La pénurie de semi-conducteurs menace l'industrie automobile

Mickaël Bazoge |

Alors que tous les constructeurs automobiles multiplient les équipements connectés dans leurs véhicules et les modèles électriques, un goulot d'étranglement menace la hausse de la production. Les voitures aujourd'hui sont moins des automobiles que des ordinateurs sur roue — et encore plus avec l'électrification —, et qui dit ordinateurs implique forcément des semi-conducteurs. Or, on assiste depuis quelque temps à une pénurie de composants qui affecte l'industrie automobile. Makoto Uchida, le patron de Nissan, déplore l'impact de cette disette sur la production globale du constructeur.

À l'usine Tesla de Fremont, en Californie. Crédit : Maurizio Pesce, CC BY 2.0.

À CNBC, le dirigeant explique travailler avec ses fournisseurs pour réduire les conséquences de la pénurie et ajuster une production en flux tendus. Et la situation ne va pas s'arranger, tous les constructeurs ont entamé leur grande marche vers l'électrification de leurs gammes (le groupe Volkswagen a annoncé un investissement de 35 milliards d'euros dans les batteries et prévoit 70 modèles 100% électrique dès 2030 !).

Nissan n'est pas le seul à subir les contrecoups d'une forte demande. En décembre dernier, Ford a dû suspendre la production dans une usine du Kentucky, puis le mois suivant en Allemagne. Stellantis, la fusion entre PSA et Fiat Chrysler, a réduit le rendement de plusieurs sites en Amérique du Nord. Audi, Subaru, Toyota, Mazda, GM… C'est la chaîne d'assemblage de tout un secteur qui grince.

La crise sanitaire explique les problèmes d'approvisionnement. Au plus fort des mesures de confinement, les constructeurs ont fortement réduit leur production pour mieux s'accorder à une demande atone. Les fournisseurs, eux aussi touchés par l'épidémie, se sont donc adaptés en conséquence et plutôt que limiter leur production de composants informatiques, ont commencé à répondre aux commandes d'autres entreprises.

Sur le marché des semi-conducteurs, les constructeurs automobiles sont en concurrence avec l'ensemble de l'industrie informatique : le lancement des dernières consoles de salon Xbox et PlayStation, les fabricants de cartes graphiques, et bien sûr les mastodontes comme Apple et Samsung assèchent les stocks des sous-traitants. Le secteur automobile consomme un dixième du total de la production mondiale de semi-conducteurs, un chiffre qui va aller en augmentant dans les prochains mois.

Les constructeurs de voitures ne sont pas les seuls affectés : cette semaine, à l'occasion de ses résultats trimestriels, Qualcomm a également fait part de difficultés d'approvisionnement.


avatar daxr1der | 

c’est pas très grave, enfin si pour les emplois oui, par contre dans les parcs auto il y a de quoi faire en terme de voiture neuve

avatar lmouillart | 
avatar roccoyop | 

@lmouillart

Ah oui, ça existe encore ! Chapeau !

avatar noooty | 

@lmouillart

Et en plus, à 600.000 roubles, ça coûte à peine 7.000€.
Le rêve du temps passé 😂
Mais avec la vignette pollution niveau 5, je ne sais pas si ce serait rentable.

avatar victoireviclaux | 

Hmmm Tesla, arrêtez de tout prendre 😎 (je plaisante)

avatar ohmydog | 

C’est aussi la contrepartie du zéro stock des constructeurs auto. Ils veulent tout en flux tendus... et ben voilà. Faut pas venir chouiner maintenant.

avatar debione | 

@ohmydog:

Ce n'est pas limité aux constructeurs autos... Les lits en réa aussi sont en flux tendu...

avatar bibi81 | 

Les lits en réa aussi sont en flux tendu...

Ça sert à quoi d'avoir des lis vides ?

avatar DG33 | 

@bibi81

livide : c’est le mot s’il manque le kit de réa...

avatar MKO | 

@ohmydog

Apple aussi fait du flux tendu hein si tu dois attendre ton m1 avec plus de mémoire et/ou stockage Apple produit en fonction de ton besoin.
Et puis faire des stocks ça coûte un bras. L’automobile n’as pas les marges des consumers non plus.

avatar hairsplitter | 

La cote des 2CV et des R4 va faire un bond.

avatar weagt | 

Et bien voilà une bonne nouvelle, moins de production, moins de consommation et la planète ne s'en portera que mieux.

avatar quentinf33 | 

@weagt

La planète se fout de ce qu’on lui fait.

avatar MKO | 

@weagt

Heuu c’est pas vraiment ça toute la production été absorbée par les consumer’s (tv, ordi, téléphone) ald des constructeurs.

avatar anonx | 

@weagt

Quelle naïveté 😂😂😂

C’est en train de bombarder en minage pour la blockchain oui 🤪

Pour tout dire en plus des serveurs par ci par là, ça doit sûrement être pire qu’avant mais juste pas chez nous (voitures etc)

avatar Wutanggg | 

N’est pas Tim Cook qui veut ! 😆

avatar ech1965 | 

Faudrait voter une loi qui oblige à garder des ordis et iPhones au moins 4 ans ! pour qu'on puisse continuer d'acheter des voitures c'est quand même plus utile.
alors je le mets ou pas ce ;-) ?

avatar CorbeilleNews | 

@ech1965

7-8 ans est désormais largement tenable !

Pourquoi produire un nouveau téléphone quand il s’agit juste de remplacer une batterie.

Qui remplace sa voiture quand les pneus, la batterie ou les plaquettes sont usées ?

Pourquoi ne pas obliger à faciliter la maintenance ?

A quand un quota carbone annuel pour chacun et pas question de racheter à d’autres le droit à polluer !!!

avatar CorbeilleNews | 

La solution : des véhicules dont la durée de vie est plus importante, qui peuvent être maintenu plus longtemps, avec des évolutions possibles pendant 20 ans. Fini le véhicule jetable au bout de 5 ans, va falloir le faire rentrer dans les esprits que les ressources sont finies et non infinies sur la planète. Que la machine de production est bien trop performante par rapport à nos besoins dans certains domaines futiles !

Faut pas retirer le joujou au grand bébé, que va t-il faire de sa grosse tirelire qui déborde ???

avatar max351 | 

@CorbeilleNews

Beaucoup de personnes ont conscience du problème mais les industriels vont vers des voitures "jetables" pour essayer de vendre toujours plus et plus cher. C'est effectivement une idiotie totale mais quel constructeur / gouvernement ira dans l'autre sens ? J'ajoute gouvernement car les restrictions nées récemment encouragent un renouvellement accéléré des véhicules et jouent le jeu des industriels.

CONNEXION UTILISATEUR