Fermer le menu

OS X

Tous les articles de MacGeneration sur OS X.

OS X Yosemite : si vous avez des problèmes avec le Centre de notifications

| 31/10/2014 | 14:30 |  

Dans OS X Yosemite, le Centre de notifications contient non seulement des notifications, mais aussi des widgets. Un nouveau rôle qui doit lui mettre suffisamment la pression pour que chez de nombreux utilisateurs, il se remette à zéro à chaque redémarrage.

Au passage, les réglages du panneau Notifications des Préférences système sont écrasés, et ne peuvent parfois plus être modifiés. Les utilisateurs affectés par ce problème sont donc assaillis de notifications, sans autre possibilité de les désactiver que de déconnecter ou désinstaller les applications qui en sont responsables.

En attendant qu’Apple règle ce bogue par voie de mise à jour, le service client AppleCare propose une solution temporaire, rapportée par Dan Roesser. Ouvrez le dossier ~/Bibliothèque/Application Support, par exemple à l’aide du menu Aller > Aller au dossier du Finder. Vous y trouverez un dossier NotificationCenter : déplacez-le ailleurs, par exemple sur le Bureau.

Ouvrez le Terminal, puis collez-y la première des trois commandes suivantes, et appuyez sur Entrée pour l’exécuter. Répétez l’opération avec la deuxième, puis la troisième commande :

  • cd `getconf DARWIN_USER_DIR`
  • rm -rf com.apple.notificationcenter
  • killall usernoted; killall NotificationCenter

Redémarrez votre machine : normalement, le Centre de notifications devrait avoir retrouvé ses esprits. Vous pouvez supprimer le dossier NotificationCenter qui traîne sur votre Bureau.

> Accéder aux commentaires

Apple publie les composants open-source d’OS X Yosemite

| 31/10/2014 | 10:45 |  

OS X n’est pas open-source, mais certains de ses composants le sont. Apple vient justement de publier le code source de ces éléments et les développeurs intéressés peuvent retrouver l’intégralité des bibliothèques et des autres éléments ouverts en téléchargement à cette adresse.

Cette procédure n’a rien d’exceptionnel et Apple le fait d’ailleurs à chaque sortie d’un nouveau système. Cette année, on note toutefois un absent dans la liste : launchd, le framework qui lance et arrête les applications, processus et scripts sous OS X. Ce framework n’est plus open source, mais n’y cherchez pas de la mauvaise volonté de la part d’Apple.

Comme l’explique cet article technique, Apple a complètement réécrit launchd pour OS X Yosemite et iOS 8. Le constructeur a utilisé un autre élément pour écrire ce composant et cet élément n’est pas open source. Pourquoi avoir changé ? On ne sait pas exactement, mais il est probable que ce soit lié aux nouvelles extensions (claviers sur iOS, partage, widgets, etc.)

launchd joue désormais un rôle essentiel pour contrôler les extensions au lancement des deux systèmes et on imagine que c’est pour cette raison qu’Apple a été obligé de le réécrire. D’où, probablement aussi, son absence dans la liste.

> Accéder aux commentaires

Les ralentissements de Yosemite

| 30/10/2014 | 20:24 |  

Au sujet d’OS X Yosemite, il y a un point qui revient assez fréquemment, ce sont les ralentissements qui reviennent au fil du temps. Le sujet est abordé dans ces sujets sur nos forums (Ralentissements avec Yosemite ? et Ralentissements sur Safari / Yosemite ) ainsi que sur ceux d’Apple .

De ce que nous avons constaté, le système se fait moins réactif au fil du temps. A priori, la nouvelle version du système d’Apple aurait des soucis dans la gestion de la mémoire. Ces ralentissements se font sentir avec des applications qui font une utilisation assez importante de la RAM. Ce ne sont pas forcément des mastodontes, cela peut se produire avec un navigateur web comme Safari ou Chrome.

Résultat, au bout de quelques heures ou de quelques jours (en fonction de votre utilisation), certaines opérations comme un simple déplacement de fenêtre peuvent perdre de leur fluidité. Si vous sentez que votre Mac commence à avoir du mal, il n’y a qu’une solution : redémarrez.

On est loin de la « Grandeur et performance » vantée par Apple sur son site web. Espérons qu’Apple rectifie le tir lors d’une prochaine mise à jour.

> Accéder aux commentaires

OS X Yosemite : aussi populaire en quatre jours que Windows 8 en deux ans

| 29/10/2014 | 14:00 |  

BackBlaze offre aux utilisateurs de Mac et de PC sous Windows une des solutions de sauvegarde les plus efficaces et élégantes du marché (la toute récente version 3.0 du logiciel se montre d’ailleurs toujours aussi performante). Adam Nelson, ingénieur support pour la société, partage quelques statistiques intéressantes concernant l’adoption d’OS X Yosemite qui semble connaître, du moins parmi les abonnés du service, un succès bien plus éclatant que pour Windows 8. Ainsi, le 20 octobre (soit quatre jours seulement après la mise en ligne de Yosemite), le nouvel OS d’Apple équipait 21% des Mac utilisant les services de BackBlaze.

Ce chiffre est encore plus impressionnant quand on le compare avec le temps pris par Windows 8 (dont la version 8.1) pour atteindre ce même pourcentage : deux ans ! Évidemment, les situations ne sont pas parfaitement identiques entre les deux systèmes d’exploitation : comme l’explique Adam Nelson, les PC sous Windows sont, plus souvent que les Mac, utilisés dans des environnements professionnels qui n’autorisent pas la mise à jour du système d’exploitation. L’accueil fait à Windows 8 n’a pas fait montre d’un enthousiasme débordant; enfin, les utilisateurs de PC profitent souvent de l’achat d’un nouvel ordinateur pour passer à un nouveau système.

Quant à OS X Yosemite, il a bénéficié non seulement de la gratuité sur le Mac App Store (alors que Windows 8 était payant), mais également d’une large compatibilité puisqu’il est possible d’installer l’OS sur les Mac supportant déjà son prédécesseur Mavericks. Enfin, en proposant une beta publique gratuite (une première depuis 2000 et Mac OS X 10.0), Apple s’est assurée d’une base utilisateurs plus large qu’habituellement — cette popularité s’est également vue chez les développeurs (lire : Les betas de Yosemite plus populaires que celles de Mavericks). Le 24 octobre dernier, vous étiez un lecteur sur deux à nous lire depuis un Mac sous OS X Yosemite.

> Accéder aux commentaires

Accélérer l’affichage de Yosemite et d’iOS 8

| 29/10/2014 | 11:10 |  

Tout le monde n’est pas fan de la « vibrance » introduite dans OS X Yosemite. Cela en perturbe certains, mais surtout cela peut se ressentir au niveau des performances et de la réactivité du système si vous avez une configuration modeste.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est la vibrance, c’est la capacité qu’ont certains éléments d’interface à prendre les couleurs d’autres éléments. La vibrance est le produit d’effets — alpha blending, flou gaussien, et retouche colorimétrique — demandant une grande puissance de calcul. C’est pour cela d’ailleurs qu’elle ne s’applique qu’à la fenêtre active, au Dock, à la barre de menus, et aux notifications. Si ces aspects vous intéressent, nous vous recommandons vraiment la lecture de notre livre consacré aux nouveautés de Yosemite, qui revient en long et en large sur ces aspects.

Dans les Préférences Système, il y a des réglages qui permettent d’atténuer cela. Rendez-vous dans Accessibilité puis Affichage (qui en théorie est sélectionnée par défaut).

Voilà à quoi ressemble une fenêtre de Yosemite par défaut. Le fond de la colonne de gauche de la fenêtre du Finder est « en accord » avec le fond d’écran. Si dans Accessibilité, vous cochez sur « Réduire la transparence », vous reviendrez à un comportement tel que vous le connaissiez sur les précédentes versions d’OS X.

L'option Réduire la transparence est ici activée

Avec cette option activée, lorsque la fenêtre du Finder est activée, son fond d’écran n’interagit plus avec l’image en dessous. Si vous le souhaitez, vous pouvez allez encore plus loin en cochant l’option « Augmenter le contraste ».

L'option Augmenter le contraste est beaucoup plus radical

Nous voilà revenus au moins dix ans en arrière. Le contraste est plus marqué entre les différents éléments d’interface. On se croirait revenu au temps de Platinium de Mac OS 9 ou encore des premières bêtas de Rhapsody.

Il est à noter que l’on trouve des réglages similaires dans iOS. Cela peut être intéressant si vous avez un iPad ou un iPhone qui a du mal sous iOS 8. Rendez-vous dans Réglages, puis dans Général, Accessibilité et tapotez sur Augmenter le contraste.

L’item réduit la transparence fera exactement la même chose que sur...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Utilisez le nouvel aperçu dans le Finder de Yosemite

| 28/10/2014 | 18:00 |  

Le menu Présentation de Yosemite contient une fonction de prévisualisation qui peut s'avérer pratique lorsqu'on est en affichage par liste, icônes ou Cover Flow. Dans ce cas, lorsqu'on sélectionne un élément — fichier mais aussi et surtout dossier — un panneau latéral en offre un aperçu. Ce sera un coup d'oeil sur son contenu pour un document ou une information sur le poids pour un dossier. Sans oublier les tags de couleurs éventuellement associés et les infos de dates de création/modification et de nature du fichier. Le shareware Path Finder a par exemple un mode équivalent.

Pour voir ce panneau il faut donc être en affichage par liste (ou Cover Flow, sinon par icônes) et avoir activé l'item Afficher l'aperçu du menu Présentation. Il ne faut pas confondre avec l'aperçu proposé en affichage par colonnes. Dans le premier cas, ce panneau d'aperçu apparaît pour n'importe quel élément sélectionné dans une fenêtre du Finder, dans le second cas, c'est uniquement lorsqu'on a cliqué sur un fichier.

Le seul petit défaut de ce panneau est qu'il s'ouvre généralement avec une largeur un peu trop étroite qui oblige à la redimensionner pour bien lire toutes les informations.

> Accéder aux commentaires

Microsoft les doigts sur le trackpad d'OS X

| 28/10/2014 | 13:00 |  

Les bons artistes copient. Avec Windows 10, Microsoft confirme son statut ! Joe Belfiore, le grand manitou du système d’exploitation chez l’éditeur, a dévoilé durant une conférence TechED de nouveaux mouvements de doigts pour le trackpad qui rappellent fortement ceux d’OS X. Il y a notamment un geste de trois doigts vers le haut (quatre doigts sur Mac) appelant le nouvel affichage Task View de Windows 10 (Mission Control pour OS X). Passer d’une application à une autre dans le futur système d’exploitation de Microsoft se réalise avec un mouvement de trois doigts vers la gauche ou vers la droite ? Sous OS X, passer d’un logiciel plein écran à un autre nécessite un geste de quatre doigt vers la gauche ou la droite.

Windows 10 est actuellement proposé dans une version Preview pour les développeurs et ceux qui aiment essuyer les plâtres. La mise à jour sera disponible dans le courant de l’année prochaine.

Par ailleurs et toujours à l’occasion des conférences TechED, Microsoft a annoncé des nouveautés à destination des développeurs iOS et Android : de nouvelles API vont leur permettre d’utiliser des services Office 365 dans leurs applications mobiles (courriels, fichiers, fiches contact, calendriers…). Pour iOS, un SDK en version finale est disponible au téléchargement.

Enfin, Office 365 va s’ouvrir dans les prochaines semaines à IFTTT (If This Then That), qui va permettre de concocter des « recettes » d’actions pour mieux contrôler les modules de la suite bureautique.

> Accéder aux commentaires

Des icônes pour personnaliser OS X Yosemite

| 27/10/2014 | 17:50 |  

Après avoir mis la souris sur les 44 fonds d’écran cachés d’OS X Yosemite, que diriez-vous maintenant de personnaliser les icônes de vos logiciels ? Il existe quantité d’icônes disponibles sur internet, et celles conçues par Sebastiaan de With ne sont pas nécessairement les plus flashy. Mais cette collection Muir s’accorde plutôt bien avec le nouveau design d’OS X et, outre les modules de la suite Creative d’Adobe, on pourra y piocher des icônes pour Rdio, Tor, Sparkle, Sketch ou encore Steam.

Cliquer pour agrandir

Ces icônes peuvent être téléchargées gratuitement et sont à usage personnel uniquement. Le designer a traîné ses guêtres chez plusieurs connaissances, comme Apple, HP ou encore Mozilla. N’hésitez pas à partage vos découvertes d’icônes dans les commentaires !

> Accéder aux commentaires

Pourquoi Mac OS X Snow Leopard est toujours en vente

| 27/10/2014 | 17:11 |  

Cinq ans après sa sortie, Snow Leopard (Mac OS X 10.6) est toujours en vente sur l'Apple Store. Il n'est plus mis en avant, mais on le trouve très facilement en utilisant le moteur de recherche. En dépensant 18 € (plus 6 € de frais de port), on reçoit le DVD d'installation du léopard des neiges.

Comme nous l'expliquons dans notre livre Les nouveautés d’OS X Yosemite, il ne s'agit pas d'un oubli de la part d'Apple. Snow Leopard est en fait la mouture d'OS X indispensable pour passer à une version postérieure.

Imaginez que vous avez oublié de déballer le MacBook Pro Core 2 Duo que vous avez acheté en 2007. Ce Mac, équipé de Tiger (Mac OS 10.4) en standard, est compatible avec Yosemite. Pour passer au nouveau système — qui ne tourne pas trop mal dessus à condition de remplacer le disque dur par un SSD —, on peut faire l'impasse sur Leopard (qui n'est de toute façon plus vendu) et installer directement Snow Leopard. Il faut ensuite mettre à jour le système non pas jusqu'à la 10.6.6, qui a introduit le Mac App Store, mais jusqu'à la 10.6.7 (ou 10.6.8, la dernière en date), capable d'exécuter le programme d'installation de Yosemite.

On peut ensuite faire un grand bond de Snow Leopard jusqu'à Yosemite, en évitant donc Lion, Mountain Lion et Mavericks. Si pour une raison ou une autre vous voulez installer OS X 10.7 ou 10.8 sur votre machine, ces deux systèmes sont toujours en vente sur l'Apple Store à 18 €. Apple envoie alors simplement un code par email pour télécharger le système sur le Mac App Store.

À noter que si vous utilisez FileVault sous Snow Leopard, il faut que vous le désactiviez avant de faire le grand saut jusqu'à Yosemite. Le système de protection des données a énormément évolué entre les deux versions et la transition peut poser problème.

> Accéder aux commentaires

Phoenix, une version open source de Swift

| 27/10/2014 | 12:20 |  

Une petite équipe de développeurs travaille sur une implémentation open source de Swift, le langage de programmation d'Apple lancé lors de la dernière WWDC. Dénommé Phoenix, ce projet est supervisé par Greg Casamento, un développeur Objective-C qui gère également GNUstep, une version open source d'OpenStep (le jeu d'API du système d'exploitation de NeXT, qui a évolué ensuite en Cocoa).

Logo de Swift. Photo Yuko Honda CC BY-SA

L'objectif de Phoenix est en fait d'inciter Apple à rendre Swift open source. Dans une lettre ouverte adressée à Tim Cook, les membres d'ind.ie rappellent l'importance de l'open source dans l'histoire d'Apple : « Que se serait-il passé si Chris Lattner (qui chapeaute Swift, ndr), n'avait pas rendu open source LLVM (un compilateur très performant utilisé par Apple) ? »

D'après ind.ie, ne pas rendre open source Swift, ainsi que Metal, revient à « compliquer le portage des applications sur Android, et au bout du compte à devoir choisir entre les deux plateformes. » « Ayez la confiance de publier Swift sous une licence libre et ouverte. Permettez à Swift d'épauler Apple comme l'ont fait les autres logiciels open source. »

Un autre projet a été lancé peu de temps après l'annonce de Swift. Silver doit permettre d'utiliser le nouveau langage de programmation d'Apple avec Java (Android) et .NET (Windows).

> Accéder aux commentaires

Pages