Apple et Samsung bataillent sur la 3G

Florian Innocente |
Apple et Samsung se sont retrouvés toute la journée d'hier devant une cour des Pays-Bas. Le groupe coréen demandait que soient interdits dans le pays l'import et la vente d'iPhone et d'iPad en version 3G. En cause, l'utilisation par Apple d'émetteurs-récepteurs 3G sans versement de royalties. Ces composants contenant des technologies de Samsung. Une procédure similaire est en cours en France depuis le 8 juillet, sur des brevets relatifs aussi à la 3G, ainsi qu'aux États-Unis. Le coeur des débats a toutefois porté sur des questions de licences de technologies Samsung à Apple. Le premier accusant le second de les utiliser indûment et sans contreparties.

À un moment du débat, l'avocat d'Apple a laissé échapper une information confidentielle. Samsung exige pour chacun des quatre brevets incriminés, des royalties à hauteur de 2,4% du prix du composant concerné. Apple devrait donc payer 9,6% de royalties en plus du coût de ces puces, et ce pour chaque iPhone et iPad 3G vendu. Elle juge la note salée et que ce total ne devrait pas dépasser les 5%. D'après des estimations d'iSuppli reprises par le Wall Street Journal, Intel qui fabrique ces puces sous licence les vend pour environ 12$ à Apple.

Pourcentage trop élevé
Entre ce pourcentage demandé par Samsung qui s'élèverait à 1,15$ par unité, les quelque 80 millions d'iPhone attendus en 2011 et les iPad 3G (Apple ne donne par de chiffres de ventes spécifiques à ce modèle), Samsung percevrait pas loin de 100 millions de dollars de royalties (73 millions d'euros). Ceci en plus de ce qu'il vend déjà à Apple, par exemple la mémoire flash et ce qui a trait au processeur principal.

L'avocat d'Apple a estimé que l'exigence de Samsung était tout “ simplement excessive » et que le coréen abusait de sa contribution à la définition du standard 3G. Apple a sorti la carte des conditions FRAND (fair, reasonable et non-discriminatory / équitables, raisonnables et non discriminatoires), qui permettent aux acteurs d'une industrie d'obtenir une licence à des tarifs justes de technologies incluses dans un standard. Apple estime que Samsung ne peut d'un côté contribuer au pot commun d'un standard et plus tard chercher à en retirer d'importants bénéfices.

Apple a parlé « d'hold-up » et plus tard d'une politique « d'embuscade sur les brevets ». Samsung est accusé d'avoir activement participé à la définition du standard UMTS tout en dissimulant le fait qu'il avait breveté les technologies proposées. Aujourd'hui, alors qu'elles sont devenues essentielles, il chercherait à obtenir de fortes royalties. Apple a cité en exemple le cas de Rambus qui avait utilisé cette tactique dans les années 90, sur le marché de la mémoire. Cela s'était terminé par un arrangement avec la Commission européenne qui avait imposé à Rambus de revoir ses conditions de licence. Pour Apple la demande de Samsung d'interdire ses matériels est la manifestation d'un abus de pouvoir et est illégale.

Samsung a contesté cette interprétation, expliquant que ses brevets étaient parfaitement connus en 2008, date à laquelle l'iPhone a pris son envol aux Pays-Bas. Qu'il aurait également proposé à Apple de prendre une licence de ses technologies, soit en totalité soit les brevets essentiels, à des coûts raisonnables. Ce à quoi Apple a rétorqué qu'ils n'étaient ni amicaux ni raisonnables.

Le cas des fournisseurs

Autre point soulevé, Apple a expliqué qu'elle achetait ses composants chez Intel et Infineon (devenu propriété du premier en janvier dernier) et qu'en l'occurrence elle n'avait pas à payer de licences puisqu'Intel le faisait déjà. Ce qui peut expliquer aujourd'hui, rappelle 9to5Mac, pourquoi Steve Jobs s'était déclaré « heureux » de cette opération (lire Infineon : le patron d'Intel aurait consulté Steve Jobs).

Samsung a rétorqué qu'avant ce rachat les puces d'Infineon n'incluaient pas de licence pour ses brevets. Apple les aurait donc utilisées dans ses iPhone vendus aux Pays-Bas sans licence. Apple aurait également une dizaine de fournisseurs et elle se garderait de donner leurs noms pour ne pas soulever d'autres questions autour de ces licences.

Apple a démenti, réaffirmant qu'elle ne s'approvisionnait que chez Intel, et ajouté que Samsung n'avait pas amené sur la table cette question des licences avant 2010, car le Californien était un très important client. D'après le Guardian Apple aurait pesé en 2010 pour 4% des ventes de composants de Samsung.

Apple a également affirmé que le groupe coréen avait modifié ses contrats avec Qualcomm de manière à ce que les puces (dans les iPhone et iPad CDMA distribués par l'opérateur Verizon) vendues à Apple ne soient pas couvertes par les licences de brevets Samsung. Une démarche interdite selon les conditions FRAND. La décision du juge face à ces questions de licences sera donnée le 14 octobre.

Ajustements d'interface

En parallèle, Samsung a corrigé quelques éléments d'interface sur trois téléphones menacés d'une interdiction de ventes aux Pays-Bas à partir de la mi-octobre. Le journaliste Andreas Udo de Haes qui suit l'affaire à La Haye et qui a twitté l'essentiel des débats d'hier, a appris d'un représentant de Samsung qu'une mise à jour dans l'interface des téléphones Samsung était en train d'être déployée. Samsung a retiré l'effet de rebond que l'on a sur iOS lorsqu'on arrive au début ou à la fin d'une liste. Android ne la propose pas par défaut, lui préférant un effet de halo, mais Samsung l'avait repris d'Apple et glissé dans ses terminaux.

Sur le même sujet :
- Samsung attaque Apple en France
- Pays-Bas : Samsung veut faire interdire les terminaux 3G d'Apple
- Apple obtient son injonction contre Samsung aux Pays-Bas [MàJx2]
avatar ThoTokio | 
Pour moi c'est joué d'avance, cette attaque va se retourner contre Samsung d'une manière ou d'une autre tellement elle est abusive et contre les droits antitrust. D'ailleurs, j'ai déjà expliqué plusieurs fois (sur plusieurs sites) ce qui est expliqué dans le 5e paragraphe. Et j'ai pas été le seul à le souligner...
avatar XiliX | 
Je ne comprends pas, Samsung veut faire payer la licence 3G à Apple sur un pourcentage du prix de la puce ? Donc si Apple utilise des composant de meilleure qualité, donc plus cher, mais qui utilise la même technologie (donc même licence) 3G qu'un composant bas de gamme, il doit payer pus cher ??? c'est de l'abus là...
avatar Francis Kuntz | 
Mais lol, Samsung a fait une clause spéciale pour défoncer Apple alors que Qualcomm avait des licences d'utilisations globale. Et après ils essaient de se faire passer pour des gentils, sans déconner. Cet article révèle bien tout les pratiques mafieuses de Samsung. D'autant plus que l'histoire du 'pot commun' pour la 3G ressemble étrangement aux développements en pots communs du web ou encore pour la vidéo où les fanatiques du libres critiquaient allègrement Apple et d'autres acteurs sur leurs pratiques pourtant bien plus éthique. Et ils sont où la les fanboys pour critiquer le comportement de Samsung ? Ha mais oui, comme ils utilisent du linux, on va rien dire ...
avatar Skittou | 
@Francis Kuntz: Les fanboys ils sont aveuglés par leur sacro-saint Andro... "libre" (laissez-moi rire), et qui tourne sur du hardware de triades Koréennes. Ils sont complètement à côté de la plaque et ils ne s'en rendent même pas compte. Et dire que ce sont ces mêmes personnes qui essayent de faire passer les utilisateurs d'iOS pour des moutons, un comble!
avatar Ashram60 | 
Ils sont gonflés Apple d'invoquer l'abus de position dominante et le brandissement de brevets... Qui a commencé?
avatar Bibotonio | 
S'il s'avère qu'effectivement Apple utilisait des composants Intel sur lesquels Samsung touchait déjà des royalties, fallait-il repasser à la caisse ? S'il s'avère qu'effectivement Samsung a modifié les contrats Qualcomm pour réclamer de l'argent à Apple.... Si... Si... On verra bien mais Dieu que c'est compliqué tout ça. Magouilles et Cie. De toutes façons, je pense qu'il sera facile à tout le monde d'apporter des preuves matérielles (contrats à l'appui).
avatar Sebulba | 
Ça vous intéresse ces histoires là ? Non parce que moi ça commence à me gonfler de voir ça polluer mes flux RSS avec ça. De la tech oui, un reportage en temps réel sur les piteuses guéguerres de ces sociétés, non merci.
avatar XiliX | 
[quote=ashram60] Ils sont gonflés Apple d'invoquer l'abus de position dominante et le brandissement de brevets... Qui a commencé?[/quote] Je crois que tu n'as pas compris. Apple n'a jamais adapté le coût de la licence à la gueule du client. Si on suit bien l'affaire, on voit bien qu'Apple est prêt à payer la licence.
avatar cloudy | 
Les "fanboys" d'Android ne prendront en effet pas deux minutes pour plaindre Apple dans cette situation. En effets, ils considèrent que dans ces affaires de brevets celui qui tire le premier a toujours tord. Ils considèrent qu'Apple n'est pas dans son bon droit et que la stratégie de brevet défensive permet de remettre les pendules à l'heure (et que la posture défensive est de la seule vertue des brevets et leur seule utilisation légitime). Pour résumer de manière à peine caricaturale : ils jugent les brevets logiciels illégitime (pas illégal mais illégitime sur le plan moral) et que donc si on joue avec on mérite de se brûler (au 3eme degré si possible). Cela explique aussi pourquoi la stratégie de Google est bien perçue bien que s'appuyant sur les brevets : elle est défensive. Google promet de ne pas attaquer ceux qui lui foutent la paix (et à ses partenaires). L'attitude des "fanboys" Apple est inverse : ils prônent la propriété intellectuelle sans limite, légitimant la stratégie de la marque qu'ils défendent.
avatar YARK | 
Bon, avouons quand même une chose : les démêlés judiciaires de DSK, ça au moins, ça a une autre gueule ! parce que là... Rzzzzzzzzz
avatar Ipsen | 
francis kuntz t'es alsaciens ?
avatar misc | 
@ashram: Lis l'article, c'est plustot clair.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
pour moi c'est très clair : Samsung joue le jeu de la contrefaçon et pensait qu'Apple ne dirait rien puisqu'ils en sont un fournisseur important. Un peu comme les marques distributeur qui copient les marques jusqu'au packaging et vont parfois jusqu'à substituer des produits purement et simplement : comme les marques ont besoin de la grande distribution pour être vendues, elles ont le couteau sous la gorge. Apple commence à remplacer Samsung en tant que fournisseur et peut essayer de remettre les choses à leur place et Samsung tente maintenant une autre technique de pression après avoir miné un standard. Reste qu'un produit Samsung qui aurait un autre design, dont les pubs ne copieraient pas celles d'Apple et dont l'interface diffèrerait (au lieu de créer une skin iPhone pour Android) fonctionnerait toujours aussi bien techniquement. Alors qu'un téléphone qui ne fonctionne pas avec les technologies mises en place par les opérateurs va forcément beaucoup moins bien fonctionner, il est handicapé d'emblée. Le seul handicap de Samsung c'est de ne pas être capable de créer un produit original et séduisant.
avatar cloudy | 
@cloudly : Oh la vilaine contrefaçon de pseudo ! Je pense attaquer. Juste le temps de trouver une juridiction compétente.
avatar Luneart | 
@Sebulba : Si ce sujet ne t'intéresse pas, il suffit de ne pas lire l'article (et encore moins de le commenter) ! Moi je trouve ça très intéressant et merci MacG pour ce très bon article !
avatar RDBILL | 
Super l'effet rebond ! Ça change tout c'est clair ! Par contre le connecteur dock plagia parfait de celui de l'iPad, ça on en parle pas...! Et le look de la Galaxy tab copie conforme de l'iPad 1 qui m'a trompé moi même ds les rayons de Carrefour alors que j'ai moi meme un iPad 1... Samsung n'est pas retoqué ?? La justice n'est pas de ce monde mes amis !
avatar erobinsonn01 | 
Napoléon disait : "la meilleure défense c'est l'attaque" ... pas faux pour peu qu'on ait des yeux derrière la tête. C'est dans ce type de conflits qu'il fait bon d'être ... avocat :-)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
[quote]@cloudly : Oh la vilaine contrefaçon de pseudo ! Je pense attaquer. Juste le temps de trouver une juridiction compétente.[/quote] je sais ce que je dirai au juge : tu veux m'empêcher de m'exprimer en me bloquant toute possibilité d'avoir un pseudo. Alors qu'ils n'ont rien à voir : ils n'ont pas le même nombre de lettres et ne se prononcent pas de la même manière. Au passage, je vais demander à ce que ton compte soit bloqué puisque tu utilises des mots que j'ai inventés et que j'ai réussi à faire accepter par l'académie française tout en les ayant déposés. -- c'est sympa la technique Samsung, non ?
avatar cloudy | 
Et Napoléon, même auréolé de toute sa grandeur et de son prestige, prit une branlée mémorable à Waterloo. Son arrogance et ses succès lui valurent que se liguent contre lui l'ensemble de l'Europe. Non. Je crois vraiment que l'exemple Napoléon n'est pas le meilleur pour qui souhaite à Apple un dénouement heureux. A mon avis comme pourrait le dire les suisses : "La meilleure défense c'est la neutralité."
avatar cloudy | 
@cloudly : Il me semble que tu focalise un petit peu sur moi et je souhaiterais vivement comprendre ce qui t'as même poussé à perdre le temps de créer un pseudo. J'ai juste expliqué à "Francis Kuntz" ce qui expliquait l'absence complète de réaction négative de la part des promoteurs d'Android. Après libre à toi de ne pas apprécier mes interventions, mais il me semble ne pas avoir pris parti spécialement, mais juste tenter d'expliquer la position d'un milieu que je connais particulièrement bien : les opposants aux brevets logiciels. Bref fais comme tu veux, mais il me semble que mes propos restent toujours très mesurés, ne prennent jamais les gens à partie et tentent généralement d'apporter quelque chose au débat. Au contraire de cette création de pseudo ...
avatar lukalafaget | 
"Apple devrait donc payer 9,6% de royalties en plus du coût de ces puces, et ce pour chaque iPhone et iPad 3G vendu. Elle juge la note salée et que ce total ne devrait pas dépasser les 5%" cette phrase c'est bien un aveux a demi mot qu'apple devrait payer des royalties? Donc si je comprend bien apple ne veut pas payer 9,6% mais veut bien payer 5%, pourquoi accepter de payer si la loi est avec apple? Donc apple utilise des technos qui ne sont pas sienne et pour lesquelles elle ne paye pas de royalties. Donc apple vole, donc les fanboys arrêtez d’être bête, ouvrez les yeux: une voiture dans les lignes générale ressemble a une voiture, pas aux même cotes, pas avec les mêmes matières, pas les même composant... pareil pour les galaxy tab/ipad, oui samsung ont copié des icônes (c'est un fait) il paieront/modifieront ça!
avatar Rigat0n | 
@rdbill : OH MON DIEU le connecteur Dock. Sans déc. Un connecteur efficace sur une tablette qui fait 8mm d'épaisseur, tu veux le faire comment, à part un rectangle fin et allongé ? Pour le design de la tablette oui (preuve Sony) mais le connecteur on s'en fout totalement, pardon.
avatar Ashram60 | 
@lukalafaget : Eh oui, Apple fait comme avec la presse et croit qu'elle a le droit de fixer les prix. La techno est à Samsung donc elle paie, point. Surtout qu'on parle d'un peu plus d'un dollar... Vu le prix des iphones et la marge pharaonique qu'apple se fait dessus, c'est du foutage de gueule de pinailler pour 1 ou 2 $. Mais bon ça a du mal à rentrer dans certains crânes ça.
avatar GrudeBruk | 
@lukalafaget Quelques petites nuances. Apple sait qu'elle doit payer 9.6%, dit que ce n'est pas raisonnable et estime devoir payer 5% tout en faisant le maximum pour ne rien payer du tout. Tel sont les fait, rien de plus. Je rejoins Ashram60 sur le point où 30% de marge brute sur un produit fini - quelques % de royalties sur les composants c'est peanuts pour Apple, elle qui a tant et tant de milliard. Apparemment non, pourtant il faut bien les payer ces royalties, ils seraient les premiers à pleurer en cas inverse.
avatar stephs30 | 
Samsung a du mal a digérer ses copies alors il contre attaque ... plus de 3 ans aprés .... de plus ils perdent peu a peu des commandes APPLE .... Faut bien qu'ils essayent de récupérer quelques $ ...... MDR ........

Pages

CONNEXION UTILISATEUR