Fermer le menu
 

Une année Snow Leopard, est-ce une bonne chose ?

Christophe Laporte | | 10:17 |  161

Invité à commenter en décembre dernier les difficultés auxquelles faisait face Apple en matière de bogues et de failles de sécurité, Phil Schiller avait cherché à minimiser les problèmes :

Nous avons simplement eu une mauvaise semaine. Plusieurs choses sont arrivées, voilà tout. L'équipe mène un audit des systèmes et regarde soigneusement les processus et elle fait un peu de "soul searching" [elle recherche des négligences]. Elle fait tout ce qu'elle peut pour empêcher que cela ne se reproduise.

On rappellera que par la suite, la liste des problèmes rencontrés par Apple s’est encore accrue avec le « batterygate» et de manière indirecte avec les failles Meltdown et Spectre. La coupe est pleine !

Quoi qu’il en soit, cette « mauvaise semaine » va avoir des répercussions sur l’année entière. Des informations d'Axios (opportunes pour Apple ?) indiquent que cette année les priorités seront la stabilité, la fiabilité et la chasse aux bogues, quitte à retarder certaines fonctionnalités, aussi bien pour iOS que macOS.

En ce qui concerne iOS, certains changements dans les tuyaux comme le rafraîchissement de l'interface de l'écran d'accueil et des améliorations d'applications phares sont donc remis à plus tard (lire : Apple va repousser plusieurs nouveautés pour se concentrer sur la fiabilité d'iOS).

Mais est-ce une bonne chose ? Pour les plus anciens, cette décision ravive de bons souvenirs, ceux liés notamment à Snow Leopard, qui jouit d’une excellente réputation (lire : Pourquoi Snow Leopard est-il si populaire ?). Il convient de séparer les deux cas que sont macOS et iOS, qui ne sont pas du tout dans la même situation.

Prenons tout d’abord le cas du système d'exploitation mobile. Il a connu une évolution exceptionnelle, tout comme Android d'ailleurs. Dans l’histoire des systèmes d’exploitation, ce sont sans doute les deux qui ont le plus évolué en une grosse décennie. Qu’Apple s’accorde une pause n’a rien d’infamant. Google a fait de même l’année dernière avec Android Oreo (lire : Android O : cap sur l'Optimisation).

La situation de macOS est sans doute plus difficile à appréhender. D’un point de vue utilisateur, le système d’exploitation du Mac évolue par petites touches. Il serait faux de dire toutefois qu’il fait du surplace. Car Apple est en train de mener une politique de grands travaux. On le voit avec High Sierra qui a changé de système de fichiers, ce qui est tout sauf une sinécure, et avec la montée en puissance de BridgeOS qui sur les machines « hybrides » fait de plus en plus l’interface entre le hardware et macOS (lire : Test de l’iMac Pro 2017 : tout ce que vous n’avez jamais voulu savoir sur la puce T2 et Secure Boot).

Paradoxalement, les versions où Apple mise beaucoup sur la stabilité ne sont pas toujours des longs fleuves tranquilles. Beaucoup l’ont oublié, mais Snow Leopard a connu des débuts difficiles. Vous vous souvenez de ce bogue dans l’installeur qui effaçait le disque dur dans certains cas ? De ces nouveautés qui étaient encore loin d’être fonctionnelles quand la première version est sortie ou encore de ces gains de performances qui n’étaient pas mirobolants ? (lire : Snow Leopard vs Leopard : tests de performances). Mais ce qui rend sans doute Snow Leopard populaire, c’est que d’une part c’est le dernier système d'exploitation qui était encore distribué à l’ancienne, sur CD, et d’autre part que son successeur, Lion, n’a pas laissé un souvenir exceptionnel aux utilisateurs.

Si Apple lève le pied de l’accélérateur, cela ne signifie pas pour autant que les développeurs en feront autant. Au contraire, ils pourraient même être particulièrement sollicités à la WWDC. Et d’une certaine manière, Apple a commencé à « déclencher les hostilités » en leur mettant à disposition un nouvel outil permettant d’analyser plus finement la gestion de l’énergie de leurs apps sous iOS (lire : Batteries d'iPhone : les développeurs ont maintenant leur part du boulot à accomplir).

Certains chantiers sont déjà connus (et en cours) comme la fin annoncée du 32 bits sur macOS qui devrait beaucoup occuper certains éditeurs. L’arrivée toujours au programme de Marzipan devrait également leur offrir de nouvelles opportunités, mais également du travail sur la planche (lire : Marzipan : est-ce une bonne idée d'unifier les apps iOS et macOS ?). Ils pourraient également être invités à revoir l'intégration poussée de leurs apps au système en prenant en compte un système de plug-ins Multiverse exécutés directement par la puce T2.

Pour Apple, cette décision impliquera sans doute un gros travail de pédagogie. Et si elle décide de se concentrer sur la stabilité et les performances, il faudra également inclure deux trois nouveautés qui valent le détour de manière à marquer l’esprit des utilisateurs. Sinon, elle pourrait connaître la même déconvenue que Microsoft il y a plusieurs dizaines d’années de cela avec Excel.

À l’époque, les utilisateurs avaient supplié Redmond pour qu’il se concentre sur la stabilité et les performances de son logiciel phare. Microsoft avait exaucé les vœux de ses utilisateurs, qui une fois le logiciel sorti, s’étaient plaints du manque flagrant de nouveautés de cette version. Bref après les bogues et les failles de sécurité de fin 2017, la ritournelle de fin 2018 pourrait être « Apple n’innove plus ! ».

En attendant, venez-nous dire dans ce sondage ce que vous pensez de la décision d’Apple de se concentrer sur les questions de fiabilité, de sécurité et de stabilité au détriment des nouveautés fonctionnelles.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

 

Ailleurs sur le Web


161 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar frankm 31/01/2018 - 10:21 via iGeneration pour iOS

Oui. Je veux revivre mon premier mac sous Snow Leopard

avatar Moonwalker 31/01/2018 - 21:25

Ça ne marche pas.

Les impressions de la première fois restent celles d’une première fois. Tu ne peux revivre le passé.

avatar frankm 31/01/2018 - 21:26 via iGeneration pour iOS

@Moonwalker

Je suis laminé. Je pars immédiatement acheter un pc



avatar C1rc3@0rc 01/02/2018 - 14:32

@frankm
Lances toi sur Linux!
Tu vas etre épaté comme sur SL. Et puis comme il y a plusieurs distributions, plusieurs interfaces tu peux changer si t'as envie de voir de nouveaux paysages... tout en conservant tes données et la stabilite de ta machine, parce que si l'UI change en-dessous c'est le robuste et optimise Linux...

Pour iOS et MacOS il n'est meme pas question de faire une pause pour optimiser mieux... au point atteint d'indigence, il y a urgence a auditer les OS et a les refonder, en respectant cette fois les bases Unix sur lesquels ils sont construit.

Parce que l'optimisation c'est ameliorer un produit fini, fonctionnel, sain... avec iOS et MacOS on est sur des produits en chantiers (ça reste des beta jusqu'au moins la 6eme révision de la version commercialisée), c'est bugué a mort, éparpillé dans tous les sens,.. et surtout inconstant: la valse des fonctions qui apparaissent/disparaissent ou change d'endroits au gré des versions (meme mineures parfois)

avatar pillouti 31/01/2018 - 10:23 via iGeneration pour iOS

Ça fait 2 ou 3 versions qu’on nous annonce comme le nouveau snow leopard, mais il n’en est rien :/

avatar pecos 31/01/2018 - 10:39

Absolument.
Déjà pour commencer, il faudrait que l'OS actuel se contente d'un disque dur mécanique à 5400 t/min (celui des imacs d'entrée de gamme, vous savez...) et ne rame pas comme un veau si on n'a pas un SSD.

Pour ça il faudrait le réécrire en grande partie, ce qui n'est pas à l'ordre du jour.
En sont-ils vraiment encore capables d'ailleurs ?

Et c'est quand même trop fort : en 2018 les ingés d'Apple ne sont plus capables de faire un OS desktop qui tourne vite et bien, alors que pour l'immense majorité des utilisateurs on fait la même chose qu'avec Snow (de 2009...), sécurité en moins faute de MAJ.

C'est trop con hein ?
Le dernier OS à faire illusion est Mavericks, très proche de Snow malgré l'absence de choses très utiles comme carbon ou rosetta.
Mais il est aussi abandonné, question MAJ de sécurité.

Donc, le choix actuel c'est un OS lourd qui rame et qui n'est pas beau et qui a moins de fonctions avancées que par le passé, juste éviter d'avoir peur des failles qui s'accumulent.
Charmant.

avatar Wolf 31/01/2018 - 10:40 via iGeneration pour iOS

@pecos vu le prix des SSD, je ne vois pas l'intérêt de garder un DD a 5400 t/m



avatar ataredg 31/01/2018 - 10:50

Sauf que chez Apple, le SSD coute quelques reins.... Et que tu ne peux pas en installer un toi meme.

avatar jbmg 31/01/2018 - 11:06

@ataredg 31/01/2018 - 10:50
“Sauf que chez Apple, le SSD coute quelques reins“
N'exagérons pas !
Ça décrébilise la phrase suivante qui n'est pas totalement fausse.

J'ai toujours refusé de considérer Apple comme un chantre de l'écologie avec ses machines non réparables, ce serait plutôt un chancre de l'écologie.

avatar ataredg 31/01/2018 - 11:26 (edité)

Je persiste. Le prix des options SSD chez Apple est clairement exagéré. Ou alors on ne parle pas de la meme chose.

avatar pocketalex 31/01/2018 - 13:55

mac mini : tu l'ouvres, tu y colles un SSD à 79€, et tout va bien

iMac : 240€ l'option SSD 256Go

SSD 256Go PCIe nVme dans le commerce : 120€

Si un surcout de 120€ t'empêche d'acheter une bécane à 1500/2000€ ... on ne peut rien faire pour toi. Achète un PC

avatar ataredg 31/01/2018 - 14:12

@pocketalex : on ne parle pas de ça. Merci de suivre la discussion.

avatar pocketalex 31/01/2018 - 14:30

@ataredg

"Déjà pour commencer, il faudrait que l'OS actuel se contente d'un disque dur mécanique à 5400 t/min (celui des imacs d'entrée de gamme, vous savez...) et ne rame pas comme un veau si on n'a pas un SSD."

ma réponse : la majorité de la gamme est équipée en SSD, pour le mac mini l'upgrade est super simple, pour l'iMac il est préférable de prendre l'option à l'achat

Il faut le réécrire une troisième fois ?

Merci aussi de suivre la discussion, avant de le rappeler aux autres

avatar webHAL1 31/01/2018 - 14:45 via iGeneration pour iOS

@pocketalex
« ma réponse : la majorité de la gamme est équipée en SSD, pour le mac mini l'upgrade est super simple, pour l'iMac il est préférable de prendre l'option à l'achat »

C'est en effet ta réponse. Personnellement, je ne la trouve pas acceptable. Une personne lambda ne devrait pas à avoir à changer le disque dur d'une machine neuve lors de son achat, d'autant plus lorsque qu'on parle d'ordinateurs à ces prix-là.
Snow Leopard était rapide sur des machines équipées d'un disque dur. Soit Apple aurait dû faire en sorte que les versions suivantes le soient également, soit elle ne devrait vendre que des machines équipées de SSD.

Cordialement,

HAL1

avatar pocketalex 31/01/2018 - 15:39

"soit elle ne devrait vendre que des machines équipées de SSD"

sur ce point, on est on ne peut plus d'accord

Caser des HDD, qui plus est les plus lent du marché, dans des machines à ce prix là, et ruiner la fameuse "expérience utilisateur" avec du matériel totalement inadapté, et alors que les SSD d'Apple font partie des plus rapide du commerce, c'est. .... n'importe quoi

Apple est imparfait, ou incohérent

avatar Starcraft 31/01/2018 - 14:14

>iMac : 240€ l'option SSD 256Go

Pour le même prix, tu as 1TO chez Crucial. Donc, oui, c'est du vol l'option chez Apple.

La c'est le disque dur, mais ensuite il y a la RAM, etc...

Et ce n'est pas une question de pouvoir se payer ou non un Mac. Il existe des gens qui n'aiment pas de faire arnaquer par, et ça se comprend...

avatar pagaupa 31/01/2018 - 14:14 via iGeneration pour iOS

@Starcraft

Et tu peux appliquer cette règle a toutes leurs options!

avatar pocketalex 31/01/2018 - 14:28

"Pour le même prix, tu as 1To chez Crucial"

Impossible, un SSD nVme 1To c'est 600€ minimum

parler de SSD en général, c'est comme parler d'ordinateur en général, et comparer un netbook à 299€ avec un iMac Pro à 5500€, en expliquant que c'est deux "ordinateurs"

on va pas aller loin avec des réflexions comme ça

avatar Mamdadou 31/01/2018 - 15:33

Je me trompe sûrement mais il s'agit de SATA M2 dans le Mac mini non ?

avatar pocketalex 31/01/2018 - 15:42

@Mamdadou

oui, mais moi je parlais de ceux de l'iMac

pour le Mac mini, j'ai expliqué qu'un SSD SATA entrée de gamme, à mois de 100€, convenait parfaitement.

Ce qui est dommage, et WebHal le souligne à juste titre, c'est de devoir acheter ça en plus, même pas cher, et aussi se taper l'opération, même si elle est simple, pour pouvoir bénéficier d'une machine utilisable

C'est "complètement con"

Mais c'est possible, et c'est pas cher

Par ailleurs, c'est aussi possible sur iMac, pour ceux qui trouvent l'option SSD "trop cher" (+240€) mais le coût final est pas si éloigné que ça, et faut se taper l'ouverture d'un iMac... moi je recommande plutôt de prendre l'option SSD à l'achat.

avatar pecos 31/01/2018 - 11:27

@Wolf : Oui, sauf que Snow ou Mavericks avec un SSD vont beaucoup plus vite que High Sierra.
Je peux te le dire j'ai les trois sur mon imAc sur des partitions séparées et y a pas photo.

avatar pocketalex 31/01/2018 - 13:56

@pecos

t'as une machine de quelle année ???

parceque sur toutes mes machines au bureau, de 2011 à 2018, l'OS est rapide partout, quelle que soit sa version....

avatar pecos 31/01/2018 - 17:07

Ha ha ha... Je crois qu'on n'a pas la même notion du mot "rapide". ;-)

L'imac 21"5 de mon voisin tout neuf : plus de 2 minutes pour démarrer High Sierra.

Le Mac Mini 2014 de mon Frère sous High Sierra : IDEM.

Mon imac de 2010 sous mavericks : 12 secondes (avec un SSD interne) pour démarrer.

Mon imac de 2010 sous Sierra : 50 secondes (avec le même SSD interne) pour démarrer.

Mon hackintosh de 2009 à disque dur (7200T/min) sous Snow Leopard : 25 secondes pour démarrer.

Et le même 6 secondes pour démarrer. si je lui colle un SSD.

Amusant, non ?

Faut mesurer, c'est facile : tu prends ta montre.

Au fait, tout le reste est à l'avenant, bien entendu (vitesse de lancement des apps et de l'interface).
Apple devient pathétique...

avatar pocketalex 31/01/2018 - 17:30

@pecos :

j'ai pas compris ce que tu essaies de nous démontrer ?

qu'un SSD accélère fortement l'utilisation d'un ordinateur ????

Hé mais tu sais, personne était au courant ici !!!

Pécor, le type qui enfonce les portes ouvertes

"Faut mesurer, c'est facile : tu prends ta montre."

Effectivement, t'es à fond dans les détails des explications toi, un vrai compétiteur dans ton genre

"Au fait, tout le reste est à l'avenant, bien entendu (vitesse de lancement des apps et de l'interface)."

On était pas au courant, merci !!!!!

"Apple devient pathétique..."

ça c'est la conclusion magistrale : les HDD sont lent, les vieux Macs étaient équipés de HDD, les vieux Mac sont lents, Apple c'est le Mal

Apple aurait du mettre des SSD partout depuis 2007 en fait, c'est ça ?

Je t'invite à passer sur PC, ben oui, t'es pas au courant, tous les PC sont systématiquement livrés avec des SSD depuis plus de 10 ans. Que des connards chez Apple avec leur vieux HDD

Pareil, Apple c'est de la merde, l'OS de 1986 se charge plus vite que celui de 2018. C'est intolérable !

avatar william57m 01/02/2018 - 03:28

Quand Snow Leopard est sortie, il démarré peut être en 25 secondes (sachant qu'il était optimisé pour un disque mécanique), du coup quand les SSD sont sortie ont a eu un gain de performance énorme.
Le problème aujourd'hui c'est que le SSD c'est la norme, et donc les développeurs ne se cassent plus la tête à optimiser leur programme et ils utilisent toujours plus de ressources inutilement, ainsi on retombe à 25 secondes sur les OS récent avec un SSD.
Malheureusement on ne revivra plus jamais cet air des démarrage en 5 secondes à moins qu'une technologie de rupture fasse son apparition ce qui semble peu probable.

Pages