ATTAC est revenue occuper des Apple Store partout en France

Florian Innocente |

Apple était de nouveau dans la ligne de mire d'Attac ce samedi. « L'Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne » a investi ou collé des affiches dans plusieurs Apple Store de France. Mais aussi sur les devantures de revendeurs et opérateurs, mêlant le réseau des partenaires à son action contre « l'évasion fiscale » d'Apple.

Crédit : Attac

À Opéra, les militants sont entrés en nombre et ont occupé quelque temps le magasin, modifiant les fonds d'écrans de certains postes en mettant une image illustrant leurs revendications ; en chantant et clamant haut et fort leurs revendications. La scène s'est répétée de diverses manières dans d'autres Apple Store et chez des Apple Premium Resellers, comme à Caen ou à Metz.

Le revendeur Actimag à Caen et l'Apple Store de Vélizy 2
une boutique Orange de Metz

Mot d'ordre de ces militants, l'appel à Apple à « payer ses impôts ». Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac, déclare sur le site de l'association : « Apple doit cesser de nier les pratiques fiscales mises en évidence par l’enquête de la Commission européenne, retirer son recours auprès de la Cour de Justice de l’UE et payer son amende de 13 milliards d’euros au plus vite. De plus, nous devons être en mesure de vérifier que les impôts payés par Apple sont en adéquation avec ses activités réelles. Pour cela, nous exigeons qu’Apple publie son reporting pays par pays dès maintenant et de manière rétroactive sur les dernières années ».

Attac déroule également toute une série de critiques à l'endroit d'Apple comme « l'extraction polluante de métaux, l'exploitation des travailleurs et des travailleuses, la course à la consommation et l'obsolescence programmée… ». L'association dit avoir obtenu la garantie de rencontrer un dirigeant d'Apple France dans les 15 prochains jours.

Attac avait déjà mené des actions à l'encontre d'Apple à la suite des révélations sur les "Paradise Papers" ainsi que le jour de la sortie de l'iPhone X.

Source
Merci Joël
Tags
avatar iVador | 

Ils feraient mieux d’aller bosser ces gauchistes !
Y a des gens qui bossent dur et ne passent pas leur temps à pleurnicher !

Et puis c’est une honte de prendre en otage d’honnêtes citoyens qui veulent aller acheter un X !

avatar Velvet13 | 

Aucune argumentation. De plus, qu’est ce qui tu en sais si ces personnes ne travaillent pas plus que toi ??!! C’est entre autre pour ces « otages » que ces personnes s’engagent pour le maintien D’une certaine qualité de vie.
Signé : un « otage » honnête citoyen qui approuve leur action

avatar iVador | 

@Velvet13

C’était ironique pour stigmatiser les commentaires qui n’ont manqué de suivre le mien évidemment

Je suis pour le combat contre l’optimisation fiscale évidemment

avatar C1rc3@0rc | 

@iVador

Donc en fait tu reconnais que ton commentaire était du pur troll?

«Je suis pour le combat contre l’optimisation fiscale évidemment»

Ok, alors, dans ce cas il faut lutter contre la source du Mal et pas faire son jeu.

Reflechissons 2 minutes plus loin que les raz-du-bonnet d'Attac: l'optimisation fiscale c'est quoi et c'est pratiqué par qui?

l'optimisation fiscale c'est le fait d'utiliser tous les moyens légaux pour se soumettre a une taxation et une imposition la plus faible possible. Le but de cela, pour une entreprise c'est d’améliorer ses bénéfices, améliorer ses marges bénéficiaires et de fait assurer sa meilleure rentabilité possible.

On va donc rappeler qu'une entreprise c'est uniquement un outil de production qui a pour objectif normal de produire avec la meilleure rentabilité!

Maintenant qui sont les acteurs de l'optimisation fiscale?

De manière évidente en premier lieu ce sont les experts comptables et commissaires aux comptes qui gèrent la gestion financière de l'entreprise... ces gens sont des professionnels, des experts très bien formés, qui sont engagés pour faire le mieux possible ce travail.

Mais ils ne sont pas seuls, puisque la gestion financière dépend aussi de la strategie economique et manageriale de l'entreprise, donc l'optimisation fiscale repose aussi sur les décideurs et cadres de l'entreprise.

Ces postes emploient gens tres bien formés, une élite souvent sortie de tres grandes ecoles et universités, ayant fait des etudes tres onereuses et longues et qui sont engagés pour utiliser au mieux leurs qualifications pour rendre l'entreprise la plus rentable possible...

Ce bon fonctionnement naturel de l'entreprise nécessite aussi un travail de qualité de la part de juristes internes mais aussi externes (conseillers) qui garantissent que l'entreprise fonctionne au mieux dans le cadre legal. Ces gens la sont aussi des experts très bien formés (donc longuement et onéreusement).

Une entreprise ne peut pas fonctionner sans financeurs.
La il est question des banques, investisseurs et actionnaires.
Ces gens ont un gros pouvoir décisionnel sur la politique et la strategie de l'entreprise: c'est eux qui accordent les fonds de developpement et ils definissent les objectifs financiers, donc, ce sont les premiers responsables de l'usage de l'optimisation fiscale.

Donc on voit deja que pour combattre l'optimisation fiscale (combat dont je n'aborde pas encore la legitimité...) il faut donc s'attaquer:
- aux ecoles sortant des comptables et experts comptables
- aux ecoles sortant des cadres, manager et dirigeants ( en premier donc les MBA)
- aux ecoles sortant des juristes
- aux ecoles sortant des financiers alimentant le secteur de l'industrie financiere (banques, fond d'investissement, fond de pension, assurances,...)
- aux investisseurs et actionnaires...

Maintenant cela établi, c'est pas fini, il faut aborder les 2 points suivants:
- est ce qu'une entreprise peut se passer de l'optimisation fiscale?
- qu'est ce qui rend l'optimisaton fiscale possibe?
...

avatar adixya | 

Ben non faut pas s’attaquer aux écoles, mon dieu mais....
Il faut elire des legislateurs qui revoient le cadre legal qui permet ces optimisations, tout simplement.

avatar zoubi2 | 

@C1rc3@0rc

"Donc en fait tu reconnais que ton commentaire etait du pur troll?"

Pffffff.... Ça y est,maintenant le second degré c'est du troll.... ? :-(

avatar C1rc3@0rc | 

...
1) Est ce qu'une entreprise peut se passer de l'optimisation fiscale?

Rappelons que le but d'une entreprise est de produire le plus efficacement possible.
Cette efficacité se définit sur plusieurs elements, dont l'un est l'optimisation du cout de production et de la rentabilité!

De maniere evidente on comprend bien que les taxes et impôts sont un élément modulateur qui va dégrader la rentabilité et donc augmenter le cout de production... Il est donc legitime que l'entreprise tente de réduire cet impact négatif par tous les moyens legaux.

Donc in fine, l'optimisation fiscale est legitime et intrinsèque du fonctionnement d'une entreprise.

Deuxieme element a considerer: l'entreprise evolue dans un environnement économique et qui plus est d’économie de marché!

Par principe, l'entreprise est en concurrence avec d'autres et ce qui va determiner son existence c'est donc le comportement du consommateur.
Si le consommateur achete les produits de l'entreprise elle va vivre et se développer, sinon elle va disparaître.
Le consommateur est donc celui qui détermine la strategie de production de l'entreprise, et donc ses pratiques commerciales et fiscales...

Donc si l'entreprise n'optimise pas ses couts de productions et sa rentabilité elle se met en position de concurrence déloyale (negative) par rapport a ses concurrents, ce qui est absurde.

Donc le principe d’économie de marché légitime l'optimisation fiscale.

-------------------------------------------------------------------
2) qu'est ce qui rend l'optimisaton fiscale possible?

-------------------------------------------------------------------
Maintenant il est acquis que l'optimisation fiscale est incontournable et legitime pour une entreprise!

Si on parle d'optimisation fiscale, on parle donc de cadre fiscal et d'un cadre donnant une marge d'action plus ou moins conséquente et contrôlable en terme d'imposition...

Il faut rappeler donc ce qu'est la fiscalité: un systeme de répartition des charges permettant de financer les biens et services d'une communauté (collectivité, etat, nation, federation,...).
La fiscalité de definit donc par le besoin budgetaire de l’entité...

Il est evident que ce systeme doit disposer d'une certaine souplesse pour assurer sa mission: assurer l'existence de l'entite sociale...

Il faut donc un systeme qui permette d'aider au développement de l’entité sociale (et donc de ses membres) en commençant par ne pas entraver l'efficacité de son systeme de production (donc creation et développement des entreprises et activités productives, lorsque leurs activité est legitime...)

Le cadre fiscal est donc flexible pas nature et donc naturellement demande une optimisation continue.

Donc encore une fois, au niveau de l'activité de production commerciale, l'optimisation fiscale est legitime.

Ceci etant acquis, quel est donc le probleme de l'optimisation fiscale dont il est question et dont les cretins d'Attac se plaignent en se trompant manifestement de cible.

Le probleme c'est que le cadre légal pousse vers une optimisation fiscale qui porte préjudice gravement a l'entite sociale.

Par définition, l'optimisation fiscale devrait être inversement proportionnelle a la dimension de l'entreprise. Plus l'entreprise est importante et riche, plus son cadre fiscal devrait etre rigide et previsible.

Le probleme c'est que c'est l'inverse: un groupe richissime multinational beneficie d'un cadre fiscal d'une plus grande souplesse et permettant des compressions de taxes incomparablement superieures a celles d'une petite entreprise. Et c'est encore pire au niveau d'une activité individuelle.

Le probleme résultant c'est donc que le maximum de pression fiscale se porte sur celui qui est le plus faible et le moins riche... ce qui remet en cause la survie même de l’entité sociale...

Et quelle est la cause de cette aberration: le politique!

Pour des questions de corruption, de conflits d’intérêts, de malhonnêtetés diverses et variées, mais aussi probablement de volonté de conserver un systeme anti-democratique inégalitaire, les politiciens, elus ou pas d'ailleurs (beaucoup sont des fonctionnaires administratifs nommés ou bénéficiaires d'un systeme de castes comme en Angleterre) ont etabli un cadre legal inadapté au financement - equitable et fonctionnel - de l'entité sociale...

On voit donc que si l'optimisation fiscale est tout ce qu'il y a de plus legitime au niveau de l'entreprise, par contre le politique - et le cadre legal qu'il a construit - lui est totalement illégitime et coupable.

Donc les guignols d'Attac, s'ils voulaient faire preuve de la moindre cohérence et d'honnetete devraient commencer par proposer un systeme economique et legal coherent et demontrer qui sont les corrompus qui ont pondu et qui entretiennent le systeme legal fiscal deficient actuel.

En s'attaquant aux entreprises, Attac fait preuve d'une betise absolue qui fait en plus le jeu du systeme qu'ils font mine de denoncer, puisqu'ils designent une victime innocente en lieu et place du coupable.

avatar pacou | 

@C1rc3@0rc

Là je dis mille fois bravo
Et je plussois à l’infini.

Un enfoiré d’expert-comptable pour tpe en souffrance...

avatar C1rc3@0rc | 

@ pacou
Merci beaucoup.

avatar bonnepoire | 

Exactement. Un peu de pragmatisme comme des idéologies rances qui mènent notre économie à sa perte. Avec des gens pareils, plus de patrons, plus de jobs et plus d’argent. Belle perspective...

avatar PomBreizh | 

@C1rc3@0rc

Désolé, j’ai pas pu suivre.
J’ai fait un coït interruptus avant la fin.
On te la déjà dit coco, t’es trop long, beaucoup trop long.
Il faudrait apprendre la synthèse.

avatar C1rc3@0rc | 

@PomBreizh

Tu veux dire faire une synthèse fallacieuse, arbitraire et irrationnelle comme les raz-du-bonnet d'Attac?

Le texte est trop long pour toi? Il y a trop de mots? Trop d'arguments? Tu n'arrives pas a suivre et donc tu commentes sur le fait que tu n'arrives pas a suivre... Va chercher l'information ailleurs, prend le temps de la comprendre et après revient en discuter!

J'aurais pu faire plus court, mais ça servirait a rien:
- Si je cite des papiers d'experts: je vais être taxé de gauchiste ou de vendu au capital, etc... histoire de contredire mon propos sans que le fond du probleme soit abordé.

- Si je dis qu'Apple est innocent car non condamne et uniquement sous le coup d'un redressement fiscal administratif (et probablement illégitime) imposé au Fisc irlandais par une Commission de l'UE qui fait de l’ingérence pour masquer l’incompétence de l'UE, on va m'opposer que le probleme est moral et que Apple est bien coupable, ce qui serait faux et absurde...

- Si je dis foutez la paix a Apple et attaquez vous a Auchan, Orange, EDF, Samsung,... on va dire que je suis pro Apple et que la culpabilité que je reconnaîtrai alors implicitement sur les autres groupes s'applique aussi a Apple... et en plus certains me traiteraient d’anti-patriotisme...

...

Donc face a la bêtise je préfère dérouler un argumentaire - minimaliste et compréhensible pour n'importe qui se donne la peine de le lire vraiment- qui donne des bases de reflexion sur le fond du probleme.

Apres, si tu n'es pas capable de lire un texte aussi simple, comment veux tu être crédible quand tu affirmes ce que tu veux faire passer pour ton opinion?

Soit tu assumes d'adopter un dogme (gauchiste, capitaliste, spenceriste, religieux, moraliste, ou que sais-je, ils se valent tous de toute façon: ce sont des dogmes), soit tu t'embarques dans un debat argumenté et constructif. C'est un choix!

avatar harisson | 

@C1rc3@0rc

"J'aurais pu faire plus court, mais ça servirait a rien:
- Si je cite des papiers d'experts: je vais être taxé de gauchiste ou de vendu au capital, etc... histoire de contredire mon propos sans que le fond du probleme soit abordé."

Tu ne cites jamais rien et on s'en contrefout de tes illogismes qui finissent par tendre vers du nihilisme.

avatar C1rc3@0rc | 

@ harisson

Je te remercie d'illustrer de maniere exemplaire mon propos...

Il est bien clair que tu te fous totalement de la logique, mais sais-tu que la source du nihilisme c'est justement le dogmatisme, comme celui dont tu fais preuve ici.

Et il est aussi clair que tu veux eviter de te retrouver dans un debat logique et sur le fond.

avatar Le docteur | 

Prémisses du raisonnement hautement critiquable =
"On va donc rappeler qu'une entreprise c'est uniquement un outil de production qui a pour objectif normal de produire avec la meilleure rentabilité!"
Tous les maniaques du néolibéralisme plus ou moins conscients leur idéologie partent de ce psittacisme foireux : "le but d'une entreprise, c'est de faire des bénéfices".
C'est une pétition de principe qui aboutira si tout le monde se met à le prendre au sérieux à une société invivable. Point. Tu peux tourner ça comme tu veux, si tout le monde pense ça, les parasites néolibéraux n'auront plus aucune société vive à gangréner et sur laquelle prospérer avec leurs principes à la con et vieux d'au moins quatre siècles.
Alors tu peux jouer la comédie du raisonnement implacablement logique, tes raisonnements sont pipeautés à la base.
Et ça parle de débat constructif alors que ça tente maladroitement de te coller sur son terrain et te noie ensuite de procédures pseudo-logiques à la noix.
Et ça voit le dogme dans l'œil du voisin, sans voir le pensum à deux balles dans le sien.
C'est votre problème, à tous les néolibéraux de ne même pas avoir conscience d'être dans une idéologie parce qu'elle est dominante et qu'elle leur rapporte de quoi se croire supérieur à leurs voisins (ou parfois, de rêver se croire supérieurs à leur voisin puisque certains n'ont même pas les moyens de ce qu'ils défendent mais espèrent bien faire partie des élus demain ou après-demain, on verra).

avatar C1rc3@0rc | 

@ Le docteur

Je note que tu es donc en désaccord avec la définition de l'entreprise que je cite, sans en donner une quelconque definition.

Mais es- tu au moins capable de répondre a ces questions de base:
- c'est quoi un etat et quel est son role?
- c'est quoi une nation ?
- c'est quoi le systeme fiscal et a quoi ça sert?
- c'est quoi un budget et comment ça se construit?
- c'est quoi une entreprise et quel est sont but?
- quelles structures permettent de produire les biens necessaires a la communauté humaine?

Questions subsidiaires:
- le productivisme c'est une base des theories capitalistes ou socialistes?
- qu'est ce qui te permet de manger 3 fois par jour et de consulter Internet?

avatar Le docteur | 

Le fait que j'entretienne des relations avec des êtres humains, que je travaille pour échanger quelque chose avec eux, pauvre tâche.
Et comme il se trouve que ce que j'ai à vendre n'est pas rentable, d'ailleurs je ne boufferais sans doute pas et le monde serait encore plus con qu'il ne l'est déjà pollué qu'il est de gens dans ton genre.
Les Etats ont théoriquement pour raison d'être de faire vivre des gens différents ensemble et de garantir autre chose que le simple enrichissement personnel.
Une entreprise, même pour certains entrepreneurs (pensent aux chefs d'industrie du XIXe par exemple en France, mais pas seulement ) revenait à créer quelque chose et pas seulement à faire du fric. C'est la financiarisation (qui ne date pas d'hier non plus) qui vampirise l'économie productive qui fait avaler ça à des petits perroquets dans ton genre. C'est bien, tu as bien appris ta leçon, tu sers ceux qui tiennent l'économie de nos jours et tu peux espérer ramasser leurs miettes. Mais écoute un peu : si tout le monde se met à penser (si on peut parler de penser dans un cas de ce genre, ça ressemble plutôt à un refus de penser, lis un peu Arendt au lieu des comiques habituels que vous vous refilez entre fans du néolibéralisme), si tout le monde, donc se met à répéter comme toi on n'aura plus de société. On n'a jamais vu une société intégralement constituée de parasites.
Pour faire un système qui mérite le nom de politique il faut arriver à ce miracle: créer un intérêt commun entre des gens différents et complémentaires. C'est de ça qu'est censé émaner l'Etat (tu sais, enfin non, tu ne sais pas : la volonté générale qui est bien moins un mythe que la main invisible du marché).
Quant au productivisme, il a effectivement perdu le socialisme (sans parler de notre socialisme qui n'a servi que paravent à l'avancée des théories libérales). C'est pour ça qu'il faut le dépasser et créer d'autres systèmes de production.
Va servir tes maîtres, ramasse tes miettes. Je n'ai pas à discuter avec un pauvre mec de ton acabit.
Tes demandes de définition hautaines, tu ne les auras pas, je ne suis pas payé pour te donner des cours.
Je ne suis même pas sûr que tu sois ce que tu défends, sinon tu ne passerais pas ton temps à polluer les forums de tes délires condescendants. Alors, au boulot toi qui veut y envoyer les autres.
Allez, j'ai assez perdu de temps.

avatar Bigdidou | 

@Le docteur

Je crois que c’est trop d’intelligence et de bon sens pour lui d’un coup, ton commentaire.
Il va nous faire une embolie.

avatar Lestat1886 | 

@Velvet13

Et pourquoi leur action ne se dirige que vers Apple?! Rien dans les magasins Samsung ou dans d’autres domaines ?! Ou aller directement à la source et faire leur action choc au parlement européen! Vous voulez arrêter l’optimisation fiscale? Interdisez la et harmonisez les règles fiscales européennes !

Ce n’est que du commerce pour eux aussi, juste une manière de faire parler d’eux

avatar C1rc3@0rc | 

@Lestat1886
«Et pourquoi leur action ne se dirige que vers Apple?!»

Parce que ce sont une bande de bouffons qui agissent pour ou sont manipulés par les intérêts politico-financiers qui bénéficient du système fiscal déficient actuel. Ils tapent sur Apple uniquement parce que leurs actions sont des "plans com" de base qui parasitent l'entreprise qui offre la meilleure couverture médiatique.
Lorsque Apple sera moins sous les feux de l'actualité ce sera le tour de Google, Amazon, Microsoft, Nike, Coca-Cola... ou n'importe quelle grosse societe qui touche le conso GP...

avatar supermars | 

@iVador

Qu'est-ce qui te permet de dire qu'un gauchiste ne bosse pas dur ???

D'après ce que je connais, c'est en général le contraire de ton opinion.

avatar iVador | 

@supermars

C’était un troll en attendant que les idiots habituels qui payent des impôts à la place d’Apple viennent poster

avatar supermars | 

@iVador

OK

J'ai manqué de discernement (car en vrai, il y en a des comme ça)

avatar pacou | 

@iVador

Le problème n’est pas Apple mais le cadre fiscal qui permet (encourage ?) le déplacement des bénéfices.

En France même, nous avons certains types de sociétés qui restent possibles dans le code de commerce et qui permettent légalement, sans difficultés ni comptables ni fiscales, de rendre non imposables en France la totalité des activités de résidants étrangers.

Si l’on veut rendre impossible l’optimisation fiscale (qui est de la simple gestion quand on peut utiliser des solutions non frauduleuses et je peux affirmer ici que les équipes de la dgfip traitant de ces sujets sont autant experts que leurs « clients » pour déjouer leurs plans) il faut rendre la fiscalité lisse entre les états : pour des bases identiques, le même taux.

C’est donc bien l’absence de volonté politique qui rend possible cette optimisation, à moins que ce soit de la concurrence entre états, comme celle entre sociétés.

ATAC se trompe de cible comme toujours.

avatar C1rc3@0rc | 

@pacou

«il faut rendre la fiscalité lisse entre les états : pour des bases identiques, le même taux. »
Oui, mais ça suffit pas, il faut créer surtout une entité économique et fiscale européenne - donc fédérale - qui permettent d'imposer des acteurs immatériels et multinationaux...

De fait une transaction qui n'est pas locale sera imposée directement au niveau europeen et ne pourra pas jouer sur la concurrence fiscale et ses montages alambiqués...

Que l'UE mette une imposition au niveau fédéral - comme aux USA - de 30% qui touche les transactions commerciales et financières, et l'UE n'aura plus de problèmes économiques...

«En France même, nous avons certains types de sociétés qui restent possibles dans le code de commerce et qui permettent légalement, sans difficultés ni comptables ni fiscales, de rendre non imposables en France la totalité des activités de résidants étrangers.»

Tu veux parler des SA filiales de Limited et a deficit entretenus? Je croyais que ça n'etait plus possible...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR