Des Xserve reprennent du service en renfort de Mac Pro et Mac mini

Florian Innocente |

Six ans qu'Apple a stoppé la vente des Xserve mais preuve de la bonne constitution de ces machines, elles sont toujours recherchées et très utilisées chez Macminicolo, ce spécialiste américain de l'hébergement sur plateforme avant tout macOS.

Depuis un an, Macminicolo, est passé sous le giron de MacStadium, lequel a deux data centers américains, un troisième à Dublin et un prochain en Asie. Ils sont tous remplis pour l'essentiel de Mac mini, Mac Pro et à nouveau d'Xserve. En Europe, les plus gros clients sont au Danemark et en Allemagne.

Brian Stucki, le fondateur de Macminicolo racontait cette semaine sur le blog de l'entreprise que des Xserve avaient pu revenir dans son parc de machines grâce aux installations plus spacieuses de MacStadium.

Initialement, les Xserve avaient été graduellement remplacés par des Mac mini qui cumulaient les avantages : encombrement six fois moins important, consommation électrique plus basse et performances satisfaisantes.

L'annonce à la fin 2010 de l'arrêt programmé des ventes d'Xserve pour le mois février suivant avait renforcé la volonté de Macminicolo de se reposer uniquement sur les mini. Ils allaient être rejoints trois ans plus tard par des Mac Pro cylindriques qui remplissent eux-aussi quelques armoires grâces à des racks conçus sur mesure.

Les Mac Pro de MacStadium rangés dans des armoires sur mesure

La possibilité physique de pouvoir installer à nouveau de grands Xserve a donc conduit l'entreprise a se rééquiper en allant à la pêche aux machines d'occasion :

Nous achetons des Xserves par lots de quelques centaines. En général cela se fait lorsqu'Apple ou un revendeur nous signalent que quelqu'un est en train de renouveler son matériel ou qu'il cesse son activité. Une fois réceptionnés nous les testons puis les mettons tous au même niveau de configuration.

Un arrivage de Xserve à remettre en service

Tous sont équipés de Xeon huit coeurs à 2,93 GHz et de 48 ou 96 Go de RAM. Le stockage sur disque dur, gourmand en énergie et à la fiabilité incertaine au bout de quelques années de tels services, est supprimé au profit d'une connexion Fibre Channel vers des SAN remplis de SSD.

Ce renfort des Xserve permet de moduler les offres faites aux clients. En fonction de leur budget, ils se reposeront sur des Mac mini ou des Mac Pro seulement ou bien un mélange de ces différentes machines.

Nous avons un client qui utilise plus de 120 Xserve répartis dans nos trois data centers. Il dispose ainsi d'un cloud privé puissant avec une redondance matérielle et géographique.

Pourquoi choisir expressément un hébergement sur Mac dont les tarifs ne seront pas nécessairement compétitifs ? Pour le côté original et unique de la prestation apparement. Les clients de MacStadium/Macminicolo peuvent être des éditeurs d'applications iOS et macOS qui ont besoin d'un assortiment de systèmes sur lesquels compiler et déployer leurs développements à des fins de tests. Le prestataire leur offre avec vSphere Enterprise de VMware le moyen de virtualiser à distance plusieurs systèmes d'exploitation, d'Apple ou d'autres.

Une solide confiance dans le Mac

Nous avions interrogé Brian Stucki il y a quelques semaines à propos des Mac Pro et des Mac mini qui restent au cœur de l'activité de MacStadium, alors même que leur avenir chez Apple est flou au possible.

C'est une question qui se fait de plus en plus pressante au fur et à mesure que le temps passe : comment envisager l'avenir lorsqu'on dépend de ces deux familles ? Stucki ne paraissait pas inquiet outre mesure, ce qui pouvait être interprété comme une sérénité de façade pour ce responsable des ventes et du marketing. Cette confiance semble néanmoins bien réelle à la lecture de ce billet sur la nouvelle vie des Xserve. Des machines qui, pour le coup, sont très officiellement mortes chez Apple.

C'est une période intéressante dans l'histoire du renouvellement des machines de bureau d'Apple. Celles actuellement en vente sont solides et sont en service depuis très longtemps. Nous sommes confiants dans l'idée que le marché du Mac de bureau a encore de très nombreuses années devant lui.

Je pense qu'il faut insister sur le fait que le service que nous proposons ne peut être répliqué avec un autre matériel. Nos clients ont besoin de macOS parce qu'ils peuvent y faire fonctionner leurs logiciels Mac, et ils peuvent compiler et tester leurs apps iOS avec un matériel et un logiciel dûment estampillé Apple.

Le responsable n'en dit pas plus sur le risque éventuel de voir telle ou telle gamme abandonnée, sachant que ce ne sont pas des iMac ou des MacBook Pro qui pourront prendre la relève. L'anecdote à propos des Xserve montre cependant qu'un arrêt brutal chez Apple ne se traduit pas forcément par un abandon rapide chez ses clients, la décélération avant un changement de véhicule peut être très longue.

En attendant que les nuages se dissipent d'une manière ou d'une autre, Brian Stucki explique que MacStadium a souvent été en contact avec Apple au fur et à mesure de la croissance de ce prestataire de services, et de conclure « Leur département des ventes nous apprécie tout particulièrement ».

  • le billet complet avec quelques précisions techniques, par exemple sur le fait que Sierra ne peut plus être installé sur les Xserve, et la méthode utilisée qui repose sur des clefs USB.

avatar anotherbitethedust | 

Très interessant cet article.

Si seulement Apple avait continué sans chercher une rentabilité par tranche de secteur, le marché des proffesionnels aurait continué sa croissance et par effet de levier il y aurait un accroissement des services qui aurait engendré un retour sur investissement par un marché en expension..

J'espère qu'Apple va tirer la conclusion qu'il faut une maîtrise de tous les secteurs informatiques du monde professionnel pour avoir un écosysteme cohérent..

Bon article en tout cas - merci -

avatar melaure | 

Tu crois vraiment que l'équipe actuelle en est capable ? Non tout ce qui les intéresse c'est le bobo au gros portefeuille ...

Le XServe était du bon matos (même si ça manquait de redondance alim/ventil), comme les anciens MacPro, mais Apple n'en a cure du bon matériel ...

avatar codeX | 

Il y a deux slots d'alimentation sur les derniers modèles. C'est bien visible sur la photo.

avatar melaure | 

Oui mais il faut le dernier, et malheureusement il n'y en a pas eu d'autres après ... quel gaspillage.

avatar DVP | 

Je pense que les clients pro (les professionnels, par les prosumers) ont plutôt tiré la conclusion qu'il ne fallait surtout pas considerer une offre Apple (qu'elle soit logicielle ou matérielle) comme pérenne, l'entreprise pouvant decider du jour au lendemain de stopper .

avatar Espcustom | 

Oui article vraiment intéressant. Je vais aller voir la source pour en savoir plus.

Pas étonnant que des Xserve soient encore utilisés, quand on voit le marché de l'occasion florissant des mac.

avatar FloP1 | 

Autant je comprendrais la volonté de se procurer des machines d'occasion pour des entreprises les utilisant encore. Autant dans le cas présent, j'ai l'impression (peut-être une erreur), qu'ils avaient déjà bien entamé le passage vers des Mini/Pro (voir fini la transition). Du coup quel intérêt de réintégrer des Xserve (en prenant en compte le fait que ça reste de l'occasion, qu'il faut tester...)

avatar r e m y | 

Est-ce raisonnable de développer une activité professionnelle (un Data center, c'est pas le serveur Raid sur laquelle Mme Michu fait ses sauvegardes TimeMachine!) sur des matériels qui ne sont plus pris en charge en SAV et ne disposent plus de pièces détachées???

J'aurais moyennenement confiance à devenir client de ce datacenter....

avatar codeX | 

Ils ont peut-être des wagons entiers de pièces détachées. Va savoir.

avatar 421 | 

Ça me fait penser à un ancien client qui s'est également ré-équipé en Mac Mini pour faire du cluster pas cher : il a récupéré tout ce qui trainait dans les armoires, bureaux, et stocks : cloud perso et doublé sur deux sites propres pour quasi pas un rond à part les armoires de stockage rachetées d'occasion ;-)

avatar Hurrican | 

Oui, quel dommage qu'Apple ait abandonné le XServe. C'était une très bonne machine, et un point d'entrée intéressant dans le monde de l'entreprise.
Mais Apple a changé d'avis et s'appuie sur ses iPad désormais... Quelle erreur !
Ce sont les machines de bureau, les portables, et les serveurs qui font le monde de l'entreprise. Les iPad sont anecdotiques, même s'ils ont leur place.
Et ce n'est pas avec des Macbook Pro hors de prix que çà va changer. La demande interne chez nous pour abandonner Windows est forte. Que ce soit du côté du service informatique que je gère, ou des utilisateurs. Mais au vu des coûts, c'est hors de question. Un bon PC de bureau, prévu pour 5 ans d'utilisation, nous coûte environ 400€ H.T., complet. Un portable, entre 500€ et 700€...

Apple ne sait toujours pas travailler avec les entreprises, et c'est une erreur stratégique.

avatar codeX | 

Plusieurs fois le mot 'erreur' pour désigner une entreprise qui est la première capitalisation boursière et qui a un cash à faire rêver ............ Quelque soit l'opinion que l'on a sur cette entreprise, je me demande bien où est l'erreur.

avatar marc_os | 

@codeX :
Je serais en effet curieux de savoir qu'elles sont les responsabilités effectives de ces gugus qui donnent des conseils à Apple. Certes il y a des choix que je regrette, mais ces bons conseilleurs n'hésitent pas à jeter le bébé avec l'eau du bain ni cracher dans la soupe du voisin, alors...

avatar harisson | 

@codeX

L'erreur, c'est qu'ils abandonnent des secteurs où Apple avait des propositions intéressantes, certes chères, qui ne demandaient qu'à s'améliorer dans le temps, que leur pdm sur le "Computer" ne progresse pas autant qu'il devrait.

Bon après @Hurrican ne nous parle que des coûts d'achats et (presque) pas du reste ^_^

avatar Malouin | 

Peut-être que, tout simplement les temps ont changé ! je suis un (très) gros consommateur de bureautique dans le cadre de mon travail plutôt en mobilité. J'ai quitté le PC il y a 10 ans. Et j'avoue que, pour moi, l'offre Apple correspond parfaitement à mon attente : entre mon Macbook, mon Macbook pro (le dernier... si, si !), mon iPhone et mon iPad... tout est PAR-FAIT. Je pourrais juste regretter qu'un PDG passionné comme pouvait l'être Steve Job modernise un iPod Classic avec Lightning et carte son hors norme juste parce ce que ce serait un super mouton à 5 pattes pour un marché de niche ! Et pour se faire plaisir.

avatar macfredx | 

@Malouin

Je n'ai pas tout à fait les mêmes usages que toi, je suis sur Mac depuis plus de 25 ans (jamais eu de PC, je suis passé du CPC 6128 au Mac) et je partage totalement ton avis ??

avatar harisson | 

@Malouin

C'est normal que ça te convienne, tu es un utilisateur Mac/iApple individuel (comme les 3/4 des mac users).

Mais en terme d'informatique pur, les temps ne changent pas tant que cela, on a toujours besoin de serveurs, de stations de travail, de modularités et de puissance pour des usages poussés.

avatar Biking Dutch Man | 

@codeX

L'erreur est sur le long terme, je n'ai que du matériel Apple depuis 28 ans, mais là je vais être obligé d'investir ailleurs pour le wifi, remplacer l'ATV fermée par du Roku, le Mac mini anémique par un hackintosh, songer à tester Linux sur mes portables et envisager un mobile Android. À large échelle ce type de raisonnement va leur faire mal, car toute ma famille a des idevices et dans la foulée tout le monde va reconsidérer ses achats, aussi au vu des prix délirants!

avatar LittleSushi | 

@Biking Dutch Man

D'accord avec toi, d'autant que si un responsable informatique commence à dire Apple c'est trop cher, je quitte la crémerie, il y a souvent une flopée de gens qui vont suivre derrière. Du coup ça freine la progression des ventes (au minimum).

avatar McDO | 

@codeX

Si tu considères UNIQUEMENT leur cash comme une preuve de réussite sans erreur possible, alors oui Apple n'a pas commis d'erreur :)

Mais c'est un peu limité comme raisonnement si tu veux mon avis... ;)

avatar codeX | 

Je ne considère rien. Je me mets juste à la place de l'entreprise dont le but est de faire de la monnaie surtout lorsqu'il s'agit d'une entreprises américaine. Chez nous, on préfère le panache, la notoriété, l'aura, etc, etc .... quitte à crever la dalle. Tous les points de vue ont droit à citer mais aller parler d'erreurs stratégiques pour une entreprise qui réussie bien, voir très bien là où d'autres stagnent ou se plantent ......... Probablement notre rapport, en tant que français, à l'argent et au monde de l'entreprise. Rassurez-vous, rien n'étant éternel ils finiront bien par se planter un jour. Serons nous là pour y assister ?

avatar harisson | 

@codeX

" Chez nous, on préfère le panache, la notoriété, l'aura, etc, etc .... quitte à crever la dalle."

C'est sûr qu'avec une vision aussi maximaliste virant au quasi-absurde, tu pourrais presque remplacer Timmy ^_^

avatar codeX | 

Le week-end approche, remets-t'en. Ce serait bête de le gâcher pour avoir compris quelque chose de travers.

avatar harisson | 

@codeX

J'ai bien compris que tu es atteint de "pognonite" ^_^

avatar codeX | 

Et tu sais pourquoi je suis atteint de ce mal ? C'est parce que toi et d'autres, vous cotisez. Alors, tu peux t'exciter dans tous les sens, comprendre sciemment tout de travers, prendre les gens pour des neuneus, dès lors que tu continues de cotiser même si c'est en bouffant tes heures de bureau sur les forums, c'est cool. Ce faisant tu me permets de vivre correctement et je t'en remercie.

pognonite : Tu travailles dans quoi ? Tu devrais le faire breveter celui-là

Pages

CONNEXION UTILISATEUR