Fermer le menu
 

Wired raconte la création de l'iPhone

Florian Innocente | | 10:44 |  25
Les articles sur l'iPhone se comptent (littéralement) en millions, mais ceux levant le voile sur quelques-uns des secrets de sa naissance sont beaucoup plus rares, à l'image de celui de Wired "Comment l'iPhone a fait exploser l'industrie du mobile".

2002 - Steve Jobs prépare l'après iPod
C'est en 2002, quelques mois à peine après le lancement du tout premier iPod (octobre 2001), que Steve Jobs aurait envisagé de s'aventurer sur le terrain de la téléphonie mobile. Il s'agissait de répondre à deux besoins. Le premier de réunir plusieurs appareils - PDA, téléphones et les baladeurs MP3 naissants - en un seul appareil pour des questions de commodité. Le second, d'être prêt pour le jour où ces tout-en-un commenceraient à venir chahuter l'iPod. Le succès rencontré à l'époque par le Palm Treo 600 puis par les Blackberry était révélateur de ce que l'avenir réservait.

Le chemin était toutefois semé d'embuches. Les réseaux d'alors n'étaient pas encore au niveau pour un appareil foncièrement orienté vers un usage de l'Internet. Le système de l'iPod, lui, n'était pas assez puissant pour remplir cette tâche et Mac OS X était beaucoup trop lourd pour être utilisé en l'état.

Il y avait enfin le passage obligé par les opérateurs, que Jobs décrit un jour en des termes fleuris "des orifices" par lesquels les fabricants de mobiles étaient obligés de passer pour vendre leurs appareils. Ces derniers étant réduits à de simples faire-valoir pour les services vendus par les opérateurs.

2004 - le fiasco du ROKR
Une manière pour Apple de contourner à la fois les opérateurs et les obstacles liés à la fabrication d'un téléphone fut de s'allier avec Motorola. Apple ne s'occuperait que de concevoir une version mobile d'iTunes. La collaboration fut difficile, tout étant sujet à discussion : la façon de transférer les chansons, leur nombre et même la présence des logos de chacun sur l'appareil. Mais le principal problème se présenta fin 2004 lorsqu’arrivèrent les premiers prototypes. Jobs espérait que Motorola aurait réédité le coup du RAZR avec son design élégant, et c'est finalement un appareil sans originalité aucune, voire moche, qui lui fut présenté. Le ROKR arriva en septembre 2005, aussitôt voué aux gémonies et aussitôt oublié.

2005 - un téléphone révolutionnaire made in Apple
Dès février 2005 et plusieurs mois avant la sortie du ROKR, Steve Jobs rencontra secrètement les patrons de Cingular à New York (avant leur rachat par AT&T) pour discuter d'un partenariat où Apple s'occuperait cette fois du téléphone, disposant dans ses labos de quelque chose "à des années lumières de la concurrence." Depuis un an la Pomme travaillait à une tablette à écran tactile et les développements réalisés pouvaient être adaptés pour un téléphone. Et l'arrivée de processeurs plus rapides, le ARM11 en l'occurrence, garantirait la puissance nécessaire à son fonctionnement.

Apple était prête à nouer un accord exclusif avec tout opérateur qui voudrait bien l'écouter mais elle se gardait la possibilité d'assurer son propre service en devenant un opérateur virtuel. Du côté de Cingular, le risque était d'accorder trop de liberté à Apple, en contradiction avec le modèle économique en vigueur. Au lieu d'être à l'origine des services proposés sur son réseau, Cingular ne ferait plus que transporter ceux des autres. Mais si Apple amenait effectivement un modèle révolutionnaire, capable de surfer sur Internet comme jamais auparavant, l'opérateur pourrait trouver son compte dans une explosion de l'utilisation des communications DATA, plus rémunératrices face aux communications vocales qui perdaient peu à peu de leur intérêt commercial.

Les négociations avec Apple ont duré plus d'un an, Jobs a également approché Verizon mais pour se voir éconduire immédiatement. En novembre 2005, huit mois avant que l'accord définitif ne soit signé avec Cingular, Jobs donna instruction à ses équipes de travailler d'arrache pied sur ce téléphone.

2006 - la création de l'iPhone
Début 2006 alors qu'Apple finissait la version Intel de Mac OS X, elle s'attaqua à la définition d'un nouveau système, cette fois pour l'iPhone. La piste de Linux aurait été étudiée de près, puisque le système fonctionnait déjà sur des téléphones. Mais Jobs refusa d'utiliser un OS de tierce partie. Un prototype fut fabriqué sur la base d'un iPod. Avec la roue tactile comme interface pour choisir un numéro de téléphone ou en composer un. Mais l'appareil ne pouvait que téléphoner, il lui manquait tous les hauts services, dont la partie Internet.

Apple dû aussi se frotter à des questions techniques nouvelles pour elle. Elle mis en place un labo de test de l'antenne de l'iPhone, fit fabriquer des mannequins pour évaluer l'impact des radiations émises par l'appareil, investit des millions de dollars dans une douzaine de serveurs pour simuler le fonctionnement de l'iPhone sur un réseau. Et Jobs, après avoir joué avec les prototypes, de demander à ses équipes de revoir la qualité de l'écran, en laissant tomber le plastique au profit du verre, pour limiter les rayures. Selon une source de Wired, Apple aurait dépensé environ 150 millions de dollars (102 millions d'euros) pour concevoir l'iPhone.

En novembre 2006 lors d'une démo faite à Steve Jobs, rien ou presque ne fonctionnait. Des bugs, des coupures incessantes dans les appels, la batterie qui ne se chargeait pas complètement, les applications qui plantaient et perdaient leurs données. Conclusion d'un Jobs, étonnement calme aux dires des participants, au point de rendre la tension encore plus importante : "On n'a rien du tout comme produit". Alors que l'iPhone était justement prévu pour être la vedette du Macworld Expo deux mois plus tard.

À force de nuits blanches et de stress pour les 200 ingénieurs impliqués dans le projet, Jobs put, à la mi-décembre, faire une démonstration de l'iPhone à Las Vegas lors d'une réunion avec le patron d'AT&T.

Un bébé tenu secret
Le secret fut maximal pendant la genèse du produit, baptisé Purple 2 (P1 étant le modèle conçu sur la base d'un iPod). Les équipes software travaillaient avec du matériel enfermé dans des boitiers en bois anonymes alors que les équipes hardware utilisaient du logiciel sans relation avec la version finale. Lorsque les employés d'Apple rendaient visite à leurs pairs chez Cingular, ils étaient enregistrés sous l'identité de salariés d'Infineon, l'un des fournisseurs de puces de l'iPhone. Au jour de la première sortie publique de l'iPhone en janvier 2007, environ 30 personnes seulement parmi les responsables d'Apple impliqués sur le projet l'avaient vu dans sa version définitive.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


25 Commentaires

avatar lolodigital 10/01/2008 - 12:15

Merci Florian, une belle histoire à lire avec un bon café en guise de pause !

avatar Hero 10/01/2008 - 12:24

Passionnant à lire. Merci !

avatar iMattheus 10/01/2008 - 12:32

Pas étonnant que l'iPhone coûte cher ! 150 millions de $ en développement ! c'est un truc de dingue ! Après je sais pas , est- ce que les autre fabricants mettent autant d'argent dans le développement et la création d'un téléphone , comme le N95 par exemple ? Pour comparer et voir si je dis une bêtise , quelqu'un sait ? Sinon vive l'iPhone qui le meilleur portable de tous les temps au niveau de la manière d'utiliser (sinon il y en a qui vont encore dire:"oui mais il a pas ceci ou cela ... nianiania ...") J'adore le mien car il est SUPER AGREABLE à utiliser et c'est je trouve pour moi le plus important.


avatar Bladrak 10/01/2008 - 13:03

Terrible ! Merci pour cette news démentielle :)

avatar v1nce 10/01/2008 - 13:05

@iMattheus Sinon vive l'iPhone qui le meilleur portable de tous les temps au niveau de la manière d'utiliser ..... oui c'est surtout bien quand tu dois effacer 50 mail l'un après l'autre, c'est révolutionnaire... (idem pour vider la corbeille)

avatar naas 10/01/2008 - 13:05

Bel effort de traduction. l'évocation de l'ipod/phone me rappele lors de la keynote la projection par steve jobs d'un vieux telephne avec une roue d'ipod grand moment :D je serais curieux de savoir le prix de développement du n95 de Nokia.

avatar Dila 10/01/2008 - 13:42

Merci pour cette traduction et cette belle histoire qui se lit comme un roman !!

avatar Eurylaime 10/01/2008 - 13:42

Le budget R&D sur l'année de création de l'iPhone a augmenté de 200 millions de dollars, donc entre 150 et 200 millions le téléphone ^^

avatar gtoto 10/01/2008 - 13:42

au final, 100 millions d'euro, c'est pas énorme par rapport a la marge que le produit fourni. si l'on compare avec l'industrie automobile par exemple: le lancement d'un modèle grand public, de style 207 ou clio, ça équivaut a peu près à 1 milliard d'euro.... pour des marges bien moindres....

avatar naas 10/01/2008 - 13:58

[quote]Apple's hardware engineers had spent about a year working on touchscreen technology for a tablet PC and had convinced him that they could build a similar interface for a phone[/quote] les engenieurs matériel travaillaient depuis plus d'un an sur les techniques d'écran tactile pour un ordinateur au format tablette... La voila la surprise pour la prochaine keynote.

avatar R1x_Fr1x 10/01/2008 - 13:59

ppffiiouuu quelle histoire!! ce que je ne comprendrai jamais, c'est comment ils ont pu éviter la moindre fuite pendant des années

avatar pim 10/01/2008 - 14:06

Sympa comme aventure. Assez dément aussi cette histoire des équipes travaillant avec l'iPhone enfermé dans une boîte en bois ! Et l'aventure continue, d'ici quelques jours ce sera l'anniversaire de la première apparition de l'iPhone, on peut penser à l'apparition d'un iPhone mini ou d'une version 2 !

avatar naas 10/01/2008 - 14:09

Cela explique maintenant les rumeurs ) propos d'un ipod plein écran que jobs a refusé pour cause d'écran trop fragile.

avatar rdana 10/01/2008 - 14:09

le N95 pour nokia n'est qu'une évolution de leur portable, l'iphone est un produit sorti de rien, normal que les frais de developpement soit si élevés

avatar gwena 10/01/2008 - 14:09

excellente news, ça m'a donné des frissons partout... (ça ou le froid chez moi, je sais pas encore)

avatar Grosse patate 10/01/2008 - 14:40

Tankiou fore ze translassion ! C'est rigolo comme nom de projet Purple 1, Purple 2... on fantasme (ou imagine du moins) sur tout un tas d'autres produits Apple en cours de développement avec des noms similaires de projets : Orange 3, Yellow 1, etc. Sont forts ces pommiers !

avatar pooky31 10/01/2008 - 15:33

@ Grosse patate Orange comme nom de code, c'est pour Apple un modèle plus difficile à sortir, des retards à cause de loi sur le desimlockage, des relations conflictuelles avec eux mêmes !!!

avatar bompi 10/01/2008 - 15:45

C'est beau comme un conte de fées industriel. Les types ont dû bosser comme des tarés ... On peut imaginer des cadavres de boîtes de pizza éparses :-) Quand même, ils sont fous chez Apple : le coup des boîtes en bois !! Mais des fous qui font des produits particuliers. Et dépenser 150 M$ en R&D sur un produit, c'est assez fort. Donc nous aurons une tablette, dans une semaine ?

avatar cefd 10/01/2008 - 16:33

marrant de réentendre parler du ROKR, telephone pourri s'il en est!! Vraiment un mauvais telephone, vraiment un mauvais lecteur MP3... mon dieu que de mauvais souvenirs. Aujourd'hui mon iPhone et moi avons oublié cela et coulons des jours heureux... Non non je ne suis pas un Apple geek :P

avatar Anonyme (non vérifié) 10/01/2008 - 21:00

En effet très bon moment de lecture. Un merci en tout cas à Mac G pour tous ses si bons articles !! Je vous considère vraiment comme THE REFERENCE pour le monde Apple !! Et je délaisse de plus en plus la concurrence pour me consacrer à lire de long en large et en travers votre site, de plus vous m'avez fait connaître des tonnes d'autres sites et de logiciels via vos différentes sections... En bref MAC-G : JE t'AAAiiime, I love u, Ti amo, ich liebe Dich, quiérote, maite zaitut, jeg elsker dig, Я тебя люблю, miluji tě, anh yêu em !!!!!! Bon la liste pourrait etre longue je m'en arrête donc là... pour aujourd'hui ;-)

avatar Mcbozo 11/01/2008 - 00:49

"Sympa comme aventure. Assez dément aussi cette histoire des équipes travaillant avec l'iPhone enfermé dans une boîte en bois !" Ils avaient fait la même chose avec le développement de l'iPod en 2001 !

avatar alex42 11/01/2008 - 07:51

C'est bien, mais il arrive quand au Japon ???!

avatar Grosse patate 11/01/2008 - 11:53

@alex42 Pourquoi? le père Nöel n'est pas encore passé chez toi ?? Faut écrire au service des réclamations, là, c'est trop long !

avatar sylver 29/06/2008 - 00:51

Il y a quelque chose qui m'avait marqué lors de la keynote où Steve Jobs a présenté le ROKR : la présentation avait foiré parce que Steve ne se rappelait plus sur quelle touche il fallait appuyer afin de faire repartir la musique après un appel. Étant donné le soin qu'apporte Steve Jobs aux répétitions de ses keynotes, je me demande comment il a pu oublier cette simple touche. Je ne serai pas étonné d'apprendre que ce plantage était en fait totalemnt volontaire de sa part, histoire de donner, dès sa présentation, un côté vraiment négatif à ce produit. Ça sous-entendait en effet que l'ergonomie de ce téléphone était tellement naze que Steve lui-même ne savait pas sur quel bouton appuyer pour faire repartir la musique.