Apple officialise son départ du Luxembourg pour l'Irlande

Florian Innocente |

À compter du 25 septembre prochain, iTunes S.à r.l, sis jusque-là au Luxembourg, aura fusionné avec Apple Distribution International installé à Cork en Irlande. Début 2017, cette activité luxembourgeoise aura disparu.

En plein lancement de son tout nouveau macOS, Apple a envoyé un mail aux éditeurs de contenus sur ses boutiques en ligne pour les avertir de ce changement administratif.

Apple ne dit rien des motivations de ce déménagement, sinon pour suggérer une volonté de réunir tout le monde sous le même toit. Elle se contente de rappeler que 6 000 personnes travaillent aujourd’hui pour elle en Irlande, depuis son arrivée en 1980.

Cette décision de consolider sa présence à Cork n’est pas une surprise, l’information avait été donnée en juin dernier par le Luxemburger Wort. Ce quotidien expliquait qu’iTunes, qui opérait dans le Grand Duché depuis 2004, employait une vingtaine de salariés. Apple avait fini par estimer que sa présence au Luxembourg était moins attractive sur un plan fiscal.

Le taux, jusque là réduit, de TVA est passé de 15 % à 17 %. Puis une directive européenne a obligé ces groupes à appliquer le taux effectif de TVA qui a cours dans le pays de leurs clients et non le taux du Luxembourg. Ces clients n’étant par ailleurs pas très nombreux dans le Grand Duché, y maintenir une présence n’avait plus guère d’intérêt.

avatar melaure | 

Il n'y a pas de taxe à 0,05% au Luxembourg ? Il va vraiment falloir que la CE tape fort sur l'Irlande, très fort !!!

N'oubliez pas que les recettes que les entreprises américaines ne donnent pas à nos Etats, sont plus d'impôts pour nous. Donc on paye la lourde taxe Apple sur leurs produits et ensuite on paye plus d'impôts dans nos pays pour compenser la fuite des recettes fiscales ... Merci les ricains ! Par contre eux n'hésitent à battre tous les records d'amendes sur nos entreprises aux US, avec des raisons parfois douteuses ...

avatar niicoo76 | 

@melaure :
Ici c'est peine perdue tu sais ...

avatar jean512 | 

Les ricains ont juste 10 ans d'avance sur nous en business.
Et concernant ton taux de 0,05% tu te base sur les rumeurs ou t'as des preuves concretes ?

avatar Ginger bread | 

@jean512 :
Les analyses fianncieres des experts de l'UE.
Lis un peu plus

avatar Pobla Picossa | 

@melaure :
A mort le Paradis, vive l'Enfer.
Chacun son truc.

avatar byte_order | 

Sur Terre, tout paradis de l'un est l'enfer d'un autre (et souvent de plusieurs autres).

Si vous voulez un vrai paradis, faut mourir avant, et cela reste sans garantie, mais y'a pas d'autre alternative.

avatar raf30 | 

Est-ce que les prix vont baissés ?
Je sors avec les pop corn.

avatar Paquito06 | 

@melaure :
En Francais ca donne quoi?
Tu en veux a la fois a l'Europe qui doit taper sur l'Irlande et ensuite aux US, quel monde cruel hein.

avatar melaure | 

C'est un monde cruel parce qu'on a une Europe de fumistes. Les Etats-Unis défendent leurs entreprises, margent comme des cochons et font fuir les bénéfices par tous les moyens possibles. Nous on fait l'inverse, à force d'élire des flans dans nos pays qui sont juste là pour profiter de la place. Mais si tu trouves ça normal d'être dans le groupe de pays qui est sans cesse plumé par le reste de la planète ...

Il est vrai qu'Apple est l'exemple phare, mais représente en effet des dizaines de grands groupes dans la même situation ...

avatar cv21 | 

Très drôle car à l'instant, en mettant à jour iBooks Author (sous El Capitan), j'ai eu droit à une demande de mise à jour du contrat de licence (taxe dans le pays de résidence)...avec iTunes S.à r.l...pour toute rétractation s'adresser à iTunes S.à r.l au Luxembourg !

avatar spece92 | 

Douze ans c'est long

avatar awk | 

Au niveau des réflexions du café du commerce 2.0, les discussions sur le problème fondamental de la taxation de la taxation des transnationale en ces début de XXI° siècle, on a atteint des sommets quand même.

Il faut avouer que le traitement médiatique n'a pas contribué à élever le débat :-(

avatar vrts | 

"Il faut avouer que le traitement médiatique n'a pas contribué à élever le débat "

toi non plus...

avatar harisson | 

"Apple ne dit rien des motivations de ce déménagement [...]"

Les motivations sont d'ordre fiscales, le Luxembourg n'est plus " attractive " depuis le début de l'année dernière.

J'espère que TC fera le chèque avant l'éventuel "tax holiday"...

avatar jackhal | 

Je pense comme toi. Depuis que la taxe appliquée à la vente de biens dématérialisés est celle du pays d'achat, le Luxembourg n'a plus d'intérêt.

avatar perlaurent | 

@melaure :
D'accord sur le fond mais si la fiscalité était coordonnée entre les états membres et pas aussi refoulante pour les entreprises souhaitant développer business (emplois à la clé..) ,on n'en serait pas la . Mais continuons à faire les vaches à lait dans un système où l'argent public est gaspillé ..

avatar byte_order | 

20 emplois à la clé ici, pour combien de centaines de millions d'achat sur iTunes collectés via le Luxembourg ?

Arrêtez d'associer entreprises et emplois. On a jamais eu des multinationales aussi riches et pourtant le chômage ne baisse pas. Même pas en Irlande, où il est guère meilleur qu'ailleurs en Europe (p'tet même qu'il est encore au dessus de la moyenne, j'ai pas vérifié...)

L'emploi est lié au besoin de main d'oeuvre, pas à l'économie. Les nouvelles usines bardées de robots en sont une preuve flagrante.

avatar MacRicow | 

Le chômage en Irlande est très légèrement en dessous de la moyenne Européenne (-0,3 pt) et légèrement en dessous de la moyenne de la zone Euro (-1,8 pt) et de la France (-2 pt).
cf : http://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/7601603/3-31082016-AP-FR....

avatar byte_order | 

Merci.
Il est donc guère mieux qu'ailleurs en UE, mais plus au dessus comme depuis 2008.
L'emploi n'est donc pas autant à la clé de l'attractivité fiscale pour les entreprises qu'on veut bien le prétendre.

avatar awk | 

@byte_order

L'honnêteté intellectuelle devrait te conduire à observer la situation de l'économie et du marché du travail de l'Éire avant la mise en place d'une stratégie de dumping fiscal pour y attirer les entreprises, avant d'essayer de tirer ce genre de conclusion .

Mais bon l'honnêteté intellectuelle est un concept très flou pour toi.

avatar Maverick73 | 

@melaure
Si Renault, Peugeot et Total payaient déjà leurs Taxes il n'y aurait plus du trou dans la sécu !!

avatar en ballade | 

Logique lamentable Appl€

avatar byte_order | 

On dit "fiscale".
L'argent n'a pas de morale. Les entreprises étant focalisées sur le profit, elles ont rarement de morale.

C'est au consommateur de consommer selon sa morale, et aux législateurs de réguler les comportements immoraux de l'économie de marché.

avatar JEB | 

Plus léger... J'avais remarqué la mention S.à.r.l en bas de page sur iTunes. Ça me piquait un peu les yeux... En France on écrit SARL mais les taxes sont plus élevées !

==> je sors

avatar awk | 

1/ Les opérations de mise au pilori des GAFA par la commission européenne tienne du spectacle bien plus de l’acte politique éclairé.

Il s’agit avant tout d’une opération de communication visant :
• A redorer le blason d’une Europe largement contesté en son sein.
• Afficher qu’on ne peut impunément abuser d’un système qui est pourtant avant tout le fruit d’une lâcheté politique.

S’attaquer médiatiquement au conséquence d’une situation sans traiter les causes n’est que gesticulation.

Dans un contexte de droit donné toute entreprise capitaliste sérieuse, cherchera à trouver le meilleur point d’équilibre légal pour maximiser les profits de son actionnariat. C’est ça seule raison d’être.

Dans des états de droits où l’arbitraire est proscrit ce type de fait est inévitable, ceux qui ont la capacité de mettre de l’intelligence et de l’expertise à leur service optimisent leur position par rapport à un contexte légal.

Mais bien évidemment cette capacité à chercher un optimum doit être circonscrite à des proportions socialement admissibles, ce qui n’est plus le cas depuis des décennies de par la totale évolution du contexte.

L’économie internationale c’est libéralisé, les frontières sont en grande partie tombées, les échanges ont explosé, une grande part de l’économie c’est dématérialisé, bien des secteurs ont été déréglementés … et les entreprises transnationales ont connu une croissance colossale.

Le contexte légal et fiscale permettant aux états de récolter une taxation juste du fruit de la création de richesses par les entreprises avec un niveau d’optimisation socialement tolérable a explosé, la donne réglementaire est absolument obsolète au regard du champ des possibles.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR