Tim Cook, promoteur zélé de la protection de la vie privée des utilisateurs Apple

Mickaël Bazoge |

Lors d’un discours donné à l’occasion d’un raout sur les « champions de la liberté » à Washington, Tim Cook a une fois de plus martelé les engagements d’Apple en faveur de la protection de la vie privée de ses utilisateurs — une antienne déjà entendue en février pendant une conférence sur la cybersécurité qui s’était déroulée à la Maison Blanche (lire : Tim Cook : sans vie privée, « nous risquons notre mode de vie »).

Le CEO d’Apple a déroulé ses principes concernant la sécurité et le droit au chiffrement de ses clients. « Comme beaucoup d’entre vous », a-t-il expliqué devant l’audience (dont beaucoup de lobbyistes), « chez Apple nous rejetons l’idée que les consommateurs devraient choisir entre la protection de leur vie privée et leur sécurité ». Le constructeur se doit de fournir les deux de manière équilibrée. « Nous pensons que les gens ont un droit fondamental à la vie privée. Les Américains l’exigent, la Constitution l’exige, la moralité l’exige ».

Une vie privée que les agences de sécurité ont largement bafouée : suite aux révélations d’Edward Snowden, le retour de balancier a été particulièrement violent, Apple ayant décidé de chiffrer toutes les données dans iOS 8, les rendant virtuellement impossibles à consulter par un tiers. Depuis, des responsables américains ont sorti les gros sabots pour dire pis que pendre de cette initiative (lire : L'iPhone tue des enfants).

Sans les nommer, Tim Cook a aussi vilipendé les pratiques en cours dans certaines entreprises de la Silicon Valley qui ont bâti leur fortune sur l’exploitation des données privées de leurs utilisateurs (Google et Facebook peuvent se sentir visés). « Ils avalent tout ce qu’ils peuvent savoir sur vous et essaient de le monétiser. Nous pensons que c’est mauvais. Et ce n’est pas le genre d’entreprise que nous, chez Apple, voulons incarner ». Cet argumentaire ( « Si un produit est gratuit, c’est vous le produit ») est rôdé depuis quelques mois dans la bouche de Tim Cook.

Ce mantra est devenu particulièrement important depuis qu’Apple se pique de mesures et d’utilisation des données biométriques (Touch ID), de santé (HealthKit) et des informations bancaires (Apple Pay) de ses utilisateurs.

Nous pensons que le consommateur doit maîtriser ses propres informations. Vous pouvez aimer ces soi-disant services gratuits, mais nous ne croyons pas qu’ils valent vos courriels, votre historique de recherche et maintenant les métadonnées des photos de votre famille, vendues pour Dieu sait qui à des fins commerciales. Et nous pensons qu’un jour, les consommateurs le verront.

La mention des photos est particulièrement intéressante alors que Google propose désormais de toutes les stocker gratuitement dans son nouveau service en ligne (lire notre aperçu) alors que chez Apple, iCloud est payant… et de ce qu’on en comprend en creux, ce nuage devrait le rester.

Par ailleurs, les produits d’Apple « collectent le minimum de données nécessaires à une bonne expérience », a-t-il aussi martelé. Les produits du constructeur ne sont pas les cibles les plus intéressantes pour tous ceux qui cherchent à exploiter commercialement ou frauduleusement ces données ; « nous voulons construire des produits qui conservent à l’abri les informations des gens ».

En ce qui concerne le chiffrement des données, Apple ne reculera pas devant la pression des autorités qui réclament de pouvoir accéder aux données échangées sur un iPhone : « Laissez moi être parfaitement clair : un chiffrement faible, ou la suppression du chiffrement, fait du mal aux gens honnêtes qui l’utilisent pour de bonnes raisons ».


avatar EBLIS | 

Personnellement j'ai quitté les téléphones Apple (j'ai encore un ipad) à cause du prix et du peu de liberté du système. Je suis sur Android depuis 1 an et suis très content des possibilités qu'offre cet OS mais je m'avoue souvent que si ces discours d'Apple sur la sécurité sont francs et ne cachent pas de "jeux sur les mots" ou d'astérsiques, je retournerai sur les téléphones de la pomme... ou... j'irai peut être voir du côté des Blackphones.

avatar ce78 | 

@EBLIS :
Je crois qu'on peut faire confiance à Tim Cook. Autant parce que c'est profondément ce qu'il pense, que parce que c'est l'intérêt d'Apple dès lors qu'elle s'occupe de santé (HealthKit) et de banque (ApplePay).

avatar jipeca | 

Tu bases ta confiance sur quoi ? Sur ce qu'il dit ? C'est léger comme argument !

avatar Trillot Bernard | 

Tu fais exprès de ne pas comprendre?
ce78 dit qu'Apple a un intérêt objectif à respecter les données privées dans la mesure où il entend développer ses activités dans le domaine de la santé et de la banque.
Par ailleurs, Tim Cook m'inspire une certaine confiance.

avatar NestorK | 

@Trillot :
Le message de ce78 est confondant de naïveté. Mais c'est beaux d'y croire. Apple est là pour faire de l'argent. Exactement comme Google. N'y cherchez pas la bonté, la confiance, la méchanceté ou la noblesse. Prenez ce que vous avez à y prendre mais soyez vigilant et/ou plus intelligent que ça ! Ne vous laissez pas rouler par ce qu'on peut résumer logiquement à des méthodes très étudiées et bien huilées de communication.

avatar Harp | 

@NestorK :
L'un vends des appareils, l'autre de la pub. Y a pas d'histoire de noblesse ou quoi que ce soit. Chacun est libre de choisir ce qui lui convient le mieux et puis voilà.

avatar Hideyasu | 

@Harp :
+1 perso je préfère acheter cher le matos et être tranquille après ! C'est aussi pour ça que le matériel Apple est cher, t'as les services offerts derrière (OS, iWork ...) sauf iCloud bien sur.

avatar Domsware | 

@EBLIS :
Du peu de liberté ?
Peux-tu préciser ce point car je ne vois pas vraiment de quoi il est question. Mais peut être le terme choix est plus judicieux.

avatar EBLIS | 

Quelques exemples : vrai explorateur de fichier, choix des apps à lancer en natif, accès au contenu du téléphone sans être lié à un infâme itunes, possibilité de carte carte SD, de port infrarouge, port normé... tellement d'autres choses qui m'ont fait dire "wouaaaah" quand je les ai découvertes et quand je les utilise quotidiennement.

avatar Domsware | 

@EBLIS :
Ce ne sont juste que des choix, pas question de liberté. Les choix proposés par Apple ne te plaisent pas alors tu changes de crèmerie pour passer à d'autres choix.

avatar heret | 

Tu n'as pas tout compris à iOS. Les applications étant sand boxées, l'explorateur de fichiers ne sert à rien. Sous Android en revanche, les applications ne sont pas sand boxées et effectivement l'explorateur de fichier a son utilité. La contrepartie, c'est que sous Android n'importe quelle application peut accéder aux fichiers de n'importe quelle autre.

avatar EBLIS | 

Ok, donc un explorateur sous iOS ne pourrait jamais voir le jour. Merci pour l'info :-)

avatar XiliX | 

@EBLIS

On ne sait pas. Si demain Apple arrive à trouver un moyen pour sécuriser tout ça, il pourra le proposer.

En fait, personnellement, la méthode actuelle d'association type fichier/application est la plus logique pour les néophytes. Le parcour d'un arborescent est moin évident sur ce type d'appareils. Dans mon entourage (qui n'est bien sur pas une généralité), personne n'utilise l'explorateur sur leur appareil Android.

avatar Doky_H | 

C'est faux, une appli sous Android ne peut pas de base accéder aux fichiers d'une autre application sans droits root. Par contre elle peut lire la partition ext si la permission lui a été accordée (READ_EXTERNAL_STORAGE), et si d'autres applications y stockent des fichiers ils seront effectivement lisibles. En général les applications conservent leurs données "sensibles" sur l'Internal Storage et ne sont accessibles qu'à leur propriétaire (donc l'appli qui les a créées).

avatar bibi81 | 

Sur Android aussi les applications sont sandboxées. Impossible par exemple pour une application A d'aller lire le fichier de configuration de l'application B. Par contre les applications ont toutes accès à un espace commun sur le "disque".

avatar Doky_H | 

Un exempletout con auquel j'ai souvent été confronté, je vais chez un pote et je veux qu'il me transfère des fichiers (musique ou vidéo) sur mon téléphone. Avec un iPhone c'est la croix et la bannière. Je pourrais aussi prendre l'exemple du chargeur propriétaire. Le fait que les choix d'Apple soient particulièrement restrictifs fait qu'au final on a moins de liberté et de marge de manoeuvre qu'avec un smartphone d'une autre marque.

avatar EBLIS | 

C'est exactement de cette liberté dont je parle. Le dernier exemple date d'il y a quelques jours. Mon frère et moi devions aller rencontrer une personne pour business, l'autre personne avait ramené des fichiers sur une clé usb, malheureusement mon frère n'avait qu'un ipad. Bouge pas, je sors mon câble OTG, le branche sur mon note 3 puis à la clé, y transfère les fichiers et les renomme, les ouvre, les modifie et les renvoie sur la clé et par mail.
- qu'est ce que tu as fait?
- Je viens de modifier vos fichiers et les ai remis là où il fallait.
- on peut faire ça sur Android?
- ouais, c'est sympa hein?
- j'en ai marre d'Apple et de ses restrictions. Prochaine tablette c'est de l'android.

Et ne me parlez pas de dropbox car toutes les boites ne peuvent pas se permettre de mettre leurs fichiers n'importe où.

avatar iPop | 

@EBLIS :
C'est un faux problème c'est juste un soucis de connections . Vous avez juste besoin d'une clé usb ou un adaptateur pour votre iPad.

Les choses changent mais dans le fond restent les mêmes. Rappellez vous la disquette.

avatar Kensei68 | 

L'erreur c'est d'aller à un RDV pro avec un iPad !
Tout pro qui se respecte sait que l'iPad c'est pour la "frime". Pour bosser faut un MacBook, pis c'est tout...

avatar Hideyasu | 

C'est même sûr que Google profite des données utilisateurs c'est juste 90% du CA ...

Apple CA représente quelques millions, si ils les exploitaient ils feraient des milliards au même titre que Google ou Facebook. Apple peut facilement doubler son CA avec ça à mon avis.

avatar Hercule Poirot | 

Euh.. si je ne me trompe pas, le CA d'Apple sur le dernier semestre est de 74 milliards d'USD...

avatar phoenixback | 

@Hideyasu :
OU ca leur permet d'obtenir des passe droit niveau international ou par exemple ne pas payer d'impôts mais en echange ils ne donnent ces infos qu'a l'état américain... Un bon compromi...

avatar noooty | 

@Hideyasu :
Doubler son CA? CACA? Heureusement qu'Apple est propre et ne le fera pas...

avatar phoenixback | 

Nous pensons que le consommateur doit contrôler ses propres informations.

Ne pas aller plus loin, cnest a l'utilisateur de faire gaffe voila ce qu'il faut comprendre.

avatar demop | 

Je pense que Tim Cook est un homme profondément honnête.
Il a toute ma confiance.

avatar jipeca | 

Chacun fait ce qu'il veut...

avatar XiliX | 

@jipeca

Exact... et jusqu'à la preuve du contraire, je lui fais confiance moi aussi...

avatar Apollo11 | 

Bah voyons...

Apple veut votre fric (iCloud et ses services très chers) et ce discours n'est qu'un appât de plus pour l'obtenir. Parce que côté sécurité, Apple n'est plus aussi à l'abri, même s'ils y travaillent fort.

avatar XiliX | 

@Apollo11

"Apple veut votre fric (iCloud et ses services très chers) ..."

0.99€ TTC/mois pour 20 Go c'est cher ???

avatar iPop | 

@Apollo11 :
Oui, si on veut mais il est facilement possible à un employeur de trouver des informations d'une personne, et cela grâce à Google. Pour avoir un jour consulté mon profil, j'ai trouvé en première ligne des sites pas très catholique ( 20 ans à l'époque) en première ligne.
Comment ont ils fait , je ne sais pas mais ce sont des infos dont je m'en passerais.

avatar foxeye | 

Parmi les révélations de Snowden, un document classé révélé partiellement par the Guardian et daté de 2013, indique qu'Apple et autres Facebook, Google, ... laissaient la NSA puiser DIRECTEMENT sur leurs serveurs toute une série de données. L'article est toujours en ligne et a été maintes fois relayé à l'époque. Ces compagnies continuent pourtant à nier toute connaissance du programme Prism, mais ne réfutent jamais par ailleurs, les allégations du Guardian, basés sur ce même document. Je préfère ne pas appliquer la politique de l'autruche et voir la réalité en face. Après, libre à chacun de croire ce qu'il veut, mais je crains que les faits sont là et démontent de belles paroles qui évidemment, servent uniquement à protéger l'image et les intérêts commerciaux de la compagnie, avant ceux de ses clients.

avatar spece92 | 

@foxeye :
C'est la période pré iOS 8 que le Guardian mentionne je crois

avatar patrick86 | 

"Parmi les révélations de Snowden, un document classé révélé partiellement par the Guardian et daté de 2013, indique qu'Apple et autres Facebook, Google, ... laissaient la NSA puiser DIRECTEMENT sur leurs serveurs toute une série de données."

Les entreprises américaines sont soumises à la loi US.
Apple ne peut, légalement, pas rejeter une demande des autorités d'espion, heu surveillance.
Quoi qu'il en soit, le NSA ou la CIA n'ont pas besoin de l'autorisation d'une entreprise pour aller piocher sur ses serveurs. Ces agences ne sont soumises à quasi-aucun contrôle et agissent en toute impunité.

La premier étape dans la protection de ses données personnelles, est de ne pas les stocker dans le Cloud Souverain.

Gardez vos données CHEZ VOUS.

avatar RoboisDesBins (non vérifié) | 

@patrick86
C'est suffisamment rare pour mériter d'être mentionné : je suis 100% d'accord avec toi sur ce point :-)
Je voudrais ajouter que dans les cerveaux US, espionner des américains c'est mal, mais espionner des personnes de tout autre nationalité c'est normal. Et c'est vrai aussi pour la vie humaine, en américain, "sauver des vies" se dit "to save american lives"....tout est dit :-)

avatar FollowThisCar | 

@ patrick86
"Gardez vos données CHEZ VOUS"

Absolument, sans doute le meilleur conseil qu'on puisse donner en l'état actuel des choses.

Confier ses données à des tiers quels qu'ils soient, c'est forcément s'exposer à des mauvaises surprises tôt ou tard.
A la limite, quitte à stocker ailleurs que chez soi, on peut envisager des back-ups partiels et complémentaires sur plusieurs clouds, vu la multiplication des solutions, en tout cas pas tout au même endroit.

avatar Kensei68 | 

Ah parce qu'une agence d'espionnage qui pourrait entrer sur tous les serveurs des Apple, Google et consorts ne pourrait pas entrer sur votre disque-dur à la maison ???

avatar Ginger bread | 

@foxeye :
+1

avatar XiliX | 

@foxeye

C'est indiqué dans l'article que la période Snowden c'était la période antéireure à iOS8.
Effectivement avant iOS8, les données n'étaient pas encore double cryptées de bout en bout.
C'est le cas depuis iOS8.

avatar Harp | 

@foxeye :
Ça s'appelle le "Lawful Intercept" et toutes compagnies US qui héberge des données clients aux US doit s'y soumettre. Et ?

avatar Wolf | 

Pour moi, les Américains n'ont pas besoin de la NSA, ils ont Google ...

avatar EBLIS | 

Google, facebook, twitter... je vois mal un terroriste poster des photos de lui portant une veste explosive avant les faits. Cette histoire de terrorisme c'est juste pour injecter la frayeur dans les esprits faibles et manipulés et se donner une fausse raison de contrôler tout le monde. Il y a plus de morts à cause des drogues ou des accidents de voitures ou de la famine ou de l'obésité qu'il y en aura jamais à cause de pseudos actes de terrorisme.

avatar amiga500 | 

Faut etre plus que naif pour croire que vos données persos sont "sécurisés", après les infos lâchées par snowden...
Je sais que tout ce que l'on fait et partage avec le numerique est analysé et stocké. je fais un minimum attention à ce que Je fais au quotidien pour limiter la casse (pas de facebook, clouds, gmail etc).
Et je me marre sur ces grands discours commerciaux sur la vie privees de toutes ces compagnies prise la main dans le sac :)

avatar aza | 

"Je fais au quotidien pour limiter la casse (pas de facebook, clouds, gmail etc)"

Demain, c'est justement ce comportement qui te rendra suspect, en ce sens que tu sembleras avoir quelque chose à cacher...
Hérétiques !!! Au bûcheeeer !!! ;-)

avatar patrick86 | 

« chez Apple nous rejetons l’idée que les consommateurs devraient choisir entre la protection de leur vie privée et leur sécurité »

Correction : "les clients". Le monsieur il a sit "clients".

"Nous pensons que le consommateur doit maîtriser ses propres informations."

Idem. Remplacer 'clients' par 'consommateur' enlève la moitié de son sens à la phrase.

C'est pas pour rien si Richard Stallman parle d'UTILISATEURS.
Le consommateur de basse : consomme, et que faire des considérations sur la protection de ses données privées. D'ailleurs, bien souvent, le consommateur aime beaucoup la publicité ciblée.

--

J'arrive toujours pas à comprendre où est la difficulté de traduire "customer" par "client"? oO
Le mot "consommateur" aurait-il à se point envahi nos cerveaux ?

avatar robrob | 

Mouais et il a rien dit sur le fait qu'iAd allait mieux croiser les infos utilisateurs? Ils le font sans collecte non plus ca? Balaise!!
https://www.macg.co/aapl/2015/03/iad-va-croiser-les-donnees-des-utilisateurs-ios-87669

avatar youpla77 | 

"Si un produit est gratuit, c’est vous le produit"
Donc avec iCloud, jusqu'à 5 Go c'est moi le produit et plus après ?

avatar patrick86 | 

@youpla77 :
Apple vous fait payer iCloud lorsque vous achetez un Mac ou iPhone.

avatar Hideyasu | 

Oui c'était l'ère avant iOS 8 où ils avaient accès aux données car elles n'étaient pas chiffrées. Depuis iOS 8 elles le sont, idem pour les iMessages. Chez Google les messages sont uniquement chiffrés pendant le transfert et pas sur leurs serveurs, tout comme Android qui n'a pas activé le chiffrement par défaut il me semble (corriger moi si je me trompe). Ça montre bien les différences de politique entre les 2 boîtes.

J'ai dis doublé le CA c'est sûrement exagéré, mais disons que si ils veulent ils se feront facilement des dizaines de milliards avec la revente de données personnelles si ils enlèvent les chiffrements.

avatar robrob | 

" vendues pour Dieu sait qui à des fins commerciales."
Gros FUD quand meme. Google, Facebook (et Apple avec iAd) vendent le ciblage, pas les donnees.

avatar Vanton | 

Je ne serais pas surpris que la jeunesse d'un Tim homosexuel dans les années 60, avec tout ce que ça inclut comme peur d'être découvert, peur d'être condamné, ait fortement orienté ce qui se passe aujourd'hui chez Apple.

Il sait mieux que quiconque, parce qu'il vient d'une minorité qui en a bavé et en bave encore, à quel point un excès de surveillance peut être dangereux.

L'Angleterre a bien poussé Turing au suicide dans les années 50...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR