Guerre des brevets : Google et Apple cessent les hostilités

Mickaël Bazoge |

C'est suffisamment rare pour être souligné. Apple et Google ont accepté de déposer les armes dans un dossier judiciaire opposant le constructeur de Cupertino à Motorola, qui va passer prochainement sous le pavillon chinois de Lenovo. Les deux entreprises ont accepté d'abandonner leurs poursuites respectives concernant des brevets liés à des technologies mobiles. Dans un communiqué commun, Apple et Google soulignent que cet accord ne comprend aucun accord de licences croisées. Mais « Apple et Google ont aussi accepté de travailler ensemble dans le but de réformer certains domaines [concernant la gestion des] brevets ».

Cette entente fait suite à la réouverture de bisbilles entre les deux entreprises, un contentieux pourtant clos depuis deux ans par une décision de justice, remise en cause par une cour d'appel (lire : Un dossier classé entre Apple et Motorola refait surface). Dans le contexte de la passation de pouvoir entre Google et Lenovo pour Motorola, il est possible que le moteur de recherche veuille se débarrasser des dernières scories judiciaires qui traînaient entre le constructeur et Apple. Ce sont 20 plaintes qui ont toujours cours entre les deux sociétés, aux États-Unis et en Allemagne, et qui seront donc abandonnées.

La portée de cet accord est large, mais seuls les États-Unis semblent concernés pour le moment — rappelons qu'en Europe, la Commission a très récemment tapé sur les doigts de Motorola mais aussi de Samsung qui utilisent leurs brevets FRAND comme des armes anti-concurrence (lire : Bruxelles : revers pour Motorola et Samsung).

Cet accord prend un tour particulier après la double condamnation de Samsung et d'Apple dans le procès qui les ont opposé récemment, au cours duquel le constructeur coréen n'a eu de cesse que d'invoquer la responsabilité de Google. Cependant, cette entente nouvelle ne concerne que Google, Motorola et Apple. Samsung n'en fait pas partie; un porte-parole d'Apple a d'ailleurs précisé que l'accord n'avait aucun impact sur les poursuites en cours.


avatar lmouillart | 

[supprimé]

avatar USB09 | 

@lmouillart

Pense pas. Ça doit être juste un cessez-le-feu parce que Lenovo à acheté Motorola. Et comme Google se servait de Motorola...

avatar USB09 | 

La bêtise c'est qu'apple n'a jamais attaqué Google directement.
C'est un peu comme se battre contre la mafia , APPLE peu s'occuper tant qu'elle veut des dealers...

avatar W.B.M | 

@USB09

Pas sur que le gouvernement soit d'accord que ces 2 collaborateurs préfères ce déchire et perde des milliards . Intérêt national first

avatar Patrick | 

Samsung, prends en de la graine !!!

avatar Ast2001 | 

Formidable. J'espère que cela sera la paix des braves. Le règne de Cook est marqué par le pragmatisme tant en terme de produits (il sait suivre les tendances quand il le faut) qu'en termes politiques. Et c'est une bonne chose. Finies les âneries de type guerre thermonucléaire totale. Bravo.

Au final, le seul brevet qu'Apple a su opposer à Android est le rebond en fin de liste. Tous les autres brevets que Jobs voulait utiliser pour détruire Android se sont révélés inutilisables (prior act et tout ça...).

avatar pat3 | 

@Ast2001

Formidable. J'espère que cela sera la paix des braves. Le règne de Cook est marqué par le pragmatisme tant en terme de produits (il sait suivre les tendances quand il le faut) qu'en termes politiques. Et c'est une bonne chose.

avatar pat3 | 

Oops, parti trop vite!
Une bonne chose peut-être. Mais pas pour l'innovation produit et le mojo d'Apple.a part ajouter 100 MHz par ci et quelques gigas de ram par là, on ne voit pas trop l'innovation poindre chez Apple, malgré deux ans de promesses de Cook. Ça embête de le dire, mais la magie d'Apple semble avoir été enterrée avec Jobs, et ce n'est pas Touch ID et la finesse du MacBook Air qui y changent grand chose, quand bien même ce sont de bonnes améliorations de produits existants.
Ceńest pas de la Jobs Nostalgie, c'est un constat: ce qui manque actuellement à Apple, c'est une vision, voire un visionnaire. Cook est un. Excellent gestionnaire, mais certainement pas un visionnaire.

avatar béber1 | 

t'es en manque?
qu'aurais -tu dis quand au début des années 2000, Mac OS se trainait dans un OS9 buggé, un OSX qui avait vraiment du mal a convaincre à ses débuts, instillant le doute avec des G5 watercoulant impossibles à intégrer dans des portables, , avec un marché d'un iPod gadget laissant dubitatif les anciens de la communauté Mac, etc…

...que l'Apple de Jobs stagnait, se fourvoyait voire regressait?
Qu'est-ce que tu sais de ce qui se prépare et qui prend des années de recherches?

Quant à la trêve ou paix des braves de circonstance, je ne sais pas pourquoi, mais j'y crois pas trop

avatar Florian Innocente | 
Jobs le visionnaire qui ne voulait surtout pas entendre parler d'un App Store et d'apps natives et qui s'est engueulé avec ses VP qui le poussaient à aller dans ce sens ? Jobs était balèze mais il ne faut pas oublier l'équipe autour… Comme Eddy Cue qui lui a parlé des petites tablettes Samsung 7" qui se sont traduites par l'iPad mini.
avatar Wolf | 

@innocente : les bons dirigeants savent s'entourer et écouter.
Même si Jobs pouvait casser pour imposer ses idées, il était capable de faire un virage a 180• si on lui prouvait qu'il avait tord.
Dans ce cas il poussait le bébé à son maximum, comme si il avait eu l'idée lui même, ne faisant aucune différence si ça venait de lui ou pas. C'est aussi ça la force de iPappy. D'avoir mis de temps à autres son ego de côté pour le bien de sa "vision" initiale.

avatar Ast2001 | 

Les chiffres qui sortent tous les trimestres depuis que Cook est à la tête d'Apple montrent qu'il fait superbement bien son boulot. Il est sans doute moins 'gourou' que Jobs et plus pragmatique mais c'est peut-être ce dont Apple a besoin en ce moment. Jobs avait sorti Apple de l'ornière et introduit les ruptures produit nécessaires au bon moment mais ce n'était pas un demi-Dieu :-)

avatar Un Vrai Type | 

Qu'Apple ne révolutionne plus rien, ça ne me gène pas outre mesure (HP ne révolutionne plus rien depuis longtemps, Dell non plus...)

Mais que Cook nous sorte tous les 4 matins "Vous allez voir de superbes surprises vont bientôt sortir", ça m'agace.

C'était une révolution promise fin 2013 et TOUT AU LONG de l'année 2014.

Ben là, comme paris, c'est loupé.

Alors soit Cook tente de conserver un pouvoir vis à vis des actionnaire qu'il sait perdu, soit la méthode Apple a suffisamment changée pour ne plus être capable de trancher et de sortir un produit.

Je rappelle que l'iPod n'est pas sorti avec la FM, le Macbook Air n'a toujours pas de carte SIM etc...
Mais ces produits sont sortis. Ils ne sont pas excellent sur le papier, mais la réalisation et la qualité perçue sont de très haut niveau.
Est-ce que Cook (ou Apple) a encore les outils pour dire "Calmez vous les techos, on va sortir l'iWach sans telle et telle fonctions qui sont attendues, mais qui nous font perdre du temps sur l'essence même du produit : la rupture".

Moi, j'ai l'impression, notamment en voyant les nouvelles technos dans OS X, que la technique prend plus de place.
Ok, c'est cool, OS X rattrape son retard sur OpenGL, mais l'utilisateur lambda, au final, arrive t'il encore à percevoir "la magie" ?

Peut-être justement que Jobs avait cette force de trancher...

PS : Jobs n'a jamais dit qu'il ne voulait en aucun cas des applications natives pour iOS... Il a dit que ça servait à rien en l'état.
Et il avait diablement raison :
1) On aurait attendu l'iPhone 1 ou 2 ans de plus juste pour que Mme Michu puisse télécharger l'application "Le Monde" au lieu d'aller voir le site sur internet.
2) Internet n'aurait jamais fait l'effort de devenir "responsive" (il suffit de faire une application mobile)
3) Flash ne serait pas mort aussi vite
...

Bref.

CONNEXION UTILISATEUR