Trois mois avec un hackintosh

La redaction |
Il arrive des moments où il faut faire des choix dans l'existence. Des choix pas nécessairement cornéliens, mais des choix importants. Dans le monde de l'informatique : il faut choisir notamment entre un joli ordinateur où tout est conçu normalement pour fonctionner de concert et un ordinateur peut-être moins joli, quelque peu plus aventureux dans son installation, mais moins cher. Pourtant, l'un et l'autre peuvent parfois faire tourner Mac OS X. Julien, qui nous avait contactés lors de notre article sur PearC, a tranché. Son Mac n'en est pas vraiment un. Il raconte son expérience.


Pourquoi je n'achèterai pas un Mac


Voici quelque temps que je veux remplacer mon vieux Mac par quelque chose de plus puissant, car mon iBook, bien que toujours vaillant et plein d'entrain malgré son âge, commence à montrer quelques signes de fatigue.

Mon usage est pourtant essentiellement familial : web, mail, traitement de texte... Je fais également de manière assez régulière du montage vidéo (de façon suffisamment poussée pour avoir acheté Final Cut Express en remplacement d'iMovie).

Il faudrait donc changer la machine…

Et ce nouvel ordinateur aura une mission : m'aider à trier et à monter toutes mes cassettes DV accumulées depuis 5 ans. Car si après un mariage, je m'empresse de faire un joli montage, il n'en est pas de même pour toutes ces petites séquences de la vie courante (les premiers pas de bébé par exemple) et les cassettes s'entassent dans un coin du bureau.

J'ai donc besoin d'un ordinateur plutôt performant, et surtout de beaucoup de place : je prévois d'allouer 500 Go uniquement pour le stockage de ces fameuses vidéos "en attente".


Je ne vais pas acheter un Mac mni, le premier modèle est trop limité, et le second pas vraiment intéressant financièrement: (une fois rajoutés souris, clavier et écran, on n'est déjà plus très loin du premier iMac).

Le Mac Pro n'est pas non plus pour moi, bien trop cher...


Alors, il ne me reste plus que l'iMac.

Mais, j'ai déjà un écran 20 pouces, et bien qu'il soit plutôt bon, je suis assez déçu du rendu des couleurs qui sont bien trop dépendantes de l'inclinaison de l'écran. Aussi je ne veux plus d'écran à dalle TFT. Le choix se restreint donc encore un peu, et dans la gamme Apple, seul l’iMac 24" correspond peu ou prou à mon besoin.

Mais 1400 € dans un ordinateur, c'est quand même un peu cher. Et si je suis prêt à mettre autant d'argent dans un ordinateur, je voudrais quand même ne pas acheter n'importe quoi.


Surtout que quand on regarde l’iMac, on constate que son écran n'est pas réutilisable, que son disque dur est plutôt difficile à changer, et que si je veux plus d’espace disque, il va falloir que je mette encore la main au portefeuille pour acquérir des disques externes, plus chers que leurs homologues internes.

Alors que faire ?

Le Mini est trop petit, l’iMac trop intégré et le Mac Pro trop cher...

En discutant du problème avec un ami, il m'a dit qu'il a la solution ! Et voila qu'il me sort son eeePC sur lequel il a installé Mac OS X pour en faire un «MacBook nano». Je suis plutôt impressionné par la démonstration: tout marche! C'est comme un vrai Mac...

Me voilà donc parti en quête d'information sur cet engin obscur que l'on appelle Hackintosh. Concaténation de "Hack" (bidouille en Anglais) et Macintosh.

En fait, Internet regorge de sites et de forum sur le sujet, dont certains sont même en français ! Je commence à lire, et je déchante assez rapidement. En fait, c'est bien plus compliqué que d'installer le DVD d’Apple dans le lecteur d'un PC et de démarrer dessus.

Il faut bricoler pour arriver a installer le système, et une fois installé, il faut encore bricoler pour que tout marche.

Les forums débordent de messages sur les hackintosh qui ne veulent pas se mettre en veille, en sortir ou tout simplement s'éteindre. Nombre de bricoleurs se plaignent de Kernel Panic, ou d'une machine qui ne marche plus après telle ou telle mise à jour...

Au chapitre des soucis possibles, on peut aussi ajouter time machine qui ne marche pas, une sortie sons qui fait des "clocks" intempestifs…

Car plus le hackintosh est éloigné d'un vrai Mac (certains font tourner OSX sur des processeurs que l'on n'a jamais vus dans un ordinateur Apple, comme les processeurs AMD, les Pentiums 4 ou tout simplement le processeur Atom de l'eeePC de mon ami), plus on risque de rencontrer des problèmes.

Je suis perplexe, et je suis à deux doigts de laisser tomber l'idée lorsque je tombe sur un tutoriel en Anglais, expliquant de A à Z comment installer OS X de manière extrêmement stable avec une carte mère donnée.

Je suis un peu le sujet, lisant les dizaines de pages de réactions. Les commentaires de ceux qui ont suivi ce tutoriel sont enthousiastes: tout fonctionne à la perfection sous Mac OS X 10.5.7.

À la clé, j'aurai quelque chose d'aussi puissant que le premier Mac Pro, et pour un prix proche du "gros" Mac mini et surtout la possibilité d'y mettre plusieurs disques durs et au besoin d'un jour changer ma carte video pour un modèle plus performant.

Et il me restera encore de l'argent pour acheter un écran 24" à dalle VA pour avoir des couleurs fidèles sur mes photos.




La construction de mon "Hackintosh"


C'est donc décidé, mon prochain ordinateur sera un Mac, mais il ne sera pas fabriqué par Apple...

Me voilà parti sur le web, parcourant les boutiques à la recherche du meilleur prix pour mes composants. Je me conforme au tutoriel et aux commentaires de gens. Carte mère, processeur, carte graphique: je ne choisis que des composants déjà testés par d'autres et qui marchent sous OSX.

Au bout d'un mois, ma liste de course est prête, je n'ai plus qu'à franchir le pas et a sortir la carte bleue. J'hésite une dernière fois, puis finalement je commande et j'attends fébrilement de recevoir mon colis, excité comme un gamin qui attend le matin pour voir ce que le père Noël lui a apporté !

Le facteur arrive, et voilà: pour le prix d'un gros Mac Mini, me voilà avec une config proche d'un Mac Pro : Core i7, 6Go de mémoire, plusieurs disques durs. Et cerise sur le gâteau, l'Apple Care est offert puisque toutes les pièces sont garanties 3 ans... (j'ai même 5 ans sur mes disques durs)




Maintenant il faut le monter... Mélange de Lego et de Mecano... il faut emboîter, visser, câbler... Petit moment d'angoisse au moment de mettre en place le processeur. Est-il dans le bon sens ? Faut-il mettre de la pâte thermique (que je n'ai pas commandée) sur son radiateur/ventilateur avant de le mettre en place ? Ah non, il y en a déjà.

Mais pourquoi ce maudit radiateur ne veut-il pas se clipser sur la carte mère ? Une fois le puzzle assemblé vient le moment de l'allumer pour voir s’il va prendre feu ou pas :)

Écran noir, ventilateurs qui tournent au ralenti... Le silence est inquiétant.

Puis soudain retentit ce "bip" si caractéristique d'un PC. Signe que la carte mère a tout testé et que tout est bon ! Voilà que s'affiche la vitesse de mon processeur, le test de mémoire, la détection de disque dur.

Ça marche!

Je suis ensuite scrupuleusement le tutoriel. Deux heures après, je démarre enfin sur Mac OS X.

Ça y est... j'ai construit mon propre Mac.

Il est temps maintenant d'installer mes logiciels et voir si ça fonctionne...

Mon Hackintosh au quotidien

Ça y est, j'ai (non sans fierté) construit mon propre Mac. Mais marche-t-il vraiment comme un Mac ?

Allons directement à l'essentiel: ça marche ! Le firewire marche (j'ai même 2 prises), le réseau également (2 prises là aussi), tous mes périphériques USB fonctionnent sans problème...

Ma carte mère a une sortie audio optique, qui m'a permis de regarder un DVD en 5.1 via mon ampli home cinéma. J'ai même le Bluetooth via une clé USB achetée quelques euros sur eBay.

J'ai branché deux écrans sur ma carte vidéo, et tout a marché à merveille du premier coup ! Les logiciels fonctionnent tous sans aucun problème...

Ma première conclusion: Il faudrait vraiment être fou pour dépenser plus !

Mais après 3 mois d'utilisation, je nuancerai quelque peu cette affirmation

Comme je vous l'ai dit, un hackintosh est avant tout une affaire de bricoleur, et ma configuration a beau être très compatible, elle n'en reste pas moins de la bidouille. Ainsi, j'ai quand même quelques petits problèmes.

Rien de bien grave, mais parfois lorsque la machine se met en veille toute seule elle ne veut plus en sortir, le reset devient alors inévitable. Plutôt embêtant si on est parti en laissant un travail ouvert non sauvé...
En revanche la mise en veille manuelle fonctionne parfaitement.

Mais le pire problème qui guette tout possesseur de hackintosh, c'est l’avenir.

Ma machine tourne parfaitement sous Mac OS X 10.5.7, un régal. Paf, 10.5.8 arrive, et voilà que les forums s'excitent : cette mise à jour casse la mise en veille ainsi que les sorties audio en façade du boîtier...

Car on ne sait pas de quoi demain sera fait. À l'heure où j'écris ces lignes, 10.6 fonctionne sur mon système (d'après les retours sur les forums) mais il faut bricoler un peu plus qu'avec 10.5 pour que tout marche. Mais qu'en sera-t-il pour 10.6.1 ? Aucune idée...


D'ailleurs, ça n'est pas par hasard si j'ai profité de l'offre de précommande de Windows 7 pour m'en prendre un... juste au cas où . Alors avant de franchir le pas, il faut mettre en balance l'économie réalisée et les risques encourus.

Je ne parle pas du risque légal (car la licence de Mac OSX interdit de l'installer sur autre chose qu'un Mac) car cette question est très discutée (la clause de la licence serait elle abusive ? Cette clause de la licence n’étant pas écrite sur la boîte est-elle valide ? (c'est l'argument de PearC pour vendre ses "Macs")


Mais je parle du risque "professionnel": celui de se retrouver du jour au lendemain avec une machine plantée, ou plus simplement de perdre plusieurs heures de travail car la machine s'est bloquée en veille alors qu'on était parti prendre un café.

Personnellement, je suis très content: pour mon budget j'ai eu une machine bien plus puissante que le Mac que je visais, et mon usage non professionnel me permet quelques instabilités parfois gênantes, mais jamais vraiment handicapantes.

Mac OS X 10.5.8 ne m'est pas indispensable, alors je reste sous 10.5.7 et je suis content.

Je discutais récemment avec un professionnel de la vidéo qui envisageait l'achat d'un hackintosh. Mais il a vite renoncé. Rien ne lui garantissait qu'une mise à jour de Final Cut Studio n'allait pas lui planter sa machine.

En effet, il y a quelques années Final Cut Pro avait besoin d'une meilleure gestion du firewire pour les caméras JVC.

Imaginez que cela se reproduisz, et que manque de chance cette mise à jour (qui lui serait indispensable) plante son Firewire... Je suis conscient que j'ai la chance d'avoir choisi une configuration plutôt stable et des composants sélectionnés dans l'optique de construire un hackintosh, et cela m'a rendu la vie plus facile.

Mais ça n'est pas gratuit: pas loin de 900€, quand certains montent des hackintosh pour trois fois moins cher.

Ceux qui avaient déja un PC et on voulu y installer OSX on souvent rencontrés bien plus de problèmes : des soucis d'USB, de demarrage, d'affichage, de son, de lecteur DVD plus reconnu. Mais aussi des problèmes "logiciels" comme time machine qui ne marche pas ou l'impossibilité d'activer Quartz Extreme sur sa carte graphique (ce qui peut poser des problèmes d'affichage dans des logiciels comme Pages ou iPhoto) ou tout simplement certains programmes qui plantent lamentablement alors qu'ils fonctionnent à merveille sur un vrai mac.

Mais pour cette somme, n'aurai-je pas plutôt du prendre un petit iMac, moins puissant, mais plus "sur" ?

En 5 ans, mon iBook a connu 3 versions de Mac OSX : du Panther livré avec jusqu'à Leopard en passant par Tiger.

Actuellement mon Mac "maison" marche très bien sous Leopard, mais fonctionnera-t-il toujours au gré des nouvelles versions de Snow Leopard ? Et sous 10.7 ? Et que se passera-t-il si Apple décide de mettre tout en œuvre pour bloquer ces clones ?

Au final, le hackintosh est une bonne solution pour qui veut se faire la machine qui manque dans la gamme Apple: une tour évolutive d'entrée de gamme.

Mais il faut toujours garder à l'esprit que même le meilleur hackintosh ne sera toujours qu'un PC transformé à 99% en mac, et que ce petit pour cent qui manque peut faire s'effondrer votre rêve de Mac économique.

Et le look ?

Quand on compare un Mac et un PC, ce qui saute aux yeux c'est le design. Il est indéniable que les machines Apple sont belles, mais malheureusement pas toujours bien pensées... Il est incroyable qu'il faille devoir renvoyer son iMac si on veut remplacer le disque d'origine par un plus gros. (ou alors le démonter soi-même, mais la procédure semble fastidieuse et présente le risque de se retrouver avec des poussières derrière la vitre)

Un PC c'est tout l'inverse: un look des plus banal (d'aucun diront "moche") mais avec l'accent mis sur le pratique: De nombreuses baies pour disque dur ou lecteur optique, avec un accès rapide et simple.



Sur les boitiers d'entrée de gamme, ce n’est pas forcement pratique, mais sur des boîtiers un peu plus évolués on trouve des tiroirs pour les disques durs qui rendent l'installation aussi simple que dans un Mac Pro.

Après c'est une question de goût. Mon ordinateur est sous mon bureau, et je n'en vois que l'écran, le clavier et la souris. Alors qu'il soit moche ou tendance, c'est le cadet de mes soucis.

L'autre argument que l'on entend quand on compare un Mac et un PC du point de vue matériel, c'est le bruit. Il est vrai que les Mac sont silencieux... Et à lire certains forums Mac, les PC nécessiteraient le port d'un casque antibruit.

Là encore, le choix des composants est primordial.

Ma tour est un modèle de moyenne gamme qui m'a coûté un peu plus d'une centaine d'euros (alimentation comprise), et est relativement silencieuse. Si vous prenez une tour à 40 €, vous pousserez certainement un ouf de soulagement lorsque la machine s'éteindra

Mais pour être vraiment objectif, j'ai pris mon sonomètre pour mesurer... j'ai fait la mesure à hauteur de ma tête, micro orienté vers l'ordinateur, celui-ci étant installé à l'endroit où il se trouve lorsque je m'en sers.(Sous le bureau, cf photo ci-jointe)

Et j'obtiens 39.9 dBA, ce qui n'est pas énorme. Et même si je pousse le ventilateur de mon boitier à sa vitesse maximale, je n'atteins dans ces conditions que 45 dBA.

Le mot de la fin

On l'aura compris, je ne regrette pas mon expérience. Tout n'est pas rose, tout n'est pas facile. Loin s'en faut. Mais, au-delà de l'économie faite, ce que je retiens, c'est aussi le plaisir, un peu masochiste il faut l'admettre, de bidouiller sa machine.
Tags
avatar thecamilo | 
Et a chaque MAJ on risque une merde?... je suis pas super convaincu quand même... sa porte bien son nom et sa reste réservé au bidouilleurs quand même. Moi perso si j'ai un mac c'est justement pour le côté "je me prend pas la tête".
avatar dadoo113 | 
Mais c'est justement pour ne pas avoir à bidouiller leur machine que bcp de gens sont passés sur MAC (by apple). La démarche est compréhensive, et révélatrice d'un manque dans la gamme Apple, un mac "Maxi" (disons la taille de 2 mac minis superposés l'un sur l'autre) avec un disque dur 3.5", et une carte graphique PCI Express ! ça serait vraiment cool ça !!
avatar DarKcWiZ | 
Très joli article, bien écris et surtout assez neutre. Je suis pas un fan des hackintoch et je préfère mettre une distrib linux si c'est un pc mais j'avoue que quelqu'un qui veut cette fameuse tour qui n'arrivera jamais et qui veut à tout prix mac osx c'est une bonne solution. J'aime pas les cloner professionnel qui se font de l'argent sur une bas pas très légal, par contre un bidouilleur qui fait ça machine de A à Z ça ne casse en aucun cas le coté commerce d'apple.
avatar iNabil | 
"Aussi je ne veux plus d'écran à dalle TNT" après les bombes iphones, les écrans explosifs chez apple :D plus sérieusement, je pense qu'il s'agissait plutôt de dalles TN ;) moi mon imac me convient parfaitement
avatar spleen | 
La philosophie du Mac est "la configuration choisie et vendue par Apple est suffisante pour ce que vous voulez faire avec un ordinateur". Soit on l'accepte, et on achète un Mac. Soit on la refuse, on souhaite évoluer et acheter le meilleur rapport performances/prix, et on achète un PC. Ce qui n'enlève rien au fait que MacOS reste certainement le meilleur OS qui existe. Mais à quel prix !!
avatar san_ | 
J'ai un hackintosh chez moi (un shuttle K45) qui marche parfaitement si on met de côté la mise en veille, dont je ne me serai de toute façon jamais servi. Il est sous 10.5.8 (Et est compatible 10.6.1), et ce qu'on risque à chaque mise à jour la plupart du temps, c'est un remplacement des KExt (en gros, l'équivalent des modules du noyau Linux) compatibles avec le matériel du PC par de nouvelles versions. La plupart du temps il suffira de remettre en place les anciens KExt pour que tout continue de rouler. Ce ne sont vraiment pas des "bidouilles" bien compliquées.. C'est le prix à payer pour bénéficier meilleur OS desktop en économisant plusieurs centaines d'euros.
avatar Artanis | 
Il y a une solution très simple quand on ne veut pas de mac, c'est de ne pas en acheter et de s'habituer à Linux...
avatar Eaglelouk | 
En gros, un hackintosh nous fait perdre plus de temps qu'un vrai Mac... et comme le temps c'est de l'argent, vous avez sûrement dépensé autant (plus?) qu'un vrai Mac :p
avatar Bibotonio | 
Une seule remarque : son bureau est vraiment super mal disposé ! - Ecran légèrement sur le côté et en haureur (bonjour le torticolis !) - Clavier sur une tablette coulissante trop basse et pas au même niveau que la souris, et quasiment pas de place pour reposer ses poignets (bonjour les crampes) - Espace de travail ultra encombré - Tour Ultra encombrante positionnée sur le côté et limitant l'espace aux jambes (qui est du coup assez étroit). Bref, un bel exemple à ne pas suivre ! S'il avait eu un iMac, il aurait eu un bureau certainement plus joli ! :-)
avatar KilEstBoLeMac | 
Bravo, bel article! Je vais apporter ma modeste contribution. Ayant acheté un MSI Wind u100 (pour en faire un macbook nano), j'ai pu (très) facilement installer 10.5.6 en utilisant des distrib que l'on trouve en effet très (trop?) facilement sur internet. Après quelques heures pour bien cerné le tout, je me suis même rendu compte que certains fabricant de matériel (dans mon cas Realtek pour la carte wifi) avait écris des drivers pour leur matériel pour OS X, alors qu'il ne vendent pas ce matos pour les macs..... ouarf... Bref, tout fonctionnait comme sur un vrai Mac. Mais, et oui, y'a un mais, je m'en suis très vite lassé, car si le système d'exploitation est important certes, le matériel l'est aussi! Je vous dis pas, quand on est habitué au trackpad et clavier d'un Mac, et que l'on se retrouve sur un mini-trackpad (sans aucune possiblité de multi-touch) on déchante très vite, l'utilisation en est donc affectée. Alors que tout fonctionnait parfaitement, je l'ai mis de côté à cause de sa mauvaise conception matériel. Un Mac reste donc un Mac! (le problème est certes très différent pour un station fixe) Puis, il y a eu 10.5.7 que j'ai installer sans trop me soucier vu que je ne servais plus la machine, depuis, snif, y'a plus grand chose qui fonctionne... Re-snif, l'impression d'avoir fait un grand pas en arrière et d'être retombé dans l'informatique des années 90... Maintenant je me demande si je ne vais pas acheter un MBP13" plus mobile que mon 15", mais bon, là, ça fait un peu luxe... Il manque une gamme de produit pour celà chez Apple (et ne me dites pô qu'il y a l'Air pour ceci, naaaaaan mais ;-) Donc si qqn est à la recherche d'un MSI wind u100 .... ;-)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
juste une petite remarque : les pubs intrusives sont de retour (du moins en belgique) et c'est vraiment pénible : http://www.flickr.com/photos/eliott_hurlamer/sets/72157622439708212/ désolé pour le hors-sujet mais vraiment ça pique les yeux.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
en voyant les photos, je trouve une certaine cohérence au tout. le hackintosh se fond bien dans l'ensemble, un vrai Mac ferait tache. je veux dire : si on achète un bureau "informatique" spécialement anti-ergonomique (écran décalé, souris à un niveau différent du clavier, impossible de placer les enceintes symétriquement...), le top est d'installer un OS prévu pour être stable et fiable sur un hardware qui le rend incertain et peut faire paumer son travail en forçant le reset. c'est logique.
avatar oomu | 
Je ne pense vraiment pas que la technique soit le vrai débat ni l'enjeux. Je ne pense pas que quiconque puisse nier l'intérêt économique quand ce qu'apporte l'imac ou macpro n'intéresse pas. - Typiquement, on nomme "xMac", ce fameux mac fantasmé par les geeks qui serait magiquement une machine cool, petite tour évolutive et pas cher (ce que je nomme un poney magique). Le souhait est légitime, Apple ne voit aucun intérêt commercial dedans, et donc n'en fait pas. C'est leur droit. C'est le droit du geek de dire "m'en fiche, je le fais quand même". - Simplement, je ne pense toujours pas que le souhait du consommateur d'avoir ce qu'il désire doit être supérieur aux droits des auteurs (de logiciel, romans, peinture, sculpture, vidéo, bd, autre). Tant que cela restait des geekeries obscures, ce n'était pas inquiétant. Quand cela mute en une tentative d'en faire une industrie et d'en vivre commercialement, là, ça devient inquiétant. Le droit d'auteur est plus important que le droit de consommer. - Une chose m'amuse. Paradoxalement, je me suis tourné vers le mac, parce que je ne voulais plus jamais entendre parler de toute geekerie matérielle (le brochage des cpu, le degré de patte thermique et savoir si gtx c'est mieux que hd bidule m'indiffère, brancher du sata ou sas etc, faut me payer pour que cela me motive). Le logiciel étant bien plus passionnant selon moi. Voir des gens prendre à rebours le mac pour au contraire bidouiller le matériel et forcer os X sur du matos choisis finement m'amuse beaucoup. une certaine forme d'ironie. J'aurais cru qu'une telle personne aurait très vite été frustrée d'os x et aurait fait le saut suivant : Linux et la joie de choisir SON gestionnaire de fenêtre (et son greeter de login, et son shell, zsh étant nettement mieux que bash, bien entendu). et tout le reste. Chacun son truc.
avatar TomCom | 
Julien, ça fait un moment que la mise en veille est réparée sous 10.5.8. Cherche "10.5.8 Thireus fixes" sur Google, clique sur le premier lien et installe le "Sleep Enabler" dans le dossier extra de Chameleon, mais en effet, il vaut mieux sauvegarder avant de mettre en veille avec un Hackintosh. Chez moi, la mise en veille automatique est justement la seule fonctionnalité qui ne marche pas, ce qui résout en quelque sorte le problème. :-D
avatar blakken | 
KilEstBoLeMac je reprends tes propos et je dois dire que je suis ok sur certains points avec toi concernant le trackpad.C'est vrai que coté mac y a pas photo on est franchement gaté en comparaison avec ce qui se fait sur les pc.Question mobilité mon eeepc sous SL marche parfaitement (vraiment ,vraiment tout) bien avec une autonomie double de celle de mon MBP alors ...ouais peut etre on y perd question utilisation.Maintenant me faire voler ou détruire mon hackintosh je m'en bas largement les c....s.Je ne désavoue pas apple loin de la j'en ai trois à la maison et je continuerais probablement à acheter du apple.
avatar cousinhube | 
[quote] La démarche est compréhensive, et révélatrice d'un manque dans la gamme Apple, un mac "Maxi" (disons la taille de 2 mac minis superposés l'un sur l'autre) avec un disque dur 3.5", et une carte graphique PCI Express ! ça serait vraiment cool ça !! [/quote] Il fût une époque où Apple produisait un tel produit et l'appelait CUBE... Un successeur du Cube serait vraiment pas du luxe, d'aille Steve, si tu me lis, j'en précommande un de suite !
avatar Lucier_lenlen | 
Maintenant on sait pourquoi on met le prix pour un Mac. "Allumez, commencez,...."
avatar endavent | 
Merci de ce retour intéressant et le plus objectif possible. Effectivement moi aussi je regrette la non accessibilité du nouvel Imac, surtout lorsqu'on possède comme moi un Imac G5, qui est un vrai régal. Mais je ne reviendrai toutefois pas sur une tour PC. Car, lorsque je suis passé du côté d'Apple, c'était pour avoir à bidouiller le moins possible...
avatar hairquatercut | 
Je préfère largement mettre le double de prix et avoir un matos opérationnel en permanence., mais bon chacun voit midi à sa porte.
avatar AcidZool | 
Personnellement je ne vois pas l'intérêt du Hackintosh, soit on prend un Mac, soit on prend un PC, l'excuse du prix ne justifie pas ce genre de pratique, on peut payer son Mac en plusieurs fois, il suffit de voir loin, on ne change pas aussi souvent de Mac que de PC. Mon histoire Apple est sans doute la même que d'autre. Mon premier Mac était un iMac G5 20p, je l'ai payé en 10 fois, le suivant cash (iMac Blanc Intel 24p), il suffit d'économiser. Encore une fois, il faut penser loin. Ce premier Mac était un coups de folie, je ne voulais plus de PC et je voyais en l'iMac une autre vision de l'informatique. Oui, il était plus cher que les autres, mais plus beau, tout en un et simple, si simple. Passé du PC au Mac c'est fait, pour moi, en moins de 3 mois. Aujourd'hui j'ai décidé de m'offrir le 24p Alu. J'ai ce qu'il faut de côté, car j'essaye d'économiser chaque mois pour faire face à ce genre d'achat. Le Hackintosh n'est pas la réponse à un Mac pas cher, c'est une sorte d'épouvantail, un simple PC qui se déguise. Un Mac l'est jusqu'à son design. L'excuse du prix n'est pas très sérieuse. Et venir me critiqué d'avoir acheter le premier en le payant en 10 fois, sans effet, lol ! Mais moi au moins, j'ai un Macintosh et j'en suis fier !
avatar cyberdog | 
Pour ceux qui ont peur lors d'une mise à jour !!! 1 - sur mon vrai iMac G5 le passage en 10.4.6 ma cramé tout mon compte et mon système obliger de tout restaurer. 2 - sur mon vrai iMac Intel, update 10.5.7, plus de réseau Wifi !!! du tout, regression en 10.5.6 obligé ! 3 - sur mon vrai iMac Intel, le passage de 10.5.8 en 10.6 via update m'a effacé mon compte complètement, erreur avec compte GUEST (voir new : https://www.macg.co/news/voir/136531/snow-leopard-mefiez-vous-du-compte-invite) [b] DONC : avoir peur des mises à jour Apple à chaque fois !!!! chercher la réponse [/b]
avatar Nesus | 
L'article est intéressant mais il y a quand même un GROS mensonge. Son hackintosh sera toujours très loin des capacité d'un mac pro... Et puis bon avoir une machine a 900 € dont on n'est pas sur qu'elle soit apte a évoluer dans les temps je trouve ça TRES cher. Certes sur le coup ça fait faire des économies. Mais juste sur le coup. Enfin ce qui me gène profondément c'est "je suis en 10.5.7 ca me convient très bien" -_-. Ca c'est vraiment une pensée de pciste. Réticent a l'évolution. Heureux de stagner 8 ans avec le même système. Ca marche c'est bon je ne veut pas mieux -_-.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
bcp de mauvaise foi... disque dur externe ca coute cher blabla. achète toi un dock disque dur à 25 ou 30euros tu poses ton disque dur Serial ata dessus ...
avatar julien51 | 
l'intérêt peut peut etre se comprendre dans le cas d'un gamer acharné à qui il faut windows sur une partition qui tirera le maximum du hardware, mais qui apprécie quand même l'ergonomie de macosx sur une autre partition pour le reste. Article tres intéressant mais je reste un peu dubitatif
avatar Anonyme (non vérifié) | 
3 Pages pour dire : Le mac c'est plus cher que le pc Le hackintosh est moins stable qu'un mac Du vent autour En voila un article pas intéressant comme on en a déjà vu des caisses (limite du copier-coller)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR