Ces Xserve qui ne veulent pas mourir

Florian Innocente |

Cela fait bientôt six ans qu’Apple a annoncé l’arrêt imminent de la production du Xserve. Cette machine qui n’a plus eu de véritable successeur dans la gamme, rend encore des services à certains utilisateurs.

C’est le 31 janvier 2011 qu’Apple a cessé de prendre des commandes pour son serveur, renvoyant les clients vers le Mac Pro (l’avant dernière génération) ou le Mac mini Server [PDF]. Deux machines très différentes, avec leurs atouts propres, aptes à certains égards à reprendre le flambeau, mais nettement moins spécialisées que le modèle sortant.

Ars Technica a profité de l’arrivée de macOS Sierra — premier OS des Mac à ne plus prendre en charge les Xserve — pour recueillir les témoignages de personnes qui utilisent encore cette machine.

Parmi les critères de choix pour ce serveur, comparé aux autres solutions d’Apple, il y avait le Lights Out Management qui autorise une surveillance à distance des principaux composants de la machine. Ensuite, bien équipé en RAM et avec de solides processeurs, un Xserve était bien taillé pour la gestion d’une ou plusieurs machines virtuelles.

Une ingénieure système au MIT explique qu’elle fait fonctionner cinq Xserve de 2009 avec une installation d’ESXi 6 de VMware et des machines virtuelles d’OS X. Elle admet que c’est une configuration de plus en plus rare mais cela fonctionne toujours. Et de toute manière, aucun autre ordinateur d’Apple aujourd’hui n’est adapté à une installation en rack ni n’accepte de carte Fiber Channel ou Ethernet Gigabits 10 Gbps.

Un autre utilisateur se sert de son Xserve pour virtualiser Mac OS 9 dans Mavericks, tandis qu’un témoignage suivant parle à nouveau d’ESXi 6 pour gérer plusieurs instances de Windows Server 2012.

Tant que ces Xserve fonctionnent, leurs propriétaires ne voient aucune raison de s’en séparer. Des pièces de rechange se trouvent à très bas prix sur eBay, on croise même des Xserve plus ou moins complets autour de 200 €. Et puis en bricolant l’installeur système et en ajoutant une petite carte graphique, explique une personne, on peut y mettre jusqu’à El Capitan.

Plusieurs de ces témoignages soulignent la robustesse de ces machines, leur qualité de fabrication et le peu de maintenance qu’elles nécessitent.

D’autres critères expliquent qu’ils sont toujours en services. Cela peut être dû à un service système qui reste indispensable ou tout simplement le fait que l’on ne change pas en un claquement de doigts une machine réseau pour repartir sur une plateforme complètement différente. Sans parler de l’investissement nécessaire dans ces nouvelles machines.

Quant à savoir par quoi remplacer ces Xserve, il y a différentes pistes. D’aucuns parlent de systèmes Dell, HP ou Lenovo puisque les Mac Pro 2013 se prêtent mal à un usage en rack, sauf rangements sur mesure (et leur fiabilité est sujette à caution).

D’autres pensent se tourner in fine vers les Mac mini, en dépit d’une absence d’alimentations redondantes, de système de monitoring à distance, et d’autres raffinements propres aux vrais serveurs.

Un Xserve pour décorer

Au vu du prix en occasion de ces machines, elles peuvent aussi servir pour la déco (sources : 1 & 2).

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Source
Tags
avatar lezardon | 

Meme nostalgie que pour l'Apple II !

avatar MacGyver | 

pour 200e t'as un xserve

ou aujourdhui un airpod...

avatar awk | 

@MacGyver :
Pas cher du tout les AirPods

avatar enka | 

Les derniers Xserve (2009) supportent Sierra sans problème :
http://forums.macrumors.com/threads/macos-10-12-sierra-unsupported-macs-thread.1977128/

avatar LolYangccool | 

Le problème du Mac mini c'est qu'on est assez vite limité en capacité de stockage interne et se coltiner des disques USB sur un serveur ce n'est pas une bonne solution je trouve.
Quand on a des relativement grosses quantités de données à stocker sur un serveur, comme dans mon cas, c'est problématique. Je parle de plusieurs teraoctets de données.

avatar awk | 

@LolYangccool

Aucun soucis a coller au cul d'un Mac Mini une belle grappe RAID en TB2 :-)

avatar C1rc3@0rc | 

La limite de disques internes dans un Mac Mini est loin d'etre le pire des problemes. Tout va dependre de l'usage, mais en collant un RAID en TH2 on a deja une solution acceptable pour pas mal de situations.

Les gros problemes qui viennent avec le Mac Mini sont:
- le processeur
- la memoire non ECC
- le refroidissement
- MacOS

Si jusqu'en 2012 on avait des processeurs quad core qui pouvaient tenir la route pour certaines utilisation, les Mac Mini d'apres 2012 ont subit un declassement terrifiant de leurs processeurs, et aujourd'hui non seulement tous les modeles disponibles sont tres inferieurs aux modeles 2012, mais en plus ce sont des processeurs de petits portables surtout pas prevu pour tourner en 24/24...
De plus si pour un portable ou un desktop 4 core c'est bien suffisant, un serveur lui est capable d'exploiter 8 ou plus de core dans beaucoup d'usages. Le Mac Mini avec ses 2 core est totalement ridicule dans ce cas.

Si on peut se passer de la memoire ECC dans certains cas, en lançant des tests de verifications régulièrement et en "chargeant" les softs pour qu'ils compensent, dans le cas d'un serveur de données c'est décourageant, voire dangereux.
La memoire soudé pose encore plus de probleme que le processeur soudé, d'autant que la quantité est limitée...

Le probleme du refroidissement est difficile a resoudre, comme celui de l'alimentation.
Et MacOS est vraiment plus du tout adapté pour un usage serveur. Deja en poste individuel y a une grosse regression, mais alors en serveur c'est une catastrophe.

Bres si le Mac Mini 2011 et 2012 sont les meilleures machines d'Apple, les suivants sont parmi les pires.
Et remplacer un xserve par un Mac Mini, c'est encore plus suicidaire aujourd'hui.
Bref la solution c'est de passer par des vrais produits adaptés de chez Dell, Lenovo, HP, IBM,etc, avec des vrais OS adaptés (Linux, *BSD, Windows...)
Apple c'est les devices, plus rien d'autre, helas

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

La seule solution sérieuse pour qui tient à utilisée MacOS Server aujourd'hui, même si elle est aux limite de la légalité est la virtualisation sur un vrai serveur.

Le MacMini ça peut dépanner mais ce n'est en rien une véritable solution serveur.

"Apple c'est les devices, plus rien d'autre, helas"

Tu peux répéter cette connerie à l'envie, cela n'en reste pas moins une connerie :-)

avatar C1rc3@0rc | 

C'est pas une connerie c'est une realité économique.

Apple avait depassé des 9% de PDM en 2011 et redescend vers les 5% avec les Mac. Le Mac c'est entre 20 et 15 millions de machines par an dans une masse d'environs 300 millions de PC.

Au niveau de categorie, avec l'iPhone, Apple est 2eme du marché derriere Samsung et sort 250 a 300 millions de machines par an.

L'iPad c'est 40 a 60 millions de machines par an et c'est encore peut etre le nº 1 du secteur.

Bon l'Apple Watch ce serait aux dernieres nouvelles 7% de la production, et on cherche toujours les clients a la loupe.

Donc c'est une realité economique, Apple vit des devices, et vu comme sont (mal)traités les Mac par l'equipe de Ive, faut pas se faire d'illusion.

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

désolé tu écris : ""Apple c'est les devices, plus rien d'autre, helas"

C'est bel est bien une connerie que ton propos suivant n'invalide nullement.

Tu eus dit "Apple c'est en premier lieu les Devices aujourd'hui" c'était recevable, mais ton "plus rien d'autre" est proprement idiot.

La contribution des Mac aux compte d'Apple est tout sauf anecdotique, Apple réussi d'après nombre d'analyses à dégager autant de marge nette de son activité Mac, que ne le font tous ensemble Lenovo, Hp et Dell.

Aucun patron ne mettait en déshérence une activité contribuant ainsi à ses résultats.

Après le marché du PC étant ce qu'il est Apple y agit avec raison et modération, le retours sur investissement des stratégie que beaucoup ici fantasment serait lui par contre anecdotique.

Apple est le seul acteur de l'industrie du PC gérant actuellement une activité hautement profitable dans un marché difficile avec une grande intelligence et une remarquable compréhension du marché.

Ta volonté à transformer cette vision claire qui ne correspond pas à tes attente en mort annoncé, en abandon en échec ... ne tient qu'à ta propension à toujours essayer de rendre rationnel tes goûts et tes dégouts.

Le summum étant ta haine pour le MacBook qui est pourtant un des produit d'Apple ayant le plus fort potentiel de vision de l'avenir commercial.

avatar pocketalex | 

@awk : hola, t'attaques C1rc3@0rc par la face nord ... bon courage

avatar awk | 

@pocketalex

Je l'aime bien le C1rc3@0rc, personnage intéressant au plus haut point ;-)

avatar awk | 

@pocketalex

C1rc3@0rc c'set un peu notre Caton l'Ancien et son Delenda Carthago et avec un peu plus de variété.

- Intel c'est le mal incarné.
- La Watch c'est une échec et un non sens
- Le MacBook c'est une fumisterie qui ne se vend pas
- Le Mac c'est fini pour Apple
- Ive est l'incarnation du malin
...

Et un même principe moteur, utiliser sa tête bien faite pour donner à ses goûts et dégoûts les atours de la raison.

Le pathos déguisé en logos c'est son ethos :-)

avatar riton | 

A ce propos, je ne comprends pas bien la vision d'Apple. Pourquoi n'avoir pas autorisé, une licence adhoc ? J'entends Mac OSX Server. Effectivement, virtualisé, il fonctionne très bien (testé sur Mountain Lion). Comme tu le dit, le faire ainsi, n'est même pas "à la limite de la légalité" mais carrément illégal selon le contrat de licence Apple. Perso, je trouve ça dommage.
Je gère un certain nombre de parc Apple dans le cadre de mon activité, j'ai testé les Mac Mini, mais le retour est franchement décevant. En bref, je gère mes parc Apple avec du Synology...
Dommage, il y avait des bonnes choses dans Mac OsX Server....

avatar awk | 

@riton

Les chances qu'Apple s'amuse à emmerder un client ayant plusieurs dizaines de Mac Pro pour la virtualisation de quelques licences serveur sont quand même proche de la température rectale d'un cadavre de phoque sur la banquise en hivers :-)

Je n'ai jamais entendu parlé d'un cas en entreprise de problème de ce type. La pratique est pourtant assez développée et souvent connues par les équipes même d'Apple

avatar riton | 

@awk

Ah bah tu vois, j'en apprends une bonne :)

Cela dit, le fait d'avoir une licence officielle serait pas mal malgré tout. Après je comprends très bien la politique d'Apple au niveau matériel (j'entends la notion de couverture matérielle de leur OS).

avatar awk | 

De trés belle machine, mais on se demande encore quelle mouche a piqué Apple pour lui faire penser qu'il y avait un marché sérieux sur le segment des serveurs pour eux ?

avatar C1rc3@0rc | 

Les TPE, les independants, les chercheurs,...
Tout en ensemble de secteurs ou les moyens sont limités et ou engager un administrateur systeme a temps plein est inenvisageable.

Je connais plusieurs cas d'entreprises de moins de 10 employés, surtout dans la recherche, qui s'etaient equipés en Xserve parce que cela permettait de mettre en place facilement un ou 2 machines pour couvrir les besoins specifiques, et qui n'avaient alors pas besoin d'engager un administrateur qu'elles n'avaient de toutes facon pas les moyens de prendre a plein temps. D'autres faisaient appel a des "adminstrateurs" a temps partiel et passaient en supervision externalisée.

La fiabilité et la simplicité de gestion des Xserve permettaient alors a ces entreprises de couvrir leurs besoin, a bas couts, tout en conservant le controle et la proprieté sur leurs donnees et services.
Car l'alternative c'est maintenant l'externalisation, avec la perte de controle et les risques que cela implique.

Donc il y avait bien un marché, pas bien gros, un ensemble de petites niches, mais pour une societe comme Apple qui a survecut et s'est developpé avec 5% de PDM du secteur informatique individuel c'etait jouable. Mais pour "l'iPhone compagnie", qui fait mourrir le Mac a petit feu, c'est une heresie.
Et puis sur un serveur, l'apparence on s'en fout, un outrage pour saint Ive.

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

"Donc il y avait bien un marché, pas bien gros, un ensemble de petites niches, mais pour une societe comme Apple qui a survecut et s'est developpé avec 5% de PDM du secteur informatique individuel c'etait jouable. "

dans tes rêves sans doute, il suffit de prendre en considération ton "pas bien gros", les coûts commerciaux pour adresser ce type de clientèles dispersées sur de nombreuses niches sont absolument pas compatible avec une rentabilité sérieuse. De plus la réalité de bien de ces cibles et l'évolutions de la nature de leurs besoins et de leurs usages depuis le début du siècle est loin d'être très porteuse pour ce type de solution.

C'est typiquement le type de niches à abandonner à des acteurs s'y dédiant et n'ayant pas d'autres sources de profit sérieuse.

Là ce que tu présentes est un miroir aux alouettes auquel ont pouvais à la limite croire au début des années 2000, même si beaucoup de projections sur l'évolution du secteur n'étaient vraiment pas de bon augure.

Apple ne peut pas vivre de marché "pas bien gros" même dans les années 2000 ;-)

Tes visions business ne cesseront jamais de m'étonner, elles tiennent de la pensée magique et de la généralisation de tes envies à une portée universelle que tu essais de rationaliser.

avatar C1rc3@0rc | 

Au lieu de raconter n'importe quoi et de justifier tes certitudes avec des argumentations a geometrie variable, regardes plutot la realité des marchés. Je te parle de réalités concretes, d'entreprises reelles.

Si Apple a abandonné le secteur serveur c'est dans la ligne de l'abandon du secteur Mac au profit des devices. C'est une question de strategie et de choix d'orientation. Apple a choisi le device pour le tres grand public et a abandonné les autres secteurs informatiques.

Les couts commerciaux que tu evoques est juste une fantaisie face a la realité du marché. Apple n'a jamais mis en place quoi que ce soit de specifique pour vendre les Xserve ou en assurer le support. Apple vendait du Xserve comme elle vendait de l'iMac, chose qu'aucun autre acteur n'aurait oser. Apple l'a fait et les machines etaient a la fois rentables et satisfaisantes pour la clientele, et pas besoin d'aller lancer une force de vente pour ecouler la production.

Tu aurais, plus serieusement, pu evoquer le potentiel manque de rentabilité de la R&D necessaire pour concevoir des Xserve, mais cet argument fallacieux serait tombé tres vite a l'eau pour une entreprise qui se perd dans une calamité comme l'Apple Watch, sachant qu'un serveur est un secteur bien connu, maitrisé et que l'investissement de developpement débouche sur des produits vendables pendant des annees, donc de plus en plus rentables...

Quand bien meme, tu vois que le secteur depuis des annees recoupait toujours plus finement les categories pour gratter les moindres ventes, on etait sur un systeme de niche!

Apple avait ses niches qu'aucun autre ne fournissait. Et en plus c'etait pas le client chiant de grand compte qui exige et "veut" pour avant hier, avec milles garanties et un service aux petits ognons.

Rajoute a cela qu'Intel et sa bande ont mis tellement d'argent dans le marketing pour lancer le cloud a la place du petit serveur pour besoin specifique.

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

"Au lieu de raconter n'importe quoi "

Si je raconte n'importe quoi comme tu dis libre à doit de pointer du doigts les erreurs que je commets.

Ce ne sera pas simple car ce que j'avance s'appuis sur une connaissance des réalités des marchés informatiques que tu semble bien loin de posséder.

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

"Si Apple a abandonné le secteur serveur c'est dans la ligne de l'abandon du secteur Mac au profit des devices"

Là par-contre ce n'est pas n'importe quoi ?

Tu sort un abandon du secteur Mac au profit des iDevice qui n'existe que dans ton esprit mais c'est un argument qui doit être pris au sérieux.

Les Mac ne sont absolument pas abandonné, mais heureusement pour Apple ils ont su au contraire de bien de leur concurrent faire nitres des relais de croissance sur de nouveau marché bien plus porteur que ceux du PC dont plus personnes n'attends rien de sérieux en terme d'opportunité depuis longtemps.

Là encore tu essais de' transformer tes dégoût et tes déceptions en argument objectifs n'ayant aucune consistance factuelle.

avatar awk | 

@@C1rc3@0rc

"Les couts commerciaux que tu evoques est juste une fantaisie face a la realité du marché."

C'est juste un fait fort bien documenté dans la littérature et classique sur l'adressage de marchés de niches mais bon ...

On se demande bien pourquoi avec des visions aussi claire et innovantes tu n'as pas eu l'ambition de révolutionner ces marchés que tu comprends si bien ?

"Apple vendait du Xserve comme elle vendait de l'iMac, chose qu'aucun autre acteur n'aurait oser."

C'est exactement ce que j'évoqué, on ne part pas à la conquête sérieuse de ce type de marchés de niche sans déployer des ressources dédiés conséquente, ce que n'a pas fait Apple.

avatar awk | 

@@@C1rc3@0rc

"Tu aurais, plus serieusement, pu evoquer le potentiel manque de rentabilité de la R&D necessaire pour concevoir des Xserve"

Les coût de R&D ne sont jamais un frein quand le marché ciblé en vaut la peine. Ce n'est nullement là un pb. D'autant que la conception de ce type de produit ne relève quand même pas du défis technique qui nécessite des investissements astronomique restions sérieux, nombres d'acteurs minuscule proposes des solutions serveurs sans avoir de R&D dispendieuse.

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

"pour une entreprise qui se perd dans une calamité comme l'Apple Watch

Encore une de tes lubies sources de tes dégoûts que tu cherches à rendre rationnel.

Tu te rend compte que tu cherches d'un côté à défendre la pertinence du marché du serveur pour Apple et que dans un même geste tu discrédites d'un revers de manche l'Apple Watch ?

Les chances sont loi d'être nul que l'Apple Watch est produit pour Apple plus de profit que ne le firent les XServer durant toute leur exploitation.

Tu es vraiment sous l'emprise de tes goûts et dégoûts comme peu, avec une belle couche d'intelligence placée au dessus ;-)

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

"Apple avait ses niches qu'aucun autre ne fournissait"

Je ne vois pas lesquels mais de plus une entreprise de la taille d'Apple même en 2000 ne peut vivre et croitre de niches.

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

"Rajoute a cela qu'Intel et sa bande ont mis tellement d'argent dans le marketiong pour lancer le cloud a la place du petit serveur pour besoin specifique."

Il manquait une couche conspirationiste, c'est le très honnis par toi, Intel qui est à l'origine de la machination qui propulsa le Cloud au corps défendant des autres acteurs de l'industrie ?

Là on nage en plein délire, quand même !

avatar deltiox | 

@awk :
Xsan : un SAN sous Fibre
Xserve Raid : du stockage pour le SAN
Des Xserve comme Meta Data Controler

Final Cut Server des postes FCP

des applications de broadcast depuis des Xserve (si si)

Des grappes d'Xserve utilisés pour les compressions ou la distribution de tâches de rendering

Shake, E Magic

Apple était en train de se tailler une part de Lion dans un secteur Pro

Et puis, l'envie est partie...
Comme de se tirer une balle dans le pied parce que ce n'était plus la priorité

Mais le marché Pro était bien là (et il l'est toujours )

Et je n'ai pas évoqué le marché de la santé... Rappelons nous les offres d'Apple à destination des labos a l'époque (avec le Rack à roulettes et sa porte transparente)

avatar awk | 

@deltiox

"Et puis, l'envie est partie..."

Pas l'envie la nécessité.

Tu as une idées du taux de croissance du secteur de la post-production video, du CG, du VFX ?

Jobs a eu une vision claire de ce qui aller permettre de sauver Apple et retrouver une croissance et ce n'est pas sur ce type de niche à faible potentiel de croissance qu'on construit quelques choses d'ambitieux.

De plus tu fantasme de beaucoup la réalité de la pénétration d'Apple dans le secteurs qui était très concurrentiels, sur l'infrastructure ils n'ont jamais eu une position ne serait-ce que conséquente.

"Mais le marché Pro était bien là (et il l'est toujours )"

Ce type de marchés PRO qui n'est qu'un petit monde dans l'ensemble des marchés professionnelles.

Apple à plus que bien fait de se désengager de ces marchés en perte de vitesse pour se focaliser sur ce qui était porteur.

Tu parles d'eldorado du passé, amuses toi à lire le bilan de la majorité des entreprises du secteur, ça calme ;-)

Apple se focalise sur les marchés à fort potentiels où ils sont capables d'apporter un véritable élément différentiant leur permettant d'assurer une marge, c'est le credo de l'entreprise. Et la clef du succès

Un indice essais de lever des fonds aujourd'hui pour une entreprise de post-production, c'est très difficile, les investisseurs n'y croient plus.

avatar harisson | 

C'est vraiment dommage qu'Apple ait abandonné cette gamme Xserve, il y avait du potentiel :(

avatar awk | 

@harisson :
Il n'y en avait pas commercialement s'entend, c'est une des dernières grosse erreur stratégique d'Apple

avatar XiliX | 

@awk

"Il n'y en avait pas commercialement s'entend, c'est une des dernières grosse erreur stratégique d'Apple"

Si si Apple pensait qu'il y avait un marché pour des super calculateurs à base de OS X après le succès des MacPro G5 chez Virginia Tech System X.

https://en.wikipedia.org/wiki/System_X_(computing)

Ils ont réussi à atteindre la troisième place des top 500 des supercalculateurs pour un coût global nettement inférieur aux solutions proposées à l'époque.
C'est donc tout naturellement que Apple propose des solutions blades avec les X-Serves. Cette solution a été adoptée rapidement par quelques boîtes...

Malheureusement les IT ont été plus difficiles à bouger de leurs habitudes.

avatar awk | 

@XiliX

Ce que tu avances montre juste qu'il n'y avait pas de marché sérieux :-)

Quand à la niche des super-calculateurs je doute fort qu'Apple est imaginé pouvoir en faire un fer de lance économique

"C'est donc tout naturellement que Apple propose des solutions blades avec les X-Serves. Cette solution a été adoptée rapidement par quelques boîtes..."

Ta chaine de causalité est très douteuse ;-)

Et ne conduit en plus absolument pas à un marché sérieux pour Apple.

Une grosse connerie stratégique comme Apple en a peu commis après le retour de Jobs

Dans les nombreuses causes de l'erreur stratégique il y a sans doute un manque de vision sur ce qu'aller être l'évolution du secteur des serveurs et de la montée en puissance des solutions GNU/Linux.

avatar C1rc3@0rc | 

@XiliX

tu abordes un aspect interressant des choses.

On peut concevoir effectivement que le succes du supercomuter a base de MacPro G5 chez Virginia Tech System X ait pesé dans la conception et le (re)lancement d'une gamme serveurs.
Il faut rappeler que si le Xserve a ete le meilleur serveur chez Apple c'est pas le premier du genre et qu'Apple en avait toujours plus ou moins eu dans sa gamme professionelle. Il me semblque que les tout premiers etaient d'ailleurs des machines sous Aix..

Le choix de produire un serveur au format plus standard comme le Xserve montre qu'a l'epoque Apple avait ecouté les clients.
L'idée de concevoir des grappes de serveur pour constituer un supercomputer etait a la mode, et Apple avait fait un choix d'architecture prometteur avec les PowerPC.
En proposant un serveur PPC, Apple etait tres bien placé sur le secteur serveur et sur le secteur HPC.

C'etait sans compter sur la stategie de dumpign d'Intel qui voulait faire sur le serveur et le HPC ce qu'il a fait sur le PC. Et c'etait aussi sans compter la gabegie du G5 face a l'incompetence de Motorola et l'immobilisme d'IBM qui ne comptait que sur ses POWER et ne semblait pas avoir perçu le developpement et la democratisation des serveurs et du HPC. Meme histoire qu'avec le PC en somme.

Il est aussi a parier que la transition vers le Mac Intel a du payer son tribut comme le sacrifice du Xserve...

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

"C'etait sans compter sur la stategie de dumpign d'Intel qui voulait faire sur le serveur et le HPC ce qu'il a fait sur le PC."

C'est pratiques avec toi on connait le responsable part avance : Intel.

Pour le reste imaginer que le secteur du HPC pouvait être le moteur de la relance d'une activité serveur chez Apple me semble plus que camilo-tracté.

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

Tu dois imaginer dans tes cauchemars des réunions secrètes entre les dirigeant d'Intel, Cook et Ive pour définir leurs plans de domination du monde autour d'étranges rituels :-)

avatar melaure | 

@harisson :

C'est un souvenir de l'époque ou Apple faisait de l'informatique, pas des gadgets pour bobos ...

avatar awk | 

@melaure :
Toute personne recourant à la facilité du recours au concept flou de bobo pour discriminer ce qui lui déplaît ne fait que montrer la vacuité et la vulgarité de ce sui lui sert de pensée.

Un bourgeois qui n'a rien de bohème :-)

avatar RonDex | 

Ça laisse songeur...
Nouveau Mac Pro présenté en fanfare. Architecture "révolutionnaire"... et puis rien !
Quand on est un professionnel (j'entends pas là du matériel du type serveur, Mac Pro), mieux vaut ne pas faire confiance avec Apple, qui ne s'occupe que du grand public.
C'est un choix, ok. Mais lancer un nouveau Mac Pro et le laisser en plan...

avatar awk | 

@RonDex :
L'abandon du Mac Pro est très loin d'être certain.

avatar sambucus | 

@RonDex :
Même pour le grand public, ça pose problème : les logiciels propriétaires qui sont abandonnés sans qu'une génération suivante permette de récupérer les anciens formats (AppleWorks…). Que de pertes !

avatar awk | 

@sambucus :
Et on noteras le terrible impact que cela a eu sur les ventes qui ne se sont jamais aussi bien porté qu'après l'abandon d'AppleWorks (Dans évidement de relations de causalité)

Apple mesure parfaitement les conséquences de l'abandon d'une de ces offres

avatar nicolas | 

Moi c'est Aperture que je regrette.....
Je vais me tourner vers Darktable, qui est OpenSource, et multiplateforme!

avatar awk | 

@nicolas

Aperture était l'exemple typique de produit hérité d'un contexte obsolète.

L'offre avait son sens en 2005, elle n'en avait plus aucun quand le marché était parfaitement adressé par nombres de logiciels spécialisé de bien meilleurs qualité trustant le plus gros du marché tel LR ou DxO

La capacité d'Aperture à drainer vers Apple une masse sérieuse de client était devenue insignifiante, il fallait tourner la page.

avatar pat3 | 

@sambucus :
On avait largement le temps de se retourner pour AppleWorks, Apple avait prévenu plus d'un an à l'avance, et j'ai encore utilisé AW au moins un an après l'arrêt de sa prise en charge par Apple. En revanche, je ne me souviens pas que les pros dont l'application de flux RSS s'appuyait sur

avatar pat3 | 

@sambucus :
On a eu plus d'un an pour se retourner pour Appleworks, entre l'annonce de l'arrêt et l'impossibilité de l'utiliser après. Je ne pense pas que les pros don't l'appli de flux RSS reposait sur sur Google Reader aient pu en faire autant.
Idem pour iMovie - j'ai toujours une version fonctionnelle d'iMovie HD, même si j'ai été dégoûté à l'époque par le changement de cap.
Sur le maris, en revanche, Apple a vraiment été cavalière, du XServe au MacPro.

avatar r e m y | 

@awk
Tu as tout à fait raison... Apple continue d'actualiser son prix en fonction des fluctuations des devises face au dollar.
Mais en 3 ans, c'est bien tout ce qu'ils ont actualisé dessus.

avatar awk | 

@r e m y :
Qu'auraient ils put actualisé ayant un sérieux potentiel d'impact sur les ventes ?

Pas grand chose de significatif

Si mise à jour du Mac Pro il y a, elle est conditionnée à la disponibilité d'éléments permettant un reel pas en avant pas un anecdotique gain de quelques % en perf.

Le Mac Pro 2013 reste même aujourd'hui la meilleur station pour FCPX ce qui est sa raison d'être principale

avatar ibric (non vérifié) | 

Je n'avais jamais remarqué à quel point cette machine était imposante. Belle bête !

avatar awk | 

@ibric :
imposante n'est peut-être pas le bon mot ;-)

mais c'est effectivement une belle bête

cela dit nombre de serveurs sont remarquablement conçus et très impressionnant dans leur design mécanique et fonctionnel

Pages

CONNEXION UTILISATEUR