Intel persuadé qu’Apple lancera son premier Mac Arm en 2020

Mickaël Bazoge |

En interne, Intel est bien conscient qu’Apple mitonne une migration des processeurs x86 vers Arm. C’est du moins ce que des cadres et des développeurs Intel ont indiqué — en « off » — au site Axios. En coulisses, le fondeur de Santa Clara pense que le premier Mac entièrement équipé du même type de puce Ax que dans l’iPhone et l’iPad sortira l’année prochaine.

Concept Viktor Kádár.

Ce timing est aussi celui qu’avait donné Ming-Chi Kuo en octobre dernier ; l’analyste à qui rien n’échappe parlait d’une fenêtre de tir entre 2020 et 2021. Quelques mois plus tôt, Mark Gurman avait décrit le projet Kalamata, derrière lequel se cacheraient les efforts d’Apple pour développer un portable « tout Arm ».

Les pièces du puzzle commencent manifestement à se mettre en place : hier, Bloomberg déroulait la feuille de route (supposée) du projet Marzipan (lire : Des apps universelles iPhone + iPad + Mac d'ici 2021, selon Bloomberg).

Dès l’année prochaine, les développeurs pourraient être en mesure de concevoir des apps universelles pour l’iPad et le Mac (l’iPhone s’y ajouterait en 2021). Ces applications seraient distribuées dans une boutique commune, fusionnant les deux App Store iOS et macOS. La logique voudrait que ces apps fonctionnent sur une même architecture processeur. On imagine que pendant au moins quelque temps, les deux plateformes (Intel et Arm) subsisteront avec chacune leurs spécificités.

Comme toute transition, la troisième après la bascule 68000 vers PowerPC puis PowerPC vers Intel, celle qui devrait avoir lieu entre les processeurs Intel et les puces « maison » d’Apple risque d’être un peu compliquée. Jusqu’à présent, le constructeur ne s’en est pas si mal sorti. Avec Marzipan, il semble que les premiers jalons sont en train d’être posées. On en saura un peu plus durant la WWDC…

Pour aller plus loin :
Tags
avatar reborn | 

@byte order

Ça devient de plus en plus crédible..

avatar Bounty23 | 

Du coup si on avait la nouvelle génération de design avec enfin un clavier à la hauteur, un écran sans problème de nappe, sans rappel de batterie ou de disque dur, et qu’en plus on avait cette nouvelle architecture ça serait vraiment cool.

Rien que les puces processeur d’un iPhone, si tu les mets 3x plus grandes dans un mac tu auras la taille d’un processeur standard, avec une puissance de malade. Alors si en plus c’est optimisé à mort par Apple, avec un système de refroidissement standard (ventilateurs, dissipateurs etc) alors il pourra tenir de hautes performances bien plus longtemps que les produits iOS et y’a moyen d’avoir vraiment des monstres de performances, de gestion de l’énergie, et surtout de dissipation thermique.

Faut juste pas se louper DU TOUT.

avatar Fanoo | 

Par curiosité, qu’est ce que ça changerait pour l’utilisateur ?

avatar Steve92340 | 

@Fanoo

Une meilleure autonomie pour les portables mac et peu de personnalisation. En tout cas c’est mon point de vue

avatar FFshoW | 

Depuis 2012 avec les RAM soudés et les SSD propriétaires on a perdu la notion de personnalisation.. Moi je crois que la transition sera sans doute très difficile, même si je pense que certains éditeurs ont déjà anticipés ce changement d'architecture.

avatar Ghaleon111 | 

La perte de la compatibilité avec w10 boot camp.

avatar reborn | 

@Ghaleon111

1) pas sur, windows 10 est capable de tourner sur ARM

2) La premiere "victime" serait le macbook, je pense pas que la clientèle cible du macbook utilise bootcamp en masse

avatar mimolette51 | 

Sur arm oui sauf que les CPU arm ne sont pas compatibles les un avec les autres, chacun pouvant y rajouter ses propres instructions... Donc quasiment aucune chance d'avoir un linux/windows efficace sur ce genre de machine... Adapter un OS sur du hardware ce n'est pas une simple recompilation...

avatar reborn | 

C’est une question de volonté, si Apple veut rendre bootcamp compatible avec ses SoC elle fera, ou pas ?‍♂️

avatar Grizzzly | 

@reborn

Je vois pas Apple se prendre la tete pour bootcamp.
L’avenir est au streaming et au cloud et ces macs arm seront parfaits pour streamer windows.

avatar reborn | 

En effet c’est aussi une option, je les vois mal se prendre la tête avec windows

avatar Un Type Vrai | 

Depuis arm 64 bits, ce problème est assez marginal...

avatar fte | 

@reborn

Alors si tu avais le moindre doute, je vais le dissiper : Apple n’en a rien à secouer de Windows ni des usages de ses clients impliquant Windows (ou n’impliquant pas Windows).

avatar reborn | 

D’où bootcamp et ses mises à jour.

avatar Dodo8 | 

@reborn

Pourrais tu préciser pourquoi les utilisateurs de MacBook utilisent boot camp en masse ?

avatar reborn | 

@Dodo8

J’ai oublié le "pas".. ?

N’utilisent pas bootcamp en masse

avatar Dodo8 | 

@reborn

Je me disais que c’était étrange aussi ?

avatar iPop | 

@Ghaleon111

APPLE s’en cogne de Bootcamp. Il y a
Parallèle et d’autre pour ça.

avatar Ghaleon111 | 

Non aucun rapport, bootcamp c'est un boot natif de windows, prend en charge les dernières versions de w10 donc Apple s'y intéresse et c'est grâce a bootcamp que les ventes de mac avaient grimpées car les gens ont eu moins peur de switcher sur un mac.

Les solutions de virtualisation sont moins efficaces, bouffe beaucoup plus de ressources et payant en plus de problèmes de performances avec des gros logiciels ou jeux utilisant de gros moteurs 3d.

Donc l'utilisateur de mac qui apprécie peut aussi dire adieu a ça si il n'y a plus bootcamp, finis ceux qui choisissent l'option de la cg plus puissante etc... ce qui en ferait re switcher vers windows.

avatar reborn | 

@Fanoo

Plus de contrôle sur l’UX. Mise en veille instantané (comme sur les appareils iOS), meilleure activité en arrière plan (lors de la veille), meilleure continuité etc..

Et pourquoi pas enfin des versions cellulaires des macbook, avec le modem intégré au SoC

Je pense à ça moi ?‍♂️

avatar mimolette51 | 

Le bonheur de voir toutes ses applications intel à la poubelle et de devoir recommencer à cracher au bassinet tout en perdant la compatibilité windows/linux avec bootcamp...

J'ai déjà subit 68k/ppc, PPC/x86 puis x86/x64 , je ne serais plus du lot pour x64 vers AX!

avatar oomu | 

meuuuh non, comme vous payez votre dime à Adobe, vous aurez un Adobe CC Arm64 optimisé dans 1D6 années après la sortie du mac arm.

avatar Bigdidou | 

@oomu

« meuuuh non, comme vous payez votre dime à Adobe, vous aurez un Adobe CC Arm64 optimisé dans 1D6 années après la sortie du mac arm. »

On est d’accord.

avatar Malouin | 

@mimolette51

Ah oui ! Surtout on ne bouge pas ! C’était tellement mieux hier...

avatar oomu | 

"Par curiosité, qu’est ce que ça changerait pour l’utilisateur ?"

1: + d'autonomie, possiblement drastiquement plus

2: la perte de l'accès aux logiciels windows intel, ce qui sera très impressionnant.

3: Une complexification accrue pour installer autre chose que MacOS.
Non ARM n'est pas un long fleuve tranquille. Non, dire "processeur ARM" n'est que le début d'une longue et grande aventure avec des plateformes qui peuvent être très propriétaire, des cpus très différents, etc.

4: Un plus grand contrôle pour Apple pour planifier la sortie de machine et intégrer logiciel et matériel, sa grande quête perpétuelle depuis la nuit des temps (1976, début de la nuit des temps). ça devrait fournir des gammes plus régulières, comme un iphone.

5: rien d'autre. un cpu c'est un cpu, et autour y aura usb-c (et éventuellement Thunderbolt je suppose, même si c'est plus ou - intel derrière), y aura un gpu, et une interface utilisateur. La routine.

---
Perso, je reste dubitatif sur l'impact d'ARM pour ordinateur généraliste comme le Mac ou le PC.

Jusqu'à présent vous avez vu ARM là où les processeurs intel surpuissants ne faisaient aucun sens : mobile, petite console (nintendo switch), et tout ce qui est embarqué (télé, box internet, etc)

Mais sur serveur, ARM piétine (Amazon commence à proposer ARM), les développements de solution HAUTE performance sur ARM piétine (plusieurs abandons par des entreprises réseaux).

Et on a jamais vraiment vu une station de travail avec un ARM en pleine compétition avec un intel Xeon 12 coeurs. Si ça se trouve, ça donnera juste un cpu qui fait tout aussi compliqué et chaud qu'un intel qui fait tout.

-
je m'attends à ce que le prophétique mac "arm" soit une machine légère qui l'éloigne toujours plus du monde des professionnels, semi-pro et enthousiastes.

Je déconseille de voir dans le switch "intel -> arm" une répétition de "68x00 -> powerpc" ou "powerpc -> intel"

c'est d'avantage un monde nouveau qu'auparavant. Avec ARM l'industrie à un contrôle sur son propre produit que ne permettaient pas Motorola, IBM ou maintenant Intel.

Et Microsoft difficile est de prédire. Toujours en mouvement est Microsoft. Or oui, Microsoft comptera pour l'avenir du Mac et de l'industrie. On a besoin de savoir si ARM est un avenir concret de Windows (son écosystème, l'OS lui même on s'en fout comme jamais, ce n'est qu'un bout d'un ordinateur utile complet).

Pages

CONNEXION UTILISATEUR