Fermer le menu

Des circuits plus rapides en PCL dans tous les produits d'Apple en 2018

| 04/12/2017 12:45 | 5

Les prochains iPhone, Mac et Apple Watch vont tous profiter de l'utilisation de circuits imprimés flexibles conçus avec un polymère à cristaux liquides (LCP/PCL), écrit l'analyste Ming-Chi Kuo de KGI Research.

TrueDepth et son circuit flexible. Crédit : iFixit

C'est déjà le cas pour les iPhone 8 et X qui l'utilisent pour relier leurs antennes ainsi que le module TrueDepth de caméras et de capteurs. Ce matériau plat et relativement souple peut prétendre à faire gagner un peu de place et à autoriser surtout des débits plus importants. Dans le cas des portables Mac, il accompagnerait la prise en charge du prochain protocole USB 3.2, formalisé cet été.

En plus de débits plus élevés, les circuits en LCP sont plus résistants à l'humidité et chauffent moins. En contrepartie, il est plus délicat de les fabriquer, souligne l'analyste. C'est notamment cette partie interne aux iPhone X qui a contribué à ralentir leur production. Le premier sous-traitant choisi n'ayant pu tenir le cahier des charges d'Apple.

KGI Research

Les iPhone de 2018 comporteraient au moins deux modules d'antennes utilisant ce matériau, permettant l'utilisation du mode MIMO 4X4, à même pour augmenter les débits 4G avant le passage à la 5G. Les antennes des futures Apple Watch adopteraient également ce type de polymère.

> Accéder aux commentaires

Une semaine catastrophique pour iOS 11 et macOS High Sierra

| 04/12/2017 11:33 | 196

Dans les annales, le bogue du 2 décembre occupera sans doute une bonne place. Tous les iPhone équipés d’iOS 11.1, soit plusieurs centaines de millions de terminaux, étaient susceptibles de planter à tout moment. Il suffisait pour cela qu’une application se décide à envoyer une notification locale.

Ce sont sans doute de nombreux utilisateurs qui ont été touchés. On a pu le constater dans les commentaires de notre actualité dédiée à ce problème :

Kikila

02/12/2017 - 08:50 via iGeneration pour iOS

Voilà pourquoi je suis réveillé depuis six heures ce matin, mon iPhone pourtant en mode avion ne cessait de vibrer.

Ce matin il n’arrête pas de redémarrer et sa batterie baisse à vue d’œil

captainBDO

02/12/2017 - 08:55 via iGeneration pour iOS

Moi c’était jeudi ... donc rien à voir avec la date.

Sur un trajet Paris Lyon, Waze en route, un appel en cours, à la moindre notification le téléphone redémarrait. 4 fois en 4 heures

VincentGouv

02/12/2017 - 13:27 via iGeneration pour iOS

L’iPhone de mon épouse a eu le souci. Le responsable : les notifications de l’application YouTube.

À noter au passage que certains indiquent avoir eu ce bogue quelques jours en amont. On ignore pour l’heure quelle est la cause technique de ce dysfonctionnement.

Quoi qu’il en soit, Apple était en mode panique ce week-end. C’est probablement la première fois de son histoire qu’elle sort une mise à jour d'un de ses systèmes d'exploitation en plein week-end, mise à jour qui aurait dû sortir aujourd’hui ou demain apparemment. En tout cas, Apple n’a rien vu venir, comme elle n’avait pas vu venir la faille root dans High Sierra, et précédemment le...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Une vente privée Freebox Revolution demain ?

| 04/12/2017 10:55 | 29

Free qui organise une promotion sur le site vente-privee.com, ça n’a rien d’exceptionnel. Mais si cette promotion concerne la Freebox Revolution comme le laisse entendre une image, c’est plus intéressant.

Le FAI, qui brade habituellement la Freebox Crystal à 1,99 €/mois pendant un an (une opération de ce type a d'ailleurs pris fin récemment), va apparemment faire une remise sur son offre phare du mardi 5 décembre à 19 heures au mardi 12 décembre à 6 heures. On n’en sait pas plus pour le moment.

C’est un moyen pour Free d’engranger des clients alors que la Freebox v7 évoquée par Xavier Niel à la rentrée se fait toujours attendre.

> Accéder aux commentaires

Black Out masque rapidement les informations sensibles des images

| 04/12/2017 10:00 | 14

Black Out [1.0.1 – US – Gratuit – macOS 10.13 – Sindre Sorhus] est une nouvelle application spécialisée dans une chose : masquer les informations sensibles des images que l’on partage. N’importe quelle application de retouche est capabable de pixeliser le texte ou de mettre un carré noir à un endroit, mais le parti pris de Black Out est de le faire plus rapidement en se concentrant exclusivement sur cela.

Il suffit d’ouvrir l’image (on peut la glisser-déposer directement depuis Photos, par exemple) puis de sélectionner la zone que l’on veut cacher en cliquant pour qu’apparaisse une surface noire.

Black Out ne permet ni de flouter ni de pixeliser l’image car ces méthodes peuvent être moins sûres, explique le développeur. En plus des images, l’application peut importer les PDF, mais il faudra les exporter en PNG.

Black Out est temporairement gratuit et nécessite macOS High Sierra. Dans le même genre, il y a le vénérable Skitch qui dispose d’outils supplémentaires.

> Accéder aux commentaires

Tim Cook plaide en Chine pour une technologie basée sur des valeurs d'humanité

| 04/12/2017 09:05 | 40

À l'occasion de la World Internet Conference organisée ce week-end par le gouvernement chinois, Tim Cook a plaidé pour que la technologie évolue en s'imprégnant des valeurs d'ouverture, de créativité tout en offrant aux utilisateurs, respect, protection et garanties sur la confidentialité de leur vie privée.

Crédit : Reuters

Un vœu pieux alors que les hôtes de cette conférence ont renouvelé leur volonté de maintenir un contrôle toujours plus serré sur internet à l'intérieur des frontières de la Chine.

Invité à prononcer le premier discours de ce rendez-vous où était aussi invité Sundar Pichai de Google (dont les services sont bloqués en Chine), et où sont conviés hommes d'affaires, chefs d'entreprises et représentants du gouvernement, le patron d'Apple a déclaré, à propos de l'intelligence artificielle : « Beaucoup de choses ont été dites sur les risques potentiels de l'intelligence artificielle, mais je ne m'inquiète pas à l'idée de voir des machines penser comme les êtres humains. Je suis inquiet à propos des gens qui pensent comme des machines. Nous devons tous travailler à faire infuser la technologie avec la notions d'humanité, avec nos valeurs ».

« Le thème de cette conférence — développer une économie numérique pour l'ouverture et le partage des bénéfices — est une vision qui est la nôtre chez Apple. » a-t-il ajouté « Nous sommes fiers d'avoir travaillé en collaboration avec nombre de nos partenaires en Chine pour aider à construire une communauté qui fera partie d'un ensemble commun dans le cyberespace ».

Tim Cook a souligné la contribution d'Apple à l'économie numérique chinoise — dessinant en creux l'extrême dépendance de son groupe vis-à-vis d'un pays qui est devenu son deuxième marché, à courte distance des États-Unis. Apple répond notamment aux demandes de censure émises par le gouvernement, et argue qu'elle ne fait que respecter la réglementation locale. Le dernier exemple en date étant le retrait de Skype de l'App Store il y a quelques jours.

L'activité d'Apple en Chine a débuté il y a trente ans a rappelé Tim Cook. Aujourd'hui, elle fait travailler plus de 5 millions de personnes, dont 1,8 million de développeurs. Le poids de ces développeurs chinois est énorme, Cook a donné le chiffre de 16,93 milliards de dollars qui leur ont été reversés, c'est quasiment le quart du total annoncé en début d'année (70 milliard de dollars reversés à l'ensemble des éditeurs de logiciels).

> Accéder aux commentaires

Nos coups de cœur et nos coups de gueule 2017

| 03/12/2017 18:00 | 105

Il y a des traditions qui se perdent… et d'autres qui restent. À quelques semaines de 2018, voici comme d'habitude nos coups de cœur et nos coups de gueule de l'année qui vient de s'écouler. C'est l'occasion de vous faire découvrir ou redécouvrir des produits et des applications que nous avons particulièrement aimés, et de revenir sur ce qui nous a irrités.

Coups de cœur

iPhone X

C'est un petit peu cliché de choisir le dernier iPhone à la mode comme coup de cœur, mais en même temps… cela fait combien de temps qu'Apple n'a pas sorti un téléphone passionnant ? L'iPhone 8 est un excellent smartphone, je ne lui aurais pas mis une bonne note sinon, mais c'est un modèle ennuyeux comparé à l'iPhone X.

iPhone 8, iPhone X et iPhone 8 Plus. Cliquer pour agrandir
iPhone 8, iPhone X et iPhone 8 Plus. Cliquer pour agrandir

L'iPhone X n'est pas parfait, il souffre même de quelques défauts agaçants, comme ce centre de contrôle inaccessible. Face ID ne fonctionne pas toujours, certains nouveaux gestes sont moins pratiques que les anciens, l'encoche est parfois bizarrement gérée en mode paysage… bref, Apple a encore une marge de progrès.

Mais tous ces petits défauts s'oublient immédiatement à l'usage. Au quotidien, l'iPhone X est un excellent modèle et c'est un modèle qu'on a envie d'utiliser. Il offre (quasiment) tous les avantages d'un Plus dans le corps d'un iPhone standard, son écran OLED est spectaculaire et l'interaction imaginée par Apple est bien supérieure à celle que l'on avait avec le bouton d'accueil. Oui, il y a quelques problèmes, mais les nouveaux gestes me manquent sur tous les autres iPhone et sur mon iPad.

L’encoche ? Ah oui, l’encoche. Franchement, elle ne m’a jamais gêné, Jamais. Cliquer pour agrandir
L’encoche ? Ah oui, l’encoche. Franchement, elle ne m’a jamais gêné, Jamais. Cliquer pour agrandir

Après tellement d'années de mises à jour incrémentales, cet iPhone X casse nos habitudes et ambitionne de devenir la nouvelle référence en termes de design pour les années à venir. C'est ambitieux et c'est excitant : voilà pourquoi c'est un coup de cœur 2017, sans hésiter. Nicolas

HomeKit sur iOS 11

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Le refurb : toujours plein à craquer avec des Mac à 459 € et des iPad à 349 €

| 03/12/2017 08:36 | 14

Vous recherchez un Mac ou un iPad à petit prix ? Un petit détour par le refurb peut être intéressant. Ces jours-ci, Apple met le paquet sur les iPad et ses ordinateurs portables.

Les ordinateurs de bureau ne sont cependant pas totalement délaissés. Par exemple, on trouve actuellement des Mac mini à partir de 459 € et (pour les collectionneurs ?) des Mac Pro à partir de 2369 €. Mais c'est bien peu de choses comparées par exemple au rayon des MacBook. Le portable poids plume d'Apple est disponible en quantité à partir de 1269 €. Une machine qui peut être très intéressante si vous possédez un ordinateur de bureau. Dans le cadre d'une utilisation principale, il faut vraiment taper sur les configurations récentes et haut de gamme. À côté des MacBook, on trouve aussi des MacBook Air 13” à 929 €.

La Rolls des ordinateurs portables Apple, cela reste quoi qu'il en soit le MacBook Pro. Et cela tombe bien, on trouve toute sorte de variantes :

Le rayon iPad est également très bien rempli avec notamment :

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Bug : un treizième mois hors limites pour macOS High Sierra

| 02/12/2017 19:45 | 138

Apple se prépare décidément un mois de décembre un peu difficile sur le plan logiciel. En plus du retour de la revanche de la faille root et de l'incroyable bug de redémarrage d'iOS 11, Rob Griffiths qui travaille pour Macworld a repéré un étonnant bug dans macOS High Sierra… un treizième mois.

Sur un de nos Mac avec la dernière bêta en date de HS ce curieux comportement est toujours là

En ouvrant la Console de son Mac, Rob est tombé sur un message d'erreur, « Month 13 is out of bounds », ce qui signifie quelque chose comme « le mois 13 est hors limites ». Bien sûr, en termes informatiques il n'existe rien comme un treizième mois, reconnaissons au moins que macOS sait qu'un tel mois ne peut pas exister…

Ce message a commencé à apparaitre le 1er décembre dans Xcode 9, comme l'atteste cette discussion sur le forum des dévs Apple. Vous pouvez également vérifier dans l'utilitaire Console si le message est présent. Il apparait à bon rythme, Rob en dénombre de 2 à 20 par seconde (!), sans que cela n'affecte le bon fonctionnement du Mac pour le moment du moins. À noter que ce bug n'affecte visiblement que High Sierra (dans notre cas il est toujours présent dans la dernière bêta du 10.13.2).

Il semble que ce message soit lié au processus mdworker (Spotlight) et que pour s'en débarrasser, au moins de manière provisoire, on peut passer la date de macOS à un autre mois que décembre. En attendant un futur patch d'Apple.

> Accéder aux commentaires

ATTAC est revenue occuper des Apple Store partout en France

| 02/12/2017 15:57 | 186

Apple était de nouveau dans la ligne de mire d'Attac ce samedi. « L'Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne » a investi ou collé des affiches dans plusieurs Apple Store de France. Mais aussi sur les devantures de revendeurs et opérateurs, mêlant le réseau des partenaires à son action contre « l'évasion fiscale » d'Apple.

Crédit : Attac

À Opéra, les militants sont entrés en nombre et ont occupé quelque temps le magasin, modifiant les fonds d'écrans de certains postes en mettant une image illustrant leurs revendications ; en chantant et clamant haut et fort leurs revendications. La scène s'est répétée de diverses manières dans d'autres Apple Store et chez des Apple Premium Resellers, comme à Caen ou à Metz.

Le revendeur Actimag à Caen et l'Apple Store de Vélizy 2
une boutique Orange de Metz

Mot d'ordre de ces militants, l'appel à Apple à « payer ses impôts ». Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac, déclare sur le site de l'association : « Apple doit cesser de nier les pratiques fiscales mises en évidence par l’enquête de la Commission européenne, retirer son recours auprès de la Cour de Justice de l’UE et payer son amende de 13 milliards d’euros au plus vite. De plus, nous devons être en mesure de vérifier que les impôts payés par Apple sont en adéquation avec ses activités réelles. Pour cela, n...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Promos : SSD 256 Go à 70 € et 1 To à 288 €, chargeur à induction à 31 € et accessoires USB-C

| 02/12/2017 12:48 | 25

Cette année n'a pas fait exception : le Black Friday a été synonyme de grosses promotions sur les SSD. Si vous avez raté votre tour, sachez qu'Amazon propose ce matin des SSD SanDisk 240 Go à 71 €.

Si vous êtes plus Crucial que SanDisk, sachez que le constructeur propose jusqu'à ce soir sur sa boutique en ligne 17 % de réduction sur sa gamme de SSD BX300. Le 120 Go revient à 51 €, le 240 à 77 € et le 480 Go à 139 €. Enfin, si vous avez besoin de beaucoup de stockage, Amazon propose aussi des SSD de 960 Go à 288 €.

Si vous avez acheté un iPhone 8 ou un iPhone X, on ne peut que vous conseiller d'essayer la recharge par induction. Si cela vous tente, sachez qu'Amazon propose ce matin des chargeurs sans fil RAVPower à 32 €. Il est annoncé comme étant compatible avec les nouveaux iPhone. Notez qu'il est livré avec un adaptateur secteur, ce qui n'est pas le cas de la plupart des modèles qui sont vendus moins chers.

Parmi les autres promotions, on trouve également :

> Accéder aux commentaires

macOS High Sierra : le bug root revient après une mise à jour 10.13.1

| 02/12/2017 07:59 | 103

Le bug "root" de macOS High Sierra a tout du sparadrap du capitaine Haddock, il est difficile de s'en détacher une fois qu'on s'y est frotté. Wired signale que dans un cas bien particulier, le bug revient même après l'installation de la mise à jour corrective.

La situation en question est celle de l'utilisateur qui était encore sur l'avant-dernière version de High Sierra : la 10.13.0. Le correctif a été distribué, et même installé automatiquement à distance par Apple, pour les versions 10.13.0 et 10.13.1.

Seulement, lorsque le Mac est finalement passé en 10.13.1, le bug réapparaît dans la foulée. Si l'on prend soin d'appliquer à nouveau le correctif, ou qu'on le reçoit en mise à jour silencieuse d'Apple, ça ne change rien, l'accès root reste ouvert aux quatre vents.

Ce n'est qu'après avoir redémarré sa machine que le bug est supprimé (ça marche aussi si l'on redémarre son Mac entre l'installation de la 10.13.1 et celle du correctif). Sauf que la particularité de cette mise à jour "root" est justement de ne pas nécessiter ni imposer de redémarrage.

De fait, elle n'affiche aucune consigne à l'utilisateur en ce sens. Il y a toujours un moment où l'on devra redémarrer sa machine mais il est aussi très commun de les laisser en veille sur de longues périodes et donc de laisser ce bug vivre sa vie tranquillement.

> Accéder aux commentaires

Apple rappelle que High Sierra sera le dernier macOS pleinement compatible avec les apps 32 bits

| 01/12/2017 22:48 | 54

Apple prévient ce soir que macOS High Sierra sera la dernière version de son système d'exploitation à exploiter « sans compromis » les applications 32 bits. Les futures moutures de macOS sont susceptibles de ne plus les prendre en charge, ou alors mal.

C'est pourquoi le constructeur recommande aux développeurs de distribuer leurs applications en 64 bits afin qu'elles puissent fonctionner sans encombres avec les futures versions du système. Ce rappel n'est pas une surprise : fin juin, Apple annonçait déjà la même chose (lire : High Sierra, dernière version de macOS à accepter les apps 32 bits « sans compromis »).

Par ailleurs, à partir de janvier 2018, les nouvelles applications soumises au Mac App Store devront être en 64 bits. Les mises à jour de logiciels distribués par la boutique d'Apple devront elles être fournies en 64 bits à partir de juin 2018.

> Accéder aux commentaires

macOS 10.13.2 : la sixième bêta est disponible [correction de la faille root]

| 01/12/2017 19:10 | 13

Quelques jours après la bêta 5, ce vendredi soir est le moment rêvé pour installer la bêta 6 de macOS 10.13.2. Il est probable que cette préversion corrige la vilaine faille root, à laquelle les développeurs sont toujours exposés (le grand public a obtenu un correctif pour macOS 10.13.1).

Mise à jour — Il est confirmé que cette bêta corrige effectivement le bug de la faille root pour les développeurs et chez les testeurs publics, qui sont eux aussi servis.

> Accéder aux commentaires

Le documentaire sur la révolution des apps est disponible

| 01/12/2017 17:46 | 8

Après un développement de plusieurs années, Apps : The Human Story est disponible et vous pouvez le regarder sur Vimeo. Ce documentaire s’intéresse au phénomène de l’App Store, aux apps et surtout à leurs créateurs. Son objectif n’est pas d’évoquer la partie technique, les lignes de code, les langages de développement. Comme son titre l’indique, il se penche surtout sur tous ceux qui se cachent derrière cette révolution qui fêtera ses dix ans l’année prochaine.

Les créateurs du documentaire ont interrogé plusieurs créateurs d’apps iOS, développeurs, designers, pour découvrir leur parcours et leurs motivations. Le film d’une heure dix revient sur la sortie de l’iPhone, les débuts de l’App Store, les succès incroyables des premières années, mais il évoque aussi ses défauts, la domination du freemium et des achats in-app et la difficulté croissante de vivre de ses apps.

On en saura également plus sur l’arrière du décor, comme ces deux extraits le montrent. Le premier compare l’esthétique du skeuomorphisme à une voiture ancienne. Le deuxième évoque l’initiative App Camp for Girl, une association américaine qui organise des camps d’initiation au développement pour les filles. La version complète s’intéresse plus longuement à Panic, éditeur historique sur le Mac qui a aussi travaillé sur iOS, mais aussi à l’un des artistes qui a créé Monument Valley et plusieurs développeurs indépendants.

Apps : The Human Story aborde ainsi des sujets variés, mais toujours autour des apps et de la place qu’elles occupent désormais dans notre quotidien. Si le sujet vous intéresse, le documentaire semble très soigné et complet. Ses créateurs travaillent sur ce sujet depuis plusieurs années (lire : Un Kickstarter pour un documentaire sur la révolution des apps) et ils ont retardé la sortie à plusieurs reprises, mais le résultat semble en valoir la peine.

Vous pouvez regarder le film en streaming et le télécharger sur votre ordinateur sur Vimeo pour environ 12,6 €. Des versions en DVD et Blu-ray sont aussi disponibles en précommande sur le site du pr...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Comment vous protéger contre les sites exploitant votre CPU pour miner des crypto-monnaies

| 01/12/2017 11:30 | 104

La dernière tendance chez les sites web peu scrupuleux, c’est exploiter vos ressources processeurs sans vous en avertir pour miner des crypto-monnaies. C’est malin : en « sous-traitant » le minage aux internautes, ces éditeurs s’enrichissent à moindres frais.

Coinhive en action : toutes les ressources du processeur sont pompées. Cliquer pour agrandir

Mais c’est évidemment moins sympathique pour l’internaute qui voit son appareil ralentir et son autonomie fondre comme neige au soleil pour une raison mystérieuse. Le chercheur en sécurité Troy Mursch a répertorié près de 30 000 sites exploitant Coinhive, un script très simple à intégrer pour pomper les ressources des internautes afin de miner la crypto-monnaie Monero.

Parmi eux il y a le bien connu The Pirate Bay, qui a plaidé une simple expérimentation et réduit l’utilisation du CPU de 100 % à 20–30 % quand le pot aux roses a été découvert. La plateforme de torrents a aussi posé cette question à ses utilisateurs : préférez-vous des publicités ou donner un peu de vos ressources processeur quand vous nous visitez ?

Non seulement les sites font ce coup en douce, mais en plus ils pourraient le faire même après avoir été fermés. C’est ce qu’ont découvert des chercheurs de Malwarebytes : en ouvrant un pop-under (une fenêtre qui s’ouvre au-dessous des autres) et en le camouflant dans un coin de l’écran, un site pourrait drainer le CPU même après sa fermeture.

Les navigateurs n’intègrent pas encore de protection contre le « cryptojacking », mais il y a d’ores et déjà des solutions. Il y a l’extension dédiée No Coin pour Chrome, Firefox et Opera, et les principaux bloqueurs de pub (uBlock Origin, Adblock Plus, 1Blocker…) protègent aussi contre cette pratique.

> Accéder aux commentaires

Des bundles et des remises pour des utilitaires macOS

| 01/12/2017 10:57 | 8

Quelques bundles et remises sur des logiciels sont proposés sur notre shop, certaines opérations avaient démarré lors du Black Friday et sont sur le point de s'achever, d'autres durent encore quelques jours.

Un premier bundle "Pay what you want" regroupe 8 utilitaires pour un tarif minimum de 12,93 $ (10,8 € environ) ou 10 applications si vous décidez de payer juste un peu plus que le montant moyen dépensé par les précédents acheteurs.

Dans le lot se trouvent en particulier Path Finder qui se pose depuis des années en alternative au Finder de macOS ; LiveHome 3D pour modéliser l'intérieur de sa future maison, Pagico le gestionnaire de tâches et de notes, un VPN avec 3 ans d'abonnement ou encore Screens pour piloter son Mac (ou PC) à distance. L'offre s'achève dans quelques heures.

Plus cher mais avec aussi des utilitaires connus : le Black Friday Mac Bundle à 39 $ (32 €). Il contient PDF Expert de Readdle, Default Folder X, Toast Titanium et des outils de développement graphique et web. Il est en ligne pour encore quatre jours.

Il y a également une licence à vie pour Disk Drill Pro, l'outil de récupération de fichiers en cas de problèmes avec ses supports de stockage. L'application est à 35 $ (29 €) au lieu de 118 $, elle est en français et une démo est disponible chez l'éditeur Cleverfiles. L'offre dure 6 jours.

D'autres offres sont disponibles autour de cours de Swift, sur Hydra Pro (traitement d'images en HDR), Droplr, Postbox, Data Rescue, etc.

> Accéder aux commentaires

Refurb : MacBook Pro 2017 dès 1 269 €, Mac mini à 459 €, iPad 5 à 349 €…

| 01/12/2017 07:51 | 16

C’est encore un refurb bien garni en MacBook et en iPad que propose Apple aujourd’hui. On trouve des MacBook Pro 13“ 2017 dès 1 269 € (SSD 128 Go). Le modèle 13” 2016 avec 512 Go est à 1 579 €. Dans les 15", les prix débutent à partir de 2 149 € avec un modèle 2016 de 256 Go.

Si le Mac mini vous intéresse toujours malgré son vieil âge, la configuration d’entrée de gamme est à 459 €.

Le choix en iPad est pléthorique. Parmi les bons plans, il y a l’iPad 5 à partir de 349 €, l’iPad Pro 9,7“ à 529 € et l’iPad Pro 12,9” 1re génération à 669 €.

> Accéder aux commentaires

Faille root : une mise à jour de la mise à jour pour le bug de partage de fichiers

| 30/11/2017 22:41 | 73

La mise à jour de sécurité qui bouche la grosse faille root provoquait un bug embêtant : la fonction de partage de fichiers était susceptible de ne plus fonctionner. Apple a fourni tard hier soir une bidouille à base de Terminal pour y remédier, mais pour éviter aux utilisateurs de mettre les mains dans le cambouis, le constructeur fournit une « mise à jour de la mise à jour ».

Cliquer pour agrandir

De ce qu'on en comprend, cette mise à jour porte le même numéro de version que le précédent correctif root (17B1002) ; on peut obtenir confirmation de l'installation de cette Security Update en passant par le Terminal et en tapant :

what /usr/libexec/opendirectoryd

Si la mise à jour a été installée comme il le faut, la référence suivante s'affichera : "opendirectoryd-483.1.5" (sur macOS 10.13) ou "opendirectoryd-483.20.7" (sur macOS 10.13.1). La fiche technique a été mise à jour elle aussi en anglais.

> Accéder aux commentaires

Cet accessoire permet de brancher deux écrans 4K 60 Hz à partir d’un seul Thunderbolt 3

| 30/11/2017 16:45 | 6

IOGEAR commercialise un nouvel accessoire qui offre deux sorties DisplayPort à partir d’un port Thunderbolt 3. Les deux sorties sont compatibles avec la 4K à 60 Hz, ce qui signifie que ce produit peut servir à relier deux écrans 4K à un MacBook Pro ou un iMac récent. On peut aussi l’utiliser avec un écran 5K à 60 images par seconde, en utilisant les deux sorties en même temps, pour le même moniteur.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Pour obtenir un tel résultat, l’accessoire d’IOGEAR intègre de l’électronique chargé de la conversion. Cela explique à la fois sa taille et son coût : 100 $ aux États-Unis. Sauf erreur, ce nouveau produit n’est pas encore disponible en France, mais les produits du constructeur sont en général commercialisés dans le pays, donc cela devrait venir à terme.

> Accéder aux commentaires

Firefox pousse le codec AV1 contre le HEVC soutenu par Apple

| 30/11/2017 13:30 | 43

Les codecs vidéo évoluent, les dissensions restent. Alors qu’Apple pousse l’adoption du HEVC/H.265 avec iOS 11 et High Sierra, le codec concurrent AV1 vient de faire un premier (petit) pas en avant. Firefox Nightly, la version expérimentale du navigateur de Mozilla, le prend désormais en charge.

Vous pouvez regarder en streaming une vidéo encodée en AV1 sur cette page avec Nightly. Mozilla et Bitmovin, qui s’est chargé de l’encodage, assurent qu’AV1 est de 25 à 35 % plus optimisé que HEVC, qui est lui-même 40 % plus optimisé que le H.264 majoritairement répandu actuellement.

Concrètement, ces nouveaux codecs permettent de regarder des vidéos de qualité constante avec moins de bande passante, ou de meilleure qualité à bande passante constante, voire inférieure.

L’AV1, qui est soutenu par un consortium rassemblant des grands noms de l’industrie (Amazon, Netflix, Microsoft, Google…), a aussi l’avantage d’être libre et gratuit, contrairement au HEVC qui est soumis à des royalties. Mais alors pourquoi Apple ne l’adopte-t-elle pas ?

D’une part, les spécifications de ce codec ne sont pas encore finalisées, et d’autre part (et c’est lié), il ne bénéficie pas encore de l’accélération matérielle, ce qui signifie qu’il demande beaucoup de ressources pour être encodé et décodé. Mozilla reconnait cette lacune :

En l’état actuel des choses, l’encodeur AV1 est encore loin de fournir des temps d’encodage raisonnables sans une optimisation poussée. Par exemple, il faut environ 150 secondes sur un ordinateur standard pour encoder une seconde de vidéo.

Sur les appareils Apple, le HEVC tire parti de l’accélération matérielle à partir d’un processeur A9 ou d’un Core ix de sixième génération. Intel, ARM, Nvidia et AMD faisant partie du consortium Alliance for Open Media, Mozilla espère que l’AV1 profitera du même avantage bientôt.

Pendant plusieurs années Firefox a fait de la résistance contre H.264, avant finalement de le prendre en charge sur Mac en 2014 (en se basant sur son intégration au système) en raison de son caractère incontournable. L’histoire se ré...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Pages