Intel dévoile son nouveau logo et les premières puces de 11e génération

Mickaël Bazoge |

Voilà au moins une chose qu'Intel a pu livrer : un nouveau logo ! C'est le troisième dans l'histoire du fondeur, qui abandonne la double virgule introduite en 2006. Rien de révolutionnaire évidemment dans ce logo épuré et simplifié. Intel a également revu son langage de design au travers de tous ses produits, avec dans l'idée de créer des familles bien identifiables ; vu le foutoir habituel dans les différentes gammes de processeurs Intel, ce n'est pas un mal.

À gauche, le premier logo de 1968 ; à droite, celui inauguré en 2006.

Mais évidemment, ce nouveau logo est l'arbre qui cache la forêt, Intel ayant surtout dévoilé la 11e génération « Tiger Lake » de ses processeurs Core. Des puces destinées d'abord et avant tout aux ordinateurs portables, avec neuf modèles i3, i5 et i7 dans des gammes U et Y qui équipent respectivement les MacBook Pro et les MacBook Air.

Il y a cependant bien peu de chances pour qu'Apple utilise ces puces de 11e génération. Le constructeur voudra certainement montrer rapidement que ses propres systèmes-sur-puce Apple Silicon ont toute leur place dans ses ordinateurs portables. Il se murmure ainsi qu'un MacBook Pro équipé d'un processeur ARM pourrait sortir dès la fin de l'année, qui verrait aussi le retour du MacBook 12 pouces.

Ces puces Tiger Lake ont des caractéristiques communes, comme le support du Thunderbolt 4, du Wi-Fi 6 et la prise en charge du PCIe de quatrième génération. Ces nouveaux Core offrent également l'intégration des GPU maison Iris de Xe génération, qu'Intel promet plus puissants que 90% des portables « fins et légers » vendus avec des cartes dédiés, ou encore deux fois plus puissants que leur prédécesseur.

Ces puces exploitent la technologie de gravure 10 nm SuperFin, qui est censée améliorer les performances tout en réduisant la consommation électrique. Le CPU est annoncé comme 20% plus puissant que la précédente génération, et le traitement des opérations d'intelligence artificielle 5 fois plus puissant. L'utilisateur qui possède quatre moniteurs 4K sera heureux de pouvoir y brancher son prochain PC Tiger Lake qui les prendra tous en charge.

Intel a offert à la foule ébahie des comparatifs tout à l'honneur de cette 11e génération, face à des puces équivalentes d'AMD : les Core sont 100% plus rapides pour le traitement photo dans Photoshop Elements, et de 200% pour l'exportation dans Adobe Premiere Pro. En termes graphiques, la puce Iris Xe gén. affiche 58 FPS dans le jeu de bagnoles GRID, contre 30 pour la MX350 de Nvidia et 34 pour le GPU de l'AMD 4800U.

Ces nouvelles puces apparaitront dans leurs premiers PC d'ici quelques semaines, tous les constructeurs sont sur les rangs dont Samsung, Acer, Lenovo, LG, Asus, etc. Intel annonce rien moins que 150 designs à venir.

Par ailleurs, le fondeur a également lancé une nouvelle certification Intel Evo pour les PC répondant au cahier des charges Athena dont la première itération remonte à mai 2019. Les constructeurs qui voudront apposer ce logo sur leurs machines devront respecter des pré-requis sur l'autonomie (au moins neuf heures en « usage réel »), la recharge rapide (quatre heures de batterie en 30 minutes de charge), le Wi-Fi 6 et le support du Thunderbolt 4. Les PC Evo devront également sortir de veille en moins d'une seconde. Une vingtaine d'ordinateurs respectant cette certification sont prévus.


Tags
avatar Biking Dutch Man | 

@DrStax

Le point est le symbole d’une fin il me semble.

avatar bunam | 

@Biking Dutch Man

Ta fille bosse en secret pour intel ? ;)

avatar Biking Dutch Man | 

@bunam

Ha, ha, elle aurait été moins chère que le désigner qui produit ce truc. Cela me fait pensé au seigneur canadien qui a été payé une fortune pour changer le nom de Swissair en Swiss...

avatar Eyquem | 

Vraiment pas fameux... C’est d’un banal ! Celui de 68 était le plus original, même avec celui de 2006, on savait tout de suite que c’est Intel. Maintenant, c’est quelconque 😐 Un peu comme les voitures qui se ressemblent toutes de nos jours, d’ailleurs.

avatar Khrys | 

Intel? Graver des processeurs en 10 nm?
Nannn! Ils doivent sous-traiter à TSMC! 🤭

avatar DouceProp | 

Tudu dudu !

avatar huexley | 

Ca s'apelle le "Blanding" pour le logo et c'est à la mode… (Si on peut appeler ca une mode)

https://thirdside.co/logo-design-trends-making-brands-less-unique/

avatar oomu | 

du moment que ça fait vivre et REvivre des artistes et designers hein...

avatar huexley | 

Je sais pas pour le graphiste mais l'agence VMLY & R EN je me fais pas de soucis pour les dirigeants :D

avatar jopaone | 

C’est quasiment celui de 68 en fait 🤔

avatar Un Type Vrai | 

Oui, le graphiste a juste perdu la technique pour décaler une lettre... :D

avatar Freitag | 

@jopaone

Non, celui de 68 est immonde, en particulier l’attache du t au e, indigne d’un graphiste ayant un peu de goût pour le dessin de lettre. Je ne parle même pas de la rupture des approches entre int et tel.
Le nouveau inspire la stabilité.

avatar corben | 

Intel est quand même sacrément en retard sur AMD qui a déjà sorti la prise en charge du PCI-E 4.0 depuis un moment...

avatar oomu | 

Mais le truc, c'est qu'intel n'a pas besoin d'être en avance. L'entreprise est déjà installée sur son marché. Alors être premier sur pcie4 ou DDR5 ou autre... aucune importance, du moment qu'elle met sur le marché le produit au moment où les gens vont racheter en masse.

Elle a juste besoin de sortir au bon moment les produits à jour, par exemple, quand arrivent en quantité sur le marché des SSD nvme Pcie4, et toute l'offre intel en pcie4 pour ses partenaires habituels (dell, hp, etc)

Intel n'est pas en retard, elle est suffisante. Elle n'a plus à investir pour s'imposer sur le marché, elle rentabilise sa propre clientèle déjà acquise et doit juste empêcher d'éventuels concurrents de la ronger.

ça explique sa lenteur pour le marché du mobile : pourquoi mettre en péril son marché du PC serveur/gros et investir massivement pour un marché où elle n'a pas un produit pensé pour ? L'investisseur y aurait il gagné un gros dividende à la fin du semestre ?
Le dirigeant aurait'il eu son bonus ?

Non, il était plus logique de faire croître son business PC et sa gamme déjà existante en essayant de transformer les mobiles en PC de poche (c'est à dire : la pile intel et un wouindoz, comme feu.. pocket pc, hé ! )

ça n'a pas marché, mais ç'aurait pu.

Mon point, c'est qu'il est archi-classique qu'une entreprise comme Intel, IBM, Microsoft, Tout Le Monde sur Terre "rate" un marché émergent parce qu'elle n'a pas un intérêt immédiat à dépenser des sous pour un truc incertain, voir en opposition à un marché qu'elle bouffe déjà.

Et si jamais, un jour, ça devient incontournable, et bien avec tout l'argent engrangé de la bouffe précédente, ils achètent leur place : rachat de startup avec compétences clés, achats/fusion d'un acteur émergent : l'entreprise elle même et ce qui est racheté ne sont que des outils pour les gens derrières, et ils se rangeront derrière le nom le plus porteur (fusion Compaq-Hp -> HP puis scission en HPe et HP )

Le seul vrai soucis d'intel, c'est ses retards sur ses propres planning de gravure de processeurs. Cela va peut être les pousser à des décisions drastiques.

avatar Moonwalker | 

On s'en fout un peu aujourd'hui, non ?

avatar vince29 | 

Support de l'AV1 en hardware.

avatar berrald | 

Personne n'a remarqué que le nouveau logo est un mélange des deux anciens ?
Les lettres i,n et l de 1968 + le “te” de 2006 !
Le e a juste été très légèrement redessiné (plus rond)…

Pages

CONNEXION UTILISATEUR