Un redressement fiscal de 118 millions de dollars pour iTunes Japon

Florian Innocente |

La division japonaise d’iTunes a été condamnée à payer 12 milliards de yens (104 millions d’euros) au fisc, pour avoir déclaré des revenus inférieurs à la réalité.

À l’issue d’un contrôle, le fisc japonais a constaté qu’une partie des bénéfices dégagés par les abonnements à iTunes, qu’Apple transfère en Irlande, n’avait pas fait l’objet d’une taxation sur le sol japonais. Apple a depuis régularisé sa situation, précise la NHK.


avatar fanchig | 

Encore des Political crap Tim?
(Mais ici ce ne sont que quelques millions...)

avatar C1rc3@0rc | 

Oui.
Enfin la c'est plutôt du réveil administratif dans un pays ou l'administration est boufée au dernier degré par la corruption et la mafia.
Combien d'entreprises locales font face a des redressement fiscaux? Ça evidemment on ne le mentionne pas, mais qu'une societé japonaise travaillant avec Apple fasse l'objet d'un redressement fiscal, évidemment c'est vendeur.

J'attends avec impactience de voir jusqu'ou ira ce courage politique face au interets de l'industrie financieres: parce que le systeme utilisé par Apple pour vendre ses services et produits, il a ete créé par l'industrie financiere et legalisé par les etats. S'ils veulent vraiment arreter cette mascarade, cela veut dire
- restaurer la souveraineté financiere,
- imposer la taxation sur le lieu d'achat et non plus de vente,
- casser les systemes de franchise,
- faire sauter la notion de holding,
- imposer au reel
- rendre illegal les techniques comptables classiques de fenetres glissantes et emprunt tournant
- ne permettre que des transactions couvertes et le reglement comptant: fini les 90 jours de delais permettant de defiscaliser tout en faisant travailler les revenus immobilisés...
- ...

Avec a la clé, d'autiter l'etat reel des finances des Etats et de leurs solidité financiere reelle, pas speculative. Bref va falloir que les etats publient et demontrent leurs reserves d'or (coucou les USA...) et leurs proprieté immobilieres de garanties (nan on pourra plus assurer sa monnaie avec des "bonds"...)
Bref une belle revolution comme on en a pas connu depuis... tres tres longtemps.

avatar béber1 | 

:'-))

avatar DG33 | 

Qu'avait dit Tim Cook à propos des impôts et taxes ? Qu'Apple les payait toutes. Ajoutons "parfois en retard et sous la contrainte" et on se rapprochera d'un certain champ de distorsion de la fiscalité.

avatar TomCom | 

"champ de distorsion de la fiscalité." Très drôle, DG33 :-D

avatar studdywax | 

Encore un coup de l'Union Européenne...

avatar SMDL | 

@studdywax :

Ah bah non, je croyais que les taxes étaient une invention française pour faire fuir les entreprises. Je suis bouleversifié.

avatar béber1 | 

SMDL

bah, il semble bien que certains libéraux ont des discours à géométries variables,
voire participent même selon les cas "d'un certain champ de distorsion de la fiscalité."

avatar SMDL | 

@béber1 :

:))

avatar R1x_Fr1x | 

"La division japonaise d' iTunes"
Genre c'est un vulgaire sous-traitant asiatique? Soyez concis: "Apple".
Vous savez pourtant le dire "Apple" quand il s'agit de l'iPhone 7. Vous n'avez jamais dit "la division chinoise de la fabrication de 100% des iPhone"

Soutenez pas sans condition comme ça. Apple a fraudé le fisc point. Essayez pas de dédouaner Apple en mettant ça sur le dos de sombres japonais avec casquette iTunes.... Ça ne lui enlèvera pas son statut de l'une des boîtes les plus innovantes de l'Histoire.

avatar Florian Innocente | 

R1x_Fr1x : Soutenez pas sans condition comme ça. Apple a fraudé le fisc point. Essayez pas de dédouaner Apple

Euh, ça va ce matin ou bien la tartine est tombée par terre ?

Allez, de la lecture :
https://www.macg.co/aapl/2016/09/optimisation-fiscale-le-gros-probleme-de-communication-dapple-95454

avatar BitNic | 

Nan, pire, il n'a pas eu sa tartine beurrée pas sa môman !

avatar 0MiguelAnge0 | 

@R1x_Fr1x :
Apple la boîte qui a le COURAGE de supprimer le jack et qui se défausse envers ses devoirs fasse à la communauté.

Il va la pondrecsuand sa lettre en japonais le Capitain Cook pour à nouveau se demander pourquoi tout le monde il est méchant avec eux...

avatar béber1 | 

0MiguelAnge0

ha.. là c'est ton thé qui est trop froid, non?

avatar Hideyasu | 

En parlant de ca, Deutsche bank vient de prendre une amande de 14 milliards aux USA, début d'une guerre ?

avatar DG33 | 

@Hideyasu :
J'aime bien les amandes, moins les amendes

avatar Hideyasu | 

@DG33 :
Correction auto ^^

avatar C1rc3@0rc | 

Ben l'amende en question est une gros pepin pour la banque.

Mais plus serieusement, ces histoires fiscale sont un peu de peinture sur le canevas d'une guerre mondiale entre les USA et le reste du monde autour. Entre l'europe et les USA c'est TAFTA qui est au coeur du confilt violent, mais surtout le principe de souveraineté de l'europe et de ses etats que les USA essayent de finir le vassaliser.

Le Japon lui aussi est dans une sale passe avec l'ampleur des scandales que revele la catastrophe qui continue de dégénérer a Fukushima. Le gouvernement tente de chacher la verité, mais elle sort de plus en plus et de plus en plus vite. Et puis, le monde a peur de l'election americaine. Parce que si les truanderies politico-bancaires peuvent se poursuivre dans les salons feutrés habituels du pouvoir avec Clinton, Trump risque de foutre tout ça devant le nez du monde, et avec accessoirement l'etat des reserves federales passé a zero pour payer les interets aux chinois...
Donc oui, une guerre mondiale est en cours, et elle est violente, sales, mais celle-ci pour l'instant et majoritairement virtuelle. Mais va-t-elle le rester!

avatar byte_order | 

Non. On est en guerre économique depuis pas mal de temps déjà.
C'est juste que les attaques deviennent plus visibles et de plus grande ampleur.

avatar Un Type Vrai | 

Google -> WV -> Apple -> Deutsche bank

Une guerre économique Etas-uni vs Allemagne en somme.

avatar Hideyasu | 

Guerre d'amandes fiscales j'entends*

avatar fte | 

C'est difficile d'imaginer qu'une entreprise de la taille et de l'importance d'Apple (ou même juste la filiale iTunes) puisse ainsi commettre une erreur conduisant à une correction de cette ampleur.

Car j'imagine bien que ces déclarations sont basées sur des comptes très précis, d'autant que les ventes sont ici toutes faites online. Qu'ils doivent avoir des armées de spécialistes fin connaisseurs des lois et usages en vigueur dans chaque pays.

A moins a moins que les montages de sociétés pour se refacturer des trucs parmi et transiter les fonds ailleurs soient si complexe qu'une erreur s'y soit glissée...

Il est grand temps que les pays du monde se concertent pour que soient démontés ces toiles (à priori légales) de sociétés d'optimisation fiscale.

Jusqu'à il y a quelque temps je me disais que c'était légal et que c'était donc la faute des États. J'ai depuis vu des schémas de ces toiles de sociétés et des failles légales exploitées et c'est effrayant de complexité. À suivre l'actualité fiscale on note que des redressements de ce genre sont fréquents.

De là à penser que la priorité est à l'évasion fiscale et que la légalité et la justesse des opérations ne soient que secondaires, il n'y a qu'un pas. Que je suis de plus en plus enclin à franchir.

avatar backfromcharly33 (non vérifié) | 

@fte :
1
Ces mêmes sociétés qui viennent nous expliquer qu'elles travaillent pour l'éducation, la santé, l'écologie chaque jour.
S'il elles payaient leurs impôts ça aiderai beaucoup plus les états à luter pour ces causes.
Quand on voit le trésor de guerre d'Apple je pense que cet argent serait bien plus utile dans les caisses des ministères de l'éducation, culture, santé, écologie . Bref tel est le monde.

avatar adixya | 

Ha ha ha, tu n'as rien compris au but d'une entreprise toi (but défendable ou non par ailleurs)

avatar SMDL | 

@backfromcharly33 :

Quant à la question d'Apple et des impôts vs les états, il faut comprendre que ce sont deux discours politiques qui s'affrontent :

Les états : nous avons besoin des impôts pour le Bien commun.
Apple et autres GAFA : nous avons besoin d'être riches et forts pour rendre le monde meilleur.

La ligne de fracture est civilisationnelle : les GAFA sont transnationales et se substituent petit à petit aux états (écouter Google a ce sujet est édifiant, mais les budgets commencent à être du niveau de ceux de pays de taille moyenne). Recherche, Santé, mega-infrastructures, spatial, voire prototypes d'états offshore.

C'est un combat profond et qui ne fait que débuter (depuis quelques décennies)

avatar C1rc3@0rc | 

Moais, ben en fait non.
Les pays "alliés" des USA ont accepté de sauver la finance americaine en injectant massivement des fonds propres (emprunté a la Nation) dans le systeme bancaire, immobilier et industriel americain en 2008. Ce faisant, les americains se sont debrouilles pour obtenir une devaluation mondiale qui evitait des interets a payer trop insupportables. Depuis c'est le consommateur qui paye.

Aujourd'hui (enfin depuis un certain temps maintenant) les USA veulent generaliser ce mecanisme de perfusion avec des immondices comme TAFTA tout en continuant de mettre en place un controle politico-socialo-militaire avec a la tete ses agences de securité et tout un arsenal juridique que les etats de l'OTAN doivent appliquer (la France en premiere ligne ce cette collaboration, merci qui, merci Bernard, mais aussi Manuel, Brice, Nikola,..!)

Sauf que la, y a plus un seul responsable politique hors USA qui croient encore que la stabilité mondiale peut reposer sur un pilier pourri jusqu'au coeur, et que pire, ils se rendent compte qu'etre vassal des USA c'est comme etre satellite de l'URSS: perfuser un mourant qui ne va leguer que des dettes, y a pas grand monde que ca interresse... L'attaque des multinationales au niveau fiscal c'est un message "on a les moyens de vous empecher de piller nos economies: on a juste a appliquer la loi!" et en face les USA font avec les banques etrangeres ce qu'ils ont fait avec les banques suisses: "on a les moyens de vous contraindre a collaborer docilement"

Prochaine etape? Je sais pas mais avec les elections en novembre les coups vont se multiplier, ça c'est certain.

avatar IceWizard | 

@backfromcharly33
Il est nécessaire que les entreprises payent leurs impôts et taxes. Mais le manque de ressources de l'état provient surtout d'une mauvaise gestion de l'argent public.

La France gaspille 60 milliards d'euro chaque année, à cause de sa structure administrative obèse. Sans parler des gaspillages et du vol caractérisé.

Le scandale du jour viens d'être dévoilé par la cour des comptes. En 2014, plusieurs dirigeants de l'Opéra National de Paris ont dépensés pour 100.000 euros en taxis, 52.000 euros en frais de bouche (essentiellement des notes de frais dans des restaurants hors de prix) et 56.000 euros de rénovation de bureau. Parmi la dizaine de fonctionnaires incriminés, le plus dépensier en taxi avait .. une voiture avec chauffeur payée par l'Opéra !

Les contrevenants doivent être punis, je pense notamment à Jean-françois Placé, député écologique, qui demandait à l'administration d'annuler 133 PV pour une valeur de 18.000 euros. Il cumulait les prunes en conduisant une voiture de fonction appartenant au conseil général. Suite à la révélation de l'affaire dans les médias, il a payé rubis sur l'ongle.

C'est un état d'esprit que l'on retrouve chez beaucoup de hauts fonctionnaires et d'élus, droite et gauche confondu. Seul le FN y échappe, par manque d'exercice du pouvoir. Si la blonde amatrice de musique militaire allemande période 39-45 arrive à l'Elysée, il y aura un sacré paquet de scandales dans les années à venir.

avatar byte_order | 

Sans vouloir me faire l'avocat du diable, le gaspillage, effectif, que vous dénoncez à quand même un mérite par rapport aux évasions fiscales sujet de cet article : l'argent gaspillé, lui, reste sur le territoire, il participe donc quand même à l'économie.

L'évasion fiscale, elle, fait sortir cet argent de notre territoire, il ne participe donc pas son l'économie.

Par ailleurs, il me semble que la fraude fiscale des entreprises est estimée a 80 milliards par an. Dans ces 80 milliards, combien pensez-vous est réinjecté dans l'économie locale, et combien quitte le territoire pour alimenter l'économie d'autres pays, en particulier hors de l'UE ?

Le gaspillage doit être puni.
Mais l'évasion fiscale également. C'est pas commençons d'abord par ça, et après on verra pour ça. Y'a 2 délits avec des concéquences graves, donc 2 actions à mener.
Excuser l'une parce que d'autres font pareil ou pire à leur échelle, c'est pas ça la justice.

avatar C1rc3@0rc | 

«l'argent gaspillé, lui, reste sur le territoire, il participe donc quand même à l'économie.»

Meme pas, regarde ce grand escroc de Cahuzac...

L'evasion fiscale est un terme qui n'a aucun sens. Soit on parle de fraude fiscale, soit on critique un systeme legal qui permet une defiscalisation de revenus qui devrait l'etre.
L'evasion ne concerne que ce qui est incarceré et retenu prisonnier. On peut parler d'exil pour raisons fiscales, pas pas d'exil fiscal. On peut parler d'optimisation fiscale incoherente pour un etat, mais il ne s'agit pas de frause.
Il faut remettre les responsabilités la ou elles sont. Si on considere que l'optiisation fiscale doit etre illegale, alors c'est une bonne partie de la classe politique qui a ete au pouvoir ces 40 dernieres annees qu'il faut mettre en prison, et pas avec sursis et sans remise de peine, parce que le vrai detournement de fonds public il est de la responsabilité des elus qui ont voté ou laissé voter des lois permettant ces pratiques.

En l'occurence, si l'UE veut regagner un semblant de credibilité, faut alors mettre l'irlande devant la justice et ne pas se lancer dans une "regularisation" administrative qui va passer pour de la magouille de politicards vereux.

avatar IceWizard | 

@byte_order
"Sans vouloir me faire l'avocat du diable, le gaspillage, effectif, que vous dénoncez à quand même un mérite par rapport aux évasions fiscales sujet de cet article : l'argent gaspillé, lui, reste sur le territoire, il participe donc quand même à l'économie."

Je doute que l'artisan ou le patron d'une petite entreprise fermant son activité à cause de l'augmentation croisante des charges soit de cet avis. Savoir que la grande surfaces du coin vas vendre 1,5 % de tv grand écran de plus grâce à l'augmentation du nombre de fonctionnaires ne risque pas de lui redonner le moral. 1,5% c'est le taux d'accroissement de la fonction publique (état et collectivités locales) pour la période 2012-2013, en pleine crise financière.

------
@byte_order
"L'évasion fiscale, elle, fait sortir cet argent de notre territoire, il ne participe donc pas son l'économie."
C'est vrai que le cambriolage n'est pas grave, puisqu'il permet à des gens de gagner leurs vies en vendant des objets d'occasion pas cher.

avatar IceWizard | 

@byte_order
"Par ailleurs, il me semble que la fraude fiscale des entreprises est estimée a 80 milliards par an."
80 milliards, un joli chiffre bien pratique. A comparer au 77,4 milliards de déficit du budget en 2015. Mais alors, cela veut dire que sans la fraude fiscale, l'état français n'aurait pas de déficit. ON EST SAUVE ! * danse de joie *

Sauf que ce chiffre sort d'une étude publiée en Janvier 2013 par un lobbyiste français : Solidaires Finances Publiques, le syndicat du Trésor Public, pas follement heureux à l'idée d'une réforme de la fonction publique pour baisser le déficit structurel.

Plus précisément ce rapport dis que l'ensemble de la fraude fiscale (entreprises ET particuliers) envers l'état et les collectivités locales est de 60 à 80 milliards par an (fraude à la déclaration d'impôts, à la TVA, ventes de bien, succession, etc..).

Le gouvernement s'est appuyé sur ce rapport et ces recommandations pour promulguer la "loi contre la fraude fiscale et la grande délinquance économique et financière" (5 Novembre 2013).

https://www.legifrance.gouv.fr/affichLoiPreparation.do?idDocument=JORFDOLE000027354779&type=general

La lutte contre la fraude ne date pas de 2013, c'est le travail du Comité national de lutte contre la fraude (CNLF) fondé en 2008. En 2015, il a récupéré 12 milliards d'euros, une belle somme, mais bien loin des 60 ou 80 milliards annoncés. Je n'ai pas la moindre idée du montant réel de l'évasion fiscale, n'ayant aucune confiance dans les "études" des syndicats de la fonction publique, grands spécialistes du corporatisme militant et de la langue de bois.

avatar béber1 | 

"Je n'ai pas la moindre idée du montant réel de l'évasion fiscale, n'ayant aucune confiance dans les "études" des syndicats de la fonction publique, grands spécialistes du corporatisme militant et de la langue de bois."

c'est sûr qu'on puisse avoir des doute sur les calculs faits/estimés par tel ou tel.
Cependant, si les états européens comme la France récupéraient les taxes (ouh le vilain mot) et les impôts (horreur) que l'ensemble des multinationales devraient pour leurs activités commerciales effectuées réellement dans chaque pays, , cela comblerait pas mal de déficits en étant re-injectés dans les économies locale, les services publics, donc les transports en commun plus écolos, dans les salaires et donc dans la consommation (ou l'inverse, peu importe)..

Alors oui, c'est pas ça qui réglerait les problèmes structurels et les adaptations nécessaires (je préfère ce termes plus précis que "réforme") des économies propres à chaque pays, mais cela pourrait les aider à faire leurs transitions économiques et sociétales.
Oui, je sais cela pourrait aussi les inciter à la facilité et à s'endormir sur leurs anciens modèles. ok

avatar Un Type Vrai | 

"La France gaspille 60 milliards d'euro chaque année, à cause de sa structure administrative obèse. Sans parler des gaspillages et du vol caractérisé."

Merde, TF1 et M6 sont passé par là.

avatar IceWizard | 

@Un Type Vrai
T'es observateur, toi .. En effet TF1, M6 et d'autres médias parlent du sujet .. chaque fois que la Commission Européenne rappelle publiquement à l'état français qu'il est grand temps de commencer ces réformes structurelles. Au bout de quelques jours, l'affaire est oublié pour revenir aux choses vraiment importantes comme le football et les divorces des stars.

avatar C1rc3@0rc | 

Tu oublis Bouygues, Vivendi, FT, Altice, ... ha non excuses, ce sont eux qui sont derriere

avatar byte_order | 

+1.

Aucune entreprise ne fait ce type de montage fiscal hyper complexe à l'insu de son plein gré.
Elle le fait car elle y trouve son compte (bancaire offshore défiscalisé, en l’occurrence).

Y'a suffisamment de faisceaux d'indices et désormais de preuves qui convergent pour ne plus avoir la naïveté de croire que ces entreprises pensent être en toute bonne foi dans la plus parfaite légalité. Quand on a rien à cacher, on ne consacre pas une énergie folle à rendre très complexe de découvrir ce que l'on fait ou est.

avatar SMDL | 

@byte_order :

Leur "bonne foi" est celle de Tony Blair mentant avec GW comme un arracheur de dents, et maintenant aujourd'hui encore qu'il referait la même chose : la fin justifie les moyens.

La naïveté est de perdre du temps à l'étape précédente. Il faut tout au contraire aller combattre si on en a la volonté politique là sur le terrain même de la guerre, qui n'est pas de l'incantation mais du légal.

avatar SMDL | 

Édité

avatar C1rc3@0rc | 

@byte_order

Elles sont dans la legalité: on parle de redressement fiscal, une procedure normale de l'administration fiscale lorsqu'elle estime que le calcul des sommes imposables est sous evalué, donc qu'il y a divergence comptable entre les services fiscaux et les services comptables du déclarant. Il n'y a donc aucune procédure autre qu'administratives et normales. Il n'est nullement question de fraude et encore moins d'illegalité.

Le pire c'est que dans la plupart des cas, on est dans la fiscalité dans la meme problematique que pour les brevets intellectuels: il est impossible pour le declarant d'etre certain de ce qui doit etre imposé et ce qui ne doit pas l'etre pendant un exercice. Les reglementations sont si compliquées et alambiquées et il manque surtout des informations cles que seules detiennent les services fiscaux que seuls ces memes services sont en mesure de determiner s'il y a lieu a redressement ou pas.
Prends le cas en France au niveau d'une unipersonnelle. Quant tu la créé, en fonction du secteur, tu sais qu'entre 3 et 5 ans tu as une probabilité de subir un redressement fiscal, quelque soit l'efficacité de ta compta. Si t'es un peu responsable, tu as un bon comptable et tu provisionnes en prevision, sinon tu te prepares a mettre la cle sous la porte, porte qui risque d'etre celle de ta maison vendu sous adjudication... Pour une multinationale, c'est un niveau d'alambique encore pire et vu les sommes dont il est question, le redresseemnt prend des valeurs qui font tourner la tete.

J'attends avec impatience le jour ou Apple sera contrainte par les USA de se concentrer et de de plus fonctionner avec un ecosysteme economique reparti avec des entreprises nationales independantes. On verra comment les etats ou ces entreprises independantes et collaboratrices devront etre dissoutes pour que l'activité soit concentré dans le Nevada. On verra comment les etats ressortiront les lois sur les plans sociaux et l'imposition des cessions...

avatar r e m y | 

Il y a 15 jours Tim Cook expliquait qu'Apple est le plus gros contribuable (TaxPayer) au Monde.
Si ça continue, ça va finir par être vrai... ;-)

avatar Nkio | 

Pas si sur que si Apple payait les impôts sans optimisation, le contribuable en verrai la couleur

avatar harisson | 

@Nkio :

De toute façon, le contribuable, à l'échelle individuelle, ne peut pas en voir la couleur (par contre si les DinoEntreprises, et pas Apple seule, payaient leurs parts sur les excès d'optimisation, le contribuable paierait moins d'impôts, à condition, bien sûr, que l'état et son administration soient efficaces sur certains points).

avatar byte_order | 

Les impôts étant collectés par les états et les états étant la propriété exclusive de ses citoyens, bien sûr que si. Le contribuable lambda probablement pas, mais *son* pays, dont il est co-propriétaire, inévitablement.

Tout euro/dollar/livre/yen qui rentre dans les caisses de l'état rentre dans les poches collectives de ces citoyens. Ce n'est pas parce que individuellement chaque citoyen n'a pas de véritable moyen pour se l'attribuer à lui plutôt qu'à d'autres dépenses publiques que cela change l'effectivité de cette rentrée d'argent dans son capital de citoyen.

avatar harisson | 

@byte_order :

Pour le contribuable individuel, l'impôt est un poste de "dépense" (on ne peut pas se soustraire à l'impôt). Son seul levier, c'est que cette "dépense" diminue parce qu'il n'a pas le pouvoir d'influer sur les postes de dépenses de l'état (il a droit d'en exiger une meilleure gestion, mais à sa petite micro-échelle, surtout ici en France, il n'a quasi-aucune influence).

avatar Un Type Vrai | 

"il n'a pas le pouvoir d'influer sur les postes de dépenses de l'état"

Ha bon ?
Interdisons les elections alors.
Quand à ton poste de dépense, tu peux aussi vivre dans un pays sans route, sans école, sans déneigement, sans ramassage des ordures, sans ... et sans impôts.

Pas sur que tu puisses financer tous tes besoins à toi tout seul.

L'impôts est aussi une source de revenu en infrastructure et service pour chaque citoyen qui seraient impossible "à sa petite micro-échelle".

Quand à la façon de dépenser, on a les élus qu'on mérite, je le rappelle...

avatar harisson | 

@Un Type Vrai :

J'espère que tu as compris que je ne prône pas une nation sans état, ni impôts (l'explication de mes guillemets ;). Et franchement, je n'ai pas de griefs particuliers contre nos élus qui font, souvent, ce qu'ils peuvent.

J'aimerais, par exemple, que la dépense publique n'excède pas 40% du PIB (contre 57% actuellement), que notre administration soit moins coercitive et plus pro-active (par exemple quand tu te manges des contrôles urssaf, c'est extrêmement difficile à supporter à l'échelle individuelle puisque l'"adversaire", c'est la DinoAdministration).

Durant mes études, j'ai connu successivement les modèles public-privé (pour des raisons d'efficience de l'enseignement et le type d'étude que je visais, dans les endroits où je vivais, cause déménagement tout ça). Pour les transports, je me suis adapté aux modèles avec et sans voiture (je trouve par ailleurs que nos routes, surtout autoroutières, sont parmi les meilleures, mais sont les plus coûteuses).

Pour la santé, j'ai la chance d'avoir un parent médecin, c'est plus simple à gérer ^_^

Il y a quelques dossiers d'actualités où j'ai des opinions tranchées mais qui n'auront aucune influence puisque l'état gère les dossiers.

avatar byte_order | 

> Son seul levier, c'est que cette "dépense" diminue parce
> qu'il n'a pas le pouvoir d'influer sur les postes de dépenses de l'état

Ben si. Cela s'appelle le droit de vote.

Le problème c'est que plus on a argent plus on s'estime important et moins on supporte de n'avoir qu'un *seul* bulletin de vote pour orienter les dépenses publiques dans son intérêt particulier.

Du coup on s'estime légitime à s'exempter de contribuer comme tout le monde aux dépenses publiques, parce que bon, on est pas comme tout le monde, quoi.
Et donc on s'organise pour "optimiser" son impôt...

Etre plus riche qu'un autre ne fait pas de vous un citoyen "supérieur", juste un citoyen plus riche. Logique et amplement suffisant a priori, mais non, ça c'est trop dur à encaisser pour certains riches...

Pour rappel, il a fallu couper des têtes pour que cette égalité des citoyens rentre dans celles de certains. Pas les mêmes têtes, évidement, cela n'aurait pas été très efficace ;-)

avatar harisson | 

@byte_order :

Je n'ai pas pas bien compris la réflexion sur les riches, les têtes coupés, le citoyen "supérieur" mais bon j'imagine que si on la transpose à Apple, toute sa direction finit débiter en petits morceaux ^_^

avatar MerkoRiko | 

Un complot des juges avec l'aide de Michel Rocard...

avatar wildtiger | 

LOL le Japon est en Europe maintenant ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR