Fermer le menu

L’iPhone peut-il remplacer le Mac ?

Nicolas Furno | | 11:20 |  100

Lorsqu'on parle du futur de l’informatique, on évoque souvent l’iPad. Il faut dire qu’Apple essaie activement de vendre sa tablette comme un successeur des PC et, par extension, du Mac. Pourtant, l’iPad n’est pas le seul sur les rangs et ce n’est peut-être même pas le mieux placé s’il fallait enterrer les ordinateurs traditionnels. L’iPhone pourrait très bien devenir l’ordinateur principal et même unique pour la majorité des clients Apple, quand ce n’est pas déjà le cas.

iPhone 7 Plus avec une teinte proche du Macintosh original chez Colorware. Cliquer pour agrandir

Techniquement, c’est (presque) déjà possible

L’iPhone peut-il remplacer le Mac à terme ? Pour commencer, ce n’est pas une idée absurde sur le plan technique et même si ce n’est pas encore possible aujourd'hui, ce sera très facile dans une génération ou deux. Entre un iPhone 7 Plus et un MacBook 12 pouces haut de gamme, il n’y a quasiment plus de différences. Les tests de performances brutes (Geekbench) placent le téléphone en tête face à l’ordinateur, en multi-core, et à peine derrière en single-core.

Ces chiffres bruts ne sont pas forcément représentatifs des performances réelles toutefois, et la différence est suffisamment légère entre les deux pour que l’on soit dans la marge d’erreur. Qu’importe, les performances des appareils iOS évoluent tous les ans de manière significative, alors que les Mac stagnent depuis plusieurs années déjà.

Si l’iPhone actuel fait aussi bien qu’un Mac d'entrée de gamme aujourd'hui, qu’en sera-t-il de la génération 2017 ? Et 2018 ? Aux dernières nouvelles, Intel n’a toujours pas trouvé la solution miracle pour relancer la course aux performances et les prochaines générations de ses processeurs promettent des gains toujours limités. Depuis au moins l’iPhone 5, les progrès techniques des processeurs conçus par Apple sont exceptionnels et le constructeur n’a donné aucun signe de fatigue à ce jour.

Graphique diffusé par Apple pendant la présentation de son iPhone 7. Depuis quelques années, les progrès réalisés par les processeurs sont exponentiels. Cliquer pour agrandir

L’iPhone 7 est deux fois plus rapide que l’iPhone 6. Imaginez ce que donnera le modèle de 2018, s’il est lui aussi deux fois plus rapide que l’iPhone 7. On aurait des performances single-core supérieures au plus puissant des Mac actuel (l’iMac 27 pouces haut de gamme) ! Et même si les progrès des Apple Ax devaient ralentir, la puissance des modèles actuels répond à la majorité des besoins.

Oublions un instant les scores produits par les benchmarks et revenons-en à l’usage réel. Certes, les Mac les plus puissants sont infiniment plus rapides que les iPhone 7 pour les tâches les plus lourdes. Néanmoins, le téléphone d’Apple suffit largement dans le cadre d’un usage courant et il est même parfois plus rapide, y compris dans des tâches où on ne l’attend pas nécessairement. Exportez une vidéo avec iMovie sur un iPhone 7 et faites la même chose avec un Mac, et vous serez sans doute surpris de voir lequel des deux est le plus rapide.

La puissance du processeur ne fait pas tout. Si on veut utiliser un iPhone en guise d’ordinateur, il faut prendre en compte d’autres critères encore, comme la capacité de stockage. Mais maintenant qu’Apple propose des options à 128 et même 256 Go, ce n’est plus vraiment un problème. Apple vend bien, encore aujourd'hui, des ordinateurs dotés uniquement de 128 Go de SSD… On imagine qu’une option 512 Go finira par être proposée, peut-être pas dès cette année, mais le constructeur y viendra sans doute.

Comment Apple pourrait procéder ?

Comment est-ce qu’un iPhone pourrait remplacer un Mac ? Apple s’est déjà posée la question et le constructeur a déposé plusieurs brevets qui vont en ce sens. Le dernier en date remonte à septembre 2016, il décrit un ordinateur portable où les composants sont tous réunis dans un iPhone. Ce dernier remplace le trackpad des Mac actuels et sert à la fois pour le contrôleur du curseur et de cerveau pour l’ordinateur.

Ce brevet déposé par Apple décrit une alliance entre un iPhone et un Mac portable. Et si c’était ça, l’avenir ? Cliquer pour agrandir

L'idée n'est pas si saugrenue et même amusante par ce qu'elle montre de l'évolution des usages depuis deux décennies. En 1992, Apple vendait les PowerBook Duo. À l'époque, c'était l'ordinateur portable qui contenait l'intelligence, il se glissait dans un gros dock de bureau, le Duo Dock, relié à un moniteur externe…

PowerBook Duo et son Duo Dock

Cette idée n’est toutefois pas propre à Apple et pour une fois, la concurrence est même en avance. Microsoft a essayé, sans grand succès jusque-là, de transformer les smartphones sous Windows 10 en ordinateur complet. En branchant un téléphone compatible à un écran externe et un clavier et une souris via un boîtier dédié, on peut utiliser une interface proche de celle de Windows sur un ordinateur.

La réalisation souffrait de trop de défauts pour convaincre. Parmi les plus gros problèmes relevés à l’usage, il y avait l’absence de fenêtres et le fonctionnement en plein écran uniquement, peu adapté à un moniteur externe. Un comble pour l’inventeur de Windows !

Le Lumia 950 en mode Continuum. Une idée intrigante, gâchée par de mauvais choix techniques. Cliquer pour agrandir

Avec son Galaxy S8, Samsung propose à nouveau cette fonctionnalité, mais cette fois avec un smartphone Android. En utilisant le DeX, un dock qui sera vendu séparément (probablement autour de 149 €), le téléphone peut se transformer en ordinateur de bureau.

Sur le papier, ce sera une meilleure solution que celle de Microsoft, notamment parce que l’interface sera nettement plus proche de celles que l’on connaît, avec un système de fenêtres et une barre d’outils en bas. Sous le capot, cela reste Android toutefois et on ne sait pas combien d’apps pourront être utilisées dans ce mode hybride. Cette fonction vise le marché des professionnels davantage que le grand public et les contraintes sont probablement rédhibitoires pour en faire un succès au-delà de l’entreprise.

Samsung Galaxy S8 en mode ordinateur de bureau avec le DeX Cliquer pour agrandir

Même si ces tentatives ne sont pas parfaites, elles ne remettent pas en cause l’idée elle-même. Et on peut faire confiance à Apple pour trouver une solution, peut-être plus limitée, mais aussi plus ouverte au grand public. Sur le plan matériel, un dock comme le propose Samsung semble une approche raisonnable, même si le brevet évoqué plus haut est plus ambitieux.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


100 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar pumk1n 19/04/2017 - 11:24 via iGeneration pour iOS (edité)

Je n'ai plus qu'un iPhone 7 Plus chez moi. Je fais tout avec en combinaison du dernier Apple TV pour les films et autres vidéos !

avatar Florian Innocente macG 19/04/2017 - 11:28

@pumk1n

Est-ce que tu as un usage de ton téléphone qui sorte du cadre des loisirs ?

Par exemple, est-ce qu'il te sert pour des trucs de boulot (beaucoup de mail, ou des applis que l'on décrirait comme professionnelles ?).

avatar pumk1n 19/04/2017 - 11:37 via iGeneration pour iOS

@innocente

Pour le boulot j'ai effectivement un Mac puisque je dev sur iOS et on ne peut pas encore faire grand chose directement depuis l'iPhone.

Mais pour chez moi, c'est surtout de la lecture de mail, des vidéos, des news et de la communication en générale (Slack, Skype, SMS, etc) et quelques jeux comme Vainglory ou Clash Royal.

Mon rêve depuis des années ça serait de mettre mon iPhone dans un dock quand j'arrive au boulot pour travailler sur un écran plus confortable (et surtout pour avoir 3 écrans comme j'ai actuellement).



avatar lepoulpebaleine 19/04/2017 - 11:55 via iGeneration pour iOS

@pumk1n

Hé be 3 écrans ! J'adore travailler avec mes deux 27 pouces (en particulier pour développer). Mes le 3e je ne saurais pas comment l'utiliser. Tu as un 3e œil derrière la tête ? ;-)

avatar loupsolitaire97 19/04/2017 - 11:57 via iGeneration pour iOS

@lepoulpebaleine

Moi même j'aimerais utiliser 4 écrans, deux face à moi et 2 au dessus :)

avatar minipapy 19/04/2017 - 13:00 via iGeneration pour iOS

@lepoulpebaleine

J'ai deux écrans pour travailler et je suis à l'étroit. Le développement, ça demande vite de la place.

Mais en s'organisant, on y arrive (les bureaux virtuels aident bien). :)

avatar MarcMame 19/04/2017 - 13:07 via iGeneration pour iOS

@lepoulpebaleine

Hé be 3 écrans ! J'adore travailler avec mes deux 27 pouces (en particulier pour développer). Mes le 3e je ne saurais pas comment l'utiliser. Tu as un 3e œil derrière la tête ? ;-)
----------------
Je fais du mixage audio et en film, il est courant d'avoir une bonne quinzaine d'écrans devant soit. Une console de mixage peut en avoir une dizaine à elle toute seule (1 écran pour chaque groupe de 8 canaux)

avatar pumk1n 19/04/2017 - 14:11 via iGeneration pour iOS

@lepoulpebaleine

Un pour Xcode, un pour la doc, Trello et Google et un pour les mails (celui de 13 pouces du MacBook). Je pourrais m'organiser autrement mais ça fonctionne bien comme ça :)

avatar Jacti 19/04/2017 - 17:17

J'utilise Logic Pro X et j'ai actuellement 2 écrans 27" : celui de mon iMac retina et un Apple display cinema. J'aimerais avoir un 3ème écran pour Logic. J'utiliserais les 3 écrans de la façon suivante : écran principal pour la fenêtre arrangement, écran 2 pou les partitions et écran 3 pour les multiples fenêtres de réglage des instruments virtuels.

avatar Wolf 19/04/2017 - 11:26 via iGeneration pour iOS

Si l'iPhone devient le cœur du Mac avec un OSX optimisé pour les puces Apple, pourquoi pas, mais un iOS se transformant au gré de l'écran ca ne me parle pas

avatar melaure 19/04/2017 - 13:44

C'est bien le coeur du problème, le matos ARM peut très bien remplacer el x86, mais iOS ne peut pas remplacer OS X. Impossible !

avatar C1rc3@0rc 19/04/2017 - 20:14 (edité)

@Wolf

+1

ARM remplaçant le x86, c'est une évidence et cela fait deja 2 ans que c'est faisable.

iOS remplaçant MacOS. Ça depend des usages.
iOS c'est un derivé de MacOS dont les principaux changements sont l'interface et la gestion de la telephonie.
La question de la puissance ne se pose donc pas.
Par contre l'ergonomie est tres differente et la fonctionnalité est limitée volontairement.

iPhone remplaçant un Mac?
La bonne blague!

L'iPhone a ete conçu exclusivement pour etre un "device", catégorie d'appareil qui chez Apple est un peripherique du Mac.
Dans le concept developpé par Jobs, il y a un ecosysteme informatique qui entoure l'utilisateur.
Le Mac est la machine principale dediée a la creation de contenu, puis il y a les device, qui decharge l'ordinateur des fonctions de consultation / communication / captation / assistant virtuel.

Ce concept part d'une constatation simple: pour qu'une machine soit utilisable et productive elle doit etre puissante mais offrir une interface simple et fonctionnelle.
Et il n'y a pas de secret, il faut limiter les fonctions si on veut eviter de submerger l'utilisateur sous un flot de possibilités qui seront partiellement ou jamais utilisées et antagonistes.
Il y a un principe d'utiliser la modalité pour sélectionner et limiter les fonctions utiles dans un cadre/situation (c'est incarné par la variation de la barre de menu de MacOS, et par le concept d'application) mais cela doit aussi se limiter dans d'autres dimensions.

Si on prend l'iPhone il a ete developpé pour gerer les communications en situation de mobilité extrême.
La machine doit etre capable de présenter une interface permettant de communiquer alors que l'on marche dans une rue.
La taille de l'appareil et son interface doivent permettre de gerer de l'information, de maniere interactive, cela en partant du principe que l'utilisateur doit repartir son attention sur plusieurs elements en meme temps (obstacles, personnes, trajet,..), que son champ visuel sera occupé et traversé par divers elements, que sa position, sa vitesse vont varier fortement et qu'il va devoir segmenter ce qu'il fait avec un principe d'arrets/reprises incessant.
Et tout cela doit etre faisable avec une seule main, l'iPhone pouvant etre sorti/remis dans la poche ou le sac de maniere répétée.

Le Mac c'est l'inverse absolu.
Le principe de base est que l'utilisateur va focaliser son attention sur l'ecran, sur un processus relativement long et constant, dans une situation de stabilité relative (assis, l'appareil posé devant lui, les mains disponibles pour gérer les interactions) et cela dans un environnement constant et fixe. Et l'attention sera disponible pour créer et organiser de l'information, plus que gérer des communications.

Les 2 usages sont donc différents et incompatibles.
Les contraintes des espaces de présentation (champ visuel disponible) et d'interactions sont incompatibles.
Les interfaces et les processus sont radicalement différents.
Les rythmes et contraintes temporelles sont opposés.

On comprend donc que l'interface de MacOS et iOS ne peut etre la meme. Et que les fonctionnalités seront différentes voire antagonistes.

On peut certes imaginer un systeme qui bascule d'une interface a l'autre en fonction du contexte: iOS en mobilité / MacOS lorsqu’on se "pose" sur son bureau.
Mais il faut aussi que l'appareil s'adapte physiquement au mode:
- Pour taper du texte, faut un clavier.
- Pour faire du dessin, faut un dispositif de pointage.
- Pour construire un rapport, faire une présentation,... faut des fenêtres sur un grand ecran...

Un appareil unique devrait donc pouvoir varier au moins dans 2 dimensions: interface et attributs physiques.
Le probleme c'est que cette variation est par définition limitée par elle-même, et qu'en atteignant les limites de l'antagonisme on arrive vite a l’incohérence et a la complication.

Il y a 2 exemples de cette aberration:
- Windows 8
- iPad Pro

Inutile de s'attarder sur Windows 8, la démonstration est magistrale et l’échec de cet OS réside dans son interface hybride.

L'iPad Pro est plus intéressant car il découle justement de l’incohérence résultant de la sortie de ce device de son cadre de definition.
Apple a stupidement voulu lui attribuer la dimension creative du PC alors que ce device est dedié majoritairement a la consultation.
Que sont les critiques de l'iPad Pro:
- il manque une interface de PC (faut des fenetres!!!),
- il lui faut un clavier (certains veulent une souris),
- il faut pouvoir le brancher a un grand ecran,…
L'iPad Pro a la tare de ne pas etre un Mac (avec un iOS Pro/ iPadOS)!
Inversement, il est trop grand, faut limer les bords pour le transporter (alors qu'un Macbook a toujours un ecran trop petit des qu'on est sur un bureau…)

Finalement un autre élément termine d'enfoncer le clou: un iPad c'est super a utiliser avec un PC, comme écran supplémentaire, que ce soit indépendamment ou comme extension du bureau (ou tablette graphique)!

Au final, il demeure un seul argument pour vouloir mixer un device dans un Mac ou l'inverse: le cout!

Et c'est bien la seule motivation qui reste une fois qu'on a creusé la question.
- 1 iPhone et 1 Mac c'est trop cher.
- 1 iPad et un Mac c'est trop cher.
- 1 iPhone + 1 iPad + 1 Mac, c'est beaucoup trop cher.
- 1 iPhone c'est trop cher si ça peut pas faire ce que fait un Mac.
- 1 Mac c'est trop cher si faut aussi acheter un iPhone!
- 1 iPad pro c'est trop cher parce que c'est pas un Mac...

avatar Benamou59 20/04/2017 - 11:27 (edité)

@C1rc3@0rc :

J'ai vu tes messages, l'analyse est très bonne et juste.
Le truc, c'est qu'aujourd'hui, quel est le pourcentage de possesseur de mac qui ont vraiment besoin de productivité.
Les activités de bases sont largement couvertes par IOS.
Personnelement, je pense que cette solution pourrait être viable en entrée de gamme.
Puis, on passe sur des modèles de productivité avancé en version pro.
La seule problématique logiciel aujourd'hui sur IOS, c'est la gestion des fichiers.
Et elle a déjà fait un bon en avant avec iCloud Drive et Sierra qui envoi les fichiers de manière transparente sur le cloud.
Ca reste très bon, mais toujours soumis à l'abonnement d'un forfait iCloud correct et de s'enfermer encore plus dans l'écosystème apple.
Bref, je pense cette solution serait intéressante pour apple.

avatar Jacti 20/04/2017 - 13:15

"Les activités de bases sont largement couvertes par IOS."
Tout dépend de ce qu'on appelle "activités de base".
Moi je fais de la musique avec Logic, Metasynth, Tassman, Machfive 3, UVI et quantité de synthés virtuels ainsi que du développement C, C++, Java, ocaml et IOS me sert juste à piloter Logic sur l'iMac avec Logic remote sur l'iPad.

avatar C1rc3@0rc 20/04/2017 - 17:49

«Le truc, c'est qu'aujourd'hui, quel est le pourcentage de possesseur de mac qui ont vraiment besoin de productivité.»

C'est vrai que ceux qui utilisent un materiel Apple comme outil de travail ou de production sont de moins en moins nombreux.

Apple a donne quelques chiffres sur le secteur pro: 30% des applications pro tournent sur des Mac Pro, le Mac Pro representant 15% des ventes de Mac, le Mac rpresentant 7% du marché du PC ;(

«La seule problématique logiciel aujourd'hui sur IOS, c'est la gestion des fichiers.»
Si on a besoin de gerer des fichiers c'est probablement qu'on a besoin d'un PC et pas d'un device...

avatar Biking Dutch Man 19/04/2017 - 11:27 via iGeneration pour iOS

Peut-être avec un vrai OS X, un dock un clavier, une souris et un énorme écran doté d'une carte graphique digne de ce nom. Moi ça m'irait bien, un au bureau, un à la maison, par contre en voyage? Un portable muni d'un écran et d'une batterie dans lequel le téléphone viendrait s'encastrer?

Il me semble qu'un MacBook musclé et un iPhone feraient la paire, pour moi en tout cas.

avatar domtom93 19/04/2017 - 12:03 via iGeneration pour iOS

@Biking Dutch Man

Même remarque ....
Libérer la souris de l iPad et l iPhone après on verra ...
D ou mon achat d un MacBook Retina à la place d un iPad Pro ... même avec le pen impossible d être efficace en productivité .
Désespérant...

avatar GoldenPomme 19/04/2017 - 11:37

"Aux dernières nouvelles, Intel n’a toujours pas trouvé la solution miracle pour relancer la course aux performances et les prochaines générations de ses processeurs promettent des gains toujours limités."

Vous suivez vraiment l'actualité ou 25 à 35% pour la gen qui arrive c'est des gains limités pour vous ? On était à 5% annuel jusque la hein.

avatar reborn 19/04/2017 - 11:44 via iGeneration pour iOS

@GoldenPomme

Après une décennie de quasi surplace ? Ça m'en touche une sans faire bouger l'autre

avatar C1rc3@0rc 19/04/2017 - 20:52

@GoldenPomme

«Vous suivez vraiment l'actualité ou 25 à 35% pour la gen qui arrive c'est des gains limités pour vous ? On était à 5% annuel jusque la hein.»

Tu as suivi l'histoire d'Intel depuis 30 ans?

Acte 1) Le mythe de la frequence.
Augmentation de frequence => augmentation de puissance => course a la frequence!
Intel annonçait des x86 a 10Ghz lors de la presentation du Pentium. Le Pentium 3 s'est pris le mur des 4Ghz.

Acte 2) Le mythe du multicore
Multiplions les core => augmentation de la puissance => course au multicore
Intel annonçait des processeurs a 50 voire 100 core. Les Core i se sont arretés a 8 core. Intel s'est pris le mur de la limite du parallelisme.

Acte3 ) La finesse de gravure
Plus on grave fin, moins ça consomme, moins ça chauffe, plus c'est puissant!
Intel annonçait triomphalement le 14 nm comme le messie bien avant tous les autres fondeurs. Intel s'est embourbé avec le 14 nm qui n'est toujours pas maitrisé, depassé par tous ces concurrents...

Si on resume sur 10 ans:
- puissance par core faisant du surplace
- efficacité énergétique faisant du surplace
- gains de performances par generations: +/- 5%
- strategie du "tick/tock" => aux oubliettes
- feuille de route => retards, reecriture, impossiblité de la tenir.
- fonctions annoncées => annulées ou reportées a la generation suivante, puis a la generation suivante
- incapacité a venir sur le mobile => Atom (8 ans de pertes massives) aux oubliettes, Quark la bonne blague, Core-M la farce
- annulation des fab 14 nm nouvelles
- pertes financieres compensées par l'equipement du datacenter
- annonce de la gravure d'ARM...

Maintenant c'est AMD qui avec Ryzen vient de rattraper Intel: normal si on est dans le mur, ceux qui courrent derriere finissent par vous rattraper... Sauf qu'AMD casse les prix et casse la strategie d'Intel (pas d'iGPU, ça permet de baisser les couts et ça fait vendre des GPU).
Microsoft qui va sortir des PC ARM et Windows ARM.

Intel promet, oui, comme pour toutes les generations precedentes. On sait ce que ça donne. En attendant, Intel a baissé les tarifs de ses Core ix (grace a AMD).
Etapes suivantes:
- baisse de tarif des Xeon, (ben oui les Ryzen 7 sont ECC et ont 8 core, dure pour les Xeon E3)
- production ARM
- reprise de l'EPIC ? (parce que l’intégration des fonctions de l'Itanium dans le Xeon promise il y a 2 ans, c'est meme plus d'actualité)

Surtout de quelle marge de manœuvre dispose Intel?
- gravure a 10nm ? Ils arrivent toujours pas a stabiliser le 14 nm et les gains a 14 nm sont quasi nuls
- optimisation de l'architecture: le x86 est a bout de souffle, deja sur-optimisé depuis la generation 2, truffé de coprocesseurs pour compenser les incapacité des Core x86
- passage a un autres materiaux que le silicium => explosion des couts
Reste plus que l'arrivée d'une technologie extraterrestre pour sauver le x86...

avatar loupsolitaire97 19/04/2017 - 11:42 via iGeneration pour iOS

Pour ma part, étant joueur de poker, je possède un iPhone 6s+, mais ce n'est clairement pas suffisant, déjà juste pour me faire des bilans écrit sur Numbers, j'éprouve dès difficulté avec la taille de l'écran, donc je prend le MacBook, pour jouer au poker en ligne, pareil, MacBook (12" 2016), déjà car sur l'iPhone (et l'iPad) on ne peux pas faire tourner 2 applis l'unes SUR l'autre :)

Pour les mails oui l'iPhone est parfait, gestion des rdv et même navigation web, pour de la navigation simple je prefere même l'iPhone au Mac, je trouve ça plus intuitif, après pareil j'ai parfois besoin d'un très grand écran, du coup je branche le MacBook en HDMI.

Après honnêtement si l'iPhone avait le même mode que le galaxy, oui ça pourrais me suffire, mais j'aurais un iPad Pro à coter si il pouvais servir d'écran géant pour y brancher l'iPhone, j'y mets un clavier et un trackpad/souris histoire de pouvoir jouer en déplacement, dans le train par exemple.

Sinon, non l'iPhone ne remplacera pas le Mac, j'ai besoin d'un trackpad et d'un clavier.

L'idéal serais donc que l'iPad Pro puisse être utilisé comme un Macbook (tactile) et avec le clavier actuellement proposer mais aussi avec un iPhone+ servant de trackpad, le must !

avatar 2DSP 19/04/2017 - 11:42 via iGeneration pour iOS (edité)

Quel est le nom de l'entreprise qui fait ces revêtements pour les produits Apple déjà?

avatar malcolmZ07 19/04/2017 - 11:52 via iGeneration pour iOS

@2DSP

Colorware

_______________

L'idée est sympa , mais un MacBook 12" plus puissant + un iPhone en déplacement + une tour à la maison est le combo gagnant pour moi.

avatar iGeek07 19/04/2017 - 13:00 via iGeneration pour iOS

@2DSP

Où tu pensais peut être à dbrand https://dbrand.com/

avatar eastsider 19/04/2017 - 11:44 via iGeneration pour iOS

Naturellement qu il peut remplacer un mac... reste a savoir s en servir.

Pages