Témoignages : les clients du MacBook Retina racontent leur portable

Florian Innocente |

Sur le papier, le MacBook 12" Retina est une machine que l'on ne peut qu'aimer. Parce qu'elle sort du ronron des mises à jour saisonnières que connaissent les autres Mac et qu'elle impose quelques choix radicaux comme Apple sait — ose — les faire. La machine nous avait plu lors de nos tests mais avec d'importantes réserves (tests des trois modèles 1,1 GHz, 1,2 GHz et 1,3 GHz). Mais qu'en pensent ceux qui se sont équipés de ce MacBook et qui l'utilisent au quotidien ?

C'était l'objet de notre appel à témoins à propos du MacBook Retina, auquel ont répondu plusieurs lecteurs. Les avis sont pour l'essentiel positifs et donnent une bonne idée de ce que l'on peut envisager de faire avec ce portable, mais il y a aussi quelques réfractaires, des déçus du MacBook. Une petite observation au passage, aucun de ces témoignages n'a fait mention de l'intérêt ou non du trackpad Force Touch intégré à cette machine. Par contre, plusieurs fois est revenue la critique d'un prix encore élevé (1 450 € le premier modèle).

Étudiant, développeur, touche à tout… les profils sont variés pour les clients de ce portable, de même que les motivations d'achat. Pour certain, c'est la lisibilité des textes sur l'écran Retina qui primait, pour d'autres c'était le besoin de compléter un plus gros Mac, ou encore, l'envie d'un iPad mais le besoin d'OS X.

Un MacBook pour quoi faire ?

Fonzerelli avait besoin d'une machine pour ses cours ponctuels en semaine. Un iPad avec clavier aurait pu convenir, mais il « craignait d'être bloqué à certaines occasions : outils web incomplets sur Safari iOS, pas de Finder pour se connecter au serveur de l'école, application Keynote moins complète ». 

Benkei06 a hésité également à prendre plutôt un iPad pour accompagner son iMac. Cependant, le MacBook avait pour lui une portabilité toute aussi bonne, couplée à OS X et à un écran Retina.

Je l'utilise pour le boulot (Word, PowerPoint, Excel, PDF, web, Osirix) sans aucun problème. D'ailleurs il me semble même plus fluide depuis le passage sur El Capitan. Je l'utilise à domicile à la place d'une tablette, après avoir longtemps hésité à m'acheter un iPad. Du fait de son faible poids/encombrement je ne passerai pas sur une tablette, je trouve le combo clavier/trackpad nettement plus pratique et plus rapide au quotidien.

FGH l'a choisi pour remplacer l'autre petit portable d'Apple, son MacBook Air 11" qui datait de 2011 et qui montrait des signes de fatigue.

Depuis le passage à l’interface affinée de Yosemite, qui a réduit la taille des caractères à de nombreux endroits du système, je ne supportais plus son écran non-Retina. J’étais obligé, pour ne pas plisser constamment les yeux, d’utiliser la résolution la plus basse (ma vue est mauvaise et les petits caractères me donnent vite mal au crâne).

FGH suggère aussi de préférer le modèle argent où, sur le temps, les « inévitables » rayures se verront peut-être moins qu'avec le gris sidéral et cela ne fera que faciliter la revente.

Gris sidéral — crédit : Jon Fingas

CRonoS007 avait besoin d'un portable très facile à emporter pour compléter un iMac 21" et prendre la place d'un MacBook Pro 13" Retina haut de gamme :

Franchement ce portable, pour ma part, est le meilleur que j'ai jamais eu ! J'utilise la version de base en gris sidéral. Le gros défaut, car il en faut un… c'est le prix et sa capacité en SSD (256 Go, ndlr). il est fin, léger, agréable à utiliser, une bonne autonomie. Des performance acceptables dans mon domaine, depuis la mise à jour El Capitan). Pour mon utilisation en tant qu'itinérant il a beaucoup d'avantages. Certains vont reprocher le manque de connecteurs… Mais réellement, aujourd'hui, qui en utilise souvent ? J'ai acheté un adaptateur mais je ne l'utilise que très rarement.

Un remplacement de machine a aussi été l'occasion pour FGH — photographe et écrivain à ses heures perdues — d'acheter ce MacBook (un gris sidéral en 512 Go). Employé au quotidien depuis un mois, son propriétaire le juge comme le « meilleur portable d'Apple » sur ces presque 20 années où il a acheté des machines Apple.

Mon vieux MacBook Pro 13 de 2010 commençait sérieusement à ramer et j'avais besoin, en complément de mon iMac, d'une machine très portable qui me permettrait de l'emporter avec moi lors de shoots, ou bien lorsque j'avais tout simplement envie de prendre des notes, de me promener sur le web, ou bien encore d'écrire lorsque j'étais en dehors de chez moi. Au vu des commentaires négatifs sur les différents sites Mac, j'ai réellement eu peur que cette machine ne devienne qu'un petit disque dur pour vider mes cartes mémoires et/ou une machine à écrire hors de prix. Et c'est loin d'être le cas.

Après 6 ans sur l'un des premiers MacBook Air, CBi a pris un MacBook 1,2 GHz/512 Go à la place (le seul modèle disponible le jour de l'achat). Notre lecteur est par ailleurs équipé d'un iMac 27" et d'un iPad de première génération qui lui paraît presque lourd en comparaison du portable.

Le point qui m'attirait était le poids. J'avais, il y a longtemps (ma dernière machine non Apple), utilisé un PC Toshiba de moins de 1 kg et j'en gardais une grande nostalgie. De ce point de vue, pas de déception […] en plus, l'autonomie confortable permet de partir en déplacement pour une journée sans s'encombrer de l'adaptateur secteur. Ce qui en fait un poids plume.

Claviers et écrans

Les touches du nouveau clavier d'Apple affleurent à peine en surface, la course de la frappe est très réduite, au point que l'on a parfois l'impression de ne pas appuyer dessus. Un effort d'adaptation est inévitable. La plupart de ces utilisateurs s'y sont faits (pas tous, on le verra plus loin).

palmsnipe n'y trouve rien à redire et ses oreilles sont tout aussi heureuses : « Le clavier est très bien, le toucher est précis et la profondeur des touches ne gêne en rien. J'aimerais retrouver le même type de clavier sur de futurs modèles (Apple ou autres). Et travailler sans bruit, c'est génial ! C'était même mon premier critère depuis que j'utilise le Vaio Pro de Sony. »

FGH, notre photographe/écrivain qui avait un petit MBA 11", garde la nostalgie du clavier de son PowerBook G4 12". Il a toujours du mal à se faire au nouveau : 

Si je suis bien concentré, en session d’écriture, déjà « échauffé », je le trouve efficace et rapide (même si le changement de disposition des touches fléchées n’est pas aussi anodin qu’il en a l’air !) ; mais quand il s’agit de taper « à froid » quelques mots, dans un rappel par exemple ; ou de mettre iTunes en pause dans le noir en utilisant les touches de fonction, je trouve qu’une course plus importante ou un espace plus important entre les touches seraient plus efficaces. J’aurais volontiers échangé deux ou trois millimètres d’épaisseur supplémentaire contre un clavier plus doux et moins bruyant, aux touches à la course plus longue.
Cliquer pour agrandir

Pas vraiment de regrets pour ce lecteur qui se voit mal revenir à un ordinateur « équipé d’un ventilateur, plus lourd ou sans écran Retina. Avec son silence de fonctionnement, sa légèreté et son écran aux pixels invisibles, c’est une machine qui se fait oublier (c’est en ce sens, il me semble, qu’Apple voit en elle le futur de l’ordinateur portable) ».

CBi est satisfait de ce clavier : « Je ne suis pas dactylo professionnel, je tape avec 4 doigts. Pour moi la rapidité et le confort de ce nouveau clavier sont sans équivalent. La frappe est rapide et précise. Dès que l'équivalent sort en Apple Pro Keyboard, j'en équipe mon iMac ». Il a trouvé ses marques également avec l'écran dont il redoutait qu'il ne soit un peu trop petit :

Mon usage professionnel est surtout fait de bureautique. Mais pour travailler sur un tableur, la taille de l'écran a beaucoup d'importance. Le "petit" MBA m'apparaissait comme insuffisant, j'appréhendais un peu la réduction de taille par rapport à ma machine précédente. Résultat, l'écran Retina fait des miracles, même pour moi qui ai "l'âge de Varilux". Moins de fatigue, même avec l'écran réglé dans sa définition la plus fine pour privilégier au maximum l'espace de travail.

Performances et autonomie

Ce n'est pas une grosse puce Intel qui équipe ces MacBook, mais elle réalise le travail qui lui est confié sans trop renâcler, au vu des différents retours. Plusieurs utilisateurs ont fait la remarque qu'ils avaient vu une amélioration des performances après être passés de Yosemite à El Capitan. palmsnipe utilise son portable pour le développement d'apps mobiles, il a choisi le modèle le plus puissant, en 1,3 GHz. Il l'utilise avec Xcode, Visual Studio Code, Visual Studio, Parallels Desktop/Windows, Android Studio ou encore la suite Office.

Je dois dire que je suis bluffé par sa rapidité. Dans certaines conditions, il se révèle plus rapide que le Core i7 Haswell de mon Vaio Pro, notamment lors de la compilation d'applis, ce qui est très appréciable… et surprenant. Le Turbo Boost d'Intel remplit vraiment son rôle car mes besoins en vitesse de calcul n'ont jamais dépassé la minute.

C'est aussi vers le 1,3 GHz que s'est tourné laurent100469, en lieu et place d'un MBA de 2012 avec Core i7. Un bon écran, une autonomie d'environ 7 heures, un clavier qui lui plaît, le silence de fonctionnement… tout cela accompagne des performances de bon aloi d'après cet utilisateur.

J'ai une utilisation de bureautique (Office 2016), iTunes, photos, web, e-mail, Handbrake pour encoder environ deux DVD par semaine, 1 ou 2 autres logiciels de type architecture 3D […] Question performances, pas de souci, c'est idem ou un peu mieux que mon ancien Air, soit largement suffisant. Depuis El Capitan, tout est plus fluide encore. Encore une fois, pas de jeu, ni de 3D, ni de traitements vidéo, mais pour les applications listées plus haut ça tourne super. Donc très content de mon achat, le meilleur Mac que j'ai eu pour voyager.

iPal fait aussi du développement et il est équipé par ailleurs en Mac Pro et MacBook Pro. Son MacBook ne lui fait pas regretter son précédent MBA :

Mon utilisation consiste surtout en de l'écriture et du développement (principalement web et au moyen de langages interprétés comme Ruby ou Python). En déplacement ou même à la maison sur le canapé, cette machine est parfaite. L'éditeur de texte très léger (ST 3) combiné avec PostgreSQL et l'interpréteur Ruby ne font pas ralentir la machine. Tout est fluide. Ayant aussi une Surface Pro 3 et un Acer type netbook avec Linux, le MacBook est largement au dessus du confort de ces machines pour coder. Mais ça, c'est en grande partie dû à OS X.

Il concède toute de même qu'un gros projet Xcode peut révéler les limites du processeur « mais en même temps, ma comparaison se fait avec mon Mac Pro super gonflé ». Tout est question de point de référence, le MacBook ne peut lutter face à des machines costaudes mais il se rattrape par sa disponibilité en chaque instant. Comme le fait remarquer benkei06 qui dit faire de la photo « de loisirs » et non professionnelle :

Je l’utilise également en voyage/déplacement pour retoucher des photos en RAW de mon reflex (Photomatix Pro, Photoshop, DxO Optic Pro) : l'écran est un régal et le temps de traitement est certes un peu plus important que sur mon iMac Core i7, mais dans le cadre d'un voyage ça me suffit largement.

Mattaustrale observe que son 1,3 GHz en 512 Go « rame un peu de temps en temps » mais plutôt lorsqu'il a « une dizaine d'onglets ouverts en permanence dans Mail et Word ». Plus généralement, il n'imagine pas revenir sur un MacBook Air « devenu une machine trop lourde avec un écran qui n'est plus à la hauteur pour mes yeux. Vivement le MacBook 14" avec plus de puissance et d'autonomie ».

Enfin, Yann_F veut tordre le cou à l'idée selon laquelle cette machine ne peut encaisser la charge de plusieurs applications ouvertes en même temps.

J'ai en permanence ouverts : Safari, Photoshop et Bridge CC (dernières versions), Scrivener, iA Writer et iTunes. Je n'ai jamais eu aucun problème en un mois d'usage quotidien. Aucun. Il est bien plus rapide que mon ancien MacBook Pro, et dans certains cas plus rapide que mon iMac de la mi-2011 […] en vidant une carte mémoire de 16 Go avec des fichiers RAW de Canon 5DMKII et que Bridge créé quasi immédiatement la bibliothèque. Je pense qu'on a affaire à une machine qui se tient. J'ai donc poussé le vice jusqu'à utiliser Photoshop pour des retouches légères, puis plus poussées. J'ai installé le pack de plugs-in de Nick Software qui a parfois tendance à ramer sur mon iMac : aucun problème sur le MacBook. Je pense que, dans mon cas, j'ai trouvé la machine de mes rêves

Connectique réduite, gêne limitée

L'unique port USB Type—C a fait débat sur cette machine qui oblige à s'équiper d'un adaptateur imposant facturé 89 € si l'on ne veut pas ranger ses périphériques. Les avis sont partagés sur ce point, plusieurs ont acheté cet accessoire, soit par besoin, soit par sécurité.

1 connecteur pour tout faire ou presque

palmsnipe voit dans ce connecteur USB unique le « seul point négatif à l'heure actuelle. Un second n'aurait pas été de trop, histoire de connecter un appareil et de charger l'ordinateur sans accessoire supplémentaire. » Il fustige aussi la qualité « médiocre » de la webcam.

Bribrike utilise au maximum les liaisons sans fil : 

Je transfère mes photos en Wi-Fi, j'imprime en Wi-Fi, je transfère tous mes fichiers de ma clé vers iCloud, je sauvegarde mes données sur la Time Capsule en Wi-Fi. J'utilise cet ordinateur comme Apple l'entend, à savoir sans fil. Et je m'y suis adapté. C'est un ordinateur fait pour les nomades.

iNobody n'est pas dérangé par cet unique connecteur à tout faire, il utilise occasionnellement une clef USB et jamais très longtemps. Yann_F utilise son adaptateur pour « vider une carte mémoire ou bien transférer des fichiers photos sur un disque externe, le reste du temps, [je m'en] passe très bien ».

FGH s'est équipé pour une vingtaine d'euros de l'adaptateur USB DataTraveler MicroDuo 3C pour brancher ses disques dur externes. benkei06 avait prévu large en achetant deux adaptateurs USB C vers Ethernet et USB C vers USB, finalement ils dorment dans un tiroir : « Je fonctionne avec un NAS configuré pour un cloud personnel, synchronisé sur iMac/iPhone/MacBook/PC du boulot, donc je ne fait aucun transfert avec des clés USB ou disques durs (j'ai une carte SD Wi-Fi dans mon reflex et j'envoie par AirMedia sur la TV le peu de fois où j'en ai besoin) ».

Autonomie variable

benkei06 assure n'avoir jamais eu besoin de recharger durant une journée d'utilisation, à tel point qu'il n'emmène pas son chargeur, sauf si le déplacement doit durer quelques jours. Mattaustrale, à l'inverse, apprécierait deux heures de plus avec sa machine. Quant à FGH il juge l'endurance du MacBook suffisante : « jusqu’à présent il m’est arrivé une seule fois de devoir le brancher avant le soir ».

Les déçus du MacBook

La plupart des témoignages sont positifs à l'égard de cette nouvelle gamme, ce qui ne veut pas dire qu'elle convient à tout le monde. Quelques lecteurs s'y sont frottés mais ils ne l'ont pas gardée. Quelques-uns aussi aimeraient un autre choix de MacBook, une déclinaison de 14" avec un peu plus de muscles et d'autonomie (lire aussi Et si Apple sortait un grand MacBook ?).

Pookitoo avait acheté le 1,3 GHz au premier jour de disponibilité. Emballé par l'écran, le poids et le silence il est retourné trois mois plus tard, sans un regret, sur un MacBook Pro 13" Retina.

Je suis webdesigner et du coup je fais un peu de tout : code/design/un peu de photo, de montage vidéo et de musique. L'écran en mobilité reste petit pour mon usage (entre 12" et 13,3" on sent bien la différence). J'utilise mon iPad comme écran secondaire — avec l'application Duet qui ne marche qu'en USB pour avoir de bonnes performances — et j'apprécie de pouvoir brancher mon iPhone pour recharger. J'ai ressenti un manque à ce niveau.

Il ne s'est pas habitué non plus aux touches malgré leur largeur, et son MacBook n'avait pas les épaules assez larges pour son mode de travail :

J'ai tout plein d'onglets et de documents ouverts dans Safari, Pixelmator, Affinity Photo, Sketch, Mamp, Sublime Text. Puis iTunes pour la musique, parfois des machines virtuelles… Bref, je suis un peu un barbare… Eh bien, le MacBook, il n'aime pas ça ! J'ai eu beaucoup de ralentissements. Alors qu'avec le MacBook Pro 13" (je ne pensais pas ressentir autant la différence, ce n'est que l'entrée de gamme avec juste le disque dur augmenté et payé 1 399 € sur le refurb), tout glisse et c'est terriblement fluide !

Il convient toutefois qu'avec une charge moins importante, son MacBook tenait très bien la route. Il se dit aussi déçu par l'autonomie, deux heures de moins, à la louche, que sur son MacBook Pro. Et de rêver lui aussi à un hypothétique MacBook 14" avec deux ports USB Type-C et plus de puissance.

ritchi_paris a craqué pour le design mais l'écran s'est avéré trop petit à son goût et le clavier bien plus bruyant qu'il ne l'imaginait. La diagonale de 12" a surpris également Fredje_B « Impossible de mettre deux fenêtres Word l'une à coté de l'autre et surtout, la définition en hauteur était trop petite pour être vraiment confortable ». Il évoque en outre une autonomie d'une journée trop juste mais une puissance convenable pour des usages courants.

À défaut d'avoir au catalogue un modèle 14", qu'il appelle de ses souhaits, il a fini par revenir sur son MacBook Pro et confié son MacBook à son épouse, qui ne le lâche plus. Elle jugeait auparavant le MacBook Pro trop lourd et n'avait jamais accroché avec l'iPad. Le MacBook a su réunir les qualités des deux familles de produits.

- Vous trouverez l'intégralité des réponses - toutes n'ont pu être reprises - dans le forum de cet appel à témoins, il est toujours ouvert à la discussion.

avatar ancampolo | 

Moi je l'ai depuis sa sortie, je n'ai rien a redire, performances nickel, autonomie (amliore avec le
Logiciel d'intel pour la gestion de l'hypertreading) il tient la journée en utilisation, office, mail, crm, video et radio streaming en fond, son poid et sa taille le rende imbattable face a tout autre appareil et le design...que dire a part que c est beau.
Je l'ai en gold pour assortir avec mon iphone 6 plus et mon ipad air que j'utilise moins bizarrement.
Par contre je pense que l'ipad pro avec le multifenetrage va pouvoir peut etre remplacer mes deux appareils wait and see.
Juste pour preciser je suis patron de structure donc je passe vraiment beaucoup de temps dessus.

avatar vrts | 

"Je l'ai en gold pour assortir avec mon iphone 6"

j'ai ri...pardon...

bling bliiinnggg, faut que ça briiillle

avatar thebarty | 

@vrts :
Belle argumentation. Juger le goût des gens alors que l'article porte sur les usages de cette machine, c'est top. Bravo (c'est ironique, hein).

Sinon, ces témoignages sont plutôt rassurants. Je ne le prendrais pas, mais s'il sort en 14" dans le gabarit d'un 13", sans Jack (tous les casques sont BT à la maison) mais avec 2 USB-C, je me vois bien faire une folie...

avatar vrts | 

@thebarty: je taquine, je juge pas, on se detend ;) et j'argumente rien non plus...relax relax

Pour en revenir au sujet, cette machine n'est pas du tout pour moi, mais je comprends à 200% le coup de coeur sur cet ultraportable si le client en a les moyens. C'est un bel objet.

avatar C1rc3@0rc | 

Le sujet est sensible et la plaisanterie ça passe mal lorsque le sujet est identitaire...

En plus on est en période de récession, une des plus graves de l’époque moderne et la première du millénaire, le chômage et la pauvreté sont en croissance, alors payer entre 1500€ et plus de 2000€ pour un netbook qui se définit comme une machine secondaire, c'est pas simple a assumer.

Si tu leur balances qu'ils ont fait ce choix sur un critère esthétique, alors que les familles se débâtent pour juste manger, avec de plus en plus souvent un seul maigre salaire, tu imagines pour quoi tu les fais passer?

Qui peut aujourd'hui assumer l'image du matuvu ou du geek forcené qui va dilapider son argent dans un gadget ? Pire encore a une époque ou la tendance est a faire durer son PC le plus longtemps possible.

Il faut donc pour la majorité que la machine soit "étonnamment" fonctionnelle, surprenante de productivité car payer 1500€ de plus que la valeur réelle du produit juste pour une question esthétique, aujourd'hui c'est très difficile a assumer.

Et étonnamment tous parlent du Macbook en usage productif (même un qui se dit développeur, population qui est normalement équipé avec ce qui se fait de plus puissant...), et personne n'ose aborder l'usage recreatif: qui n'a jamais utilisé son MBA ou son Macbook Pro pour regarder un film dans le train ou se faire un petit jeu?
Et bien le Macbook lui est tellement productif et efficace que personne n'aborde cet usage, etrange non?

Le manque de ports ne pose pas de probleme, il suffit d'investir dans le Wifi et le Cloud. Quoique, un ou deux port en plus ça simplifierait quand meme la vie...

Et puis il y a les pragmatiques, plus rares, qui ont acheté, testé et qui en sont revenu...

Bref on a ici une machine qui a été adopter par une population professionnelle qui déclare que ce Macbook est la machine productive de leur rêve...
Et dire que certains critiquent Apple qui ferait des machines pas adaptées aux pro! CQFD

avatar pocketalex | 

@C1rc3@0rc faut vraiment que tu arrêtes avec le "netbook". On va pas le répéter à l'envi, mais un netbook c'est une machine low-cost avec des composants bas de gamme, bref le total oppposé du MBr qui possède un écran haut-de-gamme, un SSD haut-de-gamme, un grand clavier et le meilleur trackpad du monde.

Même le CPU est haut-de-gamme, ce n'est pas un Atom (gamme prévue pour les netbooks)

Je le dis et te le répète, cet ordinateur fait partie de la catégorie "ultra portable" et de tout temps, si on connait un minimum l'informatique, c'est une catégorie DE NICHE, où les machines sont taillées pour la mobilité, avec le poids le plus léger, la finesse la plus fine, et tout cela s'est toujours payé plus cher que le laptop moyen de 2kg ventilé à mort.

Ensuite, un ordinateur est un outil de travail, donc corréler son prix avec le fait que certaines personnes ont du mal à boucler leur fin de mois et ont du mal à payer leur loyer est complètement crétin. Ces gens là ne vont pas investir dans une machine ultra-portable hors de prix mais plutôt dans un laptop low-cost qui conviendra parfaitement à leurs besoins

Qu'il y ait des gens en galère est une chose, mais il y a aussi et surtout des professionnels qui ont envie de travailler avec de bons outils et dont le prix est considéré comme un investissement.

Si je prend un graphiste "compétent" (= qui tourne bien, que les boitent appellent régulièrement pour travailler) en freelance, il se vend entre 300 et 500€ par jour ... on est dans le 3000 à 5000€ par mois, bref le gars va pas se poser de question longtemps, il tape dans le MBPr 13 ou 15" en i7, et les 2000 à 2500€ qu'il va investir sont largement rentabilisés dans l'année, et il dispose d'un outil de travail taillé pour ses besoins

Bref tu mélanges tout et raconte vraiment, mais vraiment n'importe quoi. c'est fatiguant.

avatar MacGyver | 

pareil, du coup le temoignage parait beaucoup moins credible ,;)

avatar patrick86 | 

@vrts :

Ne vous en déplaise, il n'y a aucun mal à apprécier le beau, y compris pour des outils.

Beaucoup de gens apprécient travailler avec de beaux outils, d'autant plus quand on les utilise une bonne partie de la journée.

avatar Jeff06am | 

Je suis fervent défenseur d'Apple pour la qualité de ses produits.
Mais quand je lis certains témoignage je tourne de l'oeil...

Je suis moi-même propriétaire d'un MacBook Pro Retina 15" de 2014 et je trouve cette machine exceptionnelle quant aux performances et à la qualité du produit.

Par contre je ne comprends pas les gens qui dépensent 1200€ pour cette "machine à écrire". C'est bien beau de faire défiler des slides, naviguer le web, faire du traitement de texte avec une pomme sur son chassis. Mais n'est-ce pas cher payé, sachant que des machines à 600€ de qualité tout à fait correctes on fait leur apparition sur le marché des ultra-portables ?

Autant mettre 2K € dans une machine qui est destinée à tous les usages qu'ils soient professionnels ou lucratifs comme je l'ai fait. Pour ce qui est d'une machine de cette puissance, bon dieu ne cassez pas la tirelire, c'est du vol. Surtout pour les étudiants !

avatar MacGyver | 

+1 mais bon la valeur des choses se perds

avatar Elmar | 

Ah oui, et acheter une Audi plutôt qu'une Twingo, c'est se faire voler aussi parce que bon, c'est jamais qu'un moteur avec 4 roues. D'ailleurs pour dire que c'est du vol, tu dois avoir des informations très factuelles sur les coûts de fabrication, de R&D, de design etc., qu'en est-il ?

avatar Stardustxxx | 

@Elmar
Tu parles d'une Audi avec un logiciel qui permet de masquer les émissions ?
Oui c'est bien du vol ;)

avatar ecosmeri | 

@Elmar :
Acheter une audi avec un moteur de twingo ca c'est du vol.

avatar Elmar | 

Pas si l'Audi arrive à rouler sans problème à 130km/h sur autoroute avec son moteur de Twingo.
Par ailleurs Apple n'a jamais prétendu que cette machine avait le même usage qu'un Mac Pro ou un Macbook pro. Donc dire que c'est du "vol", c'est du pur jugement avec un fort sous-entendu qu'Apple est malhonnête et les acheteurs de cette machine des pigeons.

avatar ecosmeri | 

@Elmar :
Quand on dit c'est du vol c'est une expression je ne traite personne de pigeon car je comprend tout a fait que certaine personne l'achete ( tout comme des gens achete des audi a6 avec le moteur le plus petit de la gamme) tu paye cher pour au final pas grand chose. Et un moteur ne sert pas juste a rouler a 130 il va faire varier le temps que tu met pour monter a 130. Mais tu a l'air de ceux qui ne ce soucis pas de cette variable donc tu dois rouler en francaise lol

avatar karayuschij | 

Absolument d'accord. D'ailleurs on doit avoir le même Mac ;)

avatar patrick86 | 

"Je suis moi-même propriétaire d'un MacBook Pro Retina 15" de 2014 et je trouve cette machine exceptionnelle quant aux performances et à la qualité du produit."

C'est une très bonne machine, mais ce n'est pas un MacBook et rien de sert de les mettre en concurrence. Ce sont 2 machines différentes pour des usages différents.

Vous ne vous posez pas les bonnes questions.
Pourquoi s'encombrer d'un MacBook Pro si on a pas l'utilité de sa puissance ?

" sachant que des machines à 600€ de qualité tout à fait correctes on fait leur apparition sur le marché des ultra-portables ?"

La plupart n'ont pas les qualités du MacBook, dont OS X.

avatar Hideyasu | 

@Jeff06am :
Les gens font bien ce qu'ils veulent avec l'argent. C'est aussi un plaisir personnel et un confort de ne pas utiliser Windows. Donc ca se comprend aussi.

Perso je vais attendre encore 2-3 ans histoire de bien amortir mon 15" Retina de 2012 acheté cher avant les baisses de prix, ça sera sûrement pareil pour ce MacBook (ca a aussi été le cas du MBA).

avatar pocketalex | 

@Jeff06am : vous n'avez rien compris à cette machine, vous ne raisonnez que sur la fiche technique des composants que vous comparez avec un latpop classique, gros, lourd et ventilé, pour tirer des conclusions totalement à coté de la plaque.

De plus, le terme "machine a écrire", prouve vraiment que vous n'avez rien compris à cette machine

Le parallèle audi/twingo est excellent, pour vous un ordi est un ordi, une montre, une montre, une voiture, une voiture. Bref, vous êtes démasqués ... vous êtes communiste.

avatar Jeff06am | 

Hmmm vous avez tout faux.

Parce-que déjà je suis un farouche électeur de droite.
Puis j'ai un Mac qui m'a couté 2000 EUR. Je doute qu'un communiste soit prêt à dépenser une telle somme dans une société qui représente parfaitement le capitalisme comme on l'aime tous :)

Et entre nous, je ne pense pas que le rMBP soit "gros, lourd et ventilé" comme vous dites. Vous parliez plutôt d'une machine Windows ? Où vous n'avez pas bien lu mon raisonnement...

avatar pocketalex | 

mais oui, j'ai tout faux, et vous, vous êtes la lumière qui éclaire le monde. Mieux vaut ne pas être dans l'ombre, seul, crédule et complètement idiot

A ma connaissance, le MBP pèse entre 1.5 et 2Kg suivant les modèles. Et à ma connaissance, il est ventilé. Le mien en tout cas ne se prive pas de lancer la soufflerie et c'est sur, dans un hall d'aéroport, on ne l'entends pas trop, mais dans un cadre plus général .. si, et dans un cadre silencieux, c'est très chiant

Vous êtes un communiste qui ne se connait pas, à partir du moment ou vous affirmez que toute machine qui sort de votre cadre de pensée est idiote, vous nivelez par le bas et il ne faut pas sortir du cadre

Vous êtes une lumière, mais tellement étroite.

Rien qu'écrire cette énormité "Par contre je ne comprends pas les gens qui dépensent 1200€ pour cette "machine à écrire"." et ensuite me parler de "raisonnement", il y a un truc qui marche pas, vu que vous partez d'un postulat totalement faux et de mauvaise foi

avatar Jeff06am | 

Merci pour ce petit moment de rigolade.

Des fans de la pomme j'en ai lu beaucoup, mais chez vous c'est limite maladif à un point où vous êtes prêt à vous énerver sur votre clavier (peut-être celui d'un MacBook). Enfin je présume.

Quelle perte de temps que d'avoir une conversation avec vous puisque si l'on est pas d'accord « nous sommes des communistes » (sic).

Je vous met 20/20 dans l'orthographe. Zéro pointé dans l'argumentaire...

avatar pocketalex | 

Aaah cette dialectique de forumeur professionelle :)

Vous lachez une bombinette en positionnant cette machine comme "machine a écrire", ce qui sous-entend "bon pour les gogos qui vont payer au prix fort un appareil tout juste bon à taper du texte", ce qui est parfaitement faux en plus d'être méprisant pour les personnes qui ont des besoins en mobilité et pour qui cette machine est parfaitement taillée

Bref, vous êtes dans le faux, méprisant et condescandant, et après vous nous la jouez les coeurs-la-misère genre "on ne peut pas discuter"

Commencez par revoir vos fondammentaux avant de jouer les pleureuses. On discute très bien ici et on échange les points de vue de manière constructive, et on flingue les trolls velus. Il me semble que vous faites partie de cette 2e catégorie

Arrivez dans la discussion avec des propos du style "ne me convient pas pour mon utilisation" ou "je trouve que payer un ultraportable au prix fort ne me convient pas" ou tout autre affirmation sur laquelle on peut échanger est plus constructif que "cette machine ne sait rien faire", ce qui est faux, "et le gens qui l'achètent se font enfler et en plus ils y prennent plaisir", ce qui est faux, méprisant et condescandant

Enfin, si vous avez un peu lu mes commentaires ces dernières années, vous sauriez que je prône l'utilisation de l'informatique comme outil et non comme objet de passion.
Je ne suis pas plus ému ou passioné par mon mac que par mes tournevis ou ma perceuse, en revanche quand j''investis dans un outil, j'attends qu'il soit efficace, fiable, pratique, solide, simple. C'est pour ça que je privilégie les solutions Apple. Et dans la gamme Apple, il y a de tout pour différentes utilisations et différents besoins. Et la mobilité peut être un besoin, et ce MBr peut y répondre. Faut juste comprendre cela.

avatar MiniApple | 

Super article Macg ! Merci beaucoup depuis que vous l'aviez annoncé je l'attendait avec impatience. Je me demandais l'impact d'El Capitan sur ces performances (positif l'impact hein !). Je pense le prendre en remplacement d'un MacBook 13 superdrive 2012. Puis plus tard (quand il sortira avec le Thunderbolt 3, j'espère beaucoup demain ou début 2016) prendre un iMac Retina 5k pour la puissance et le stockage !
Merci ;)

avatar Binette1704 | 

@MiniApple :
Tu veux déjà remplacer ton MacBook de 2012 ???? Le pauvre il a encore de beau jour devant lui pourtant, le mien il est de 2011 et il vit encore encore et toujours, je viens de l'équiper de el capitan ... J'ai eu peur au début ( grosse merde minable, 5 minutes pour redémarrer, 3 pour s'étendre et une fois allumé roue multicolore à donf (qu ils ont refaite d'ailleursils se sont fait un petit ligne mais j'espère ne plus la revoir ... )

Bref je l'ai rallumé et il marche beaucoup mieux, c'est dingué ce que c'est rapide :o ( je me plaignait déjà pas sous Yosemite mais la :o )

Pages

CONNEXION UTILISATEUR