#AppleEDUchat : Apple veut former une communauté d’enseignants-évangélistes sur Twitter

Anthony Nelzin-Santos |

Alors qu’elle avait semblé s’éloigner au monde de l’éducation, Apple multiplie les gestes d’attention envers les enseignants. Outre le special event du 27 mars dernier, Apple organise des « Teacher Tuesday » dans ses boutiques, et même des sessions de discussion sur Twitter. Tous les mardis à partir de 21 heures, les enseignants sont invités à utiliser le hashtag #AppleEDUchat pour discuter avec un invité.

Image Apple.

Ces discussions, qui ont pris la suite des anciennes sessions #ADEChat au début de l’année, vont de pair avec le nouveau programme Apple Teacher. Ce « programme de formation professionnelle », pour reprendre les termes d’Apple, vise à valoriser les usages pédagogiques des outils informatiques. Évidemment, il s’agit de montrer les possibilités du Mac et surtout de l’iPad, avec les outils et les applications fournis par Apple.

Comme le programme SEED de formation des revendeurs, le programme Apple Teacher adopte une approche ludique… qui n’est pas sans rappeler le système des bons points. Les formations débouchent sur des tests interactifs, les tests permettent d’obtenir des badges, la collection de tous les badges permet d’obtenir le statut d’Apple Teacher. Un statut plus accessible que celui d’Apple Distinguished Educator, décerné à moins de 2 600 personnes dans le monde.

Avec ces diverses initiatives, Apple veut montrer son regain d’intérêt pour le monde de l’éducation. Il est loin, le temps où les enseignants menaient des expériences pédagogiques avec l’iPod et les amphis étaient pleins de Mac. Microsoft a conclut plusieurs accords avec l’Éducation nationale et distribue des licences Office 365 dans les universités, et sans même parler du succès institutionnel des Chromebook, les services de Google sont très largement utilisés par les enseignants et les élèves.

Apple veut mener la reconquête, avec l’iPad et de nouveaux services bien sûr, mais aussi en formant une communauté d’« évangélistes ». Elle compte notamment sur les réseaux sociaux, avec les sessions #AppleEDUchat et #AppleTeacher donc, mais aussi #EveryoneCanCode et #SwiftPlaygrounds pour l’apprentissage du développement, ou encore #ClassroomClips pour les usages plus ludiques.

Image Apple.

Comme lorsqu’elle proposait de grosses réductions aux étudiants avec le programme Apple on Campus, ou qu’elle participait aux salons spécialisés avec des équipes dédiées, Apple croit aux mérites d’une approche ascendante. Les enseignants qui utilisent ses produits sont les meilleurs ambassadeurs, les étudiants qui utilisent ses produits sont de futurs clients.

Une approche difficilement compatible avec l’impératif de neutralité du service public, qui justifie l’interdiction des « sorties scolaires » dans les boutiques Apple, dont la portée pédagogique est tout aussi indéniable que l’intérêt commercial. Ce qui n’a pas empêché Apple d’importer son programme Everyone Can Code en France, dans des écoles privées, mais aussi à Sorbonne Université.


avatar pierre_34 | 

C’est quoi ce terme « évangéliste » !!??
Je n’apprécie pas du tout cette référence possible à une religion pour une entreprise comme Apple!!
Devrais-je passer chez Microsoft ou Linux pour éviter d’alimenter des illuminés destructeurs d’esprits libres?

avatar anonx | 

@pierre_34

Va falloir t'y habituer surtout ici ?

Religion puis partis politique puis et c'est nouveau... fanboys ??

Tout un tas de champions en somme dans l'histoire du monde ?

avatar C1rc3@0rc | 

pierre_34

Le terme "evangeliste" est un terme americain qui designe des personnes specialistes dans un domaine qui connaissent parfaitement les possibilités d'utiliser les produits d'une marque pour repondre au besoin de ce domaine. Ce sont des prescripteurs et des influenceurs.
Apple avait - jusqu’à 2010 il me semble - un programme "evangelist" qui s'attachait pas mal de references celebres multi-domaines. Parmi eux il y avait Guy Kawazaki par exemple.
Apple avait aussi un programme "Apple Fellow" dont pas mal de membres etaient aussi "evangelist"

Contrairement aux community manager et autres influenceurs Web formatés ce ne sont pas que des marketeux de base et ils ont une reelle connaissance technique.

Mais ici ce dont on parle c'est d'abord d'un probleme.
Qu'Apple veuille - comme jusqu'a la fin des annees 90 - developper des solutions technologiques qui apportent une vraie plus value a l'education c'est une chose. Mais ce dont on parle ici c'est de transformer des enseignants en "force de vente" pour les produits Apple. Or un enseignant n'a pas pour role de programmer des consommateurs.

Deja les visites "scolaires" dans les Apple Store - choses absolument anormale - viennent d'etre interdites en France.
Et on peut esperer que l'Europe va reussir a faire respecter ses lois qui imposent l'utilisation de materiels et logiciels libres dans l'education.

Aux USA le probleme est un peu différent, surtout avec Donald qui veut finir de flinguer le systeme scolaire public. Le principe etant de tout passer dans le privé, les entreprises commerciales ont sacrement intérêt a s'installer et financer les établissements, car le marché est enorme.

Apres, Apple est face a un tres gros probleme avec la fin de sa croissance. Les Mac se vendent de moins en moins trimestre apres trimestre, mais si cette activite ne represente qu'a peine 5% du business d'Apple, l'iPhone et l'iPad qui font plus de 90% du business d'Apple sont eux aussi a la peine et il faut racler partout ou il y a des reservoirs de croissance...
Or le secteur educatif est un marché perdu - par negligence et mepris comme celui de l'entreprise - par Apple depuis des annees. Pour Apple c'est strategique car le taux d'equipement dans l'education est proche de zero, donc ça fait un potentiel de captation important.

avatar IceWizard | 

@pierre_34
"Devrais-je passer chez Microsoft ou Linux pour éviter d’alimenter des illuminés destructeurs d’esprits libres?"

Tu aurais une mauvaise surprise, alors .. Le terme d'évangélistes est utilisé un peu partout dans le monde professionnel. Il y a des évangélistes Windows, des évangélistes Oracle, etc ..

https://fr.wikipedia.org/wiki/Évangéliste_technologique

Introduction de la fiche Wiki :
"Un évangéliste technologique (terme traduit de l'anglais « technology evangelist » par certaines entreprises) est une personne qui essaye de rassembler une masse critique de personnes adhérant à une technologie, dans le but de la consacrer comme standard, au sein d'un marché dépendant de l'effet de réseau."

--------
EDIT : Bon, le forum ne gère toujours pas correctement les liens comprenant des minuscules accentuées.
Voici le lien sur la version anglaise de la fiche, sans les "é" fichant le bordel :
https://en.wikipedia.org/wiki/Technology_evangelist

avatar pat3 | 

@IceWizard

"--------
EDIT : Bon, le forum ne gère toujours pas correctement les liens comprenant des minuscules accentuées"

Ton lien précédent est bien passé chez moi (via l’appli)

avatar IceWizard | 

@pat3
"Ton lien précédent est bien passé chez moi (via l’appli)"

Ah oui effectivement. Le lien passe sur l'application et pas sur Safari (MacBookPro). Qui a dit que l'informatique était logique ?

avatar Mitchoss | 

Petit jeune ;).

avatar spece92 | 

La loi de 1905 sur la neutralité de l’état était faite pour virer l’église catholique de l’enseignement.
Aucun rapport avec les entreprises ! ?‍♂️
Ah le communisme !...

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

La loi de 1905 s'applique à toutes les religions. À lire la ferveurs certains clients d'Apple dans les forums, je me demande si cette loi est vraiment hors-propos ici. ?

avatar spece92 | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Elle s’applique à toutes les religions en 2018 mais à la base (en 1905) c’était pour les catholiques.
De nos jours elle est utilisée à toutes les sauces même dans l’enseignement comme justification à la non-participation d’entreprises privées dans l’école et je trouve ça stupide.

avatar Bigdidou | 

@spece92

"De nos jours elle est utilisée à toutes les sauces même dans l’enseignement comme justification à la non-participation d’entreprises privées dans l’école"

Comment ça ?

avatar iBaby | 

C’est rien qu’une expression, pas besoin de crier au scandale. Ça fait référence aussi au moment où Apple a frôlé la faillite, il y avait des évangélistes, des fans automissionnés qui prêchait pour la marque. J’en étais un moi-même sans jamais avoir en ce temps-là acquis un produit Apple, mais je la défendais sur la seule foi de son importance dans l’histoire de l’informatique grand public, parce qu’elle était la plus différente, et aussi parce qu’il y a une pomme dessus, référence au péché originel. Vous voyez bien que ça remonte à bien avant l’évangile.

avatar ovea | 

@iBaby

Maintenant il n'y a plus de temps à perdre avec ces co… bêtises, ça c'est certain.

C'est comme d'avoir initié l'utilisation de l'iPhone dans les grandes entreprises du CAC40 pour bouger son c… popotin et, de réinitier les gens à se parler en se déplaçant, en marchant, comme au bon vieux temps des philosophe :
on est bien loin des dérives sectaires des JC3.0 de l'open Space alors que deux étage plus haut la même surface n'est occupée que par deux ou trois personnes, grand maximum.

avatar pierre_34 | 

Désolé si j’ai put choquer!
Mais l’ombre de ces « choses » là où on ne l’attend pas me fait bondir.?
Pas de communisme, c’est à mettre dans le même sac !! ?

CONNEXION UTILISATEUR