Apple va construire deux data-centers en Europe

Nicolas Furno |

Apple va construire deux data-centers en Europe. L’entreprise vient de publier un communiqué de presse en précisant que cela lui coûtera 1,7 milliards de dollars. Les deux installations seront situées à Athenry, en Irlande et à Viborg, au Danemark et elles seront alimentées exclusivement en énergie renouvelable. Les serveurs contenus dans ces data-centers serviront à alimenter tous les services en ligne d’Apple, dont ses boutiques (enfin un App Store rapide ?), iMessage, le service cartographique Plans ou encore Siri.

Viborg, au Danemark (Jutland-Central) — Cliquer pour agrandir

Les deux nouveaux centres seront alimentés uniquement avec de l’énergie renouvelable dès le premier jour, mais Apple est allé encore plus loin. Le communiqué annonce ainsi que « L’impact environnemental de ces installations sera le plus faible de tous les centres de données Apple construits jusqu’ici. » Comme d’habitude, le constructeur travaillera avec des partenaires locaux pour obtenir l’énergie propre, à base d’éolien et d’autres sources.

Chaque data-center mesurera 166 000 m² — ce qui en fera les deux plus grands data-centers Apple au monde — et ils ouvriront en 2017. Ceux qui auront la chance de vivre à côté des data-centers en tireront des bénéfices en nature : plantations d’arbres et balades champêtres en Irlande et surtout chauffage pour les habitations danoises des alentours (récupération de l’énergie générée par le data-center). Au-delà du voisinage, Apple s’engage à développer les énergies vertes dans les deux pays.

Le choix de ces deux pays ne doit rien au hasard et des rumeurs évoquaient l’an dernier un data-center européen aux Pays-Bas. Le constructeur a choisi ces deux pays essentiellement pour des raisons géographiques : ils sont tous deux situés en Europe du Nord, là où le refroidissement naturel est plus simple, et au plus près des États-Unis dans le cas de l’Irlande. On imagine que ces deux projets, qui permettront à Apple de dépenser une partie de leur trésor de guerre européen, ont aussi été lancés pour des raisons fiscales.

Athenry, en Irlande (comté de Galway) — Cliquer pour agrandir

Dans le communiqué de presse, Tim Cook précise que cet investissement « représente le plus gros projet qu’Apple ait jamais entrepris en Europe ». Les deux data-centers occuperont des centaines d’emplois supplémentaires, mais Apple n’oublie pas de rappeler le nombre d’emplois générés directement ou indirectement par ses activités :

Apple a contribué à la création de près de 672 000 emplois en Europe, dont 530 000 directement liés au développement d’apps iOS. Depuis le lancement de l’App Store en 2008, les ventes mondiales d’apps et les achats intégrés ont rapporté plus de 6,6 milliards d’euros aux développeurs européens.

À l’heure actuelle, Apple emploie directement plus de 18 300 personnes dans 19 pays européens et a créé 2 000 nouveaux postes, rien que sur les 12 derniers mois. L’année dernière, Apple a versé plus de 7,8 milliards d’euros à des sociétés et fournisseurs européens qui l’aident à fabriquer ses produits et soutenir ses opérations dans le monde entier.

Carte de tous les fournisseurs d’Apple dans le monde (Site apple.com)

C’est surtout la première fois qu’Apple va construire son propre data-center hors des frontières américaines. Jusque-là, l’entreprise disposait de cinq centres aux États-Unis : Maiden (Caroline du Nord), Prineville (Oregon), Newark et Elk Grove (Californie) et Reno (Nevada). On sait aussi que l’usine de Mesa (Arizona), où Apple devait produire du cristal de saphir, sera convertie en data-center central pour toutes les autres installations.

Si l’entreprise veut étendre son réseau et moins dépendre d’Akamai, notamment pour la distribution de contenus, elle devra probablement s’installer en Asie par la suite. En 2012, on évoquait déjà la possibilité, pour Apple, d’ouvrir un data-center à Hong-Kong. À ce jour, le constructeur n’a encore rien fait dans cette région, mais l’ouverture de deux installations européennes est peut-être le signal d’envoi d’une expansion à l’international.

En ouvrant deux installations de 166 000 m², Apple prouve en tout cas qu’elle ne manque pas d’ambitions. Jusque-là, le plus grand data-center construit par l’entreprise était celui de Maiden et il n’atteignait même pas les 50 000 m² à l’ouverture. On sait que l’entreprise a des projets pour étendre ses centres américains — Apple achète systématiquement plus de terrain et elle agrandit progressivement les installations —, mais il est incontestable que ce nouveau projet est ambitieux.

Notre carte des installations Apple dans le monde a d’ores et déjà été mise à jour avec ces nouveaux data-centers (lire : Chasse aux talents : Apple rebat les cartes).


avatar enzo0511 | 

"Ceux qui auront la chance de vivre à côté des data-centers en tireront des bénéfices en nature : balades champêtres en Irlande et surtout chauffage pour les habitations danoises des alentours (récupération de l’énergie générée par le data-center)."

Les entreprises françaises devraient en prendre de la graine

avatar jb18v | 

Je suppose qu'il faut aussi amener une bonne connexion à ces centres, vu le volume de données à distribuer :)

avatar Mathias10 | 

Je pense que vous vous trompez totalement sur les ambitions d'Apple quant à la mise en place de deux datacenters en Europe.

Un très fort lobbying est en cours par l'ensemble des pays de l'union européenne pour que la data générée par les européens reste sur le territoire européen et soit de fait soumis au droit européen.

Ce n'est qu'une loi à voter au niveau de l'UE et ça va très vite à ce niveau la. Apple ne fait que prendre les devants, non voyez surtout pas une volonté d'améliorer notre confort (déjà au top de toute façon) ou de ne plus dépendre d'Akamai (impossible actuellement pour Apple).

avatar Iounmoutef | 

Effet secondaire ou recherche délibérée ? Ces centres étant situés hors des États-Unis, les données qui y seront hébergées devraient échapper (du moins du point de vue légal) aux « grandes oreilles » américaines.

avatar joneskind | 

Ma question va peut-être paraître étrange mais est-ce que vous savez si c'est aussi les serveurs d'Apple qui gèrent les requêtes de Wolfram Alpha ?
J'ai entendu dire que la raison pour laquelle WA n'était pas déployé ailleurs venait des limites serveur. Merci pour vos réponses !

avatar Silverscreen | 

Juste pour donner un point de comparaison, on connait la taille et la localisation des Data Centers de Google, Microsoft ou Amazon ?

avatar Silverscreen | 

Ah j'ai trouvé quelques infos. Elles datent un peu mais bon… À l'époque, Google et Amazon avaient 5 data centers, Apple 2 et Microsoft 6. (http://www.ieee802.org/3/bs/public/14_05/ghiasi_3bs_01b_0514.pdf)

Les superficies étaient alors les suivantes :

Amazon (5) : 645 000 ft2
Apple (2) : 600 000 ft2 (500 000 + 100 000)
Google (5) : 1 920 000 ft2
Microsoft (6) : environ 3 millions ft2

Au moment de l'étude que j'ai trouvée, Microsoft et Equinix avaient la plus grande superficie, suivis dans l'ordre de Facebook, Google, HP, Amazon, la NSA, IBM, Yahoo et enfin… Apple.

À titre de comparaison, Google a aujourd'hui 13 centres de données, Apple 5 (avec un 6e en construction à Mesa)… donc ça date un peu mais ça donne une bonne perspective.

Pour info, les futurs data centers européens Apple feront près de 1 780 000 ft2 donc grosse montée en puissance d'Apple.

Je suis un peu déçu de ne pas avoir trouvé de stats récentes mais bon…

avatar yorick | 

les infos datent de 2014 ?

avatar aldomoco | 

@yorick

... et la Deglet nour n'est pas dans la liste ?

avatar PiRMeZuR | 

Effectivement, le communiqué de Tim Cook est très bien retranscrit dans l'article, mais on aimerait avoir le même souci de recherche quant aux causes économiques et politiques d'un tel choix. Apple n'a pas mis un de ces bâtiments en Irlande pour réchauffer les pieds des habitants et planter des arbres...

avatar Domsware | 

@PiRMeZuR :
Le climat est sûrement un point important.

avatar cillab | 

et nous c'est pour élever des PORCS

avatar Leborde | 

Je suis certain qu'ils n'ont même pas pensé à Narbonne !!!

avatar aldomoco | 

@Leborde

..... tu les a attendu à la porte du garage au moins ?

avatar Leborde | 

wé, y'avail personne ! même pas André.

avatar aldomoco | 

@Leborde

...bien sur il fallait André sans frapper ;-)

avatar debione | 

Je pense comme Mathias10. Le choix de l'Europe est très bizarre... Le marché est saturé, et les services d'Apple confortable (ils pourraient faire un peu mieux avec des datacenter européens, mais le gain pour le client en rapport aux frais engagé n'est pas pertinent).
Si Apple devait construire de nouveaux data center pour améliorer l'expérience des utilisateurs, ils auraient je pense commencé par en installer en Asie, la ou la croissance est énorme et ou le potentiel utilisateur est infiniment plus élevé qu'en Europe.

Il me semble que Google et Akamai ont déjà des serveurs localisés en Europe, je ne sais pas par contre pour Facebook, Amazon, Microsoft...
Je pense que les bruits de couloir doivent aller dans un sens très restrictif sur les prochaines lois européennes en la matière.

avatar P'tit Suisse | 

Tim Cook ouvre deux centres de données en Europe au lendemain d'une réunion sécurité avec Obama.

On creuse la Suisse et les data-centers fleurissent en Europe depuis Snowden.

Angela et Dilma sont très fâchées; Brėsil et Europe élaborent des lois anti-NSA.

Et chez MacGé, "on imagine des raisons fiscales", on signe la communiqué de presse et on le place en Une...

avatar enzo0511 | 

la bourse a salué la nouvelle avec le plus haut annuel pour l'instant

CONNEXION UTILISATEUR