Fermer le menu

OS X

Tous les articles de MacGeneration sur OS X.

dotSwift : la première conférence sur le Swift sera à Paris

| 29/07/2014 | 15:45 |  

Swift, le nouveau langage d’Apple, n’est pas encore finalisé. Qu’à cela ne tienne, une conférence à son sujet s’organise déjà et, une fois n’est pas coutume, elle n’aura pas lieu aux États-Unis, mais en France ! Le 6 février 2015, dotSwift rassemblera à Paris une dizaine de développeurs iOS et OS X et tous les développeurs qui le souhaitent. Ils ne feront pas de cours naturellement, cela n’aurait pas de sens, mais l’objectif est plutôt d’échanger sur ce nouveau langage, et sur le développement d’applications iOS et OS X de manière générale.

La liste des intervenants n’est pas encore connue, mais on peut déjà s’inscrire et profiter d’un tout petit prix si on le fait rapidement. Le tarif de base de cette conférence est de 129 € hors taxe, mais si on prend sa place maintenant, on peut ne payer que 79 € hors taxe (un peu moins de 100 € une fois les frais et la TVA ajoutés).

dotSwift aura lieu le 6 février après-midi au théâtre des Variétés, dans le centre de Paris. Deux conférences en anglais sont prévues avec, à chaque fois, quatre à cinq intervenants. Le lendemain, des ateliers pourraient être organisés également l’après-midi.

> Accéder aux commentaires

Astuce : si vous n’aimez pas la transparence d’OS X Yosemite

| 29/07/2014 | 09:46 |  

Visuellement, Apple a revu son système d’exploitation avec plusieurs nouveautés visuelles que l’on a déjà eu l’occasion d’aborder (lire : Aperçu d'OS X Yosemite : la nouvelle interface en images). Parmi les changements, le plus spectaculaire est peut-être la transparence. De la barre des menus aux fenêtres des logiciels, vos contenus ou votre fond d’écran colorent souvent des éléments d’interface. Et c’est parfois spectaculaire, comme ici dans Safari où toute l’interface prend la couleur dominante du site.

Safari sous OS X 10.10 avec la transparence — Cliquer pour agrandir

C’est spectaculaire… mais c’est aussi parfois gênant. Quand on utilise la barre de favoris par exemple, on a parfois du mal à lire le nom d’un site ou d’un dossier quand le site est très coloré. Fort heureusement, ces effets de transparence ou plutôt de translucidité peuvent être facilement désactivés et on retrouve alors une interface plus sage, assez proche de celle que l’on a actuellement dans OS X Mavericks.

Dans les Préférences Système, ouvrez le panneau dédié à l’accessibilité puis, dans la section « Affichage », cochez la case « Réduire la transparence ». Cette option retire tous les effets, à la fois dans les interfaces des logiciels, dans la barre des menus d’OS X ou encore dans le Dock du système.

Cette option désactive tous les effets de transparence et améliore la lisibilité du système à certains endroits.

À vous de voir si vous préférez conserver ces effets de transparence, ou si vous voulez améliorer le confort de lecture à certains endroits. Apple ne propose qu’un réglage unique et général et on ne peut ainsi pas choisir de conserver la transparence uniquement dans le Dock, ou uniquement dans la barre des menus par exemple.

Le Finder de Yosemite, avec (gauche) ou sans (droite) la transparence. Cliquer pour agrandir

Safari sans transparence. Cliquer pour agrandir

Notons également que le mode sombre et l’absence de transparence ne font pas bon ménage. Les deux options peuvent naturellement se combiner, mais les couleu...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

OS X Yosemite fait déjà son trou sur internet

| 25/07/2014 | 23:00 |  

L'attente est forte autour d'OS X Yosemite. En permettant à tout un chacun de tester un premier aperçu de son futur système d'exploitation, Apple ne manque d'ailleurs pas de faire monter la sauce. À l'heure actuelle, 0,49% des Mac qui circulent sur le réseau de GoSquared, une société qui offre des outils d'analyses aux développeurs de sites web, fonctionnent sous Yosemite. Ce pourcentage a quasiment doublé par rapport à hier, où il s'établissait à 0,26% (OS X Yosemite n'était alors disponible que sous la forme d'une beta pour les développeurs enregistrés).

Il est tout à fait probable que ce taux augmente encore à la faveur du week-end, qui sera l'occasion pour de nombreux essuyeurs de plâtre d'installer et de tester l'aperçu de Yosemite qu'Apple semble distribuer assez généreusement (lire «Débriefing du lancement de la bêta publique d'OS X Yosemite »).

Mais l'intérêt pour OS X 10.10 date d'avant le lancement de cette beta publique. Le 9 juillet dernier, Chitika remarquait que les préversions de Yosemite étaient plus populaires auprès des développeurs que celles de Mavericks. La nouvelle interface, ainsi que les fonctions supplémentaires, sont sans nul doute à l'origine de cette vague.

> Accéder aux commentaires

Débriefing du lancement de la bêta publique d'OS X Yosemite

| 25/07/2014 | 15:18 |  

Il y a eu une petite confusion hier au moment du lancement de la bêta publique d'OS X Yosemite. Alors qu'Apple avait indiqué qu'elle allait prévenir par email les utilisateurs sélectionnés — le programme de bêta est réservé au premier million d'inscrits — quand la pré-version serait disponible, le logiciel est sorti à 18h30 sans que les utilisateurs francophones ne reçoivent de courriels.

« Dès que le logiciel bêta sera prêt, vous recevrez un code vous permettant de le télécharger sur le Mac App Store », est-il expliqué sur le site. Une formulation qui pouvait laisser penser que le code serait envoyé par email, ce qui n'est pas le cas. Il suffit en fait de se connecter tout simplement au site dédié pour récupérer le code de téléchargement en bas de page. Un code que l'on saisit ensuite dans le Mac App Store.

Pour ajouter un peu à la confusion, certaines personnes sont tombées sur un message indiquant que le code d'activation était déjà utilisé. Il suffit apparemment de recharger la page pour qu'un nouveau code soit proposé.

Plus d'une demi-journée après l'ouverture, nous venons de recevoir le fameux mail de « bonne nouvelle » qui nous invite à télécharger la bêta d'OS X Yosemite. Apple rappelle qu'il s'agit d'une pré-version et un lien renvoie vers le site dédié pour télécharger le système.

Hormis ces petits accrocs, le lancement s'est globalement bien passé. Le site d'Apple n'a été indisponible qu'une seule poignée de minutes — le volume de téléchargements est aussi bien moindre que pour une mise à jour d'iOS — et les premiers retours des utilisateurs sont positifs. Dans les commentaires, stéphane83 fait part de son expérience concluante :

Après une nuit de test sur disque externe : aucun soucis de driver ou de compatibilité constatés sur carte son Apogee et imprimante. Les paquets d'installation instampillés "Mavericks" fonctionnent avec Yosemite.
Mis à part certains logiciels de Backup qui utilisent des fenêtres du Finder pour accéder aux documents, celles-ci ne s'affichent pas correctement étant donné le changement important sous cette mouture.
Bref, cette bêta publique est légèrement mieux finalisée que la DP4. Après plusieurs tests (Logic Pro, Aperture, Final, etc.) j'ai décidé de l'installer normalement sur iMac 27" de travail.

Dans...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Un problème avec la bêta de Yosemite ? Les Apple Store ne peuvent rien pour vous

| 24/07/2014 | 19:47 |  

Vous venez d'installer la bêta publique d'OS X Yosemite et vous rencontrez des problèmes avec un logiciel ? Inutile d'aller rendre visite à l'Apple Store à côté de chez vous, les Genius ne peuvent pas assurer de support pour la bêta, et il en va de même avec iOS 8.

Photo Steve Jurvetson CC BY

Pour que le bug soit corrigé par la prochaine mise à jour, le système intègre Assistant de retour, un utilitaire pour remonter vos problèmes à Apple.

Rappelons les principaux bugs connus de cette version bêta quasiment identique à la DP4 sortie lundi pour les développeurs :

  • Pour ceux qui utilisent Netflix, Safari a des chances de bloquer pendant la lecture d'une vidéo.
  • Le mode édition dans iPhoto peut afficher un écran noir au lieu de l'image sélectionnée.
  • Concernant iPhoto et d'Aperture, il faut absolument les dernières versions 9.5.1 et 3.5.1. Notez aussi que la présence de ces deux logiciels peut gêner le fonctionnement de Flux de Photos et du partage de photos via iCloud.
  • L'envoi de fichiers par AirDrop ne marche pas toujours avec un autre Mac et il peut arriver que les machines autour de soi n'apparaissent pas.
  • Il faut redémarrer son Mac si à la première ouverture du dossier iCloud Drive vous constatez qu'il est vide.
  • La page sur le Mac App Store qui liste les achats réalisés avec le Partage familial est désactivée

> Accéder aux commentaires

Vous pouvez tester OS X Yosemite dès maintenant

| 24/07/2014 | 18:31 |  

Apple vient d’ouvrir la bêta publique d’OS X Yosemite. Les codes de téléchargement pour le Mac App Store sont actuellement envoyés par mail aux volontaires inscrits. Si vous le souhaitez et que vous avez été retenu, vous pouvez ainsi tester le nouveau système d’exploitation bureautique du constructeur avant l’heure.

Si vous n'avez pas encore reçu de mail, vous pouvez trouver vous-même votre code. Pour cela, connectez-vous sur Apple Seed, rendez-vous sur la page « Obtenir Yosemite », et tout en bas, cochez la case « J’ai lu les indications ci-dessus et je comprends les limitations de l’utilisation de cette version bêta. » puis cliquez sur le bouton « Télécharger OS X Yosemite Beta ». Le téléchargement va alors automatiquement se lancer. Si vous avez un message indiquant que le code a déjà été utilisé, rechargez simplement la page et un nouveau code devrait être proposé.

L'installeur fait plus de 5 Go. Une fois téléchargé, il ne vous reste plus qu'à installer OS X Yosemite en suivant les instructions à l'écran ! À noter qu'il s'agit d'une mise à jour du système : toutes vos données et vos réglages sont conservés.

OS X Yosemite bêta publique 1 (14A299I)

Il s'agit d'une build un soupçon différente de celles distribuée mardi aux développeurs : une 14A299I au lieu de la 14A298I. La version stable est toujours prévue pour l’automne — les dernières rumeurs parlent du mois d’octobre —, mais l’entreprise a décidé exceptionnellement d’inviter un grand nombre d’utilisateurs pour l’essayer en avance.

La version bêta publique de Yosemite est un seul cran plus récente que celle envoyée aux développeurs ce début de semaine mais les principaux bugs qu'elle contient sont identiques :

  • Pour ceux qui vivent dans un pays où Netflix fonctionne, Safari a des chances de bloquer pendant la lecture d'un contenu.
  • Le mode édition dans iPhoto peut afficher un écran noir au lieu de l'image sélectionnée.
  • À propos d'iPhoto et d'Aperture, il faut absolument les dernières versions 9.5.1 et 3.5.1. Notez aussi que la présence de ces deux logiciels peut gêner le fonctionnement de Flux de Photos et du partage de photos via iCloud.
  • L'envoi par AirDrop de fichiers ne marche pas toujours avec un autre Mac et il peut arriver que les machines autour de soi n'apparaissent pas.
  • Il faut redémarrer son Mac si à la première ouverture du dossier iCloud Drive vous constatez qu'il est vide
  • La page sur le Mac App Store qui liste les achats réalisés avec le Partage familial est désactivée

Traditionnellement, seuls les développeurs qui peuvent so...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Rétro MacG : la Mac OS X Public Beta

| 24/07/2014 | 16:30 |  

Le programme de bêta publique d’OS X Yosemite qui s’ouvre aujourd’hui est inédit par son ampleur. Jamais Apple n’avait confié une version de développement de son système à plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs lambda. Ce n’est cependant pas la première fois qu’elle soumet ses travaux au public : le 13 septembre 2000, la firme de Cupertino présentait la Mac OS X Public Beta.

Mac OS X Public Beta. Remarquez le numéro de *build*, qui correspond à la version commercialisée aux États-Unis. Partout ailleurs, Apple a distribué la *build* 2E14. Image MacGeneration.
Mac OS X Public Beta. Remarquez le numéro de build, qui correspond à la version commercialisées aux États-Unis. Partout ailleurs, Apple a distribué la build 2E14. Image MacGeneration.

Le futur du Macintosh

Lorsque Steve Jobs monte sur la scène parisienne de l’Apple Expo 2000, il y a comme de l’électricité dans l’air. Le public sait que les développeurs ont reçu les premières pré-versions de Mac OS X, dont une DP3 qui inaugure l’interface Aqua présentée lors de la Macworld de San Francisco au début de l’année. L’annonce d’une bêta publique n’en demeure pas moins une surprise — cerise sur le gâteau, elle est traduite en français ! Il suffit de faire la queue pendant une petite heure et de débourser 249 francs pour repartir avec une jolie enveloppe frappée d’un grand X bleu, CD d’installation à droite, manuel à gauche.

Internet Explorer était à l'époque le navigateur par défaut des Mac. Rares sont les sites qu'il est aujourd'hui encore capable d'afficher. Image MacGeneration.
Internet Explorer était à l'époque le navigateur par défaut des Mac. Rares sont les sites qu'il est aujourd'hui encore capable d'afficher. Image MacGeneration.

Steve Jobs aurait voulu finaliser Rhapsody, fruit de la greffe de l’interface de Mac OS au-dessus du moteur de NeXTSTEP, à la fin 1998. Au moment où il arrive sur le marché avec un an de retard sous la forme d’un Mac OS X Server 1.0, Apple sait déjà qu’elle va devoir l’abandonner : Adobe refuse d’y porter ses incontournables logiciels. Les transfuges de NeXT, emmenés par Scott Forstall, se résolvent à mettre au point Carbon, un jeu d’API permettant de faire fonctionner les applications « classiques » sur le nouvel OS (lire : Il y a 10 ans, la naissance agitée de Mac OS X). Le résultat, véritable fusion de Mac OS et de NeXSTEP, est complété par une toute nouvelle interface — la Mac OS X Public Beta offre la première occasion de tester ce qui doit être « le futur du Macintosh...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Bêta publique de Yosemite : la mise en garde des développeurs

| 24/07/2014 | 12:00 |  

Suite à l'annonce de l'arrivée imminente de la bêta publique d'OS X Yosemite, des développeurs se font un sang d'encre. D'un seul coup, plusieurs centaines de milliers de personnes vont tester un système d'exploitation non finalisé avec lequel leurs apps ne sont pas toujours bien compatibles. Qui plus est, ces nouveaux bêta testeurs ne sont pas forcément des utilisateurs aguerris — c'est le principe même de la bêta publique — et risquent d'inonder les boîtes mails des éditeurs tiers et de baisser les notes dans le Mac App Store.

Yosemite. Photo Dimitry B. CC BY

Puisque mieux vaut prévenir que guérir, certains font le point juste avant le lancement. Adobe indique ainsi que la compatibilité des applications du Creative Cloud n'est pas assurée avec les versions de développement de Yosemite. Les applications peuvent être installées et ouvertes, mais il peut y avoir des dysfonctionnements. Adobe recommande chaudement de sauvegarder tout son travail.

AgileBits prévient que la synchronisation iCloud a peu de chance de fonctionner avec 1Password. Si vous voulez garder vos mots de passe synchronisés entre tous vos appareils, utilisez Dropbox.

Cette défaillance n'est pas propre à 1Password, elle incombe à iCloud qui subit des changements profonds. iCloud Drive va en effet remplacer Documents dans le nuage. De manière générale, si vous avez recours à iCloud (pour le stockage ou la synchronisation de données), il est conseillé d'utiliser temporairement une solution alternative si le logiciel le permet. D'autant plus que les fichiers modifiés avec OS X Yosemite ne seront synchronisés qu’avec d’autres Mac sous Yosemite ou des terminaux sous iOS 8, qui, lui, est réservé aux développeurs.

Certaines apps peuvent ne plus fonctionner du tout, comme l'éditeur de texte Ulysses avec la Developer Preview 4 sortie lundi. Le flou règne d'ailleurs autour de la version qui sera proposée aujourd'hui. [MAJ] : il s'agira de la même version que ce...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Bêta publique d'OS X Yosemite : ce qu'il faut savoir avant de se lancer

| 23/07/2014 | 21:00 |  

Demain, vous ferez peut-être partie du million de personnes ayant accès à la première pré-version publique d’OS X Yosemite. Voici nos conseils pour que l'expérience se passe du mieux possible.

Une bêta publique, pour quoi faire ?

Les développeurs n’ont jamais eu l’exclusivité des versions dites « de développement ». Apple les distribue aussi aux membres de son programme AppleSeed, parmi lesquels on trouve des employés des revendeurs et des Apple Store ainsi que de simples utilisateurs. Le programme de bêta publique d’OS X Yosemite est inédit par son ampleur : on ne doute pas que les précédentes pré-versions étaient piratées par des centaines de milliers de personnes, mais c’est la première fois qu’Apple organise un test à cette échelle.

Il s’agit, pour le million de testeurs sélectionnés, « de faire savoir ce [qu’ils pensent]. » Apple dit très clairement qu’elle a besoin de savoir ce que vous pensez de ses orientations et de ses choix : « vos commentaires nous aideront à améliorer OS X pour les utilisateurs de Mac. » C’est un moyen de ne pas reproduire la controverse autour d’iOS 7, et d’arrondir les angles avant même la version finale.

Il ne s’agit donc pas seulement de s’amuser avec les nouveautés présentées à la WWDC. Certaines d’entres elles n’ont d’ailleurs pas été intégrées au système à ce stade du développement, et celles qui le sont ne fonctionnent pas toujours correctement. Prenez notamment garde si vous utilisez Documents dans le nuage : les fichiers modifiés avec OS X Yosemite ne seront synchronisés qu’avec d’autres Mac sous OS X Yosemite ou des appareils sous iOS 8. Qui est lui réservé aux développeurs.

Sauvegardez ! (oui, je sais)

Quoi qu’il en soit, prenez le temps de réaliser une sauvegarde complète de votre Mac avant de passer à OS X Yosemite. Si vous utilisez Time Machine, vous aurez sans doute besoin d’une deuxième sauvegarde : mieux vaut continuer à utiliser Time Machine sous OS X Yosemite pour récupérer d’éventuelles crashes, ce qui vous empêchera de revenir facilement à OS X Mavericks.

Réalisez donc un clone de votre Mac sous OS X Mavericks : vous aurez toujours la possibilité de démarrer dessus, et c’est la méthode la plus rapide pour revenir à OS X Mavericks en cas de plantage complet. Il vous faut évidemment un disque de la même capacité que celui de votre Mac et un logiciel de clonage comme Carbon Copy Cloner,...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

MacBook Retina, iMac et écran 4K dans la foulée d'OS X Yosemite ?

| 23/07/2014 | 19:49 |  

L'automne sera très chargé pour Apple, dont la stratégie est de regrouper tous les lancements de nouveautés sur septembre et octobre histoire de préparer les esprits (et les portefeuilles) pour la période des fêtes. En plus de l'iPhone, d'iOS 8 et de l'iWatch (lire : Special Event de l'iPhone : le choix dans la date), la Pomme a également dans ses tuyaux (le fameux « pipeline ») une batterie de nouveautés pour les Mac.

OS X Yosemite sera la grande affaire de la rentrée. Si iOS 8 est censé sortir en même temps que l'iPhone 6, la prochaine version du système d'exploitation de bureau est elle programmée pour octobre — rappelons que l'aperçu public sera disponible ce jeudi. D'après les sources de 9To5 Mac, Apple prévoit de livrer de nouvelles préversions à ses développeurs toutes les deux à trois semaines (la beta 4 est disponible depuis le début de la semaine) jusqu'à la dernière programmée aux alentours du 29 septembre.

La golden master pourrait débarquer vers le 10 octobre, ce qui signifie que Yosemite serait proposé en version finale plutôt vers la fin du mois sur le Mac App Store (à télécharger gratuitement comme Mavericks). Il n'est pas impossible qu'Apple évoque longuement cette nouvelle mouture d'OS X durant le keynote dédié à l'iWatch, même si les deux sujets sont a priori très différents (voilà ce que c'est de tout lancer en même temps !)

Comme si toute cette activité ne suffisait pas, Apple aurait aussi en préparation des nouveautés matérielles pour le Mac. Un nouveau MacBook embarquant un écran Retina de 12 pouces serait ainsi prévu, proposant un nouveau design léger et fin en aluminium. La Pomme présenterait l'ordinateur comme une avancée « significative » dans l'industrie des portables. En revanche, le site ne sait pas dire s'il émargera dans la catégorie Air, Pro, ou tout autre chose.

Un nouvel iMac, ou un nouveau moniteur, équipé d'un écran 4K (3 840 × 2 160) fait aussi partie des...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Pages