurs à des actes d'achats irréfléchis. Et pas que pour les smartphones Apple par ailleurs.

c'est pas plus con que ça

avatar jazz678 | 

@pocketalex

« parce qu'un Mac, tu le paies, généralement, cash pistache. »

Pas sûr du tout. Je te rejoins sur l’iPhone. Les subventions proposées par les opérateurs tél facilitent ces paiements en plusieurs fois.
Par contre pour des ordinateurs dont les prix peuvent être nettement plus conséquents que ceux d’un iPhone, je pense que le crédit a encore toute sa place. En tout cas dans des sociétés où le crédit a la consommation se porte bien.

avatar pocketalex | 

@jazz678

oui et non

oui, le crédit est une option pour l'achat d'un ordinateur, et il facilite l'investissement et/ou la pilule du prix pour certains

et non ... c'est un option. Une possibilité. Qui arrive après la décision d'achat, pour éventuellement simplifier le paiement, mais le prix "cash" est LE marqueur.
En téléphonie, le crédit c'est le standard. Le prix "cash" n'est même pas affiché, ou alors en tout petit petit. Les gens n'ont pas conscience de ce qu'ils paient, ils ne voient pas le prix, ils voient la 1e tranche à payer lors de l'achat, et celle ci varie autour des 100/300€ pour des appareils qui coutent en fait 700 à 1000€

avatar jazz678 | 

@pocketalex

« et non ... c'est un option. Une possibilité. Qui arrive après la décision d'achat, pour éventuellement simplifier le paiement, mais le prix "cash" est LE marqueur. »

Je ne suis pas convaincu que le foyer moyen ait les moyens ou simplement l’envie de payer cash un ordinateur à 2500€ et plus
Le prix cash est certes affiché, mais comme en automobile, les solutions de financement sont quasi systématiquement proposées (cofidis, oney, sofînco,..) et c’est pareil outre Atlantique.

Pas sûr donc que le paiement comptant soit la norme

avatar pocketalex | 

@jazz678

Quand bien même, ça ne change rien

Que tu achètes une ordinateur 1400€ d'un coup, ou que tu fasse une demande de crédit lors de l'achat, ou auprès de ton banquier, tu achètes un ordinateur 1400€. Donc tu te poses la question, tu vois si c'est dans tes moyens, tu vois combien tu vas lâcher

Quand tu achètes un smartphone, il vaut 700 ou 900€, mais c'est pas le prix que tu vois. Tu vois soit 1€, soit 150€, soit 400€, et pas le prix officiel. Le reste est un crédit, mais qui ne comprends PAS les mensualités pour payer le smartphone. Enfin pas que. il comprend aussi le forfait.Et des fois, il comprend aussi la connection filaire, l'abonnement TV, les chaines supplémentaires, la vidéo surveillance et je ne sais quel package qui brouille bien tout.

Ajoute à ça que le smartphone, c'est pas ce que l'on peut appeler un "outil de travail", mais plutot un doudou 2.0, ou une sucette 2.0, ou une tetine 2.0, c'est un objet essentiellement plaisir qui servira à jouer, à tchatter, à SMSer, à photographier tout et n'importe quoi mais surtout des soirées entre copines ou le chien au bord de la mer, bref c'est un accompagnant indispensable du quotidien, et l'achat de ce genre d'appareil est totalement irraisonné.

On a acheté un smartphone Xiaomi pour le taf.

Il a un écran aussi grand que l'iPhone 6/7/8, il a 64Go de stockage, il a un excellent CPU Android tourne à fond de ballon, il a un appareil photo plus qu'honnête, avec assez de MPx pour que le chien au bord de la mer, ou la cote de boeuf de tonton JeanMi ressorte à merveille sur Instagram, il a tout l'écosystème application Android, donc de quoi faire, il est très beau, les finitions sont impeccables, l'écran et de qualité (IPS), il a le blutooth dernier cri, le Wifi au top, la 4G, etc, etc

C'est pas le "meilleur" smartphone du monde, mais il couvre largement la plupart des besoins avec grand confort, et il coute .... 150€

Je suis pas la pour vendre du Xiaomi, mais juste qu'avec 150€, tu as large de quoi faire, or les gens dépensent 3, 4, 5, 6x plus.

On est plus dans le Mac/PC ou le PC à 200/300€ de moins est aussi bien que le Mac, on est dans des deltas de prix faramineux, et pourtant les gens achètent et achètent en masse du cher, voire du très cher

Pourquoi ? parceque l'achat d'un smartphone n'est pas raisonné ET, surtout, que les prix sont brouillés. Les prix n'existent plus.

C'est la machine idéale pour vendre du trop cher à tout le monde, et il n'y a pas qu'Apple qui en profite.

avatar kelkun | 

@iKalimero

Absolument pas. Les Mac se sont plus vendu l’an dernier car dans le trimestre tous les Mac ont été mis à jour.
Cette année aucun nouveau Mac pendant le trimestre.

avatar Pascal-007 | 

Les ventes ont baissées car aucun renouvellement de la gamme, c'est tout. Il y en a eu un partiel, récemment. On verra au prochain trimestre ? Chose certaine, le iMac Pro ne semble pas avoir eu un effet de masse important, contrairement au iPhone X...

avatar pocketalex | 

@Pascal-007

L'iPhone X est un iPhone "plaisir". Il est cher car ce qu'il propose en plus est totalement inutile : un écran plein surface, ça permet de lancer des apps qui ne tourneront QUE sur cet iPhone ? Non. Les mêmes apps tourneront aussi bien sur un iPhone SE à 400€ que sur un X à 1500€.
FaceID ça permet de déverrouiller son iPhone sans le toucher. C'est bien, mais c'est pas non plus une révolution dans l'utilisation quotidienne de son iPhone. TouchID est tout aussi confortable, rapide et agréable à utiliser.

Bref avec un iPhone SE à 400€, tu feras tout ce que fais ton iPhone X. TOUT. Il y a des différences, mais elles sont soit minimes (moindre résolution photo et vidéos, stockage, charge sans fil possible, etc), soit juste cosmétiques (FaceID, écran plein surface, etc)

L'iMac Pro n'est pas un Mac "plaisir", c'est une station de travail Xeon. Il est taillé pour une cible précise d'utilisateurs qui ont besoin de puissance pour utiliser une certaine catégorie de logiciels Pro.

Si tu le remplaces par un Mac entrée de gamme comme le mini ou l'iMac 21", le delta est criant et pour certaines taches, on navigue entre l'impossible et l'inutilisable

Bref tu fais des comparatifs sur le simple prisme du "haut de gamme", entre un téléphone et une station de travail .... c'est aussi douteux qu'inutile. Je veux bien discuter de tout, mais faut quand même que les sujets débattus soit pertinent, intéressant et pas des délires ou du n'importe quoi

a quand le comparatif entre un radio réveil et un frigo ?

avatar Pascal-007 | 

Je n’ai jamais dit que le iMac pro n’a aucun intérêt. J’ai simplement constaté qu’il n’a pas eu un grand impact sur le chiffre d’affaires de Apple, contrairement au iPhone X. Si ça avait été le cas, la valeur totale des ventes de Mac aurait dû monter ou rester stable, alors qu’elle a (au contraire) diminuée. C’est un élément important alors que, pour ce trimestre, c’était le seul Mac récent, et donc le seul qui pouvait booster les ventes. Ce qui n’a manifestement pas été le cas.

Cela ne veut pas dire qu’il n’y a aucun intérêt pour un produit Pro dans la gamme. Cela signale par contre que ce n’est pas le produit que les pros attendent, ni celui que les autres consommateurs désirent.

C’est tout.

Et cela, sans dévaloriser le iPhone X ou ceux qui en achètent.

avatar pocketalex | 

@Pascal

Excuse moi, mais encore et encore tu pars sur des assertions totalement fausses

"Je n’ai jamais dit que le iMac pro n’a aucun intérêt"

Je n'ai jamais dit que tu as dit ça, et plus globalement, qu'est-ce que ça a à voir la dedans ? On ne connait pas la répartition des ventes de Mac par modèle, on ne connait pas les objectifs de ventes par modèle, on a donc aucun moyen de savoir si dans la gamme des stations de travail, l'iMac pro est un succès ou un échec, et quand bien même cette machine afficherait un énorme intérêt auprès des utilisateurs, ce qui est surement le cas par ailleurs, et que ses ventes soient bonnes voir excellentes.... on parle de station de travail Xeon, les volumes ne seront pas, quoi qu'il se passe, du même niveau que les MBP, les iMac ou les Macbook Air

"J’ai simplement constaté qu’il n’a pas eu un grand impact sur le chiffre d’affaires de Apple, contrairement au iPhone X"

ben relis mon commentaire, tu constates qu'une station de travail Xeon n'a pas le même impact en CA qu'un smartphone...
On ne voit pas ou tu veux en venir, et quel est le début d'une once d'intérêt à cette phrase.

"Si ça avait été le cas"

Mais c'est impossible que ce soit le cas. Inutile de chercher à en discuter, ou même, à en faire un sujet de discussion.

"c’était le seul Mac récent, et donc le seul qui pouvait booster les ventes"

Et encore une énorme connerie couchée sur le clavier...

"Cela signale par contre que ce n’est pas le produit que les pros attendent"

Et rebelote. Pour toi, il y a autant de professionnels (et encore, pour l'iMac Pro, on parle d'une niche) que de particuliers dans la clientèle...
Si tu pars sur ces fondamentaux, tu pars sur un truc totalement biaisé
Sur un marché ou tu as une clientèle de 50 ou 90 000 personnes potentiellement intéressés par un produit spécifique qui répondrait à leur attentes, si tu touches une grosse partie de cette clientèle potentielle, alors ton produits a du succès et tes objectifs sont atteint.
ça, on ne le sait pas, on a pas les chiffres par gamme chez Apple. Bon.

Mais si le sujet de la discussion c'est "les dizaines de millions de clients particuliers ne se sont pas rués sur l'iMac Pro, c'est un échec" ... on est mal partis

Ton sujet est un non sujet, tu mélanges tout, stations de travail Xeon et smartphones grand public, et tu essaies de tirer des conclusions basées sur des assertions totalement farfelues, c'est juste ce que j'essaie de t'expliquer

Est-ce que tu as déja vu des familles acheter un camion de livraison de 40 tonnes pour partir en vacances ou faire les courses ? moi pas.
Est-ce que pour autant un constructeur de camion de 40 tonnes qui sort un modèle très fonctionnel et utile et qui arrive avec ça a toucher une bonne partie du marché des livreurs et donc qui fait de bonnes ventes, n'a pas de raison d'être satisfait, et de rencontrer du succès ?

avatar Bigdidou | 

@pocketalex

"Est-ce que tu as déja vu des familles acheter un camion de livraison de 40 tonnes pour partir en vacances ou faire les courses ?"

J'y avais jamais pensé, mais maintenant que tu l'évoques, pour remplacer la citroen, pourquoi pas ?
On pourrait ne plus faire les courses que tous les 15 jours. Trois ados, ça bouffe.

avatar pocketalex | 

??

avatar en ballade | 

Bref la stratégie de hausse des prix a payé bravo Appl€.

Le Mac quant à lui c’est la dégringolade.

avatar Arcetnathon | 

@en ballade

Au contraire :)
Ils sont lucides sur leur capacité a vendre en quantité, ils augmentent le panier moyen.

avatar en ballade | 

@Arcetnathon

Au contraire de quoi?

avatar marenostrum | 

le pC aussi descend. les gens n'ont pas besoin d'un ordinateur, un smartphone leurs suffit largement. l'iPhone va remplacer le mac + pc. son prix va augmenter encore.

avatar en ballade | 

@marenostrum

"le pC aussi descend"

Tes sources? Ça veut dire quoi descendre?

Hp et Dell en croissance a ce que je sache

avatar lepoulpebaleine | 

@en ballade
@marenostrum

"le pC aussi descend"

Oui et non, mais plutôt non pour l’instant.

Il faut absolument distinguer les particuliers et les entreprises.

a) Du côté des entreprises, il semblerait bien, que les PC soient en phase de renouvellement :

https://www.itespresso.fr/marche-pc-windows-10-europe-195209.htm

b) Pour les particuliers les profils sont divers. Il y a certes pas mal de gens qui vont peut-être, se contenter d’une tablette voire d’un smartphone à l’avenir. Mais c’est quand même petit un smartphone : pour taper un courrier c’est pas hyper génial.

Mais il y a aussi tout un tas de gens qui conserveront très probablement un ordinateur :
- les gammers ;
- les étudiants (2 millions en France au minimum) ;
- les enseignements (plus de 700 000 en France en comptant uniquement le pré-bac) : leur employeur (l’état) ne leur fournit pas les outils pour travailler [et c’est un pur scandale]
- [j’en oublie certainement]

Ça c’est pour le court/moyen terme. Pour le long terme, bien malin qui peut prévoir ce qui va se passer.

Il y a 10/15 ans, ceux qui parlaient de regarder la télé ou d’autres vidéos sur un téléphone étaient pris pour des fous. Aujourd’hui nos ados se gavent de YouTube sur leur smartphone avec écran 5" et 400 ppi.
Et certains adultes aussi ?.

Bref, le futur ne manque pas d’avenir !

avatar marenostrum | 

je regarde mon entourage, collègues, etc, ou personne a réellement besoin d'un ordinateur. ils savent pas l'utiliser la plupart du temps.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR