Les enfants nés en 2017 devront-ils apprendre à conduire ?

Florian Innocente |

Les enfants qui vont naître cette année n'auront jamais besoin de conduire une voiture (et accessoirement ce sera aussi ça d'économisé en leçons de conduite pour leurs parents…). Pour Henrik Christensen, directeur de l'Institut de Robotique Contextuelle de San Diego, interrogé par le San Diego Union Tribune les fabricants automobiles eux-même poussent dans cette direction :

Les voitures à conduite autonome arriveront d'ici 10 à 15 ans. Toutes les entreprises spécialisées dans la fabrication de véhicules — Daimler, GM, Ford — disent que d'ici cinq ans elles auront des voitures autonomes sur la route.

Il n'y a d'ailleurs pas que les vétérans du secteur sur les rangs. Citons seulement Waymo, la nouvelle filiale d'Alphabet, qui a dévoilé dimanche au salon automobile de Detroit son monospace complètement autonome. Toutes les technologies mises en jeu, logicielles et matérielles, ont été créées par Google afin de ne pas dépendre d'équipements tiers plus onéreux. Ce véhicule circulera dans les prochains mois dans les rues de Mountain View et de Phoenix. Uber a voulu faire la même chose récemment à San Francisco mais l'expérience a tourné court.

Non seulement l'industrie automobile se prépare à ces changements mais les gens pourraient être demandeurs de ces voitures qui n'imposent plus d'avoir les yeux fixés sur la route, ajoute le chercheur.

J'aime conduire ma voiture, toutefois la question est de savoir combien de temps les gens perdent à rester assis dans les bouchons à ne rien faire d'autre qu'attendre. En moyenne, un conducteur à San Diego passe 1 heure chaque jour dans sa voiture. Ce pourrait être intéressant s'il y avait moyen d'être plus productif.

Avec les voitures autonomes sans conducteur, on peut mettre deux fois plus de véhicules sur les routes sans changer les infrastructures existantes (les déplacements seraient davantage rationalisées et optimisés).

Dans ce cas de figure, la notion même de propriété d'une voiture peut être remise en question. On assisterait à la fusion du principe d'un taxi (la voiture vient vous chercher et vous dépose à votre destination) et de celui d'une voiture de location. Ces voitures autonomes et robotisées circuleraient en parallèle à celles des services de covoiturage (type BlaBlaCar) qui, eux-aussi, participent à diminuer l'intérêt pour acheter une voiture.

Une illustration de Popular Science dans les années 50, via The Verge

Cette perspective, même à l'horizon d'une décennie, souffre de quelques problèmes, tempère Michael Coren sur Quartz. Le journaliste cite Gill Pratt, patron du Toyota Research Institute qui a déclaré lors du derniers CES que personne ne savait encore faire de telles voitures robotisées.

Je vais le dire de manière parfaitement claire, [l'autonomie totale] est un objectif vraiment merveilleux. Mais aucun de nous dans l'automobile ou dans l'industrie informatique n'est encore capable d'atteindre une véritable autonomie de Niveau 5 (un critère qui décrit une conduite sans aucune supervision humaine). On n'en est même pas proche.

Il y a aussi la problématique du parc installé, car il faut que ces voitures composent avec un paysage routier rempli intégralement de modèles conduits par l'homme. Il y a 258 millions de voitures aux États-Unis, rappelle Michael Coren et il s'en vend 17 millions de plus tous les ans (2 millions de voitures neuves ont été écoulées l'année dernière en France). La durée moyenne de vie de ces autos américaines est de 11 ans et demi. Il va couler de l'eau sous les ponts avant que les voitures robotisées représentent une part importante du parc roulant (sans parler de leurs prix certainement très élevés les premières années).

Et puis il y a toutes les petites choses du quotidien auxquels les robots conducteurs vont devoir faire face dans l'hypothèse d'une flotte de véhicules autonomes transformés en taxis de nouvelle génération. Dans un billet sur le blog de HERE, l'ex filiale de Nokia, Philip Barker fait parler une chauffeuse de taxi qui évoque plusieurs situations récurentes où une présence humaine est encore requise.

Il y a les clients en état d'ébriété, incapables de dire où ils vont et encore moins de le taper sur un écran. Il faut alors leur faire les poches et s'aider de leur permis de conduire pour voir où ils habitent, ou demander à un ami qui les a peut-être accompagnés à la porte du taxi. Ensuite, ce peut-être un client étranger qui parle peu ou mal la langue du pays, est-ce qu'une machine y arrivera forcément mieux (à la rigueur elle pourrait proposer un choix de langues, comme le font les distributeurs automatiques). Compliqués aussi les passagers qui ont besoin d'une aide physique pour monter et sortir du taxi. Sans oublier tous les rétifs à la technologie. Là c'est peut-être une simple question de génération qui se réglera toute seule, mais sous combien de temps.

Il y a encore tous ces clients qui oublient régulièrement des affaires dans le taxi, un chauffeur peut vérifier à chaque fois, un robot n'en aura cure. Enfin, le vandalisme qui sévit sur les vélos ou voitures en location sera sans nul doute un problème aussi avec ces véhicules, sauf à tout filmer. Mais voudra-t-on être filmé en permanence pendant son trajet ?

Pour revenir à l'affirmation initiale, peut-être que certains représentants de la génération qui va naître n'auront jamais besoin de conduire ni même d'apprendre à le faire. Parce que vivant en ville, parce qu'utilisant les transports en commun. Et parce que préférant payer pour du covoiturage pour des trajets plus longs plutôt que d'assumer les frais inhérents à la propriété d'une voiture. On aurait alors les voitures des villes et les voitures des champs, les unes plus autonomes que les autres, et des gens plus dépendants de la détention d'un permis de conduite que les autres.


avatar ValeRoss46 | 

C'est l'avenir c'est certains, mais d'ici 10/15 ans il y aura bien entendu nos voitures "traditionnelle".
Ma fille doit naître cette année justement ?

avatar MacGruber | 

Il est bien gentil cet article, mais les tarifs ds un 1 er temps ne mettront pas ces véhicules à la portée de toutes les bourses.

avatar pocketalex | 

@MacGruber :

Je roule depuis 3 ans (bientot 4) en scooter électrique dans Paris

Je n'ai pas le permis mais comme je suis un "vieux", j'ai toute liberté à acheter un scooter 50cm3 et à me balader sur les routes, sans permis, sans BSR, rien, nada. C'est totalement incompréhensible pour moi mais bon, c'est là, c'est comme ça, j'en profite

Pour en revenir à ce que tu dis, le scooter m'a couté 2700€ avec 400€ de remboursement de la ville de Paris (ça c'est de l'incitation !!!)

Si j'avais repris un traditionnel 50cm3 entrée de gamme, ça m'aurait couté 1000€ environ au lieu de 2300€. C'est sur, l'électrique, c'est pas encore donné. Je compare avec de l'entrée de gamme car franchement, mon truc chinois, il est bien, j'en suis content, mais c'est pas du Piago ou du Vespa niveau finition et qualité des matériaux

Le scooter électrique m'a couté... zero Euros d'entretien en 3 an, et le cout de la recharge est totalement insignifiant, je l'estime à 50€ en tout et pour tout et encore, je suis gentil.

A ce jour, j'arrive au point où la consommation essence + l'entretien + les vidanges, etc si j'avais pris un essence rattrapent le surcout de l'électrique, mon scooter va donc à peine commencer à être rentable ... or la batterie commence aussi, de son coté à me donner des signes d'essoufflement. Pas sur qu'elle tienne 4 années de plus

Donc voila, je pollue pas, je suis silencieux, j'ai pas à chercher de station essence, que du bonheur, et il est évident que l'électrique va supplanter le thermique à plus ou moins court terme, mais pour le moment, c'est pas donné, loin de là

avatar deltiox | 

@pocketalex

Je suis d'accord avec vous sauf que si vous polluez, via votre batterie tres polluante quand il s'agit de la produire ou du recyclage

La pollution est en amont

avatar pocketalex | 

vaste sujet très polémique

déjà parceque les Lipo sont très recyclables. Les autres batteries, je dis pas, mais bon, les Lipo c'est l'énorme majorité des batteries utilisées par les véhicules électriques

ensuite parceque cette pollution n'est pas comparable avec le thermique (tout comme la cigarette électronique est nocive, mais incomparable avec la cigarette, tout comme donner une baffe à quelqu'un est un geste violent, mais ce n'est pas comparable avec lui planter un couteau, etc, etc)

avatar labon | 

Oui. Mais confinée et pas dans les poumons des passants.
C'est déjà pas mal non ?

avatar armandgz123 | 

@pocketalex

"Je pollue pas"
Hum hum hum

avatar pocketalex | 

@armandgz123

après les pro-PC qui viennent nous expliquer ici que Windows c'est génial et qui ne comprennent pas comment on est encore sous Mac OS, les pro-essence qui viennent nous expliquer que les voitures à essence c'est mieux que l'électrique ?

Mon fils de 15 mois sorts de 5j à l'hôpital suite à une bronchiolite qui a mal tournée entre autre à cause de l'épisode de pollution sur Paris, alors tes considérations sur l'électrique qui pollue et la voiture a essence quoi ne pollue pas, excuse moi ...

Même pas besoin de se dire, via du blabla complotiste que les discours pro-essence viennent de lobbys pétroliers et tutti quanti, pas besoin, la majorité des pollueurs, ceux qui refilent des cancers aux autres, enfants compris (si, si), tiennent à leur trajet en voiture comme une raison de vivre et ne lâcheraient pour rien au monde leur précieuse voiture pour conserver le plaisir de s'entasser dans des bouchons plusieurs heures par jour, tout ça pour rejoindre sa tour ou son pavillon en banlieue

Les transports en commun, le covoiturage ? Jamais de la vie !

Tu es pile la cible de cette généralissime chanson satirique : https://www.youtube.com/watch?v=z3f3wqNIRwg

... et tellement vraie

Maintenant, c'est pas parcequ'on désigne les cons qu'ils en deviennent intelligents, je ne peux donc rien d'autre te souhaiter que "bonne route avec ton diesel"

avatar jeanba3000 | 

Je pense que ce qu'il sous-entend est que ton scooter électrique, de bout en bout de son existence, reste un objet assez peu écologique, bien moins que tes pieds ou un bon vieux vélo… ;-)

avatar Karamazow | 

La suite de l'histoire promet d'être passionnante !

avatar pocketalex | 

@Karamazow

HS total, mais chaque fois que je lis ton pseudo je lis "kamagra now" ... je dois avoir reçu trop de spam ?

avatar MacGruber | 

Sans parler du fait que ne pas être titulaire d'un permis de conduire est encore un frein à l'embauche, même en ville et à Bobo City (Hidalgo City).

avatar jeanba3000 | 

Ça dépend des jobs, et la majorité des gens en région parisienne prenant les transports en commun pour bosser dans un bureau suffit à contredire cet argument.

Mais l'avenir n'est pas que la voiture autonome, c'est également le télétravail et toute solution limitant les déplacements dont on se passerait bien, comme perdre son temps chaque jour à aller et rentrer du travail.

avatar pocketalex | 

+1

+1000

Plus j'y réfléchis, et plus je me dis que de toutes façons, on va vers une société avec moins de travail et plus de monde, et donc qu'il va falloir revoir la notion de travail, le partager, proposer quelquechose aux gens qui ressemble au salaire universel

Ainsi, le besoin de venir se concentrer à la capitale devrait, en toute logique, reculer (il faut savoir qu'une bonne majorité des gens vivants à Paris et alentours n'ont qu'une envie, c'est de se barrer), avec, soyons fous, un repeuplement des campagnes (qualité de vie, plein air, bio)

Comme quoi le procès sera peut-être susceptible, au final, d'une meilleure qualité de vie

avatar gela | 

@pocketalex

Tu es un optimiste toi. C'est bien. Moi je n'ai pas foi en l'humain, surtout les très riches. Je pense que ce sera de pire en pire. Si je me trompe, tant mieux.

avatar mctos | 

Vivement la démocratisation pour les personnes ayant un handicap.

avatar jeantro | 

Je pense que c'est la fin des conducteurs de taxi et chauffeurs routiers ces professions comme tant d'autres seront remplacés ces nouvelles technologies dans un futur assez proche. À terme l'homme n'aura plus besoin de travailler ???

avatar pocketalex | 

@jeantro : en fait, c'est une évidence

les voitures autonomes existent déjà et fonctionnent très bien, juste qu'il est impossible de les mettre sur les routes sans provoquer une révolution au vu du nombre d'emplois concernés (chauffeurs de taxis, routiers, chauffeurs de bus, ...)

Les IA évoluent et seront bientôt à même de remplacer de nombreux métiers de bureau

Les robots évoluent et seront bientôt à même de remplir de nombreuses taches et même de haute précision pour certaines

C'est une évidence que l'on va vers une société avec de moins en moins de travail

avatar leber726 | 

Les voitures autonomes n'existent pas du tout, c'est rappelé dans l'article. Aucun constructeur n'a pour le moment réussi à faire une démonstration probante, même Tesla qui a le culot de vendre pour 8000€ une technologie qui ne marche pas. Leur vidéo de démonstration visible sur leur site est risible de ce point de vue : ils ont dû s'y reprendre à un nombre incalculable de fois (d'où le retard d'une semaine de la vidéo) pour montrer une séquence qui, bien que accélérée et sur fond de Benny Hill, montre les imperfections de la conduite : saccadée, avec des arrêts inopinés sans raison, des hésitations... Être passager doit au minimum donner le mal de mer, et beaucoup de sueurs froides.

avatar zanadoo | 

et dans 30 ans il n'y aura plus de personne dans les voitures, les voitures rouleront toutes seules. Serieux le nombre de truc qu'on été inventé avec comme argument cela nous simplifiera la vie, et qui ont fini à la poubelle. Il reste quand même une incertitude majeure: la personne qui achete la voiture a peut-etre envie de conduire et pas se dire qu'en cas de danger elle sera sacrifiée au profit d'autres éléments ! le libre -arbitre et la liberté de conduire et de décider sont des choses essentielles à notre vie d'humain !

avatar MacGruber | 

@zanadoo

Assez d'accord avec toi.

avatar labon | 

La liberté de conduire sa vie, oui. Essentiel à l'être humain.
Liberté de conduire, oui depuis qu'elles se sont democratisées. Donc depuis moins de 100 ans. Rien à voir avec l'espece humaine ou l'humanité.
Il y aura toujours la liberté de rouler à velo, cheminer à dos d'âne, de prendre le train, ou, un jour, de se laisser conduire par une voiture autonome.

avatar iVador | 

De toute façon ça sera la guerre , la planète détruite par le réchauffement climatique etc
Les enfants nés en 2017 n'ont aucun avenir !

avatar occam | 

Je suggère de (re)lire ”L’Apocalypse est pour demain ou les aventures de Robin Cruso”, le roman dystopique de Jean Yanne paru en 1977.
Pour s’en faire une idée, voici le premier épisode de l’adaptation radiophonique réalisée par l’auteur :
http://www.ina.fr/audio/PHY06005161

À part le fait de rappeler que Jean Yanne était un remarquable écrivain, aux antipodes de son image de sinistre guignol, la dystopie que dépeint le livre est d’une précision époustouflante.
Nous n’en sommes plus bien loin.

avatar béber1 | 

cela me rappelle les critiques pamphlétaires qui paraissaient dans le journal Pilote au début des années 70,
notamment celle concernant la "civilisation de l'Automobile" promue par le président Pompidou.

Y'avait des BD qui décrivaient les dérives de ce monde nouveau par Lob et Bielsa : les Mange-Bitume
http://www.bdtheque.com/main.php?bdid=1019&action=4

Mais comme on le voit, la SF a rarement raison dans les détails (voir le rétrofuturisme), même si elle s'appuie et développe des problèmes de fond bien réels en potentiel ou devenir.
Car elle omet des inconnues.
Un peu comme les Grecs qui avait imaginé l'atome, mais qui n'avait rien à voir avec celui découvert par la Physique moderne.

avatar Alias | 

Oui !
Au moins pour conduire les vraies voitures qui auront survécues : Triumph TR3, TR6, Porsche 911 type 964, Aston Martin DB mark III, etc ...

avatar anti2703 | 

C'est une bonne question, mais je pense qu'à terme la réponse est oui... mais pas pour les enfants nés en 2017... Comptez sur les auto écoles pour ne pas perdre leur business model, s'il n'y à pas besoin de permis de conduire, pourquoi il y aurait besoin d'auto école ??
A mon avis il y aura toujours besoin d'une présence humaine à bord, titulaire d'un permis ou d'une autorisation de conduire, appeler ça comme vous voulez.... ne serait-ce pour ne pas mettre au chômage les auto-école et les inspecteurs du permis. Puis en cas de soucis, si le conducteur ne possède pas les aptitudes pour reprendre le volant, qu'es-ce que l'on fait ? On laisse la voiture se cracher et on attend ?

avatar powergeek | 

Ces voitures autonomes seront toutes électriques. Il faudra mettre en place toute une infrastructure pour les recharger avec une électicité produite proprement.

avatar pocketalex | 

Tesla le propose avec ses superchargers

avatar rmosca | 

Faudra encore attendre 50 ans, et d'ici là on n'utilisera plus que les transports en commun

avatar romainB84 | 

Ma vielle polo à 18 ans et roule encore très bien !!
J'ai du mal à croire que dans 18 ans les voitures sortie cette année seront toute à la décharge ?

avatar bibi81 | 

Euh, pouvoir utiliser une voiture sans avoir de permis dans 18 ans ne veut pas dire qu'il n'existera plus de voitures pour lesquelles il faut un permis !

avatar macinoe | 

Aujourd'hui on croise encore des 205, des R5, 104 et même des 2CV...
Des voitures de plus de 30 ans voire plus de 40 ans.

Compte tenu du fait que ces voitures étaient bien moins fiable et rouillaient bien plus que celle d'aujourd'hui, je suis persuadé que dans 20 ans on croisera encore énormément de 206, clio, C3..

C'est même à peu près la seule chose qui soit certaine.

Parce qu'en ce qui concerne les voitures autonomes, leur réalisation et leur déploiement à grande échelle dépends de tellements de choses et il y a encore tellement de problèmes non résolus pour y parvenir que ça me semble être une pure hypothèse.

avatar herbe | 

Il faut aussi penser aux professions qui vont disparaître! Auto-Écoles et leurs moniteurs. Taxis, chauffeurs de camions (avant les voitures autonomes, ce serait bien les camions autonomes), carrossiers(il n'y aura plus d'accidents), policiers en charge de la circulation, fabricants de panneaux, plaques de rues ( le GPS) nous indique notre position) Fabricants de balais d'essuie-glace, j'en passe et des meilleures.... il va falloir songer aux reclassements!

avatar Giru | 

Des métiers apparaissent et disparaissent tous les jours... pas besoin de s'inquiéter pour ça. Mon métier actuel n'existait pas il y a 25 ans, et il n'existera probablement plus (ou plus sous la même forme) dans 25 ans. C'est la vie.

avatar frankm | 

Le télétravail

avatar valerypascal | 

Ce qui est sur il y aura de plus en plus d' aide à la conduite et à garer sa voiture tout seul plus d'électronique dans la voiture ??

avatar Giru | 

10 ou 15 ans ça me semble très optimiste... probablement dans quelques villes des USA oui, mais globalement dans le monde j'ai de gros doutes.

Ne serait-ce qu'au niveau de la réglementation dans les différents pays et des inévitables adaptations des infrastructures que ces voitures vont nécessiter, 10 ou 15 ans c'est beaucoup trop court.

Je pense qu'une bonne partie des gens à naitre cette année passeront encore leur permis dans les années 2030. Leurs enfants à eux par contre, là j'ai moins de doute sur le fait qu'ils soient une majorité à ne plus conduire.

avatar Paquito06 | 

"J'aime conduire ma voiture, toutefois la question est de savoir combien de temps les gens perdent à rester assis dans les bouchons à ne rien faire d'autre qu'attendre."

Ca depend ce qu'on entend par conduire. Si c'est pour conduire une allemande en mode manuel dans les Alpes, j'appelle ca de la conduite. Si c'est pour mettre le regulateur de vitesse sur, qui plus est, une boite auto sur une autoroute US, ou se retrouver dans les bouchons a SF on peut s'en passer en effet. Il 'conduit' quoi le Monsieur? ?

avatar IceWizard | 

Il semble peu probable que la totalité des véhicules occidentaux soient autonomes dans 10/15 ans. Un grand nombre oui, mais pas tous.

C'est totalement utopique dans le reste du monde, à part le Japon et la Corée qui seront au même stade que l'occident.

avatar barbacane | 

Lisez ou relisez les mange-bitume (bd de sf des années 70) et vous serez ce qu'il adviendra de nous. Ca fini plutôt mal de mon point de vu...

avatar DouceProp | 

Les enfants nés en 2017 devront-ils apprendre ?

avatar gela | 

@DouceProp'

Les enfants nés en 2017 auront-ils un cerveau ? Ça semble devenir une denrée rare... ?

avatar jojo5757 | 

Et le vieux dilemme ? Si la voiture doit choisir entre percuter une autre voiture et risquer de tuer ses occupants où se jeter du pont elle fera quoi ?
Ok on fait peut être pas mieux mais quand même je préfère décider...

avatar Orus | 

La fin de la conduite manuel c'est pour plus tôt que certains ne le pensent.
Bien sur, pour les USA. A moins d'un miracle, la France fera parti des pays à la traine, des pays en retard, des pays sclérosés; bref, du passé.
Comme pour les véhicule hypomobiles, les véhicule à conducteur humain imparfait ne pourront pas cohabiter très longtemps avec les véhicules autonomes.

avatar jojo5757 | 

@Orus

Je ne suis pas prêt de lâcher ma moto. Et le plaisir de conduire, de la vitesse (!!) des sensations ? En fait la "liberté" En voiture j'utilise jamais le régulateur non plus...

avatar macinoe | 

Déjà je ne vois pas en quoi c'est comparable avec les vehicules hippomobiles.
Leur disparition est surtout liée à des raisons économiques et pratiques.

Et ensuite leur disparition n'a pas été rapide. 60 à 70 ans de transition et ça c'est sans tenir compte de moyens de transport en commun comme les tramway et metro.

Et puis le concept des vehicules automones est encore loin d'être bien défini.
Rien ne dit qu'ils auront vocation à remplacer les voitures individuelles, ce pourrait très bien être un concept ressemblant à autolib et donc un complément et pas un remplacement.

Quand à la cohabitation...

Elle sera dure à mettre au point, c'est sûr mais elle est indispensable et une fois ce travail fait, je ne vois pas pourquoi elle devrait disparaitre. pas plus que la cohabition actuelle entre autobus et voiture.

avatar Rigat0n | 

J'espère que non. Apprendre à conduire, entre les moniteurs qui se contredisaient, mon infect inspecteur du permis et ma maladresse naturelle lorsque je suis confronté au monde extérieur, a été une des pires expériences de ma vie :)

avatar Rigat0n | 

Et je rejoins la question ci-dessus : combien de temps avant qu'il ne reste plus rien que les machines ne savent pas faire ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR