Et si Apple refusait les applications Flash ?

Nonoche |
Evan Kirchhoff, ingénieur chez Ansca Mobile et ancien employé d'Adobe, fait part sur le blog de son entreprise de doutes quant à l'avenir des applications iPhone réalisées avec Flash CS5. Selon lui, elles seraient en violation de la licence d'utilisation de l'iPhone SDK d'Apple.

En effet, Flash CS5 permettra de compiler directement des applications iPhone sur Windows, et la licence d'utilisation spécifie bien que tout ce qui concerne de près ou de loin le SDK d'Apple doit être exécuté exclusivement sur des ordinateurs de marque Apple.

Cependant, les développeurs Flash qui créeront des applications iPhone ne sont pas engagés contractuellement par la licence d'utilisation d'un SDK qu'ils n'ont même pas. C'est en l'occurrence Adobe qui serait l'entité concernée. Mais pour ce qu'on en sait, Flash CS5 n'utilise que LLVM, un compilateur open-source, pour créer des applications pour iPhone. Rien donc de répréhensible en tant que tel. Ce qui pose question, selon Kirchhoff, c'est le système de signatures des applications qu'Apple utilise pour sécuriser la distribution sur l'App Store. En l'occurrence, ce système est indispensable, et son utilisation sur Windows pourrait mettre Adobe en violation avec les termes de la licence d'Apple.

Kirchhoff poursuit en indiquant que les applications créées avec Flash CS5 sont très facilement identifiables : il suffit de regarder le contenu compilé pour trouver nombre de références à Flash.

skitched


Apple pourrait donc sans mal détecter automatiquement les applications créées par ce biais pour les refuser, si tel était son désir. Flash CS5 n'est certes pas le premier environnement de développement qui permet de créer des applications pour iPhone à partir de Windows. Mono touch ou Unity permettent d'en faire autant, par exemple. Cependant, ces derniers nécessitent malgré tout de passer par Xcode sur un Mac pour créer l'application compilée, par le truchement d'une importation de leurs librairies dans du code Objective-C. Les dernières étapes respectent donc scrupuleusement les directives d'Apple. La création d'une application en "aveugle" sur Windows, comme Flash permettra de le faire, n'est pas sans apporter son lot de problèmes techniques potentiels (lire : Flash sur iPhone : comment ça marche ?).

Mais précisément, Ansca Mobile propose son propre système de développement pour iPhone, Corona, qui vise justement les développeurs Flash, leur permettant de créer leurs applications avec un langage proche d'Action Script (le langage de Flash). L'arrivée de Flash sur ce domaine les place donc en concurrence directe, ce qui explique peut-être la promptitude d'Ansca Mobile à mettre le doigt là où ça peut potentiellement faire mal…

Dreamweaver
avatar PaKaL_ORG | 

En même temps avec 170000 applications dispo sur l'App Store, c'est à se demander ce qu'on pourrait encore créer comme application pour son iPhone?

Déjà que perso j'en utilise qu'une dizaine grand max...

avatar Lemmings | 

PaKaL_ORG : c'est pas tellement la question, vui que le marché principal de flash sur iPhone serait le portage des millions de jeux flash et la réalisation de nouveaux jeux.

avatar Le Chapelier | 

Chouette ! un nouveau procès à venir. Et si le jugement pouvait faire sauter cette #&!$£ de protection liant les applis / OS / logiciels (QT et iTunes à part) Apple QUE aux matériels Apple, j'en serais ravi.

avatar reremoon | 

@PaKal_ORG

C'est bien si tu te contentes de 10 applications sur ton iPhone... Mais perso j'en utilise déjà une bonne cinquantaine. Et je pense que tout reste à créer en terme de développement. Surtout avec l'arrivée imminente de l'iPad.
Un tel écran permettra des applications bien plus utiles : immagine un clavier de piano sur un iPad, une application de dessin à la photoshop sur iPad, entièrement étudié pour être utilisé en tactile. Non, je pense vraiment qu'il y aura de jolies choses dans un proche avenir.

avatar stratovirus | 

Est-ce que quelqu'un connaît ou utilise corona !

Je n'ai, par manque de temps pas trop envie de me taper objective C, j'ai besoin d'une appli pour simplement créer des livres (techniques) sur iPhone et iPad,

Si vous avez une suggestion, je suis preneur et merci d'avance

avatar nicogala | 

@reremoon : ah ? Photoshop est une "application de dessin" ?
Pour le reste, plutôt d'accord.

avatar jeanba3000 | 

Nicogala, bien sûr que Photoshop est une application de dessin, entre autres.

avatar lukum | 

Je ne vous cache pas que je suis passablement fatigué de tomber sans cesse sur ces conflits permanents entre Apple et Adobe ou autres – ou de manière générale entre les mandarins de l'informatique, la plupart du temps sur des histoires de licences, de procès, etc. Après tout je ne suis qu'un utilisateur intéressé par les vrais et sérieux développements technologiques, alors les histoires de linge sale je préférerais ne pas en avoir sous le nez tous les deux jours parce que ça me pollue l'esprit. MacGe ne pourrait-il pas se contenter de faire un petit résumé des conflits dans une rubrique spéciale une fois par semaine ou quinzaine, plutôt que de les distiller régulièrement au milieu des autres news?

avatar bugman | 

C'est quoi la prochaine étape ? Le mac refusera de communiquer avec un HTC si on le branche dessus ?
J'en ai un peu raz le c** de leurs petites guerres à ces entreprises, c'est à la fin du compte le consommateur final qui se transforme en dommage collatéral. Et que l'on ne me dise pas que ce n'est pas dû au fait qu'entre Jobs et Adobe ce n'est pas le grand amour en ce moment.

Comme c'est si bien expliqué dans l'article, si on n'utilise pas un produit on ne peut pas violer sa licence et ce qui est appliqué à Adobe devrait l'être aussi (logiquement) à Unity (rien ne me dit que la CS5 ne passera pas egalement (même de façon transparente) par Xcode).

avatar Psylo | 

Depuis le temps qu'on vous dit qu'Apple est devenu aussi detestable que Microsoft....

avatar Nonoche | 

Attention, il ne s'agit là que de supputations d'Ansca Mobile, rien ne dit qu'Apple va effectivement prendre de telles dispositions, d'autant qu'elle a déjà publié différentes applications réalisées avec Flash, y compris une réalisée par Adobe elle-même.

avatar kostoglotov | 

@lukum : j'ai personnellement averti Steve et John de ta supplique, ils ont promis de la mettre en veilleuse pendant une quinzaine, afin que tu puisses te reposer de cette passable fatigue.
Par-contre, Macgé continuera a faire deux ou trois news people par jour, désolé …

avatar codeX | 

Encore un qui rebondit sur une information non vérifiée/vérifiable. Il va pouvoir nous donner des alternatives au couple Apple - µSoft

avatar Nonoche | 

Autre élément : Apple n'a pas de moyen de déterminer si l'application a été compilée sur Windows (d'autant que si Boot Camp a été utilisé, ça ne violerait pas la licence du SDK). Un développeur pourrait donc toujours prétendre que son application a été créée avec Flash CS5 sur un Mac. Ne pas céder au F.U.D. donc…

avatar lolodigital | 

Psylo ... pas faux ...
à grossir trop vite, le glouton Apple oublie ses fondamentaux. Mais c'est ce qui arrive à toute boite qui a cette croissance.

Allez apple, fais nous mentir et sort nous un FCS 4 qui enterre la concurrence :-)

avatar gigi | 

moi je trouve tout a fait logique que le développement sur iPhone doive être effectuer sur mac.

Bonne manière pour Apple pour mousser les ventes de mac. L'effet halo aider par Apple.

Microsoft ne permet pas la programation de win mobile sur mac alors pourquoi Apple permettrais l'inverse?

avatar JIBB | 

@Psylo et lolodigital,
Je suis assez d'accord avec vous. Je me demande même si, avec sa sphère iPhone/iPad, Apple n'est pas en train de nous rejouer la pièce du lancement du Mac. A savoir un départ sur les chapeaux de roue suivi d'une lassitude des utilisateurs de se voir enfermés dans un système complètement verrouillé, et pour finir un Google (dans le rôle du Microsoft d'antan) qui rafle la mise grâce à un système plus ouvert.
Personnellement je suis développeur sur Flex précisément parce que ça me permet de bosser sur un mac et de fabriquer des applis qui marchent partout. En ce sens, Flash est assez proche de Java. Maintenant, si Apple vire Flash purement et simplement de son pré carré iPhone/iPad, ça ne m'arrange vraiment pas (et je ne parle pas du système qui consiste à contrôler tout ce qui se développe, ça fait très Big Brother).
En fait, tant qu'Apple est minoritaire, comme sur le marché des OS pour ordinateurs, elle est ouverte et s'arrange pour assurer la compatibilité avec les autres systèmes. Mais dès qu'elle est en position de force (iPad/iPhone), les vieux réflexes de domination et de contrainte reprennent le dessus et elle devient insupportable.
C'est d'autant plus énervant que cette boite sort de bons produits avec lesquels il est agréable de travailler. Je n'aimerais pas être obligé d'en utiliser d'autres parce qu'elle aurait réussi à dégouter tout le monde...

avatar Feroce | 

"Microsoft ne permet pas la programation de win mobile sur mac alors pourquoi Apple permettrais l'inverse?"

Ne permet pas ? OK, admettons, effectivement, il n'y pas, à ma connaissance, de kit de développement WM sur Mac.
Mais attention, pour ce qui nous concerne, on parle d'INTERDICTION d'Apple, ce qui est un cran au dessus.

avatar lukum | 

@kostoglotov: merci de votre compréhension les gars, je vais pouvoir enfin récupérer... Allez, tant pis pour les people, faut bien que MacGe vive! ;)

avatar ironseb | 

@ JIBB

Pas mieux. Le comportement d'Apple devient inquiétant depuis quelque temps déjà.

avatar Cekter | 

D'un point de vue utilisateur effectivement le comportement d'Apple s'apparente de plus ne plus à ce que sont des microsoft et autres google. Ce qui, pour nous, consommateur d'un "esprit" tout autant que d'un produite mac, nous est détestable. Et plus généralement d'ailleurs les comportement corporatistes à grande échelle du type "multinationales" ont assez vite fait bizarre (pour ne pas dire plus) aux premiers informaticiens en herbe (pas le métier "informaticien" mais plutôt dans le sens de "computer user") puisque nous étions dans un flot d'échange, de travail ou de créations plus ou moins en commun etc... (pendant une grosse 20e d'années on va dire).

Sauf qu'à la lumière de ce qui se passe pour Palm et pour un certains nombres de firmes "techno", ou on devient aussi gros que le boeuf, ou on se fait bouffer au moindre faux pas. Donc, toujours sans le défendre, la logique actuelle d'Apple qui maximise sa réussite en verrouillant dans tous les sens, se tient. Soit elle enfle et devient indigeste, soit elle se fera bouffer à terme.

On se dirige de plus en plus vers les affrontements de megacorporations. Pour le moment c'est à coup de procès. Si vous lisez du cyberpunk c'est amusant de se rendre compte comme c'était visionnaire sur certains points.

CONNEXION UTILISATEUR