macOS sera-t-il toujours compatible avec les processeurs Intel en 2025 ?

Christophe Laporte |

Tout laisse à penser qu’Apple lancera officiellement demain la grande transition vers une architecture ARM pour ses ordinateurs. Dans un premier temps, cela devrait être aux développeurs de jouer avant la commercialisation des premiers Mac ARM dans quelques mois.

Une telle transition est forcément délicate pour le constructeur. Une fois l’annonce faite, certains auront tendance à reporter leurs achats jusqu’à la sortie des premiers Mac ARM. À l’inverse, d’autres pour des raisons pratiques pourront avoir l’idée d’acheter un Mac plus tôt que prévu de manière à ne pas avoir à payer les pots cassés d’une énième migration. Reste que pour Apple, la situation est sans doute moins délicate que lors du passage à Intel. En effet, le Mac pèse aujourd’hui beaucoup moins lourd dans le chiffre d’affaires d’Apple qu’en 2005.

Si l’on regarde le calendrier de l’époque, la transition avait été menée à toute vitesse en regard de l’énorme chantier que cela représentait alors :

  • Juin 2005 : Apple annonce son intention de migrer vers les processeurs X86;
  • Janvier 2006 : Apple commercialise les premiers MacBook Pro 15” et iMac avec des processeurs Core Duo;
  • Février 2006 : le Mac mini fait lui aussi le grand saut;
  • Avril 2006 : le MacBook Pro 17” avec processeur Intel remplace le PowerBook 17”;
  • Mai 2006 : le MacBook 13” constitue le nouvel entrée de gamme pour les ordinateurs portables;
  • Août 2006 : l'ensemble de la gamme est passée sur architecture Intel avec l’arrivée des nouveaux Mac Pro et Xserve;
  • Octobre 2007 : sortie de Leopard qui sera la dernière version de Mac OS X à prendre en charge le PowerPC;
  • Août 2009 : sortie de Snow Leopard qui fonctionne uniquement sur architecture x86.

Comparaison n’est pas raison, mais Apple a bouclé l’ère PowerPC en tout juste quatre ans. Si la firme de Cupertino se montrait aussi dynamique dans sa nouvelle transition, cela signifierait que l’ensemble de la gamme serait passée sur ARM d’ici 2022 et que la dernière version de macOS à gérer les architectures X86 verrait le jour à l'horizon 2023/2024.

Les choses ont changé entre temps. Apple renouvèle moins fréquemment ses ordinateurs que par le passé. Et la durée de vie de ces derniers a fortement augmenté. Ainsi, macOS Catalina est parfaitement compatible avec des ordinateurs commercialisés en 2012.

L'autre grosse différence par rapport au passage à Intel, c’est la cadence de sortie des nouvelles versions de macOS. Depuis 2007, Apple propose une mise à jour majeure de macOS chaque année. Auparavant, on était davantage sur des cycles de 18/24 mois.

Idéalement, pour rassurer ses utilisateurs, il serait bien qu’Apple s’engage publiquement à supporter macOS sur x86 jusqu’à une date assez lointaine. Si elle ne le fait pas, les sempiternels arguments d'obsolescence programmée lui pendront au nez. Surtout que le contexte est peut-être moins porteur que lors du passage à Intel. A tort ou à raison, certains craignent que cette transition soit un pas en arrière notamment à cause d’une moins bonne prise en charge de Windows. Mais attendons de voir ce que nous réserve Apple pour avoir une idée sur tout cela !

avatar armandgz123 | 

@JOHN³

Pareil... tout à la colle, impossible de réparer... une catastrophe

avatar webHAL1 | 

@JOHN³

Et pourtant, tu serais étonné par le nombre de fan-boys ici qui sont totalement dans le déni par rapport au fait que les AirPods sont une catastrophe d'un point de vue écologique.

avatar fifounet | 

@webHAL1

"Et pourtant, tu serais étonné par le nombre de fan-boys ici qui sont totalement dans le déni par rapport au fait que les AirPods sont une catastrophe d'un point de vue écologique."

Tu es loin du compte
Je dirai plutôt une catastrophe écologique sans précédent

avatar Florent Morin | 

@switch

Techniquement, il n’y a pas d’urgence à abandonner x86.

La technologie Apple s’appuie sur une machine virtuelle de bas niveau (LLVM) qui n’existait pas il y a 20 ans.

avatar Tao | 

Le support de Windows est pour moi crucial. Même si Windows sur ARM existe bien, j’ai peur qu’Apple fasse le choix de bloquer ses Mac sur macOS uniquement à la manière des iPhone et iPad. De même, s’il est impossible d’installer une distro Linux ou autre c’est extrêmement rédhibitoire.

avatar Hugualliaz | 

@Tao

J’imagine que la situation ne sera pas figée dans le temps. Il y aura sans doute un démarrage difficile mais ça ira mieux ensuite !

avatar armandgz123 | 

@Tao

Pareil pour moi, aussi bien pour Windows actuellement, que pour Linux plus tard quand l’appareil sera à la ramasse...

avatar insgardoced | 

macOS n’est pas obligé d’abandonner Intel.
On peux de plus en plus utiliser Windows et autre sur ARM et android, chromebook sur Intel.
Les bibliothèques sont de plus en plus réversibles.

avatar l3chvck | 

Le support de windows c’est le dernier des soucis d’apple... je pense que la question ne se pose d’ailleurs meme pas a cupertino tant le support actuel se révèle être plus du hack qu’autre chose d’ailleurs

avatar lasert | 

@l3chvck

Du hack avec un installeur officiel Apple présent de base sur tous les Mac ?

avatar marenostrum | 

les pros utilisent des logiciels de virtualisation ou des PC. que très peu d'utilisateurs utilisent bot camp.

avatar mapiolca | 

@l3chvck

Je serai de curieux de savoir ce qu’ils utilisent pour désigner les produits qu’ils fabriquent, car que Mac, les logiciels de CAO 3D ne sont pas légion...

avatar marenostrum | 

Ive le crayon et le papier (il en avait parlé sur ce sujet), mais les autres des PC. comme partout.

avatar Gwynpl@ine | 

@mapiolca

Aujourd'hui Intel c'est le mal, mais dans 3 ou 4 ans ça peut changer. Je vois bien un univers mix, qui ne posera aucun souci à Apple, car c'est déjà le cas (Darwin). L'avantage pour Apple des machines comme l'iMac, Mini, ou Macbook, encore plus rentables. Pour les Mac Pro, MacBook Pro ou iMac Pro, les acheteurs sont prêt à mettre le prix pour du Intel plus chers.

avatar en chanson | 

@l3chvck

Bootcamp du hack?🙄🤪🤪 t as consommé quoi?

avatar romainB84 | 

C’est aussi le truc qui m’embête!
Je voulais renouveler mon mac de 2009... mais perso je garde mes machines longtps ... et entre prendre une machine cette année qui (au mieux) « supportera » un os jusqu’à 2025 mais dont son optimisation commencera déjà à être oubliée dès 2021... (parce que faut pas se leurrer... si les macs passent sous arm... macOS sera optimisé pour arm... les autres machines seront juste « compatible » à coup de rustines comme ce fut le cas avec le passage aux 64bits sous iOS... en effet le 32 bit a été compatible jusqu’à ios10... mais fallait pas être un génie pour voir que c’était vraiment optimisé pour les machines 64bits... ce qui en soit est logique... Apple vend des machines ...).
Deuxième choix... prendre une V1 d’une nouvelle architecture a sa sortie et essuyer les plâtre... donc au final avoir aussi une machine qui ne sera pas super pérenne ...
A mon avis, le mieux c’est d’attendre 2 ou 3 ans avant de renouveler.

avatar sebas_ | 

@romainB84

Meme cas pour moi (mais MacBook Pro de 2013, ayant « abandonné » à ma copine mon vieux de 2008 il y a 5 ans). Mais j’utilise des programmes Mac qui se sont pas portés sur OSX, entre la gestion de mes archives, de ma musique et de mes photos. Même lorsqu’ils sont portés (Lightroom par exemple), on ne fait pas du tout la même chose, et le business modèle est différent (j’utilise la version « boîte » de LR, alors que celui sur iPad est sur abonnement uniquement)

avatar frankm | 

@romainB84

Ça c’est sur.
Je peux me contenter de l’iPad. Donc j’arrête le Mac

avatar dgaultie | 

@romainB84

D’accord avec votre analyse, mais, perso, j’ai un Mac Pro 2013 (bien gonflé), qui me donne entière satisfaction, cela dit Apple pourrait décider d’arrêter de le supporter avant 2 ou 3 ans ...
Va t’il tenir jusque là, telle est ma question !

avatar MarcMame | 

@dgaultie

"D’accord avec votre analyse, mais, perso, j’ai un Mac Pro 2013 (bien gonflé), qui me donne entière satisfaction, cela dit Apple pourrait décider d’arrêter de le supporter avant 2 ou 3 ans ...
Va t’il tenir jusque là, telle est ma question !"

Peu de chance.
Le support soft des mac pro 2012 a cessé l’année dernière.
Dans le meilleur des cas tu auras encore droit au macOS de cette année mais n’espère pas plus.
Au pire, c’est déjà terminé.

avatar webHAL1 | 

@romainB84 :

Je te rejoins sur ces différents points. Il me semble que l'article se focalise beaucoup sur "ce qui serait bien pour l'utilisateur" et oublie un peu trop la motivation principale d'Apple qui est, comme tu le dis : vendre des machines. Si elle présente des modèles équipés de processeurs ARM, elle va tout faire pour inciter les clients (existants et nouveaux) à se tourner vers celles-ci, et n'assurer plus qu'un support a minima des ordinateurs dotés de puces Intel. Plus vite la transition sera expédiée, mieux ça sera pour la Pomme.

Et une autre chose aussi : la comparaison avec la migration PowerPC -> Intel n'est quasiment pas du tout pertinente. À l'époque, Apple n'a pas eu le choix. Elle a essayé – longuement et sans succès – d'intégrer des G5 dans sa gamme portable. Or, la mobilité était à l'époque le secteur clé. Il fallait à tout prix à Apple un moyen de rester concurrentiel en termes de performances dans ce domaine, mais également sur les machines de bureau. Les performances étaient alors un argument nettement plus important qu'aujourd'hui et les micro-ordinateurs représentaient encore presque la moitié du chiffre d'affaires de la Pomme (15 ans plus tard, c'est moins de 15%).
En 2020, la situation est tout autre. Les performances sont devenues "secondaires" pour beaucoup de professionnels et pour le grand public (à part les joueurs, microcosme qui de toute façon ne s'intéresse pas au Mac), les machines actuelles étant bien suffisantes. On trouve des portables dotés d'une autonomie de 12-13 heures. Il y a matière à amélioration, bien sûr, mais là encore pour la plupart des gens, pouvoir travailler une journée sans devoir recharger suffit.
Apple a totalement le choix de continuer avec Intel (ses utilisateurs ne s'en plaignent pas) ou de migrer vers des processeurs maison (et partir sur l'architecture ARM). Elle n'est en aucun cas au pied du mur comme en 2005. Si elle choisit la seconde option, ça sera bien dans une idée d'améliorer la rentabilité de sa division Mac et non pas pour assurer la survie ou même l'évolution de celle-ci.

avatar ObiDim | 

Je viens de commander le MacBook Pro 16... J’annule ma commande ? 😱

Sans rire, au-delà de macOS qu’en sera-t-il des applications : Suite Adobe, suite Affinity, suite Microsoft pour ne citer que les moins connues ? 😉

avatar Derw | 

@ObiDim

Affinity suivra je pense. Les autres 🤷‍♂️

avatar ObiDim | 

@Derw

Comme dit dans les commentaires, j’ai du mal à imaginer qu’Apple va abandonner le support de millions de Macs notamment dans le milieu professionnel 😅

avatar Derw | 

@ObiDim

Moi aussi. Mais j’avais du mal à imaginer qu’Apple sorte un macOS tout pourri…

Pages

CONNEXION UTILISATEUR