Résultats financiers T2 2018 : Apple portée par le succès de l’iPhone X et de l’Apple Watch

Anthony Nelzin-Santos |

Apple présente les résultats du deuxième trimestre de son année fiscale 2018 dans un contexte tempétueux. Le chiffre d’affaires record du premier trimestre ne peut faire oublier que les ventes d’iPhone ont baissé à Noël, du jamais vu. Le cours de l’action n’a pas sombré : les analystes ont anticipé le tassement progressif des ventes de smartphones, et la discussion porte désormais sur la force de l’écosystème d’Apple, et les revenus récurrents apportés par les services.

Reste que l’iPhone est le centre de l’écosystème d’Apple et le support des services : les investisseurs gardent l’œil sur les chiffres de vente. Malgré les critiques et les inquiétudes, les ventes se maintiennent à 52,217 millions d’unités, une progression de 2,86 %. Le panier moyen reste très élevé, à 720,00 dollars, preuve que le soufflé de l’iPhone X n’est pas retombé aussi vite que certains esprits chagrins l’assurent.

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

Chiffre d’affaires, bénéfice, services et autres produits : en milliards de dollars. Ventes d’iPhone, d’iPad, et de Mac : en millions d’unités.

T2 2018 T2 2017 Évolution
Chiffre d’affaires 61,137 52,896 15,57 %
Bénéfice 13,822 11,029 25,32 %
Ventes d’iPhone 52,217 50,763 2,86 %
Ventes d’iPad 9,113 8,922 2,14 %
Ventes de Mac 4,078 4,199 -2,88 %
Services 9,190 7,041 30,52 %
Autres produits 3,954 2,873 37,62 %

Chiffre d’affaires

Luca Maestri avait fait preuve d’une confiance rare au premier trimestre, lorsqu’il avait non seulement annoncé prévoir un chiffre d’affaire de 60 à 62 milliards de dollars au deuxième trimestre, mais encore que les ventes d’iPhone augmenteraient de plus de 10 % en valeur. Les faits lui ont donné raison : le directeur financier d’Apple annonce ce soir un chiffre d’affaires de 61,137 milliards de dollars, une progression de 15,57 % qui établit un nouveau record absolu au deuxième trimestre. Apple a réalisé un bénéfice de 13,822 milliards de dollars (25,32 %), ou 2,73 dollars par action.

Ventes d’iPhone

Les cassandres en seront pour leurs frais : les ventes d’iPhone se maintiennent à 52,217 millions d’unités. Une progression modeste, de 2,86 %, loin des croissances à deux chiffres du début de la décennie, mais une progression tout de même. Les analystes n’attendaient ni plus, après avoir ajusté leurs prévisions en fonction des informations remontant des chaînes de production, ni moins, après avoir sondé les vendeurs et les clients. Quelques-uns attendaient pourtant un nouveau « super cycle », comme lorsque l’attrait du grand écran de l’iPhone 6 Plus avait provoqué une explosion soudaine des ventes, mais les prévisions de Luca Maestri avaient contribué à calmer les passions. Les ventes d’iPhone se tassent progressivement, mais se maintiennent à un niveau élevé, garant de la tenue de l’écosystème dans le temps.

Ventes d’iPad

Le doute n’est plus permis : l’iPad est de retour. Les ventes progressent pour le quatrième trimestre d’affilée, cette fois de 2,14 %, et atteignent 9,113 millions d’unités. Une bonne nouvelle, après un special event largement réservé à l’iPad. Mais est-ce grâce à l’iPad, véritable tube de l’été, ou à l’iPad Pro, qui a repris des couleurs en fin d’année ? La remontée du panier moyen, à 450,00 dollars, montre que l’iPad Pro reprend le dessus. Un mouvement qui devrait être de courte durée : comme l’iPad 5 avant lui, l’iPad 6 devrait peser sur les résultats des troisième et quatrième trimestres, faisant baisser le panier moyen mais augmenter les chiffres de vente.

Ventes de Mac

Bon an mal an, Apple continue de vendre une petite vingtaine de millions de Mac. Cette année s’annonce plutôt « mal an » que « bon an » : la petite baisse de régime de Noël se prolonge au printemps, et les ventes de Mac ont baissé de 2,88 % pour tomber à 4,078 millions d’unités. Difficile de s’en émouvoir, lorsque l’on sait qu’une bonne partie de la gamme attend (au moins) de nouveaux processeurs, et devrait être revue d’ici cet été.

Services et autres produits

Écoutez Tim Cook, et vous ne regardez plus qu’un seul chiffre, le chiffre d’affaires des services. Regroupant pêle-mêle les revenus de l’App Store et les abonnements Apple Music, les commissions Apple Pay et la redevance iCloud, il traduit la force de l’écosystème d’Apple, qui ne s’arrête pas avec l’achat d’un produit mais se poursuit avec son usage. Ce trimestre, les services ont dégagé 9,190 milliards de dollars, un chiffre en progression constante (30,52 %).

Si l’iPhone est le centre de l’écosystème d’Apple, alors les « autres produits » sont ses satellites, des produits de moins en moins accessoires. Les AirPods et les casques Beats, l’Apple TV et bien sûr l’Apple Watch, ont représenté 3,954 milliards de dollars. Une progression canon de 37,62 %, à laquelle le HomePod participe sans doute, mais qui montre surtout le niveau soutenu des ventes de l’Apple Watch et des AirPods.

Pour le T3 2018

« Nous sommes très heureux d’annoncer notre meilleur trimestre de mars de l’histoire », dit Tim Cook, « avec une forte croissance des revenus de l’iPhone, des services, et de l’informatique vestimentaire ». Le CEO d’Apple prend la peine de préciser que « les gens ont préféré l’iPhone X à n’importe quel autre iPhone semaine après semaine de [ce] trimestre », pour dissiper tous les doutes. « Notre chiffre d’affaires a augmenté dans toutes les zones géographiques », ajoute-t-il, « avec une croissance supérieure à 20 % en Chine et au Japon. »

Luca Maestri fixe un cap ambitieux pour le prochain trimestre : un chiffre d’affaires compris entre 51,5 et 53,5 milliards de dollars. Une croissance à deux chiffres pour le quatrième trimestre de rang, donc, avec une marge brute se maintenant à 38 ou 38,5 %. Apple prévoit d’être imposée à 14,5 % en moyenne ces trois prochains mois.

Source
Image de une Nikolay Tarashchenko (domaine public).
avatar Nico S | 

Comment ça, de l'Apple Watch ? Quand je venais régulièrement lire les commentaires, y avait C1truc qui certifiait son status d'échec. Je ne comprends pas.

avatar XiliX | 

@Nico S

"Comment ça, de l'Apple Watch ? Quand je venais régulièrement lire les commentaires, y avait C1truc qui certifiait son status d'échec. Je ne comprends pas."

Ha oui sans parler de l’échec cuisant du X
😂😂😂

avatar ya2nick | 

@XiliX

On m’a dit aujourd’hui: don’t feed the trolls. Mais s’il vient par ici, je sors les popcorns, et je lirais avec délectation ça prose et les réponses. Il me fait de plus en plus rire.

avatar frankm | 

@XiliX

Cr1etc avait aucune chance contre la grille tarifaire d'Apple !
Mais la plus part de ses critiques sont louables, hier Apple c'était cher mais la qualité était au rendez-vous, aujourd'hui c'est cher pour faire péter la banque

avatar Malouin | 

Pathétique ! l'iphone X est cher mais c'est le meilleur smartphone jamais produit. Y compris chez Apple.

avatar Dwigt | 

Cr€t1n0ne reviendra forcément avec une théorie longue et longue qui montre que son point de vue reste le bon.
De toute façon, j'ai eu une fois l'occasion d'échanger avec lui, et au milieu d'un paquet de notions techniques qu'il comprenait, soit bien soit à peu près, il y avait aussi un paquet de notions qu'il manipulait sans rien y connaître, en espérant noyer son interlocuteur dans la masse.

De toute façon, c'est une règle générale, ne jamais faire confiance à quelqu'un qui poste une série de messages où le temps consacré à les rédiger ou à les poster (les intervalles entre deux messages) est inférieur à celui qu'il faudrait pour les lire et les comprendre.

avatar getnuts | 

@Dwigt : Une des règles générales est également de ne pas donner de crédit à un commentaire qui débute par une insulte, parce qu'une fois franchi cette barrière, c'est le côté le plus primaire de l'homme qui régit les mots et non plus la raison.

avatar Dwigt | 

De mon côté, j'ai de toute façon du mal à prendre au sérieux tout pseudo écrit en "leet", mais encore plus le côté M. Je-sais-tout du personnage tel qu'il s'exprime ici. Fais l'inventaire de tout ce qu'il a pu poster en termes d'analyses imparables au cours des dernières semaines et la façon dont il prenait en compte les critiques et les opinions divergentes, et tu comprendras le petit sourire que beaucoup arborent maintenant.

avatar getnuts | 

Si il est une leçon à retenir du passé, c'est qu'aucun être humain ne s'est jamais élevé en en abaissant un autre :/

avatar C1rc3@0rc | 

@Nico S

Hum je vois que je suis populaire: premieres reactions a l'article et c'est mon pseudo qui est cité (enfin je crois mais il semble qu'il pose des problemes de copier-coller vu qu'il n'est jamais ecrit correctement ou alors le nombre de dyslexiques est ici tres superieur a la norme.)

Merci a tous pour votre sollicitude et votre fidélité, même si vous ne comprenez par forcement mes propos ou que vous les interprétez a contre sens, cela fait plaisir cette popularité. ;)

avatar Bigdidou | 

@C1rc3@0rc

"cela fait plaisir cette popularité."

Oui, enfin Monsieur Propre est très populaire aussi en temps de campagnes de pub massives.
La quantité est gage de popularité, mais pas forcément bonne...

avatar C1rc3@0rc | 

Ah mon fidele Bigdidou, je n'en attendais pas moins de toi. Toujours sur le pont, toujours le premier. C'est impressionnant cet attachement. Merci.

Le fait est qu'au lieu de commenter le contenu de l'information, d'essayer de le comprendre et de l'analyser - qui n'a donc de toute evidence pas de valeur a vos yeux - nombres d'entre vous me rendent hommage et me mettent en avant spontanément et des les premiers commentaires (mais aussi au milieu et a la fin).
Qu'importe la nature de cet hommage, cela montre clairement ce qui vous importe, votre niveau d’intérêt et ce que vous cherchez finalement ici...

avatar Dwigt | 

Et tu passes à côté de la statistique pertinente.

Si une dizaine de personnes, qui ne se sont absolument pas concertées, postent dans les minutes qui suivent la publication de cet article une réaction à chaud comme quoi ça va les faire marrer de voir comment tu vas gérer cette info, c'est qu'elles n'ont absolument pas l'impression que tu commentes, comprennes ou analyses quoi que ce soit, mais que, pour elles, tu brasses du vent et que tu pollues les news à force de poster en boucle les mêmes commentaires négatifs. Leur première réaction n'est pas du tout un cri de joie parce que l'entreprise qu'ils vénèrent se porterait bien, mais de la moquerie et du soulagement en réponse à ce que tu leur as infligé au cours des derniers mois.

À ce moment-là, tu as deux possibilités qui s'ouvrent à toi :
- soit tu leur montres que tu es au contraire quelqu'un de posé et de réfléchi, et tu essayes d'intégrer les nouvelles données à ta réflexion, quitte à la réviser sur certains points ta position
- soit tu sors un grand numéro de "J'ai toujours raison, et c'est pas de ma faute si vous êtes aussi bêtes, ça n'a rien de personnel, à la différence des attaques que vous portez à mon référentiel contextuel, mais vous avez tort"

Une des deux est une réaction mature, l'autre est immature. Et elle illustre la vieille parabole sur les casse-pieds ("Si vous tombez un jour sur un type qui vous gonfle et vous agace, c'est lui le casse-pied. Si vous tombez toute la journée uniquement sur des types qui vous gonflent et vous agacent, c'est peut-être vous le casse-pied.")

avatar Nico S | 

@C1rc3@0rc

C'est vrai que "l'Apple Watch est un échec cuisant" porte à beaucoup d'interprétations et que nous ne sommes pas suffisamment intelligents pour le comprendre.

Au passage, Steve Urkel aussi a un nom pas courant et est très populaire. Interprète ça comme tu veux ;-)

avatar fifounet | 

@C1rc3@0rc

« Merci a tous pour votre sollicitude et votre fidelité, meme si vous ne comprenez par forcement mes propos ou que vous les interpretez a contre sens, cela fait plaisir cette popularité. »

On est pas tous dupes mon cher cr1&@€@@) »?(

Il est évident que de toutes façons, vu le temps que tu t’alloues ici pour nous pondre des pavés , parfois intéressants quand ce n’est que technique sans analyse foireuse en guise de conclusion , c’est uniquement pour rechercher cette popularité.

Tu ne viens pas ici pour partager , ce qui doit être l’essence même d’un forum , mais juste pour étaler ton savoir technique qui est important certes, mais qui ne sert à rien vu tes conclusions le plus souvent foireuses et qui dénotent avec tes références technique
Mais faire de bonnes analyse ça ne s’apprend pas , et c’est là que le bas blesse.

Dommage

avatar reborn | 

Cr1....

🙃

avatar TrollMan06 | 

@reborn

😂😂😂😂

avatar fornorst | 

Ils donnent le bénéfice de la division service ? J’aimerais bien connaître la marge sur ce point si Tim Cook lui accorde tant d’importance

avatar Malouin | 

+10 ! Le chiffre d'affaire n'est pas le bénéfice ! Sauf que les investissements doivent être lissés...

avatar GtnDns | 

Ça fout le vertige ces chiffres..

avatar Maverick73 | 

Ce que je comprends, c’est qu’il faudrait bâillonner à tout jamais ces analystes de pacotilles, car à eux seuls, ils ont réussi à faire baisser l’action AAPL.
Il faudrait inventer un système qui ferait qu’ils prennent un malus lorsqu’ils sortent ce genre de conneries non tangible

avatar reborn | 

@Maverick73

Cela fait des années que Cook explique qu’il ne faut pas trop prendre aux sérieux ces analystes.

Mais bon, vu que Cook c’est le diable il doit forcement mentir. 🙄

avatar Malouin | 

le bon sens et le respect de la parole donnée n'a plus court...

avatar Filouping36 | 

@Maverick73

Au contraire aapl est très facile à trader. Avant les chiffres ça baisse à cause des analystes et ça remonte juste après. Les stochastiques sont très clairs sur cette action.

avatar Arcetnathon | 

@Maverick73

Pourquoi ? C est juste de la manipulation du cours de bourse.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR