Réglements en coulisses dans l'affaire Eminem

Florian Innocente |
Le procès entre la maison de disque d'Eminem (Eight Mile Style) d'un coté et de l'autre son intermédiaire AfterMath Records ainsi qu'Apple s'est clôt sur un accord entre les parties, dont les termes sont restés confidentiels. Ce procès s'était ouvert la semaine dernière.

L'éditeur d'Eminem (lui-même n'était pas au rang des plaignants) reprochait à AfterMath Records d'avoir mis en vente 93 morceaux sur iTunes sans son autorisation et qu'un contrat spécifique aurait dû être signé pour une distribution sur une plateforme de téléchargement.

Apple de son côté avait indiqué avoir agit dans les règles, obtenant les autorisations nécessaires auprès d'AfterMath Records. L'avocat d'Apple avait révélé qu'Aftermath percevait 70 cents par morceau vendu et Eight Mile Style recevait 9,1 cents sur cette part. Les titres d'Eminem sur iTunes US sont vendus entre 0,69$ et 1,29$.

L'avocat d'Apple d'ajouter que Eight Mile Style, le label d'Eminem, percevait des royalties représentant "beaucoup d'argent" et qu'il n'avait pas été lésé. L'avocat d'Eminen avait lui affirmé qu'Apple avait perçu indûment 2,5 millions de dollars sur les ventes de morceaux de son client, dont 466,915 dollars sur celles du hit "Lose Yourself".

Tags
avatar ziggyspider | 
Dans l'histoire, c'est encore la maison de disques (Aftermath, qui n'a rien à voir avec les Stones) qui se goinfre …
avatar Daath | 
Lose yourself…mais touche pas à mes millions dollars!

CONNEXION UTILISATEUR