Sierra fait le ménage sur votre Mac

Nicolas Furno |

Qui n’a pas trouvé son Mac totalement bloqué à cause d’un disque dur ou d’un SSD trop plein ? Jusque-là, le système d’Apple gérait très mal cette situation, avec des ralentissements importants et parfois même un blocage complet qu’il était difficile de réparer. Avec Sierra, le constructeur améliore la situation en prenant les devants : macOS 10.12 propose plusieurs fonctions pour gérer le stockage et libérer de la place.

Gestion du stockage sur macOS Sierra : ici, on a les quatre recommandations générales.
Gestion du stockage sur macOS Sierra : ici, on a les quatre recommandations générales.

Pour accéder à ce panneau, il faut passer par la fenêtre « À propos de ce Mac », accessible depuis le menu  de la barre des menus de macOS. Ouvrez l’onglet « Stockage » et cliquez sur le bouton « Gérer… » ajouté au niveau du volume de stockage interne. Autre méthode pour y accéder : ouvrez les Informations Système (avec Spotlight par exemple), puis utilisez le raccourci clavier ⌘U pour afficher la fenêtre.

On accède à cette fenêtre de gestion en passant par celle « À propos de ce Mac ».
On accède à cette fenêtre de gestion en passant par celle « À propos de ce Mac ».

Apple donne d’emblée quatre recommandations générales pour optimiser le stockage du Mac :

  • Optimiser le stockage iCloud : cette option allège les dossiers synchronisés avec iCloud en supprimant les fichiers stockés sur les serveurs d’Apple et peu utilisés en local.
  • Optimiser le stockage : cette fois, il s’agit de supprimer automatiquement les vidéos déjà lues dans iTunes et de ne garder que les pièces-jointes les plus récentes dans Mail.
  • Vider la corbeille automatiquement : macOS peut supprimer automatiquement au bout de 30 jours les fichiers placés dans la corbeille.
  • Réduire l’encombrement : Apple vous incite à lister les documents les plus lourds et les moins utilisés, et à les placer à la corbeille s’ils ne sont plus nécessaires.
Section dédiée aux documents : on peut lister les fichiers les plus volumineux, mais aussi ceux qui sont le moins utilisés, et supprimer ce qui n’est pas nécessaire de la sorte.
Section dédiée aux documents : on peut lister les fichiers les plus volumineux, mais aussi ceux qui sont le moins utilisés, et supprimer ce qui n’est pas nécessaire de la sorte.

En plus de ces conseils, macOS propose des sections dédiées à différents types de fichiers. Par exemple, on peut obtenir la liste de toutes les applications installées et voir les plus grosses ainsi que celles qui ne servent pas souvent. Pareil pour les livres, avec la taille et la date de dernière lecture, mais aussi les apps iOS, les films et séries gérées par iTunes. La vue « iOS Files » sert à afficher les sauvegardes iTunes de vos appareils iOS, une manière effectivement de gagner beaucoup d’espace rapidement.

Pour Photos, pour Mail ou encore pour GarageBand, on ne peut pas agir directement dans cette fenêtre, mais macOS propose d’activer les options nécessaires pour réduire l’espace utilisé, ou explique comment gagner de la place. Il n’y a rien de révolutionnaire à chaque fois, mais des options souvent méconnues et les rassembler en une même interface sera utile pour tous ceux qui ne les connaissaient pas.

Cette interface doit aussi gérer les caches, mais l’onglet Système est resté grisé dans notre cas depuis l’installation de la mise à jour. Peut-être est-ce une limitation de la première bêta, ou alors peut-être que notre Mac a tellement de choses à analyser que cela prend longtemps… Dans tous les cas, cette fonction est une excellente idée et elle devrait rendre bien des services !

avatar aurel917 | 

Bonjour les amis !
Quelqu'un pourrait enregistrer mon UDID ? :)
Merci d'avance :)

avatar  | 

Vous comptez faire l'expérience de mesurer la place gagnée avec ces nouveaux outils pour voir si c'est aussi efficace qu'Apple l'a montré dans sa keynote ?

avatar iGeek07 | 

Ce qu'a montré Apple dans la Keynote, tu l'obtiendra dans un cas bien particulier : tu regardes pleins de films achetés sur iTunes, mais oublie à chaque fois de les supprimer, tu as une photothèque de 200Go mais tu as mis l'option "Conserver les originaux", tu n'as jamais vidé ta corbeille depuis 2010 etc.
Et surtout, tu acceptes leur nouvelle option qui met tous les trucs lourds sur iCloud pour les télécharger à la demande…

C'est sur que sans faire pleins de compromis, le résultat ne sera jamais aussi impressionnant que celui présenté.

Bref, je trouve que c'est une super idée s'ils implémentent bien une fonctionnalité de vidage des caches, des vieilles pièces jointes (pareil, moi je trouve que pour mes comptes IMAP, puisque tout est sur le serveur, je voudrais n'avoir que les x derniers mails par exemple, mais Mail.app n'a pas été conçue comme ça, mais ça doit rester le choix de l'utilisateur), et indiquer les vieilles applications qu'on se traine depuis une promotion mais dont on ne s'est jamais servies.
Clairement, pour l'instant je nettoie tout ça avec Onyx, mais on sent que le système aime bien avoir pleins de caches… donc c'est une bonne chose que soit directement intégrée dans l'OS une façon de purger ces caches.

avatar C1rc3@0rc | 

@iGeek07

Il y a plein de softs qui permettent de faire ce "menage" et de maniere bien plus precise et performante.

Mais au-dela de ce copiage, la façon dont Apple oriente cette fonction est très inquiétante car elle fait de iCloud et iTunes le stockage principal et ne laisse sur le Mac que des documents les plus récents et utilisés, soit en cache: c'est la définition meme du netcomputer!

Le fait de proposer (avant que ce soit automatique dans MacOS 13) de virer les films achetés sur itunes c'est peut être le pire, car cela indique que la logique est de renforcer encore la notion de dépendance au cloud.

On a la un principe qui est l'antithèse de Time-Machine et surtout de la vision de l'informatique individuelle que prônait Jobs.

Apple 2016 est en train de devenir l'anti-Apple de Jobs ou la réalisation de 1984!

avatar patrick86 | 

"Il y a plein de softs qui permettent de faire ce "menage" et de maniere bien plus precise et performante.

Mais au-dela de ce copiage,"

Sauf que cette solution est intégrée et native. Elle est immédiatement disponible à l'utilisateur, sans installation d'un logiciel tiers (opération qui peut s'avérer compliquée lorsqu'on se retrouve avec un stockage saturé).

Parler de "copiage" ici est complètement idiot.

--

"On a la un principe qui est l'antithese de Time-Machine et surtout de la vision de l'informatique individuelle que prônait Jobs.
Apple 2016 est en train de devenir l'anti-Apple de Jobs!"

iCloud, c'était Jobs. Et avant iCloud, il y avait Mobile Me (du Jobs, ça aussi). Et avant celui-ci, c'était .Mac…

--

iCloud Drive est parfaitement optionnel. Pas de quoi essayer de faire peur à Madame Michu avec un discours inutilement alarmiste.

avatar C1rc3@0rc | 

«iCloud, c'était Jobs. Et avant iCloud, il y avait Mobile Me (du Jobs, ça aussi). Et avant celui-ci, c'était .Mac…»

Apple a toujours tenté de faire des services réseaux optionnels, et qui ont ete pour la plupart des échecs retentissants. Et tu oublis de citer aussi AppleLink dans l'histoire...

L'énorme différence avec l'orientation actuelle c'est qu'il s'agissait d'un service "en plus" et optionnel. La keynote a présenté le principe d'un transfert des fonctions primordiales du Mac vers iCloud, ce qui n'est ni plus ni moins que le principe du netcomputing: un terminal minimaliste (netpc ou netbook) asservi a un serveur central sur lequel s'effectue les opérations et le stockage.

Les inconvenients sont que l'utilisateur n'est plus propriétaire de ses fichiers et données, qu'il faut une connexion Internet puissante et permanente et qu'en cas d'indisponibilité réseau on se retrouve avec un netbook totalement inutilisable.

Pire encore, les données étant stockée sur le serveur central, elles sont bien évidemment a la vue de toutes les agences d'espionnage et autres Stasi potentielles et que lorsque le serveur central va etre hacké, ben ce sont toutes les données des utilisateurs qui seront aux mains des criminels.

«iCloud Drive est parfaitement optionnel. Pas de quoi essayer de faire peur à Madame Michu avec un discours inutilement alarmiste.»

iCloud Drive est pour l'instant encore optionnel pour l'utilisateur averti. iCloud lui est parfaitement obligatoire pour l'écrasante majorité des utilisateurs.

Demain, les applications ne résideront meme plus sur la machines, mais sur le serveur et sous la forme d'un abonnement. Pareil pour la musique et les films, ils ne seront disponibles qu'en streaming en pay per view!

Ce n'est pas un discours alarmiste ce sont les principes qui ont été annoncé lors de la keynote, ouvres les yeux !

avatar adixya | 

Oh oui tu nous ouvres tellement les yeux et tout heureusement que tu es là...

Je plaisante, bien sur.

avatar patrick86 | 

@C1rc3@0rc :

Vous entrerez un discours largement surenchéri, qui engendre la peur mais n'explique rien de concret.

Si vous voulez éviter à l'utilisateur non averti de se faire piéger dans le cloud… expliquez-lui, calmement, sans polémique mais avec pédagogie, comment utiliser son Mac sans iCloud — ce qui, au passage, n'est vraiment pas compliqué : une case à cocher à la configuration du Mac.

Je ne suis pas du tout favorable à la généralisation du Cloud Souverain, mais je suis tout autant opposé au discours alarmistes qui n'explique rien de concret et ne sont d'aucune aide pour monsieur et madame tout-le-monde, mais ne font que les plonger dans la peur de La Grande Apocalypse.

"iCloud Drive est pour l'instant encore optionnel"

Donc iCloud EST optionnel. Seul le présent est réel.

" iCloud lui est parfaitement obligatoire pour l'écrasante majorité des utilisateurs."

C'est faux. Voilà encore une preuve que vous ne maitrisez pas le Mac.

avatar Vouzemoi | 

@patrick86
" iCloud lui est parfaitement obligatoire pour l'écrasante majorité des utilisateurs."

C'est faux. Voilà encore une preuve que vous ne maitrisez pas le Mac.

Ben non c'est vrai. Voilà une belle preuve d'asservissement.
Sinon au lieu de reprocher aux autres de ne rien dire de concret, peut être serait il mieux de l'appliquer à soi même au lieu de rejeter sous le tapis ce que tout le monde constate sans apporter la moindre réponse concrete avec pédagogie, sans polémiquer à chaque message. C'est tellement simple d'invoquer mme Michu et dans la seconde qui suit expliquer que les autres sont des benêts parce que la mme Michu n'est pas foutue de trouver dans un menu barbare une case à cocher et qui plus est ne comprendrait pas pourquoi son iphone n'est plus synchronisé.
Ce serait bien avant de donner des conseils stupides d'expliquer les conséquences de manière concrete et pédagogique pour reprendre votre thème.

avatar patrick86 | 

@Vouzemoi :

iCloud est optionnel, c'est un fait.

Ne pas utiliser iCloud ne nécessite que de cocher la bonne case lors de la première configuration du Mac. Ça aussi c'est un fait.

Apple pousse évidemment à l'utilisation de son Cloud, c'est un indéniable. Mais il n'y a pas plus asservis que ceux qui prétendent que cet iCloud est "obligatoire".

--

"Ce serait bien avant de donner des conseils stupides d'expliquer les conséquences de manière concrete et pédagogique pour reprendre votre thème."

C'est exactement mon point. Je vous accorde que donner l'exemple serait plus pertinent — personne n'est pas parfait, hein.

J'ai déjà expliqué ici, à moult reprises, pourquoi je suis réticent au cloud. Je considère qu'il est primordial de donner à tout un chacun les éléments permettant un choix conscient, donc d'expliquer le pourquoi du comment de la chose. Ensuite, c'est à chacun de faire son choix en connaissance de cause.

--

Les gens sont harcelés de discours anxiogènes et alarmistes, parfois à raison, mais souvent à tort. Or, personne ne peut vivre constamment dans la peur et le stress. Alors on se protège comme on peut et la solution est souvent de FUIRE, de rejeter complètement le propos. C'est l'une des raisons pour lesquelles tant de gens se foutent des implications de centralisation du Net et du Cloud Souverain.

Le discours de la peur provoque plus de désintéressement que de bonne prise de conscience.

avatar SMDL | 

@patrick86 :

"Or, personne ne peut vivre constamment dans la peur et le stress. Alors on se protège comme on peut et la solution est souvent de FUIRE"

Heureusement, il y a Allways !

avatar byte_order | 

> iCloud Drive est parfaitement optionnel.
> Pas de quoi essayer de faire peur à Madame Michu avec un
> discours inutilement alarmiste.

Madame Michu aura bien le temps de s'alarmer quand elle comprendra qu'en ayant laissé son fiston coché l'option pour elle (ou en laissant cet option devenu par défaut dans une prochaine version de macOS) elle n'a plus accès à ses photos de petits fils quand "l'Internet" marche pas bien.

Ou quand elle verra le prix de l'abonnement a renouveler pour continuer à pouvoir acceder aux dites photos.

Ne la prévenons pas à l'avance, c'est inutile, cela va l'alarmer pour rien.
Vous connaissez tous la citation : une Madame Michu alarmée en vaut deux.
Ah, non, c'est pas celle là.
Ah, ayé :

"L’information exposée dans les circonstances les plus choquantes est celle dont le public se souviendra le plus longtemps." - Aristote.

Madame Michu se souviendra bien mieux de iCloud si on lui laisse découvrir son existence de manière brutale. Voilà. Ne l'alarmons pas à l'avance, c'est moins efficace pédagogiquement.

avatar Kappy | 

@byte_order
"Madame Michu aura bien le temps de s'alarmer quand elle comprendra qu'en ayant laissé son fiston coché l'option pour elle (ou en laissant cet option devenu par défaut dans une prochaine version de macOS) elle n'a plus accès à ses photos de petits fils quand "l'Internet" marche pas bien."

Mais alors quelle est la solution selon vous? Supprimer toutes les options qui pourraient causer problème si fiston coche la mauvaise case?

avatar C1rc3@0rc | 

@byte_order

"L’information exposée dans les circonstances les plus choquantes est celle dont le public se souviendra le plus longtemps." - Aristote.

Joli!

Helas l'information aujourd'hui qui est dans ce cas et qui est couverte(si on peut dire) par les media c'est plus les selfies des activités sexuelles d'une starlette que celle beaucoup plus problematique des entreprises ...
Quel est le vrai cout du cloud et de l'informatique centralisée? C'est ce sur quoi alerte le rapport annuel de sécurité informatique a destination des entreprises produit par... le FBI

Mais les hierodules auront toujours plus le courage d'affirmer leur foi perverse que de reconnaitre la decrepitude de leur dogme orphelin...

La Fontaine mettait deja cette dualité en avant dans le Loup et le chien:«
Suivez-moi : vous aurez un bien meilleur destin. "
Le Loup reprit : "Que me faudra-t-il faire ?
- Presque rien, dit le Chien, donner la chasse aux gens
Portants bâtons, et mendiants ;
Flatter ceux du logis, à son Maître complaire :
Moyennant quoi votre salaire
Sera force reliefs de toutes les façons :
Os de poulets, os de pigeons,
Sans parler de mainte caresse. "
Le Loup déjà se forge une félicité
Qui le fait pleurer de tendresse.
Chemin faisant, il vit le col du Chien pelé.
"Qu'est-ce là ? lui dit-il. - Rien. - Quoi ? rien ? - Peu de chose.
- Mais encor ? - Le collier dont je suis attaché
De ce que vous voyez est peut-être la cause.
- Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pas
Où vous voulez ? - Pas toujours ; mais qu'importe ?
- Il importe si bien, que de tous vos repas
Je ne veux en aucune sorte,
Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor. "
Cela dit, maître Loup s'enfuit, et court encor. »

Que se passe-t-il lorsque le maitre n'est plus la: le chien attaché ne peut courir que le long de sa chaine et fini par connaitre la famine.

avatar fousfous | 

@C1rc3@0rc :
Tu sais que jobs voulait un iMac sans disque dur et qui ne fonctionne que relié à internet?
Parce que la tu racontes encore n'importe quoi comme d'habitude...

avatar C1rc3@0rc | 

@fousfous
"Tu sais que jobs voulait un iMac sans disque dur et qui ne fonctionne que relié à internet?"
D'ou tu sors ça?

Tu sais que Jobs a inventé le NeXT, doté d'un disque magneto-optique, pour mettre la puissance d'une station unix entre les mains du grand public, et a fait du macbook Air l'anti netbook a l'époque ou tout le marché ne jurait que par les Netbook et malgré la pression d'Intel?

Tu sais que Jobs a fait developper l'iPad comme alternative aux netbook et que l'iPad était un périphérique du Mac et pas d'un cloud?

avatar harisson | 

@fousfous :

C'était aussi une des préoccupations du moment en informatique ("The Network is thé computer") et S. Jobs était aussi fasciné par notre minitel.

avatar ziggyspider | 

C'est son pote Larry Elison de Oracle qui voulait ça, mais Jobs a toujours refusé.

avatar franjub49 | 

@C1rc3@0rc :
Voilà une vrai analyse simple mais bien réel...

avatar C1rc3@0rc | 

@franjub49
merci

avatar en ballade | 

@C1rc3@0rc :
Tres bonne analyse merci

avatar en ballade | 

@C1rc3@0rc :
En résumé idée de Windows calqué sur mac

avatar C1rc3@0rc | 

@en ballade

Pas exactement.
Windows etait un moyen d'imposer un impot privé sur le travail puis sur les loisirs. Gates comme Rockefeller a ainsi mis en place un systeme de taxation de l'heure travaillée.
Rockefeller l'a fait au niveau de l'Amerique, alors que Gates l'a fait au niveau planetaire. Et contrairement a Rockefeller, Gates est un artistocrate de l'aristocratie americaine, qui a su ne pas deranger ses pairs tout en les utilisant pour imposer Windows, l'outil de de perception, depuis le sommet des entreprise... De fait Windows n'avait pas a etre de qualité ni d'innover car il etait imposé par le haut. L'ouvrier se rebelle rarement a cause de la pietre qualité de l'outil qu'on lui impose et ignore que c'est l'outil en question qui, captant le benefice, rend son travail moins rentable...

Le business d'Apple est beaucoup plus primitif et productiviste: Apple a pour objectif de vendre le plus cher possible une machine la moins couteuse possible.
Pendant plus de 30 ans Apple a vecu avec une part de marché de moins de 5%. Mais pour que cela marche, il fallait que les machines soient performantes et que l'OS soit productif.
Apple a d'ailleurs connu 3 crises majeures liées a sa dependance a l'électronique qui limitait la croissance de puissance de ses machines: Apple a du alors innover en allant sur la rupture technologique.

Aujourdhui Apple est confronté a une crise majeure de l'electronique, mais plutot que d'innover en rupture, Apple suit l'industrie et reactualise le vieux systeme du cloudcomputing.
Le principe du terminal relié a un systeme central est né de la contrainte du cout et du manque de puissance, et comme il etait impossible de fournir a chacun une puissance suffisante et autonome, on a inventé le temps partagé…
L'idée de Jobs pourtant c'est d'echapper a cette impasse en proposant au contraire des machines permettant une autonomie en accés et en puissance. Ce fut l'Apple II, Mac et le NeXT...

avatar mssinkro | 

Excellent ! J'ai hâte d'essayer ça sur mon Mac. (si quelqu'un veut bien enregistrer mon UDID aussi, je dis pas non)

avatar raphael13479 | 

Chez MacG vous avez récupéré combien ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR