Le Xerox Parc a perdu son père

Florian Innocente |
xerox parc

Le Xerox Parc a perdu son fondateur, avec la disparition mardi dernier de Jacob E. Goldman (90 ans). Le New York Times raconte que le Dr Goldman, débauché de Ford, mis sur les rails le Palo Alto Research Center de Xerox. A l'époque les ordinateurs personnels n'existaient pas, mais quelques-uns chez le géant du photocopieur sentaient qu'il se passait quelque chose et que de nouveaux marchés pouvaient s'ouvrir. Il s'agissait d'aller explorer ce que le directeur général de l'époque (fin des années 1960) appelait «l'architecture de l'information» et de réfléchir au «bureau du futur» qui pouvait être autant une opportunité qu'un danger pour l'activité de Xerox.

alto

Le Dr Goldman milita pour une installation de ce centre de recherche en Californie, quand bien même Xerox n'y avait aucune implantation. Il prit également soin de faire comprendre à la direction du groupe que les travaux menés là-bas n'auraient sûrement pas de traduction commerciale avant 5 voire même 10 ans. Mais il insistait sur le fait qu'une révolution approchait et qu'elle pourrait transformer l'activité de Xerox.

Le Xerox Parc fut le berceau de l'interface graphique (mais pas de la première souris), du protocole Ethernet, de la programmation-objet avec Smalltalk, de l'impression laser, des rudiments du PostScript, de concept de Dynabook (ci-dessous), de l'Alto (ci-dessus), etc. Toutes inventions que l'on utilise encore aujourd'hui et dont s'inspirèrent, en les améliorant et surtout en les commercialisant, Apple ou Microsoft pour ne citer qu'eux. Apple au travers d'accords de licence avec Xerox en échange d'actions, tandis que certains ingénieurs de Xerox s'en allèrent aussi à Cupertino.

dynabook

En 1988, à la question de savoir pourquoi Xerox n'avait pas su capitaliser sur son trésor d'inventions, le Dr Goldman mit cela sur un manque flagrant de clairvoyance «Une grosse entreprise ne fera pas les investissements nécessaires à la sortie d'un nouveau produit à moins qu'elle ne soit sûre qu'il apporte une vraie différence. Regardez l'industrie informatique personnelle aujourd'hui. Elle pèse plusieurs milliards de dollars. Et nous, Xerox, nous aurions pu la posséder».

Tags
avatar codeX | 
Un autre grand bonhomme qui s'en va. Sans lui une bonne partie de se que nous connaissons aujourd'hui n'existerait pas.
avatar hartgers | 
Dommage pour lui, il mériterait autant (voire plus ?) que Jobs les honneurs du monde entier. Si seulement ils avaient eu plus de clairvoyance (ce qu'avait Jobs), Xerox aurait fait autre chose que de l'imprimante et du photocopieur.
avatar xx-os | 
Ouais, mais y aurait pas eu Jobs, on en parlerait même pas aujourd'hui....
avatar fredtravers | 
Merci Monsieur Goldman, Merci Monsieur Jobs , vous avez fait du bon travail :)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Pour ne rien gâcher, le design de ces machines n'a pas trop mal vieilli par rapport à des machines ultérieures. L'important en mourant est de savoir ce qu'on a accompli, pas ce qu'on a gagné. Et lui peut partir apaisé.
avatar naas | 
Quel gâchis, tant de découvertes en un si petit lieu et en tirer aucune partie, aucune...
avatar ErGo_404 | 
[quote]naas [23/12/2011 12:54] Quel gâchis, tant de découvertes en un si petit lieu et en tirer aucune partie, aucune...[/quote] On utilise encore leurs travaux en recherche aujourd'hui hein. Si pour toi c'est du gâchis juste parce qu'ils n'ont pas monétisé leurs découvertes, pour d'autres c'est tout le contraire, ils ont apporté à l'informatique bien plus que n'importe quelle boîte qui aurait cherché à se faire de l'argent sur ces découvertes. De toutes façons c'est assez simple, sans eux ton commentaire n'aurait jamais eu la possibilité de voir le jour.
avatar Jackdu59 | 
@Madalvée : +1
avatar iPadOne | 
ErGo_404, c’est bien beau de dire pas besoin de monétiser mais avec quoi tu finance les recherches ??, la preuve ils ont mouru … @Florian: merci qui ?? :(
avatar Lamar | 
J'adore le bureau, avec sa tour, son clavier, son écran et ses "disquettes". À part les dimensions respectives de chaque objet, tout est encore comme ça de nos jours, à peu de choses près. Étonnant non ?
avatar terreaterre | 
C'était l'époque où Apple était à Xerox ce que samsung est à Apple aujourd'hui.
avatar Aescleah | 
@ terreaterre Oui, à ceci près qu'Apple avait le consentement de Xerox...
avatar hartgers | 
@terreaterre : Avant de dire de telles âneries, de renseigner sur l'histoire d'Apple n'est pas fortuit.
avatar hartgers | 
@hartgers : Lire : "se renseigner" évidemment.
avatar wizardkillyou | 
@ ErGo_404 : +100 !
avatar Florian Innocente | 
@iPadOne Florian: merci qui ?? :( désolé, c'est mon chef qui m'a assigné cette news (mais elle circule sur tous les sites depuis 48h, c'est juste qu'elle n'était pas sur le haut de la pile).
avatar P'tit Suisse | 
Et que Xerox n'avait pas la culture d'entreprise pour concrétiser ses génialissimes découvertes: C'est ainsi qu'elle abandonna la carte graphique couleur, lâcha Interpress (futur Adobe) et céda son interface à Apple. @terreaterre : Samsung est à Apple ce que MS fût au Mac.
avatar ErGo_404 | 
[quote]iPadOne [23/12/2011 13:35] ErGo_404, c’est bien beau de dire pas besoin de monétiser mais avec quoi tu finance les recherches ??, la preuve ils ont mouru … @Florian: merci qui ?? :( [/quote] Le labo existe toujours et continue de publier des articles. Ils ne sont peut être plus autant à la pointe qu'à l'époque, mais ils sont toujours là. Monétiser la moindre idée aurait mené le laboratoire à sa perte (même s'ils auraient gagné quelques millions). C'est pour ça que les labos de recherche des grosses boîtes comme Microsoft Research ne sont pas poussés par des directives financières, ils bossent sur ce qui les tente, dans l'idée que peut être que 10 ans plus tard leurs travaux serviront à quelque chose. Mais rien de concret ni d'immédiat.
avatar imac77 | 
[quote="Lio70"] Et les bandes sur le bureau, meres du floppy. ;-) [/quote] Ce ne sont pas des bandes mais une cartouche disque dur de l'époque dont la capacité ne devait pas excéder 5 M ;-)
avatar wizardkillyou | 
@ iPadOne L’argent pourrit les gens, mets du chrome sur mes jantes !
avatar Lio70 | 
@imac77 Merci. J'ignorais qu'il y avait eu des disques durs dans ce conditionnement.
avatar BeePotato | 
@ ErGo_404 : Tout à fait d’accord avec toi, ça n’a rien d’un gâchis pour le monde, bien au contraire. Mais naas voulait sans doute parler d’un gâchis pour Xerox — et là, c’est tout de même en partie vrai. Même si des affirmations du genre « Xerox aurait pu posséder l’informatique personnelle » paraissent bien exagérées (Apple, par exemple, étant là pour prouver que sortir le premier un ordinateur personnel avec interface graphique et avoir une interface et un OS nettement meilleur que la concurrence pendant des décennies ne suffisent pas), on peut facilement imaginer que Xerox aurait pu gagner un peu plus d’argent que ça avec les travaux de recherche du PARC.
avatar BeePotato | 
@ P'tit Suisse : « et céda son interface à Apple. «  Pas vraiment ce qui s’est passé, hein… ;)
avatar lmouillart | 
Eric Schmidt qui à été chercheur au PARC, Bell, directeur de la R&D chez Sun, directeur de Sun, patron de Novell, est le digne successeur de "l'esprit" Parc, c'est à la fois un brillant chercheur/développeur et un chef d'entreprise diabolique. Il a su mener Google a des sommets en faisant de l'innovation une locomotive.
avatar iPadOne | 
@wizardkillyou, sans argent tu fait strictement rien surtout dans la recherche @Florian je te taquinais ;-), Joyeux Noel by the way
avatar Manueel | 
@lmouillart "Eric Schmidt... un chef d'entreprise diabolique" Sur ce point je crois que Steve job sera bien d'accord avec toi "Eric Schmidt... un brillant chercheur/développeur" Sur ce point je ne suis pas compétent pour juger mais je crains qu'outre-tombe Steve job n'en avale sa cravate ...heuu son col roulé je voulais dire
avatar jurondeau | 
RIP Dr Goldman!
avatar roudoudouze | 
Le père du protocole Ethernet donc d'Internet. Le père de la programmation-objet avec Smalltalk et donc des machines virtuelles, de Objective-C, etc. et même (?) de Java. On oublie toujours de reconnaître Smalltalk comme le meilleur langage de développement pour les systèmes complexes. D'ailleurs Smalltalk n'est pas vraiment un langage de programmation, c'est un langage de modélisation qui produit des systèmes exécutables performants. Sans Smalltalk, Mac OS X n'aurait jamais vu le jour.
avatar ExitToShell | 
@iPadOne [i]… la preuve ils ont mouru …[/i] Merci, celle là il fallait l'écrire, joyeux Noël à tous !
avatar Hello. | 
Cet homme était vraiment passionnant, il devrait avoir droit à des hommages dignes de ce qu'il a accompli.
avatar naas | 
@BeePotato C'est tout a fait ça. Sans transformer des services de recherche en centre de profit, ce qui effectivement les tuerais (au moins dans l'esprit ) il est du devoir d'une entreprise d'utiliser certaines de ses découvertes, sinon autant créer un département de recherche national genre CNRS. Donc oui dans ce sens c'est un gâchis, car Xerox n'a pas été celle qui a le plus profité des travaux de ses propres chercheurs...
avatar BeePotato | 
@ naas : Ouaip. Mais bon, il faut reconnaître que beaucoup d’entreprises font cette erreur un jour ou l’autre. Il n’est pas forcément évident pour leurs dirigeants de toujours reconnaître le potentiel des travaux de leurs centres de recherche, surtout quand ça implique, comme dans le cas de Xerox avec le travaux du PARC sur les ordinateurs, de remettre profondément en question les activités et objectifs de la boîte.
avatar Vivid | 
@xx-os [23/12/2011 12:51] @Ouais, mais y aurait pas eu Jobs, on en parlerait même pas aujourd'hui.... c'est plutôt l'inverse. Un vrai petit chinois ce Steve.
avatar storme | 
Le père du Mac, RIP
avatar Lio70 | 
Et les bandes sur le bureau, meres du floppy. ;-)
avatar thierry61 | 
Xerox n'a pas été la seule compagnie à manquer de clairvoyance et de vision LT. Certaines grosses compagnies de l'époque (Digital (DEC) par exemple) regardaient la micro (et les réseaux locaux) avec condescendance. Ce qui leur a parfois été fatal.

CONNEXION UTILISATEUR