Intel promet des portables PC avec la 5G pour 2019

Florian Innocente |

Intel s’est assuré le concours de plusieurs fabricants de PC pour lancer à l’automne 2019 des portables équipés de son modem 5G. Dans un communiqué, le fondeur promet pour le second semestre 2019 des machines Dell, HP, Lenovo et Microsoft équipées de la prochaine grande norme cellulaire.

Il n’entre pas plus avant dans les détails mais il fera la démonstration d’un prototype 2-en-1 lors du prochain MWC de Barcelone.

Il faut s’attendre à voir plusieurs types de portables PC équipés en modem 5G d’ici un an. L’annonce d’Intel peut se comprendre comme une réponse à Qualcomm puisque ce dernier prépare son entrée dans les portables Windows grâce à la version ARM du système de Microsoft.

Ces portables « Windows sur Qualcomm » font valoir deux arguments : une connexion cellulaire et une autonomie potentiellement importante (lire 20 heures d'autonomie pour les premiers PC ARM sous Windows 10). Intel de son côté pourra jouer la carte de sa compatibilité historique avec les logiciels, en plus de cette 5G (lire Windows 10 sur ARM, le retour de Windows RaTé ?), tandis que Qualcomm aura l’avantage de l’expérience acquise avec les smartphones pour les processeurs basse consommation.

Si l’on excepte une brève expérimentation en France avec le PowerBop, Apple s’est toujours tenue à l’écart des portables équipés de base en connexion cellulaire.

PowerBop, crédit : Le Journal du Lapin

On peut se rabattre sur le partage de connexion offert par un iPhone mais cela tient de la béquille pour qui a besoin fréquemment d’une connexion. Mais avec l’accent mis sur l’iPad Pro comme évolution du PC — une tablette qui, pour le coup, est déclinée en version cellulaire depuis longtemps — on peut se demander si Apple entend lancer un jour des MacBook et MacBook Pro 5G. Ou si elle considère que cela n’apporte pas de valeur ajoutée suffisante aux ordinateurs de « l’ancien monde ».

Tags
#Intel #5G
avatar Smoky | 

Il va falloir vie développer un réseau 5G, déjà que la 4G est loin d'être disponible sur tout le territoire....

Et les forfaits ont intérêt à suivre au niveau de l'enveloppe de data.

avatar glaglasven | 

@Smoky
En Suisse on est prêt, la couverture est déjà quasi totale, reste encore à comprendre à quoi ça va nous servir

avatar Franck971 | 

C’est clair ! C’est juste une annonce pour faire parler de soit... on se doute bien que les ordi, smartphone et autres... seront plus performant économe... en 2019...20,21...
Mais mettre la charrue avant les bœufs...

avatar C1rc3@0rc | 

@Franck971
«C’est clair ! C’est juste une annonce pour faire parler de soit.»

Oui, Intel est dans un gros pétrin aujourd'hui.
Deja la société est incapable de limiter la catastrophe des backdoor Spectre et Meltdown qui concerne quasi 100% des processeurs equipants les PC/serveur depuis 10 ans. Ensuite Intel s'est planté magistralement sur le secteur mobile, le wearing computer et voit son compagnon et repris de justice Microsoft lui planter un couteau dans le dos avec Windows sur PC ARM.

Intel doit faire face aux procès qui s'accumulent a cause de Meltdown et Spectre. Intel doit faire face a la chute de ses bénéfices qui ne sont compensés que par ceux de ses activités datacenter. Intel doit faire face a la croissance des couts de ses usines et a la baisse de ses marges. Intel doit faire face a l'agonie de son x86, a sa perte de leadership comme fondeur...

Alors intel fait de la com... a defaut d'innover technologiquement...

Apres il faut se poser la question de la pertinence d'un PC multiconnecté en permanence.

Comme le rappel l'article cela n'est nullememt une nouveauté.

Lorsque Jobs a lancé l'iPhone il etait plus simple encore de produire des notebook similairement equipés pour etre eux aussi des ordinateurs multiconnectés en permanence. Ça n'a pas ete fait et l'ultrabook de reference lancé en 2008 - le Macbook Air - n'a jamais ete equipé de la sorte. Pire encore si on considere l'iPad, la connexion 3G/4G n'est qu'un option rarement choisie... Et dans le monde Android c'est la meme chose.

Bref, quel est l'interet d'un PC connecté en 4G ou 5G (sans parler des risques d'attaques qui seraient multipliés par cette connexion constante et du cout energetique)

avatar Ghaleon111 | 

De ne pas bouffer la batterie du smartphone en partage de connexion.
Nouveauté, on pourra voir les notifications en veille ce qui ne se faisait jamais sur un os desktop.
Et jusqu’à maintenant, les laptop équiper d’un port sim étaient uniquement sur les modèles pro des constructeurs qu’on ne trouve pas à la Fnac ou boulanger alors que maintenant c’est pour le grand public.

avatar jimmy92250 | 

Une couverture parfaite de la 4G sera amplement suffisant.
Avant d’avoir de la 5G on va attendre 10 ans, toute cette puissance pour en faire quoi? Du cloudgame ?

avatar iPop | 

@jimmy92250

Je pense que INTEL essaie de se rattrape comme il peut, ayant raté les deux carrefours 3g et 4g.
Amorcé par mise en œuvre des modem du prochain iPhone.

avatar r e m y | 

L'une des caractéristiques de la révolution qu'apportera la 5G c'est l'avènement de l'Internet des objets où chaque appareil se connectera individuellement au réseau 5G.

Fini le bon vieux réseau local incluant une box Internet.
Chaque appareil, du PC à la télé connectée en passant par le pèse personne ou la smartwatch accèdera à l'Internet via sa propre puce 5G.

Il est donc logique que les constructeurs de PC anticipent en intégrant ces modem 5G dans leurs bécanes.

avatar getnuts | 

Et donc au lieu d'avoir une porte d'accès à protéger yen aura autant que d'objets connecté ? Ya même plus de box dans l'affaire. Je me suis jamais renseigné sur la 5G mais ce que tu dis me semble un peu loufoque, sauf si ca implique une harmonisation des fréquences/normes sans fil.

avatar r e m y | 

@getnuts

C'est pas pour tout de suite, mais c'est l'objectif à terme. Chaque objet connecté sera individuellement relié au réseau via la 5G, où qu'il se trouve.

avatar rikki finefleur | 

r e m y
Bienvenue dans le monde des failles multiples de ces mêmes objets.

Il y a parfois des objets anciens qui ont l'air très cons, mais qui n'ont pas besoin d’électricité , de batterie, de mises à jour (quand il y en a ) , de croisement des doigts pour savoir si le constructeur va encore vivre dans quelques années, ni de failles à répétition.

Aujourd’hui 75 % des vols de voitures se font par informatique. C'est fantastique.

Et ne parlons pas de ces objets connectés dont les concepteurs ont rendu l'ame, ou sabordé une ligne de produits, ou se sont fait rachetés, ou ton OS ne suit plus.
Bref ton objet connecté devient d'un coup dead au bout de quelques années.

Il reste encore quelques enceintes ancienne mode qui vous donneront encore du son dans 10 ans, toutes sources de musique confondues
des montres qui vous donneront l'heure encore dans cette période
et des balances qui vous pèseront encore et toujours.

Perso je n'ai pas envie de changer de ces matériels tous les 2 ou 3 ans, et aussi une manière de préserver notre planete qui s'en ramasse plein la tête avec ce genre d'objet futile à durée très limitée dans le temps.

avatar Biking Dutch Man | 

@rikki finefleur

Oui vive les magasins de seconde main ou l'on trouve des produits électroménagers légers qui fonctionnent encore après 20 ans, et donc encore pour 20 ans, alors que les nouveaux sont morts après 2. Même chose pour la hi-fi etc. Le monde connecté sera un désastre s'il est manipulé par quelques grands groupes. On y va à grand pas et on risque de ne pas pouvoir y échapper.

avatar fepalcho | 

Mais pourquoi faire y’a même la 4G partout en France ?!

avatar harisson | 

@fepalcho

Parce que c'est plus ambitieux avec des usages et enjeux grands publics et industriels.

avatar zoubi2 | 

La 4G PARTOUT EN FRANCE ??!!

Même dans mes rêves les plus fous...

avatar dannaaless | 

À 15 minutes, on entend le copyright "PremiumBeat.com" ... Ils sont si pauvre que ça chez Intel pour se payer la licence de 50 euros pour la musique??

avatar iRobot 5S | 

La 5G partout et pour tout signifiera la mort du Wi-Fi.

Mais ceci sous condition que la technologie soit au point et que le réseaux puisse supporter plusieurs centaines de millions d'appareils sans pénaliser les utilisateurs.

CONNEXION UTILISATEUR