MacBook Air ou MacBook Pro ? Quel ordinateur portable 13" choisir

Anthony Nelzin-Santos |

Et un, et deux, et trois MacBook ! Le choix d’un MacBook Air plutôt que d’un MacBook Pro 13", et d’un MacBook Pro 13" plutôt qu’un autre, relève de la gageure. Un processeur plus puissant pour l’un mais plus récent pour l’autre, un peu plus de stockage pour l’un mais un peu plus de mémoire pour l’autre, des ports supplémentaires pour l’un et des heures supplémentaires d’autonomie pour l’autre… Comment choisir, quand les prix sont similaires, voire identiques ? Avec l’aide de notre guide d’achat du MacBook Air et du MacBook Pro 13" 2020.

MacBook Air. Image Apple.

MacBook Air ou MacBook Pro 13" à deux ports Thunderbolt ?

Pour cent briques, t’as plus rien, mais pour une brique, t’as l’embarras du choix ! Connue pour son excellence dans l’art subtil et frustrant de la montée en gamme très progressive1, Apple n’a pas fait dans le détail avec sa gamme d’ordinateurs portables. Le MacBook Air haut de gamme et le MacBook Pro 13" bas de gamme sont affichés au même prix, un peu moins d’une brique, c’est-à-dire 1 499 €.

Les deux machines sont dotées d’un processeur Intel Core i5 à quatre cœurs et huit threads. Le processeur Core i5-1030NG7 du MacBook Air est plus lent que le processeur Core i5-8257U du MacBook Pro 13", mais bénéficie des derniers raffinements architecturaux. De manière plus fondamentale, ces deux puces ne jouent pas dans la même cour. Avec une enveloppe thermique de 15 W, le processeur du MacBook Pro est autrement plus performant que celui du MacBook Air, limité à 10 W.

Les deux machines que nous comparons.

Oh, le MacBook Air rivalise aisément dans les opérations quotidiennes et les applications bureautiques. Vous ne verrez pas la moindre différence en cliquant sur un lien dans Safari ou en ajoutant une diapo dans Keynote. Mais le MacBook Pro se détache dans les opérations complexes et les applications de création. Vous sentirez clairement l’écart en retouchant des clichés dans Lightroom ou en manipulant des effets dans Logic Pro.

Si vous y tenez absolument, et que vous avez une patience infinie, vous pouvez parfaitement monter une production hollywoodienne en 4K HDR avec un MacBook Air. Le MacBook Pro est plus adapté aux efforts continus : son processeur peut tourner à plein régime pendant des heures sans le moindre signe de faiblesse, et les mesures de throttling sont très réduites lorsque la carte graphique est mise à contribution.

En quelque sorte, le MacBook Pro à deux ports Thunderbolt peut être vu comme un MacBook Air débarrassé des contraintes thermiques. Le MacBook Air est une jolie machine, mais le MacBook Pro 13" offre un degré de raffinement encore supérieur :

  • son écran prend en charge l’espace colorimétrique DCI-P3 ;
  • son rétroéclairage délivre 100 cd/m2 supplémentaires pour atteindre 500 cd/m2 ;
  • sa webcam 720p et ses trois micros offrent une qualité — très — légèrement supérieure en vidéoconférence ;
  • ses hautparleurs « à gamme dynamique élevée » délivrent un son plus puissant et plus équilibré.

Les deux machines possèdent un capteur d’empreintes digitales Touch ID, seul le MacBook Pro 13" embarque une Touch Bar, cette bande tactile encore largement sous-employée, mais pas complètement inutile.

Le MacBook Air possède un capteur Touch ID, mais pas de Touch Bar. Image Apple.

Malgré son processeur plus gourmand et grâce à une « grosse » batterie de 58,2 Wh, contre 49,9 Wh pour celle du MacBook Air, le MacBook Pro 13" à deux ports Thunderbolt est endurant. Utilisé comme une machine à écrire électronique, il frôle la barre des 7 h 30 d’autonomie, que le MacBook Air dépasse tout juste. Montez un peu la luminosité de l’écran, mettez un peu de musique, regardez quelques vidéos, et le MacBook Air se détache plus nettement.

C’est l’avantage d’un processeur plus économe, mais aussi du circuit graphique Intel Iris Plus plus moderne, qui rend le MacBook Air compatible avec les plus grands écrans. Rendez-vous-en compte : la machine supposément professionnelle renâcle devant les écrans 4K à 60 Hz2, sans même parler des écrans 5K ou 6K, que la machine soi-disant légère gère sans encombre3. Un comble !

Vous l’aurez compris, le MacBook Pro 13" est plus puissant et sophistiqué, mais peut être mis en défaut par le MacBook Air sur certains plans. Dont celui du stockage, puisque pour 1 499 €, le MacBook Air embarque 512 Go de stockage, contre 256 Go pour le MacBook Pro 13". Le MacBook Pro 13" à deux ports Thunderbolt reste plaisant et polyvalent, mais le MacBook Air est une machine formidablement équilibrée4.

MacBook Pro 13" à deux ports ou MacBook Pro 13" à quatre ports Thunderbolt ?

Montons d’un cran avec le MacBook Pro 13" à quatre ports Thunderbolt, qui vaut 2 129 € au bas mot. Configuré avec 1 To de stockage et 16 Go de RAM, son petit frère à deux ports Thunderbolt vaut 2 124 €. Comme nous l’avons longuement expliqué dans notre test du MacBook Pro 13" 2020, la différence entre ces deux machines ne se limite pas au nombre de ports. Avec son processeur Core i5-1038NG7 disposant d’une enveloppe thermique de 28 W, le MacBook Pro 13" à quatre ports Thunderbolt est nettement plus puissant que son petit frère.

Les deux machines que nous comparons.

Dans les opérations qui ne mobilisent qu’un seul cœur du processeur, le MacBook Pro 13" à quatre ports Thunderbolt est jusqu’à 30 % plus rapide que le MacBook Pro 13" à deux ports Thunderbolt, et rivalise avec le MacBook Pro 16". Dans les applications capables de tirer toute la substantifique moelle des huit cœurs logiques, le « gros » modèle est 15 à 25 % plus rapide que le « petit ».

L’écart est d’autant plus marqué que le circuit graphique est sollicité, puisque le MacBook Pro 13" à quatre ports Thunderbolt intègre une puce Intel Iris Plus de dernière génération. Comme le MacBook Air, le gros MacBook Pro 13" gère parfaitement les écrans 4K à 60 Hz5. Il peut surtout se targuer d’être le premier MacBook 13" capable de faire tourner des jeux récents en haute définition, de manière parfaitement fluide, avec les réglages au maximum.

Outre ses deux ports supplémentaires, le gros MacBook Pro 13" se distingue par ses ouïes latérales, qui garantissent une ventilation suffisante pour refroidir le processeur. Pour autant, le MacBook Pro 13" à quatre ports Thunderbolt n’est pas fondamentalement plus adapté aux tâches complexes que son petit frère. Il est seulement plus rapide, au point d’offrir des performances comparables à celles des MacBook Pro 15" de 2016 ou 2017.

Le MacBook Pro 13" avec sa Touch Bar.

Par ailleurs, ces machines sont identiques6. Cela signifie que le MacBook Pro 13" à quatre ports Thunderbolt paye sa puissance supérieure par une autonomie nettement moindre. Et cette puissance se paye : à prix égal et par le truchement des options, le MacBook Pro 13" à deux ports Thunderbolt embarque autant de mémoire, et deux fois plus de stockage. Le gros modèle peut embarquer jusqu’à 32 Go de mémoire LPDDR4X très rapide, mais…

Finalement, le choix est simple. Le MacBook Pro 13" à deux ports Thunderbolt est une machine pour les prosumers, polyvalente et sophistiquée, dont le prix relativement contenu permet d’envisager doubler la mémoire et le stockage. Le MacBook Pro 13" à quatre ports Thunderbolt est une machine pour les professionnels qui peuvent justifier — et amortir — la dépense supplémentaire, un concentré de puissance, le mieux que l’on puisse faire dans ce format compact.


  1. La gamme iPad est une œuvre d’orfèvrerie tarifaire, de 389 à 1 839 €, en passant par 459 €, 489 €, 529 €, 599 €, 629 €, 569 €, 709 €, 739 €, 769 €, 879 €, 899 €, 1 009 €, 1 069 €, 1 119 €, 1 179 €, 1 229 €, 1 289 €, 1 399 €, 1 449 €, 1 619 €, et 1 669 €.  ↩

  2. Surtout s’ils sont poussés au-delà de leur définition logique native (1 920 x 1 080 px@2x).  ↩

  3. Mais pas sans bruit. Un affichage 5K ou 6K, avec une profondeur de couleurs de 10 bits et un espace colorimétrique étendu, rafraichi 60 fois par seconde, n’est pas loin de saturer la bande passante d’un port Thunderbolt 3. Même le MacBook Pro 16" est incapable de calculer et transmettre autant de données sans solliciter ses ventilateurs.  ↩

  4. C’est, à titre personnel, la machine que j’achèterais si je devais remplacer mon MacBook Pro 13" vieillissant… parce que j’ai un Mac mini surpuissant au bureau.  ↩

  5. Même si certains modèles semblent souffrir d’un bug affectant le son lors de l’utilisation en mode clamshell.  ↩

  6. À 0,2 Wh de capacité de batterie près.  ↩

avatar rolmeyer | 

@fte

C’est peut-être la stratégie d’Apple.
Un mac vendu et c’est fini.
Un appareil iOs vendu et Apple touche encore un max avec l’ App Store, les accessoires, les casques, la montre, et maintenant les claviers hors prix...
Parce que quand même c’est un max de hardawre les macs, portables, iMacs et Desktop, (par rapport à iOs), des ressources d’ingénieurs pour le hard et le soft et au final, des bénéf pas très élevés par rapport à iOs.
Le leadership d’Apple c’est des vieux nés avec MacOs, et qui aiment encore macOs, pas sûr que leurs remplaçants plus jeunes et nés avec le mobile et iOs y tiennent autant.
Ça va finir en hobby, le mac chez Apple. Les iPads seuls rapportent presque autant que tous les macs ensemble portables, iMacs et mini/pro...

avatar occam | 

@rolmeyer

"Le leadership d’Apple c’est des vieux nés avec MacOs, et qui aiment encore macOs"

Si seulement c’était vrai.

On ne fait subir les outrages cumulatifs, qui vont s’aggravant de Sierra à Crapalina, à un OS que l’on aime.
Plus exaspérant : on ne dégrade pas activement un OS que l’on utilise activement.

Si attachement à macOS il y a encore, ce dont je doute absolument, il est d’ordre rituel, cultuel. C’est une relique.
Mais ce n’est plus l’attachement d’un artisan à son outil.

Vivement que tous les efforts chez Apple se concentrent enfin sur iOS, afin qu’il devienne un outil sérieux. Et qu’on enterre ce pauvre macOS en état de putréfaction. Ou alors, ce qui vaudrait infiniment mieux, qu’on le laisse libre. Il y aura pléthore pour le ranimer.

avatar fte | 

@rolmeyer

"C’est peut-être la stratégie d’Apple."

Ça je ne sais pas.

Mais clairement la sphère iOS/iPadOS/watchOS/tvOS est plus profitable, l’effort porte sur cette sphère, et le Mac est "soigné" en lui permettant de profiter des apps iOS à peine adaptées au non tactile. Déprimant.

Les trucs fun maintenant sont Arduino, Raspberry, et Windows. J’ai 15 MacBook Pro dans mon labo, je n’en utilise aucun. Aucune envie.

avatar melaure | 

C'est tout à l'image de Cook, rien de fun, et tout est fait pour rançonner le client ...

Quand à iOS, cette parodie d'OS de bureau et prison pour bobos, elle ne remplacera pas macOS chez moi. Il faudra tourner la page.

Effectivement il faudrait "libérer" MacOS du monopole du hardware, d'autant qu'il y a aujourd'hui tellement de portables PC bien plus intéressants que les MBP ...

avatar pocketalex | 

@melaure

Peut être qu'un jour, vraiment, linux arrivera a décoller

Il y a pléthore d'initiatives sur le web pour tenter d'emmener les gens dans cette aventure

avatar fredsoo | 

@fte

Bonjour, il faut reconnaître que c’est plus facile de s’amuser avec un Raspberry qu’avec un Mac. Les possibilités sont un peu plus étendues pour celui ou celle qui aime la bidouille 😃

avatar taxtax | 

@rolmeyer

Bonne analyse.

Migrons le maximum de Mac Users vers des Pad, Pod, Phone et Prouts sous iOS (ou « Pad Os » parce qu’on leur permet enfin d’utiliser un trackpad ) et notre RPU va exploser alors qu’avec le Mac ils ont encore trop de choix à l’extérieur des Store physiques et demat. non Apple !

avatar occam | 

@fte

Yep.

avatar emiiilll | 

Merci Anthony pour ce super récap !

Je suis moi-même utilisateur pro, mais utilise uniquement des logiciels de PAO (Photoshop, InDesign, Illustrator, Lightroom, etc.)…
Mon idée est d'utiliser cet ordinateur en l'associant à un écran externe (ce qui exclue le MBP 2 ports), et je n'arrive pas à savoir si, pour mon utilisation, un Air poussé au max (1800€) ferait tout autant l'affaire que le MBP 4 ports de base (2100€).
Petit détail, j'aime bien l'idée de garder l'ordinateur autant que possible (actuellement sur un Unibody fin 2008 au bout de sa vie !)… mais j'ai l'impression qu'aucun de ces deux appareils n'aura d'avantage en terme de longévité/réparabilité/"customasibilité"

Si la communauté macg à un avis sur la question, celui-ci serait précieux ! Merci à tous !

avatar Faabb | 

@emiiilll

N’hésite pas: le MBP est bien plus puissant.

J’ai pris le MBA i7 2020. Je suis déçu par sa faible puissance : c’est moins que mon MBP i7 2011 qu’il remplace, à cause de son mauvais refroidissement.
C’est une excellente machine pour un étudiant ou une utilisation familiale ou bureautique (typiquement le i5/512/8Go a 1500€).

Je trouve que le MBA n’est pas taillé pour un usage pro (même en i7/16Go) où il vaut mieux opter pour le MBP 2 ports (1750€) ou le 4 ports (2100€)

avatar max351 | 

@Faabb

"Je trouve que le MBA n’est pas taillé pour un usage pro"

Non, en effet, il y a le MBP pour ça. Et le MBA même blindé d'options ne sera jamais un MBP.

avatar romainB84 | 

@Faabb

C’est clair! Il est tout juste au niveau d’un PowerBook g4 de 2006 (et encore même pas sur...).
Nan plus sérieusement, j’ai rien contre ceux qui trollent (c’est le quotidien maintenant) mais vas y doucement quand même, y’a un moment c’est une histoire de crédibilité 😉.
Un conseil, remplace 2011 par 2014, crois moi, ça trollera tout autant mais ça sera un peu plus crédible 😉.

avatar Faabb | 

@romainB84

"C’est clair! Il est tout juste au niveau d’un PowerBook g4 de 2006 (et encore même pas sur...).
Nan plus sérieusement, j’ai rien contre ceux qui trollent (c’est le quotidien maintenant) mais vas y doucement quand même, y’a un moment c’est une histoire de crédibilité 😉.
Un conseil, remplace 2011 par 2014, crois moi, ça trollera tout autant mais ça sera un peu plus crédible 😉."

Pas du tout: mon MBP avait un i7 quad 2.4Ghz Sandy bridge, avec SSD 512 et 16Go de RAM.

Je n’ai pas l’impression d’avoir progressé avec ce MBA i7/512/16, pire j’ai même une impression inverse sur certaines tâches.
Le processeur n’est pas refroidi, il ne faut pas chercher plus loin.
J’espère qu’atteindre régulièrement 100’C ne le fragilisera pas en quelques années...

Ps Romain: J’ai des mac depuis 1991. Juste des macs.

avatar emiiilll | 

Merci beaucoup à tous pour vos réponses super utiles (même si je me serais volontiers évité de dépenser 300€ de plus et que le MBA me faisaient de l'œil !). Bonne journée !

avatar whocancatchme | 

@Faabb

Yes merci pour la réponse cela a scellé mon choix je prends le 2129€ + le i7 = 2329€ 🚀

avatar yuccieboy | 

@emiiilll

Sans hésiter, pour votre usage, c’est clairement un macbook pro qu’il faut chosir. Le macbook air va passer son temps à chauffer car il ne bénéficie pas de la même ventilation que le macbook pro.

avatar Oliviou | 

@emiiilll

Bonjour,
D’après ce que j’ai lu ailleurs, le point faible du MacBook Air 2020 pour les tâches qui font chauffer la machine, c’est que la cadence diminue très vite pour refroidir le processeur, faute d’un système de refroidissement correct. DONC on ne bénéficie pas réellement de la puissance théorique, en tout cas pas plus de quelques minutes.
Conclusion : si tu as les moyens je te conseillerais d’investir 2129€ dans MacBook Pro 4 ports (300 euros de plus que le MacBook Air gonflé pour être « équivalent »)

avatar mbalille | 

@emiiilll

Hello,
C’était mon plan initial aussi (MB pro 16 relié à 2 écrans 5K) mais les ventilos tournent exagérément. Je pense que je vais passer au combo Mac Pro pour le bureau (j’aurais pris un Mac mini si je n’avais qu’un seul écran) / iPad Pro pour les besoins en mobilité.

avatar fredsoo | 

@emiiilll

Bonjour, passe ton unibody fin 2008 sous Ubuntu 18.04 ou 20.04 fraîchement sortie le mois dernier, auparavant mets lui un SSD et 8Go de ram, et tu auras une machine agréable à utiliser repartie pour pour au moins 5 ans. Sans faille de sécurité et avec des navigateurs utilisables.

avatar emiiilll | 

Haha c'est gentil, mais il est déjà maxé (8go de RA, SSD 128go, batterie remplacée et j'en passe). En fait, il commence à vieillir pour tout et j'ai dû faire plusieurs redémarrages NVRAM récemment donc je pense qu'il n'en a plus pour longtemps. En plus, je ne peux plus le fermer car l'écran se décolle du caoutchouc qui se décolle de la coque… Après 12 ans de bons et loyaux services, je crois qu'il faut me résoudre à le remplacer !

avatar pat3 | 

@emiiilll

"Mon idée est d'utiliser cet ordinateur en l'associant à un écran externe (ce qui exclue le MBP 2 ports), et je n'arrive pas à savoir si, pour mon utilisation, un Air poussé au max (1800€) ferait tout autant l'affaire que le MBP 4 ports de base (2100€). "

Prends le MacBook Pro, ne serait-ce que pour ses quatre 4 ports. Tu te simplifieras la vie pour tout ce qui est sauvegarde, ajout rapide de disque dur, copie de disque externe à disque externe, ajout d’un lecteur de carte, etc.
Un hub en fixe sur le bureau pour l’écran, l’ethernet, le disque de sauvegarde et la recharge, et trois ports libres pour tout le reste.

Avec deux ports, le moindre besoin en matériel externe est une plaie.

avatar free00 | 

Pourquoi les prix d'Apple finissent toujours par un 9 ? Pourquoi 709 au lieu 700 ?
J'ai toujours l'impression de me faire avoir et ça ne motive pas à acheter.

avatar jacobinet | 

A cause de la poule peut-être???

avatar romainB84 | 

@jacobinet

Lol
Ton commentaire m’a fait penser à un texte que j’ai fait travailler à mes CM 🤣

https://www.dropbox.com/s/uslh6k3jzvi129u/Photo%2023-05-2020%2010%2052%2...

avatar waldezign | 

@jacobinet

"A cause de la poule peut-être???"

Meilleur commentaire ever.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR