Alan Kay, l'un des pères de l'interface graphique, fête ses 80 ans

Jean-Baptiste Leheup |

Ils peuvent se compter sur les doigts des deux mains, ces hommes dont l'influence sur l'histoire d'Apple a été tellement importante qu'ils ont obtenu le grade d'Apple Fellow. Un titre honorifique, certes, mais aussi un cadre de travail particulier, alliant une grande autonomie et de larges moyens pour inventer l'avenir.

Alan Kay en pied, pour Apple le Magazine en 1989

Parmi ces Apple Fellows, on trouve Alan Kay, qui fête aujourd'hui ses 80 ans. Doctorant en informatique en 1969, il est l'un des théoriciens les plus prolifiques de l'histoire de l'informatique. Il fut l'un des plus fervents défenseurs de l'utilisation des interfaces graphiques, à une époque où les ordinateurs s'utilisaient au clavier, à coup de lignes de commande. Pour lui, il fallait intégrer des métaphores tirées du monde réel pour faciliter l'apprentissage et l'utilisation de l'informatique.

À l'occasion de son anniversaire, nous avons retrouvé un entretien qu'il avait accordé en septembre 1989 à Apple le Magazine, la revue que la filiale française de la marque distribuait à ses clients. Et voici comment la rédaction du magazine le présentait :

Dans les années soixante, il a inventé les principes d'interface qui ont permis la création de Macintosh. Il a aussi inventé le concept du DynaBook : la taille d'un agenda, la puissance d'un ordinateur, le compagnon de tous les instants. Tellement révolutionnaire qu'il n'existe toujours pas !

La suite est réservée aux membre du Club iGen.

Déjà abonné ? Se connecter
Abonnez-vous au Club iGen !