Fermer le menu
 

Test de l’iMac Pro 2017 : de l’Ethernet 10 Gbps sous-employé

Anthony Nelzin-... | | 20:30 |  42

Parce qu’il a bien failli remplacer le Mac Pro, parce qu’aucun autre Mac n’est aussi puissant, parce qu’il ne vaut pas moins de 5 499 €, l’iMac Pro mérite un traitement particulier. Au-delà de nos traditionnels tests de performances, nous vous proposons d’étudier certains aspects de l’iMac Pro, pour mieux comprendre cette machine très spéciale et mieux informer votre éventuelle acquisition. Sixième article de cette série, que vous pouvez suivre avec le mot-clef « Test iMac Pro 2017 », consacré aux ports de l’iMac Pro.

Après avoir publié nos premières conclusions sur l’iMac Pro octacœur à 3,2 GHz, reprenons nos tests avec un nouvel iMac Pro, cette fois doté d’un processeur Intel W-2150B décacœur à 3 GHz et d’une carte AMD Radeon Pro Vega 64 avec 16 Go de mémoire HBM2. Plus précisément avec le dos de ce nouvel iMac Pro, où l’on trouve les entrées/sorties.

Commençons par le commencement et donc par la prise casque 3,5 mm. Une « simple » prise casque depuis 2015 et le retrait de la sortie numérique S/PDIF, qui prend en charge une profondeur de 16 à 24 bits et une fréquence d’échantillonnage de 44,1 ou 48 kHz, et remplit son office sans broncher mais sans briller.

Vient ensuite le lecteur de cartes SD, non seulement conservé, mais amélioré, puisqu’il prend en charge les nouvelles cartes UHS-II. L’UHS-II est à l’UHS ce que l’USB 3.0 est à l’USB 2.0 : un nouveau standard plus rapide qui utilise de nouvelles broches tout en conservant les anciennes. Les cartes SD USH-II (et les futures cartes UHS-III) possèdent ainsi deux jeux de broches, les huit traditionnelles le long du bord supérieur, et les huit nouvelles juste derrière.

En théorie, ces cartes peuvent atteindre des débits de 156 Mo/s (en mode full duplex, où une ligne reçoit des données pendant que l’autre en envoie) à 312 Mo/s (en mode half duplex, où les deux lignes sont utilisées pour envoyer des données). Et en pratique ? Avec une carte SanDisk Extreme Pro de 64 Go, qui coûte 129,90 € tout de même, nous avons frôlé 200 Mo/s en lecture et dépassé 240 Mo/s en écriture.

Continuons notre lancée : voici venus les quatre ports USB 3 au format USB-A, autant que sur l’iMac 5K, et les quatre ports Thunderbolt 3 au format USB-C, deux de plus que sur l’iMac. Rien de renversant, mais rappelons tout de même que les ports Thunderbolt 3 permettent de profiter pleinement des systèmes RAID externes à SSD, comme le LaCie Bolt3 capable de rivaliser avec le SSD interne. Passons, donc, pour enfin arriver au port Ethernet.

L’iMac Pro est le premier Mac doté d’un port Nbase-T, qui permet de transférer des données à 10 Gbps jusqu’à 100 mètres avec un câble à paire torsadée avec le protocole Ethernet 10 GbE. L’intérêt ? Pouvoir travailler en réseau aussi rapidement ou presque qu’en local, c’est-à-dire à plusieurs centaines de Mo/s, sans devoir déployer un coûteux réseau à fibre optique. Nous avons mis ce port à l’épreuve avec un switch Netgear Nighthawk Pro SX10 (env. 300 €) et un NAS Netgear ReadyNAS 626X (env. 1 750 €).

Chacune des six baies du NAS a reçu un disque Seagate Barracuda Pro de 4 To, et les six disques réunis dans un volume RAID 5 géré par X-RAID, le système de RAID flexible de Netgear. Nous avons utilisé le protocole SMB3 pour transférer des petits et gros fichiers, décharger et monter des vidéos 4K, et réaliser des mesures synthétiques.

Conclusion : les débits atteignent 330 Mo/s en lecture et 220 Mo/s en écriture. Nous n’avons jamais travaillé aussi rapidement en réseau, puisque l’Ethernet Gigabit plafonne à 128 Mo/s en théorie, autour de 110 Mo/s en pratique. Pourtant, ces résultats sont exécrables. Il suffit d’installer Windows 10, sans rien changer par ailleurs, pour atteindre 1,2 Go/s en lecture et frôler 960 Mo/s en écriture.

Comble du ridicule, une option « Améliorer macOS » se cache dans la section SMB de l’interface d’administration de Netgear, et permet de grappiller… 2 ou 3 Mo/s. Rien n’y fait, pas même les conseils prodigués par Apple elle-même, il est impossible d’atteindre ne serait-ce que la moitié des débits réalisés sous Windows. La lenteur de l’implémentation SMB de macOS est bien documentée, et empêche de profiter pleinement de l’Ethernet 10 GbE.

Il est dès lors vain de déplorer l’absence d’un deuxième port Ethernet, qui restera sans doute la prérogative du Mac Pro, mais qui permettrait de former un lien agrégé à 20 Gbps et donc totalement saturer les disques. L’iMac Pro intègre des ports modernes et rapides, dans une quantité suffisante pour faciliter l’intégration dans un environnement de travail existant (si besoin avec quelques adaptateurs), mais la fête est un peu gâchée.

Catégories: 

Les derniers dossiers

 

Ailleurs sur le Web


42 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Madalvée 29/01/2018 - 20:38

Le problème est donc logiciel si la différence est entre MacOS et Windows ?

avatar jaxx 29/01/2018 - 21:00

Si le "protocole de test" est aussi proche que possible, les différences sont effectivements d'origine logiciel... Après, tester un transfert en SMB mets tellement de couches de contention possible qu'il est pas forcément évident de trouver la source réelle du problème.

Sous les paramètres noyau net.inet.tcp.* il y a qqs-unes qui méritent des optimisations (la gestion de la fenêtre de buffers typiquement)

Ensuite, bah, une autre machine en face en 10G et faire du iperf pour benchmarker, Apple a fait de grands bonds sur l'implémentation de SMB, mais bon, c'est "contre-nature" ;-)

avatar Ginger bread 29/01/2018 - 20:51 via iGeneration pour iOS

Donc la solution installer boot camp et utiliser Windows 10 :)



avatar MBagnick 29/01/2018 - 20:53

Cet ordinateur est une vaste blague. Il va aussi bien se vendre que l'iPhone X après Noël…

avatar lecureuil 30/01/2018 - 05:11 via iGeneration pour iOS

@MBagnick

Tout est relatif
Apple ne va pas vendre non plus des millions d’iMac Pro sachant que ce n’est pas un ordi « grand public »

avatar Yeux 29/01/2018 - 20:58

Une image thermique de l'iMac Pro ce n'est pas possible ?

http://media.bestofmicro.com/Y/6/483342/original/02-IR-3D-Loop.jpg

avatar marenostrum 29/01/2018 - 21:03

probablement lié au licences d'exploitation que apple veut pas payer aux tiers (Microsoft ou autres acteurs, les inventeurs des protocoles utilisés).



avatar rxme78 29/01/2018 - 21:15

Avec un Mac Pro 2013 et un adaptateur SANLink2 (Thunderbolt 2 vers Ethernet 10GBe) j'avais en R/W sur un NAS Synology NS1517+ du 478 et 581 MB/s en SMB (en invalidant le cryptage SMB comme c'est conseillé un peu partout).

Avec de l'AFP j'ai du 491 et 526 MB/s (avec Disk Speed Test de Blackmagicdesign).

J'ai invalidé le SMB et je garde l'AFP qui marche maintenant aussi avec TimeMachine.

avatar Switch 29/01/2018 - 21:28

Avoir abandonné AFP comme protocole de partage de fichiers par défaut au profit de SMB est une bonne idée pour favoriser l'intégration en environnement multiplateformes, mais l'implémentation de SMB à été largement bâclée par Apple.

avatar areayoko 29/01/2018 - 22:53 via iGeneration pour iOS

@switch

Peut être que MS ne veut pas partager certaines données (ont peu les comprendre par ailleurs)

avatar king péa 29/01/2018 - 21:36 (edité)

https://www.tonymacx86.com/threads/how-to-build-your-own-imac-pro-succes...

le gars dit pas combien son "Mac Pro lui a couté, mais son score Xbench est deux fois meilleur que celui de l'iMac Pro

Geekbench i9-7980XE (4.8GHz) CPU Benchmark:
Multi-Core Sore: 65.348
Single-Core Sore: 5.910

avatar pocketalex 30/01/2018 - 09:28

@king péa

Je l'avais aussi repéré celui la, c'est suremement le puis puissant des hackintosh à ce jour, si ce n'est le plus puissant des Mac tout court

J'ai "monté" la config dans amazon, j'arrive entre 7000 et 8000 €.

Un magnifique travail, merci de l'avoir fait découvrir ici

avatar Link1993 29/01/2018 - 21:42 via iGeneration pour iOS

Faut savoir que Windows et le 10gigabit, c’était pas ça non plus y’a encore un ou deux ans... pas mal de modifs dans la base de registre était nécessaire avant d’atteindre les débits théorique, sinon on avait les même valeurs que vous :/

avatar macinoe 29/01/2018 - 23:34 (edité)

Calomniez, calmoniez, il en restera toujours quelque chose...

Je me souviens au contraire de carte thecus C10GTR qui tournait à 10 Gbps pleine balle dès 2014 sous windows 7.

Pardon mais le retard de macos dans le domaine est juste affligeant.

avatar Un Type Vrai 30/01/2018 - 14:30

Rhooo mais non, Apple est devant tout le monde, regarde par exemple OpenGL...

Heu, ok
Bon

Soit.

avatar Link1993 31/01/2018 - 02:28 via iGeneration pour iOS

@macinoe

Je ne dis pas le contraire, mais faut tempérer un petit peu ^^

Ça dépend peut-être de la carte, mais j’avais lu et vu des sujets sur ce problème de bridage du 10Gb à cause du protocole smb mal configuré.
Faudrai que je retrouve le truc, mais Linus Tech Tips sur YouTube par exemple en parlait.

avatar xum 29/01/2018 - 22:34

Pourquoi ne pas avoir testé en NFS plutôt que SMB?

Ca aurait été pas mal d'avoir plusieurs protocoles testés histoire de voir s'il y a des disparités entre chaque ou si c'est un problème de macOS plus global.

avatar _lol_ 29/01/2018 - 22:59

Quelqu'un saurait m'expliquer pourquoi une telle différence, à matériel égal, alors qu'il ne s'agit "que" de transporter les données, et pas de faire des choses très compliquées donc.
320/200 contre 1.2Go/960, c'est sévère quand même.

(à part dire qu'apple à salopé le travail toussa…- hein… c'est une vrai question)

avatar pocketalex 30/01/2018 - 09:30

@_lol_

Les NAS testé chez QNAP (c'est sur leur site, c'est publique) affichent des débits bien plus impressionnants, je pense que les testeurs ne sont pas allé jusqu'au bout des optimisations possibles

avatar Ribero92 29/01/2018 - 23:45

Improve SMB performance on Mac Workstation and Server

The Fix (Client)
vi /etc/nsmb.conf file to disable client signing on the client end.

[default]
signing_required=no

After unmounting & remounting the SMB share, I verified this returns transfer speeds to normal.

avatar pocketalex 30/01/2018 - 16:52

@Ribero92

Il est vrai que désactiver les signature de paquets de SMB permet de retrouver les performances du 10GbE, enfin c'est les témoignages qui remontent... je ne l'ai pas encore personnellement constaté.

Mais c'est complètement con !

Sur Windows on a ces performances et sans désactiver la signature...

Ceci dit, c'est la première chose qu'il est recommandé de faire quand on a des soucis avec le 10GbE sous Windows (car il existe des soucis, avec le 10 GbE, sous Windows...)

Bref c'est dommage de sucrer des sécurités pour avoir des performances que l'on devrait avoir naturellement, et c'est pas comme si le 10 GbE n'existait pas sur Mac, il y a plein de cartes PCI pour les MAcPro de 2009 à 2012, ou des boitiers TB2/Eth 10GbE, tout ça existe depuis belle lurette, rien de nouveau.

Espérons qu'avec le 10 GbE en natif dans les Macs, Apple va améliorer ses drivers, mais on peut en douter, quand on voit la cata des drivers AMD et je parle pas d'OpenCL et autres subtilités

avatar Anthony Nelzin-... macG 30/01/2018 - 17:40 (edité)

@Ribero92 : ah mais oui… mais non. Apple fera le boulot d'optimisation que Microsoft a déjà fait, mais il n'est pas question pour nos labos de castrer SMB pour faire remonter la note (évidemment en pratique, faites-le, même si les gains ne sont pas mirobolants et ne permettent pas de saturer le lien 10 GbE comme sur Windows).

avatar Malum 30/01/2018 - 18:08

Tout faux et de mauvaise foi, car votre rôle de journaliste n’est pas de s'arrêter en chemin quand vous connaissez une manipulation qui change le débit, mais d’en parler afin que l’information soit exhaustive. Vous pouvez ensuite ajouter en quoi cette bidouille peut avoir des conséquences néfastes et en quoi ce serait à Apple de faire des modifications. Ensuite il serait aussi important de savoir pourquoi c’est ainsi au lieu de se reposer sur l’explication simpliste : bah parce qu’Apple est mauvaise, en retard et radine.

avatar contromano 30/01/2018 - 00:34 via iGeneration pour iOS

J’ai un MacBook Pro de 2017 et j’avais le même problème avec mon hub thunderbold et un connexion giga bit avec un switch HP et mon Synology. Je ne dépassait pas 70Mo/S.
Sur les forum de Synology il y avait un how to pour désactiver l’encryption au niveau de SMB.
Depuis j’ai un débit Max de 114Mo/s.
Cela doit être la même chose ici.

avatar kelkun 30/01/2018 - 01:52 via iGeneration pour iOS

Un test de communication entre deux iMac Pro permettrait sans doute de vérifier si cela vient bien de macOS ou juste de protocoles (ou drivers) mal gérés avec ce matériel là.

Si quelqu’un a deux iMac Pro sous la main? 😂

Pages